Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


samedi 23 janvier 2010

124 bouteilles à la mer échouées sur une plage de Corse

Hier, 124 hommes femmes et enfants on débarqué sur notre côte la plus australe, près de Bonifacio. 124 êtres humains à la recherche d’un pays où ils puissent vivre, tout simplement.
Déposés par un bateau qui est reparti dans la nuit, ils sont arrivés là, en espérant que la France, allait les accueillir avec toute la dignité que lui confère une longue tradition d’asile…

Hélas ce qui les accueille se sont les centres de rétentions, ces camps de concentration modernes, se sont les insultes et la haine… Ils ne savaient pas que la France ne peut plus s’enorgueillir d’être la patrie des Droits de l’Homme, ils ne savaient pas que règne dans ce pays une nouvelle engeance xénophobe et déshumanisée.

Ce sont des kurdes à ce qu’on dit… Mais en fait on s’en fout. En tous cas moi je m’en fous. Qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs, ce qui compte c’est qu’ils ont mis leurs vies entre nos mains et que nous ne pouvons pas si nous sommes des êtres humains dignes de ce nom refuser de les accueillir…

Mais hélas dans ce pays, ce sont maintenant les lecteurs du Figaros qui commandent… Ils se lâchent, ils voudraient qu’on les rejette tous à la mer… Ils me donnent envie de vomir.

A l’heure où certains de demande ce qu’est notre identité nationale, j’aimerais affirmer ici que mon identité nationale à moi m’impose de donner à ces réfugiés ce qu’ils sont venu chercher… Un toit, un travail, une vie de famille… Des choses qui nous paraissent acquises et simples, mais qui pourtant leur seront probablement refusées.
Je n’ai qu’une chose à dire :

Régularisation immédiate !


12 commentaires:

Yola a dit…

Je ne me reconnais pas non plus dans ce pays qui bafoue les droits les plus élémentaires, disloque des familles, met des gamins en centre de rétention.

Gwendal a dit…

@Yola : A lire les commentaires sur le Figaro je me demande si nous sommes tant que ça... Tant de haine, ça m'a fait halluciner.

Aliciabx a dit…

C'est triste et cela ne fait que commencer.
La crise se fait sentir partout et il y aura de plus en plus de personnes qui chercheront refuge.
Si, au moins, les dirigeants vérifiaient à qui ils donnent les aides, nous n'en serions pas là.
Il devrait y avoir plus de contrôles, les populations ne voient rien pour elles.
Les chefs d'état s'en mettent plein les poches.

monique a dit…

Les commentateurs du figaro puent la France sarkolepenniène.

Les mêmes qui s'émeuvent pour les haïtiens et sont prêts à succomber aux sirènes médiatiques en dégainant le chéquier plus vite que Lucky Luke. Voire qui serait enclin, si on les fait larmoyer encore un peu, à adopter un "orphelin" haïtien afin d'obtenir la rédemption divine, ceux là n'hésiteraient pas une seconde à rejeter à la mer femmes et enfants échoués en Corse s'ils en avaient le moindre petit pouvoir...

La charité, car ces gens là, môssieur, on ne connaît pas l'humanisme, s'applique de loin, de très loin et surtout pas devant leurs portes, trop propres pour être souillées par la misère du monde.
Qu'ils meurent dans le poste, comme disait Coluche, ça va encore. C'est à bonne distance!
Mais sur leur paillasson...
Allons z'enfants...aux camps !
Et avec les menottes, si possible!
On va quand même pas hypothéquer notre identité nationale !

Gwendal a dit…

@Alicia : Il faut que les gens comprennent que s’ils en sont là, à venir s’échouer sur nos rives, c’est aussi par notre faute… Et une faute ça s’assume.

@Monique : Le gouvernement à voulu faire vite pour que la situation ne perdure pas et attire les regards médiatiques et associatifs. Plus vite ces pauvres hères se retrouvent enfermées et bien cachées dans les centres, moins le peuple n’a la possibilité de s’interroger sur le pourquoi du comment des choses.

aslan a dit…

Tiens, cher Gwendal, voilà un article, en signature, qui va vraiment finir de t'énerver.
++

monique a dit…

Moi aussi, ça m'a bien énervée, Aslan !!
Grrrrr!!!!

Gwendal a dit…

@Aslan et Monique : Nom de dieu de bordel de merde ! Putain de vérole de moine ! Ca-y-est j’suis énervé pour de bon là…

BiBi a dit…

Tu ne sais peut-etre pas mais il est possible que ce soit Christine Lagarde ou Christian Clavier ou Jean Reno ou Bernard Kouchner ou la Famille Beguin ( le sucre) ou encoreNicolas Hulot ou Jacques Séguéla ou Reichman ou Philippe Gildas... qui ait averti les Flics puisque tt ce beau monde a une Maison à Bonifacio, pieds dans l'eau ou tête sur les falaises....

Gwendal a dit…

Héhéhé... C'est pas ça que l'on appelle de la vigilance citoyenne ?

BiBi a dit…

Certains disent "vigilance", d'autres "Vigiles rances"

Gwendal a dit…

*_*