Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


dimanche 24 janvier 2010

Comment briser une chaîne de blog qui pue du bec

Il y a quelques jours j’ai été sollicité par le talentueux Coucou de Claviers dans le cadre d’une chaîne de blogs un peu différente de celle auxquelles j’ai pu déjà répondre (cf le tag). Il s’agissait de répondre à la question suivante : « Que proposeriez-vous immédiatement au peuple français, si la démocratie directe existait »

Avant que de me pencher sur la question, j’ai eu (quand-même) la curiosité de remonter le fil de la chaîne histoire de, dans un premier temps, chercher l’inspiration, et de, dans un deuxième temps, voir un peu d’où celle-ci était partie. Si j’ai fait ça, c’est aussi, je l’avoue, parce que le Coucou précisait bien qu’au départ c’était une chaîne émanant d’un blog de droite… Et comme je suis curieux vous disais-je, et bien je suis allé jeter un œil.

Première constatation : Ben oui, les blogueurs de droite eux aussi font des chaînes, ce qui prouve bien que même les cons peuvent s’amuser à se branler les neurones.

Deuxième constatation : Cette chaîne a été inspirée par la votation Suisse sur les minarets… Déjà j’imagine mes lecteurs les plus en accord avec mes idéaux avoir le poil qui se hérisse quant à l’intention première d’une telle question… Trouver l’inspiration dans un tel dévoiement de la démocratie que fut ce malheureux épisode est pour le moins bizarre, voire suspect.
Je pense que je n’ai pas besoin de vous rappeler ce je pense de la démocratie directe telle qu’elle est pratiquée chez nos voisins helvétiques, pour cela vous n’avez qu’à lire mon article sur le sujet. Mais bon, si vous avez la flemme de cliquer je vous rappelle ma position sur la question : Ce genre de procédure a permit/permet à quelques illuminés de poser une question conne et dangereuse à des abrutis que la nation aurait tout à gagner à ne jamais consulter. Genre lecteurs du Figaro si vous voyez ce que je veux dire. Par contre, un peu plus de démocratie directe en France serait la bienvenue car pour l’instant des conditions d’émergence d’un référendum d’initiative populaire sont par trop draconiennes.

Je ferme la parenthèse.

Alors je ne vais pas vous raconter par le menu ce que j’ai pu lire sur tout ces blogs (ni même vous mettre des liens car il ne faut quand-même pas exagérer, je ne vais pas leur faire de pub) mais sachez que j’y ai trouvé quelques perles aussi grosses que la connerie de ceux qui les ont pondues. Par exemple « Êtes-vous favorable à l’ouverture de TOUS les secteurs à la concurrence ? (abrogation des monopoles illégitimes de l’Etat) » ou encore « Êtes-vous favorable, en matière de nationalité au droit du sang ? ». Bref comme vous le voyez, il s’agit de questions bien pourries, propres à rappeler à ces godelureaux du libéralisme que la révolte leur pend toujours au nez. C’est bien simple, si une question de genre venait un jour à m’être posée par voie référendaire, je serais capable de sortir nuitamment de mon antre pour foutre le feu aux bureaux de vote…

Et puis il y a ceux qui ne comprendront jamais rien à rien et qui posent des questions ouvertes. Du genre « Quelle est, selon vous, le rôle principal de la région ? », ou encore « Je proposerais d’ouvrir un débat sur l’instauration du vote obligatoire ». Bref, là on dépasse le mur de la bêtise et on atteint le no man’s land de l’inculture. (Et dire que ces types tiennent des blogs, j'hallucine !)

Enfin, il y avait quelques (rares) bonnes réponses… Mais comme je suis de parti pris et que je n’ai pas de honte à cultiver la mauvaise foi, je ne vous en dirais rien.

Je remercie bien évidemment le Coucou d’avoir pensé à moi pour cette chaîne, mais comme disent les jeunes je vais devoir répondre « désolé, mais je crois que ça ne va pas le faire… ».
Je ne saurais m’inscrire dans une telle démarche, même pour rigoler. Tout d’abord parce que la question d’origine est très mal posée. Si on lit bien l’intention qui se cache derrière la question, il ne s’agit même plus de faire droit à une revendication légitime (ou pas) d’une partie du peuple, mais de se positionner en Grand Maître et de solliciter l’adhésion (ou pas) de la plèbe pour valider une intention. En clair, c’est le genre de question propre à fournir un alibi. Genre, un sondage qui aurait valeur de loi. Avec ce genre de question à la con, jamais la peine de mort n’aurait été abolie.

Et puis aussi parce que je ne vois pas en quoi je me prendrais la tête à valider une démarche qui pue autant du bec.

Sachez, messieurs (y-avait pas de nanas) que ce n’est pas ainsi que la démocratie Française fonctionne !

D’ailleurs mon pote Rimbus le dit très bien dans son article sur le même sujet : « La démocratie directe c'est quand les sujets partent du peuple vers le pouvoir. » et « La démocratie n'est en rien une panacée, ce n'est qu'un moyen. » !

Après ça, et bien je n’ai qu’à opiner du chef et à fermer ma gueule. Comme Rimbus, je vais briser cette chaîne et la laisser à ceux, à qui ça fait bander de se croire détenteurs de vérités universelles…

Bon dimanche à tous !

6 commentaires:

captainhaka a dit…

J'ai lu le billet d'une traite. c'est rare.
Taing 'cong' c'est bien dit.
Merci .

Gwendal a dit…

@Captainhaka : Merci à toi Captain… Je ne suis pas sûr de comprendre, d’habitude tu dois t’y reprendre à plusieures fois tellement tu te fais chier ou bien ? ;-)

Mathieu L. a dit…

Tiens, j'ai répondu à cette chaîne sans réfléchir, tout simplement comme cela.

Tu me fais réfléchir en tout cas, merci.

Je ne te suis cependant pas sur une position de principe de ne pas répondre à une chaîne venant d'un blog de droite.

monique a dit…

Moi aussi, j'ai lu d'une traite...comme d'hab !mais là c'est vrai que c'est plus fluide encore..
Tu vois quand ça sort direct des tripes avec passage fulgurant dans le cerveau....hé! hé!!

Ce que je retiens principalement:
1 - Tu as bien fait d'investiguer avant de répondre.
2 - Je n'aurais franchement pas répondu non plus car la seule question qui me serait venue aurait été déplacée... genre : "Voulez qu'on enferme le président tout de suite ou bien ?"
3 - J'apprécie beaucoup l'absence des "nanas" ( dixit!) dans ce genre de pseudo réflexion politique.

Gwendal a dit…

@Mathieu : Je me suis relu ce matin, et je ne vois pas où j’ai pu dire que par principe je ne répondrais pas à une chaîne de droite… Que je me méfie, oui ça c’est sûr. Mais si la question est intelligente il n’y a pas de problème.

@Monique : Merci, content que cela t’ait plu ! On fait ce qu’on peut comme tu vois. Même le dimanche !

captainhaka a dit…

Non, seulement d'habitude je reprends ma respiration défaillante en profitant d'un arrêt-étape. Là, le texte est rythmé, bien dit.