Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


vendredi 22 janvier 2010

Olivier Bonnet est relaxé, et nous on est content !

Héhé !!! Il y a des jours comme ça où on croit qu’on va s’en tirer avec une pirouette pour combler le vide créatif d’une froide journée d’hiver, et puis c’est l’actualité des nouvelles qui vous pousse à reprendre le clavier pour fêter comme il se doit un heureux événement !

Petit retour en arrière :
Vous en souvient-il, au mois d’aout de l’année dernière je vous invitais à prendre fait et cause pour un confrère blogueur du nom d’Olivier Bonnet.
Celui-ci se retrouvait devant une cour de justice pour avoir écrit ceci :

« L’inénarrable ancien substitut du procureur de Toulouse, MARC BOURRAGUE » [ ] « On peut donc légitimement s’interroger, connaissant le CV de ce magistrat, sur son « indépendance » dans le cadre d’un tel procès, tant il est évident qu’il est en « coma professionnel avancé ».

C’est le qualificatif d’inénarrable que le sieur Bourragué n’avait pas digéré et l’avait conduit à porter plainte pour injure contre le journaliste blogueur. A l’époque la blogosphère s’était mobilisée, et une pétition avait circulé, regroupant quelques 1025 signatures pour exiger la relaxe de l’auteur.

C’est bon, il vous en souvient ?

Et bien sachez chers lecteurs qu’après être passé en jugement le 4 septembre, la décision du juge vient de tomber cet après-midi, Olivier Bonnet vient d’être RELAXÉ !

Yes ! Youppie ! Bravo !

Comme quoi, il existe encore une justice dans ce pays, et ça vaut le coup de bouleverser ses habitudes en publiant en fin d’après-midi pour le narrer ! Non mais !

3 commentaires:

monique a dit…

Haut les coeurs, réjouissons nous en effet de cette petite victoire !!!

Et surtout pour lui, qui va pouvoir recommencer à snipper les inénarrables !

Didier Goux a dit…

Je n'aime pas beaucoup Olivier Bonnet et trouve ses idées détestables et grotesques. Cette relaxe est néanmoins une excellente nouvelle. Toujours le vieux truc de Voltaire, n'est-ce pas : je suis contre vos idées, mais... etc.

Aliciabx a dit…

Je suis heureuse pour lui aussi, tant mieux.