Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


samedi 31 juillet 2010

C’est juste une question d’équilibre

Je me demandais... si les peuples opprimés de notre planète se rendaient compte à quel point l’exercice de la démocratie, à laquelle ils aspirent tant, était quelque chose d’éminemment casse gueule. Et d’autant plus, devrais-je préciser, lorsqu’il s’agit d’une démocratie « à la Française », sensée prôner la fraternité, l’égalité tout ça...

C’est, en gros, la pensée qui me trotte dans la tête depuis que j’ai pris connaissance des « mesures » que le gouvernement a décidé d’appliquer à la communauté des gens du voyage.

Mon problème réside essentiellement dans le fait que j’ai du mal à encaisser toute forme de communautarisme... Et si l’on y regarde bien, les gens du voyage sont l’exemple type du communautarisme et ce depuis des siècles.
Mais en même temps, lorsque l’on décide de faire un peu de ménage au sein de ces communautés, on se voit automatiquement taxé, à juste titre sans doute, de tous les noms... L’histoire récente étant suffisamment ancrée dans notre imaginaire collectif pour nous rappeler les dérives de ce genre de pratiques.

Il s’agit donc, je pense, d’une question d’équilibre (Comme en toutes choses d’ailleurs). Un peu de liberté par ci, un peu de répression par là... Un peu de tolérance, un peu de fermeté...

Oui mais, me direz-vous, n’y a t’il pas un juste milieu ? Une ligne médiane, vertueuse et qui fonctionnerait pour le bonheur de tous ?

Et bien non, il n’y en a pas. Car l’équilibre immobile cela n’existe pas. Il oscille, se balade d’un bord sur l’autre, repoussé qu’il est par la pression des uns et des autres.

Là où les choses commencent à partir en couille, c’est quand un des côtés commence à pousser un peu plus fort que l’autre. Comme par exemple ce scrogneugneu de Président Élu qui en profite pour vraiment (mais alors vraiment) insister sur la répression... Ça pousse, ça pousse... Et ce qu’il va se passer, c’est que notre démocratie funambule va finir par se casser la gueule.

C’est comme pour le type qui est en train de marcher. Ben oui, si vous regardez bien, un homme qui marche en équilibre sur ces deux pieds. Qu’est-ce donc, sinon un homme constamment en train de tomber, et qui se rattrape à chaque pas ?
Si un des pieds foire son boulot, il est certain que le bonhomme va se casser la gueule.
Et bien pour notre démocratie, c’est pareil. Elle penche dangereusement, et finira par se vautrer

Ah moins... A moins que quelqu’un ne se décide à pousser un grand coup dans l’autre sens.

9 commentaires:

'Tsuki a dit…

Puissant ton texte. J'aime cette image d'une démocratie en équilibre, tout fragile petit équilibre, qu'une poussée suffirait à faire basculer... T'en fais pas, va. J'en connais pas mal qui ne laisseront pas faire. Et quand ils se lèvent, ce n'est pas armés de panneaux, de slogans à époumonner et de banderoles qu'ils explique leur point de vue. On est bien protégés, en France. Bien plus qu'on ne le croît.

cazo a dit…

J'aime ce relent de populisme... cette stratégie qui consiste à détourner l'agressivité des citoyens générée par ce gouvernement par l'inéquité de ses décisions.

Au lieu que l'on s'en prenne à eux, on dresse les citoyens entre eux, le smicard contre le rmiste, le rmiste contre ceux qui trichent avec le rmi, les chômeurs contre les immigrés, les bons français qui payent des impôts contre les gens du voyage qui roulent en grosses cylindrées (qui n'a jamais entendu cet argument du bon beauf...).

Le problème est certes complexe, et c'est vrai que les roms, gitans et autres gens du voyage sont assez récalcitrants à toute tentative de mise au pas ou d'acceptation de ce qui fait loi pour tout citoyen.

Mais c'est trop facile de désigner à la vindicte populaire une partie de la population pour faire oublier que les véritables voleurs, ceux qui pillent les ressources de l'Etat, n'habitent ni des camps de gitans, ni des bidonvilles, ni des hlm... et qu'en plus il est hors de question que s'exerce à leur encontre toute répression, policière, bien sûr, judiciaire, et encore moins fiscale !!

Gwendal a dit…

@Tsuki : Merci. J’avais bien pensé à une autre allégorie en rapport avec le théorème de Bernoulli, mais c’eut été un peu rébarbatif...

@Cazo : Certes. Ça pousse dans un seul sens comme je disais. Je n’ai pas pu me résoudre à nommer ces deux côté, mais dans mon esprit ils auraient très bien pu s’appeler le bien et le mal...

monique a dit…

Il ne s'agit pas de bien et de mal, Gwen..juste de justice ..l'équité..d'où ta parabole d'équilibre.
Je partage l'avis de Cazo ( comme bien souvent) si l'on doit faire respecter la loi, qu'elle s'applique à tous et pas seulement aux moins favorisés!
Remarque que chaque fois que ce.....de président fait la culbute dans les sondages, il cherche lui aussi à retrouver"son équilibre" en proposant des mesures populistes.
1ère tentative : assaut des forces d'Al Kaïda pour libérer l'otage de Mauritanie..un otage ramené manu militari..voilà qui aurait redressé la courbe..ça a foiré tragiquement ! Il récupère la bavure en poussant des cris de guerre contre le terrorisme et fait taire les espagnols qui dénoncent le commandement français dans cette affaire...

2ème tentative : partie d'une autre bavure policière...pour éviter la rechute, on s'en prend aux gitans et à leur mode de vie et on menace la Roumanie de représailles si elle ne garde pas ses roms à domicile..et allez, un bouc émissaire de plus !
on essaie de maintenir difficilement la courbe ! En plus, c'est l'été, les gens sont en vacances et n'ont pas envie de se poser les questions qu'ils se posent le reste du temps...ils entendent juste : font chier, ces voleurs de poules, on va les mettre au pli !et ça , c'est bon pour la courbe !

3ème tentative : les délinquants de banlieue : leitmotiv qui marche à tous les coups et là, on associe clairement délinquant et immigrés : genre on les destitue de la nationalité française
(impossible constitutionnellement mais ça mange pas de pain, au bord des plages !)

Et pendant ce temps les media oublient Woerth et les scandales financiers qui en découlent et dans lequel le mec qui chute dans les sondages est mouillé jusqu'aux c...ou!

Gwendal a dit…

@Monique : Bien sûr Momo, personne n’est dupe (en tous cas ici) de tout ce micmac. C’est tellement gros que je ne prends même plus la peine de le relever.
Non, je voulais juste exprimer une penser d’ordre général... Un truc bien fondamental qui puisse alimenter vos réflexions dominicales.

monique a dit…

Alors, oui, la démocratie est un exercice d'équilibre fragile, délicat...
Mais plus difficile encore serait l'anarchie ( la vraie... pas le bordel !)
La manière la plus simple de gouverner étant la dictature.

Nos gouvernants étant plus paresseux que subtils...CQFD !

Gwendal a dit…

@Monique : C’est bien Juan Sanchez Villa-Lobos Ramirez qui avait raison... E-q-u-i-l-i-b-r-e... Equilibre !

Bourreau fais ton office a dit…

Pour les "gens du voyage", je trouve que leur cas dépasse de loin le simple communautarisme. C' est leur culture même qui est un communautarisme ... nomadisme contre sédentarisation ... civilisations bâties sur la propriété (qui est un vol, selon les Anarchistes) contre communauté qui n' en maîtrise que fort peu la notion ... tout ça, quoi.

Entendu chez Mermet, un proverbe tzigane (ou Rom, ou ...) : "Ce qui n' est pas donné est perdu"

Aliciabx a dit…

Alerte ! Woerth-Bettencourt, la pétition vidée de ses signatures
http://aliciabx.blogspot.com/2010/08/urgent-woerth-bettencourt-la-petition.html