Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


samedi 5 avril 2008

Comme quoi, parfois, y'a une justice

Un jury de San Diego (Californie) a condamné vendredi le groupe informatique américain Microsoft à verser 367,4 millions de dollars à l'équipementier télécoms Alcatel-Lucent, donnant partiellement raison au groupe franco-américain dans le cadre d'une procédure pour violation de brevets.
Le jury a statué que Microsoft n'avait pas violé la totalité des quatre brevets pour lesquels il était poursuivi, refusant à Alcatel-Lucent la somme de 1,75 milliard de dollars que le groupe réclamait au titre des dommages.
Le procès portait sur les quatre derniers brevets dans le cadre d'une plainte pour violation de quinze brevets déposée en 2003 par Lucent, groupe indépendant à l'époque, contre les fabricants d'ordinateurs Dell et Gateway. Lucent accusait ces derniers de vendre des ordinateurs avec des applications de Microsoft utilisant la technonologie de Lucent sans autorisation.
Microsoft s'était joint au litige afin de protéger ses partenariats avec les fabricants d'ordinateurs et d'éviter qu'il ne soit élargi à d'autres sociétés qui utilisent ses logiciels.
La technologie en cause dans le procès de vendredi concernait des applications servant notamment à lire des DVD avec Windows ou dans le cadre des applications Outlook, Money et Windows Mobile de Microsoft.
"Nous sommes satisfaits de la décision du jury selon laquelle Microsoft n'a pas violé le brevet d'Alcatel-Lucent de décodage de vidéo et que ce brevet n'est pas valide", a indiqué Tom Burt, avocat de Microsoft.
"Le verdict d'aujourd'hui sur le brevet video est une victoire non seulement pour Microsoft, mais aussi pour les plus de 1.300 sociétés et entrepreneurs à travers le monde qui disposent de brevets valides pour utiliser les technologies de décodage video VC1 et MPEG", a-t-il estimé.
"Dans le même temps, nous ne croyons pas que le verdict du jury contre Microsoft sur l'utilisation de deux brevets sur des interfaces s'appuie sur les faits ou sur la loi", a-t-il ajouté.
Microsoft espère faire annuler cette décision, comme il était déjà parvenu à le faire en appel après une autre condamnation face à Alcatel-Lucent, sur l'utilisation de la technologie MP3 audio dans son lecteur Windows Media Player.

Microsoft et Alcatel-Lucent s'affronteront à nouveau devant un tribunal le 22 avril. Cette fois-ci, c'est Microsoft qui poursuit Alcatel-Lucent dans le cadre de neuf plaintes pour violation de brevet.

© 2008 AFP

Je me verrais bien en Papa...

En septembre 2007 j'ai rencontré ce petit bout de choux. J'ai l'air d'un con, mais elle, elle est superbe!

video

Portishead "We carry on" et "Hunter"

Allez! Comme je suis gentil je vous mets deux nouveaux titres de Portishead que seront disponibles le 28 avril...



Nuisibles

Dans la série : On ne sait plus quoi inventer, voici le Mosquito ! Vous allez voir, dans le genre débile et discriminatoire, y’a pas mieux !
Quoi t’est-ce donc que le Mosquito ?
Il s’agit d’un répulsif anti-jeune, rien de moins. Le dispositif étant constitué d’un haut-parleur qui diffuse un son audible uniquement par les personnes de moins de 18 ans. Ledit son, poussé à fond via un hautparleur étant sensé empêcher les attroupements de jeunes dans des lieux où leur présence n’est pas souhaitée.
Plus facho comme procédé, j’ai du mal à imaginer…
Je connaissais les répulsifs anti-chiens, anti-pucerons, et même les répulsifs anti-SDF sensés vous débarrasser des sales parasites qui encombrent votre bout de trottoir préféré… Mais là, on atteint des sommets dans la folie du tout-sécuritaire.
L’expérience s’étant révélée concluante en Angleterre, on ne devrait pas tarder à voir débarquer cette minable invention en France. Si vous repérez ce genre de dispositif, contactez-moi, je vous indiquerais comment s’en débarrasser à moindre frais.
Pour tester votre audition et accessoirement votre âge, cliquer sur le lien qui suit:
http://www.trianglerouge.be/mosquito/signature.php?lang=fr