Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


dimanche 21 février 2010

Scratch my back

Depuis quelques jours, j’ai un nouvel album dans les oreilles. Un album tellement qu’il est bien que je me le passe en boucle dès que j’essaye d’aligner deux mots à la suite et de leur donner un sens…
Alors peut-être que ce n’est pas l’idéal en termes d’inspiration, au regard de ma courbe d’audience de cette semaine qui a chuté dramatiquement, mais ça ne va pas m’empêcher de vous dire tout le bien que pense de Scratch my back.

Scratch my back, c’est le dernier album de Peter Gabriel. Et croyez-moi si je vous dis que c’est du grand Peter Gabriel. C’est beau à m’en tirer des larmes pour tout vous dire.
Bon ok, j’exagère un peu en vous parlant de larmes, mais je vous avoue qu’il m’est arrivé d’avoir les yeux qui piquent un peu quand-même… Et ça compte un peu comme des larmes ça ? Non ?

Perso, j’écoute du Peter Gabriel depuis maintenant… Attendez que je compte… trente ans. Ouais, c’est ça, à la louche ça va faire une trentaine d’années. Et bien en trente ans je n’ai jamais été déçu. Jamais. Le Peter est toujours à la hauteur de mes attentes, et ce quelque-soit le terrain musical où il m’emmène. Que ce soit dans le trip progressif ou la world-musique, à chaque fois je kiffe grave comme dise les jeunes. Je m’approprie sa musique comme s’il l’avait composé rien que pour moi. Il est fort quand-même le Peter…

Avec Scratch my back, on est comme souvent avec Peter, dans le concept. Le truc pas banal qui sort de l’ordinaire. Pourtant, si je vous dis que c’est un album uniquement composé de reprises, vous allez me dire qu’on a déjà vu ça. Vous allez me dire que c’est le genre de bouses que pondent les musicos en panne d’inspiration, ou encore un album destiné à payer le fisc…
Et bien non ! Rien de tout ça ! On est dans le concept je vous dis !

Certes, Peter Gabriel n’a fait que reprendre des standards, mais pas n’importe lesquels, et surtout pas n’importe comment.
Jugez plutôt : Si je vous dis David Bowie, Paul Simon, Elbow, Bon Iver, Talking Heads, Lou Reed, Arcade Fire, The Magnetic Fields, Randy Newman, Regina Spector, Neil Young et Radiohead… C’est quand même pas de la gnognotte ces gens-là !

Et puis surtout c’est repris avec une règle principale, pas de percussion ni de guitare.
Ah, là vous dites que ça doit être bizarre tout de même… Et bien non, ce n’est pas bizarre, c’est magique !

A l’écoute on a l’impression d’être entré dans un truc vachement intime. Des instruments qu’on n’a pas l’habitude d’entendre, comme le cor ou la trompette, ponctuent de leurs airs des morceaux où le symphonique se substitue avantageusement à la guitare électrique… On est bien quand on écoute ça.
Et puis la voix bien sûr… Cette voix si particulière qui déraille parfois, mais toujours en restant juste.

Enfin, il y a un truc vachement bien que j’ai pu faire grâce à Deezer, c’est d’aller à la découverte des artistes et des morceaux qui ont servis de support à cet album. Je ne les connaissais pas tous, ou du moins pas ces morceaux-là, et je peux vous dire que les reprises de Peter n’ont rien à envier aux originaux.

Allez, je ne vous en dis pas plus, et je vous laisse le découvrir.

Enjoy listening !

Découvrez la playlist scratch my back avec Peter Gabriel


Ah oui, pendant que j’y suis, je vous informe qu’il n’y aura pas de billet demain. Je commence mon parcours de « réinsertion » de trois matinées par semaine. Donc à partir de demain, il y a des chances pour que vous n’ayez plus qu’une publication tous les deux jours. Oui, je sais. Moi aussi ça me fait chier. Mais bon, je vais peut-être arriver à m’organiser autrement… Peut-être qu’en me levant encore plus tôt le matin ça va pouvoir le faire. On verra bien…

10 commentaires:

Didier Goux a dit…

Tiens, j'ai écouter ce garçon, à une époque. 35 ans, environ. En fait, juste le dernier Genesis, The lamb lies down on broadway et son premier album solo dont le titre m'échappe (pochette dans les bleus, lui dans une voiture, temps pluvieux...). Depuis, ça m'a passé.

Gwendal a dit…

@Didier Goux : The lamb lies down on broadway, probablement le meilleur album de Genesis...
Moi je suis du genre fidèle. Quand j'aime, c'est pour la vie. Et c'est valable pour tout, même les femmes !

philippe Gabriel a dit…

oui c'est toujours bien Peter Gabriel...tu brûles mon esprit, ton amour étrangles ma vie..tan taN....10 ans de chaine sans voir le jouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuur c'était plus de l'l'amourrrrr...jdéconne c'est pur la vie quand m^me

Gwendal a dit…

@Philippe : Yep, c’est comme tu dis mon Philippe… It’s for ever !

monique a dit…

J'aime bien sa version de philadelphia...mais je suis pas si fan que ça...pourtant, j'aime bien l'orchestration, la voix aussi, mais je sais pas...trop crooner peut-être..
Et puis, moi , je ne suis fidèle qu'à mes ami(e)s !*

Et dis, donc , au fait, mon ami, tu peux écrire l'après midi après la sieste, non ?
Tu vas me faire le plaisir de t'organiser un peu...si moi je trouve le temps d'écrire avec tout ce que je fais hors de chez moi, tu dois y arriver aussi !!!!!
c'est vrai que je dors moins que toi ...sauf hier, où je me suis fait quasiment une journée de sommeil pour rattraper la semaine de folie que j'ai eue !!!

Allez, courage pour demain !

philippe Gabriel Zannini a dit…

si Monique elle a dit qu'il faut t'organiser et ben il le faut, un point c'est tout, c'est comme çà, tu veux ou tu veux pas, si c'est oui tant mieux si c'est non tant pis, ou c'est oui ou c'est non j'en f'rai pas une maladie...la viiieeeeeeeeeeeee...putain je me fais grave...

Gwendal a dit…

@Monique : Oui Maman… Je peux effectivement écrire les après-midi… Enfin, j’imagine que je peux. On essaiera et on vous dira !

monique a dit…

L'a raison Zannini ...tu veux ou tu veux pas ???

Et je réponds à ta place
: Moi, je m'balance,
Au soleil de minuit,
De mes nuits blanches,
Moi, je m'balance,
Chacun sera servi,
Mais c'est moi qui choisis....

Bon, je me fais grave aussi parce qu'il faut la sortir du contexte
( la chanson ..!)
j'arrête !!!!

chatdenuit a dit…

Et dans un autre genre:
Le Top 10 des albums du pape Benoit XVI :

1. "Revolver" des Beatles
2. "If I could only remember my name" de David Crosby
3. "The Dark Side Of The Moon" de Pink Floyd
4. "Rumours" de Fleetwood Mac
5. "The Nightfly" de Donald Fagen
6. "Thriller" de Michael Jackson
7. "Graceland" de Paul Simon
8. "Achtung baby" de U2
9. "Morning Glory" du groupe Oasis
10. "Supernatural" de Carlos Santana

Et quand on pense que le Vatican avait mis au ban les Beatles après que Lennon ai dit qu'ils étaient plus célèbres que Jésus-Christ....

Bon je vais aller écouter Peter...

Gwendal a dit…

@Chat de nuit : Héhéhé !!! C’est bon ça ! Moi qui croyais que le vieux pervers n’écoutait que du Wagner…