Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


jeudi 22 octobre 2009

Que faisais-je à 23 ans ?

Franchement je vais vous dire, j’aime bien lorsqu’on me tague pour une chaîne. C’est vrai quoi, ça a un petit côté assez flatteur pour l’égo. Ça vous donne l’impression que ce que vous avez à dire intéresse du monde, et moi qui suis cabotin en diable, et bien j’avoue que ce genre de moteur me plaît bien.

Sauf que lorsqu’il s’agit de satisfaire à l’invitation du Coucou et de répondre à la question « Que faisais-je à 23 ans ? », je m’aperçois que cela risque d’être un peu compliqué pour moi d’y répondre. Mais je vais quand-même essayer, quitte à en dévoiler un peu trop sur moi-même, mais tant pis je prends le risque.

Le souci voyez-vous, c’est que 1990, l’année de mes 23 ans, n’est pas à proprement parler une très bonne année pour moi… Ce fut même ce qu’on pourrait appeler une annus horribilis.

Je vais essayer autant que possible de vous la faire courte. En 1990, j’étais sous-lieutenant dans les commandos de l’armée de l’Air… Et oui ! Ça vous épate hein ? Moi aussi quand j’y repense.

Le fait est que j’étais bon, même très bon dans mon job et que j’envisageais fortement d’intégrer l’école de l’Air pour devenir officier de carrière. Hélas, ce plan de carrière ne convenait pas forcément à la femme qui partageait ma vie depuis six années…
Il s’en suivit une séparation douloureuse, très douloureuse, qui me fit perdre plus ou moins pied, et qui eut d’innombrables conséquences. La première de ces conséquences fut que je décidais de ne pas poursuivre ma carrière. Malgré un dossier élogieux et des soutiens en béton armé, je terminais mon service comme tout le monde.

Je me suis retrouvé un peu perdu dans la vie civile. J’étais déboussolé par la perte de mon amour, et par la perte des repères que l’armée m’avait donnés.
J’ai enchaîné les petits boulots merdiques. Représentant, sécurité à l’aéroport de Nice… Bref j’ai galéré pas mal et alors que j’envisageais de nouveau de rejoindre l’armée (la Légion cette fois-ci), pour mettre fin à une spirale que je devinais dangereuse, j’ai eu mon accident. La cheville en mille morceaux, j’ai dû retourner vivre chez mes parents…

La galère à continuée mais sur un autre plan. J’ai quand même profité de mon invalidité pour reprendre mes études (par correspondance) et acquérir un métier. Celui de technicien forestier.

Mais, au final, je ne regrette pas ces moments douloureux. Ils ont fait l’homme que je suis maintenant, et franchement je suis plutôt fier de ce que je suis, alors…
De même je ne regrette pas l’armée. Elle m’a appris un tas de truc sur moi et sur les autres, et elle m’a donné le sens de l’honneur.

Et l’honneur, chacun sait que c’est ce qui vous reste lorsqu’on n’a plus rien.

Tenez ! Je n’ai pas beaucoup de photos de moi, mais j’ai quand même réussi à vous en dégoter une qui date à peut-prêt de cette époque… C’était pour le 14 juillet 89, il y a vingt ans…

22 commentaires:

Nicolas a dit…

Amusant : j'étais aussi au service militaire le 14 juillet 1989 (je suis le seul de la caserne à avoir osé posé des congés pour la semaine du 14 juillet...).

Gwendal a dit…

Et moi, vers la fin de mon service, j'envoyais des soldats dans le Golfe...

2Casa a dit…

Salut Gwendal,

je découvre ton blog par le biais de quelque agrégateur et te lis depuis quelques jours maintenant. Merci pour ce blog.

Tu parles d'honneur ? En pensant à ce que j'ai lu ici j'opterais presque plus pour dignité et humanité. Quelque chose de serein aussi.

Bon j'arrête le cirage. J'aime bien ton idée de blog subversif par rapport à Edwige. C'est solo ou il est possible d'après toi de le transformer en mouvement de fond autour d'un logo et d'une auto-délation ?

Cordialement
2Casa

Gwendal a dit…

Bonjour 1casa et soit le bienvenu !
Merci pour les compliments, c’est peu de choses et ça fait toujours plaisir… Pour ce qui est de ma mention « Attention blog subversif ! », c’est une idée que j’ai empruntée à mon collègue Gauche de Combat. Tu le trouveras lui et son blog dans la blog-roll sous le nom d’Humeur de Gauche. Ou encore à cette adresse ; http://gauchedecombat.wordpress.com/2009/10/18/attention-subversif-edvige-bis-repetita/

Je te suggère de lui poser directement la question.
Sion, et bien… je vais aller jeter un œil chez toi voir ce que cela donne. Fais chier ! T’as été tellement gentil avec moi, que je vais me sentir obliger de l’être aussi…

Gwendal a dit…

Sinon, pour répondre à ta dernière question, je pense que oui, ce serait possible d'élargir la chose et de créer un mouvement... Seulement je t'avoue que je ne saurais pas comment faire !

2Casa a dit…

Merci pour le tuyau, je vais aller voir. Si je lui demande poliment tu crois que...

Deuxième chose : pas besoin d'être gentil, je ne cherche aucune reconnaissance (c'est possible ça ? Mmmm) et fais mon petit (et énervé) bonhomme de chemin.

Tu le constateras sans doute c'est parfois pas fini, parfois brut, parfois en cours... Bref. Pas de quoi casser trois pattes à un canard. Et en général j'interviens plutôt chez les autres sur-pseudonymé !

Mais ça dépend du feeling et de l'objectif. Ici pas d'objectif et, je te le disais, une impression de sérénité...

2Casa

Gwendal a dit…

Et pourtant si tu savais...

2Casa a dit…

J'imagine. Le coefficient de sympathie n'étant pas extérieur complètement à la proximité de l'expérience.

Mais tu restes cool (dans les textes que j'ai pu lire)quand je ne réussis qu'à vociférer et tempêter !

Gwendal a dit…

J'essaye surtout d'avoir un brin de cohérence, et ce n’est pas le plus facile à obtenir.
Mon blog me sert surtout à ça, à écrire les choses noir sur blanc (ou l’inverse) et à essayer de les relier entre elles.
Si par hasard cet étalage d’idées plait à quelques-uns, c’est un plus appréciable. L’égo a toujours besoin d’être flatté… (Un peu, mais trop quand même !)

Alors vocifère, tempête autant que tu veux, c’est salutaire de toute façon. Le but étant d’être a minima utile à toi-même…

Jerry OX a dit…

Et bien c'est une bonne chose Gwendal car ce tag nous permet de te connaitre davantage . Tu dévoiles un pan de ta jeunesse en restant pudique ... je dis chapeau !

et je préfère milles fois tes souvenirs à ceux que racontera plus tard le fils du Roi des Bling-Bling !!
belle soirée !!
passes me voir quand tu veux !

Gwendal a dit…

Thanx Jerry. C’est vrai que le plus dur ça a été de ne pas trop en dire, tout en essayant d’en dire quand-même un peu… J’ai écris mille mots, mais je n’en n’ai retenu que 500.
Je sais, je ne passe pas assez souvent chez toi… Je vais faire en sorte d’y remédier. Promis !

Pseudo a dit…

Intéressant, mais forcement trop cours, je m'attendais, ou plutôt n'aurait pas ete surpris d'avoir droit a la petite narration sympa que tu peux nous faire par moment.

Tant pis, cela dit c'est clair que parler de soit, c'est toujours super compliqué, pas trop en dire parce que bon… pas besoin de faire un dessins, mais en dire assez pour donner une utilité a la chose.

Bref, t'as fais simple et le but est atteint.

Ah et tiens, juste pour rigoler un peu (gentiment hein ;)) quel poids sur la photo? :]

Gwendal a dit…

@Pseudo : Comme je l'ai dit, j'ai bien commencé un texte mais je me suis aperçu que j'en disais un peu trop... Alors j'ai recommencé en évitant les détails sordides et pas mal de pathos. Pas facile de dire la vérité sans expliquer le pourquoi des choses...
Sinon, espèce de malintentionné, à l'époque je devais faire dans les 80 Kg pour 1,72 m. 80 kg de muscles et le ventre plat car, toujours à l'époque, les pompes et les tractions étaient mon pain quotidien !

Le coucou a dit…

Tu t'en es tiré brillamment, du passé, et du tag… Chapeau!
Et toutes mes excuses pour le lien pourri que je t'ai fait, je viens seulement de m'en apercevoir (tu aurais dû râler)! Je rattraperai ça au plus vite.

Gwendal a dit…

Merci Coucou. Un lien pourri ? Comment ça ? Je n'avais pas remarqué...

aslan a dit…

Un militaire qui à mal tourné ça fait souvent un mec bien et un militaire ou un flic c'est souvent un mec bien qui à mal tourné...

Gwendal a dit…

Je le savais qu'au fond, nous étions des types bien tous les deux...

Pseudo a dit…

Héhéhé, c'est aussi ce que je pense.(pour les militaire, police… non mais vous croyez pas quand même que j'allais dire que vous étiez des types bien,si? Bon d'accord! :p )

J'ai aussi l'impression (et ils font tout pour d'ailleurs) que l'armée devient vraiment un moyen de secours, c'est vrai, tu es nourris, loger toussa t'as une retraite pas trop dégueu et relativement tôt, mais, tu la ferme et tu obéi…

monique a dit…

Dit avec pudeur..mais honnêteté !
Bien dit, Gwen !!

Je suis ravie que tu ne sois pas resté militaire..je n'ai jamais été sensible au prestige de l'uniforme..et je ne t'aurais sans doute jamais rencontré...car j'ai des a priori!

Et ça , vraiment, ç' aurait été dommage !!!

Gwendal a dit…

Rhooooo !!! Trop gentil !

Aude Nectar a dit…

C'est vrai que c'est con à dire, mais les épreuves renforcent réellement. Sur le moment on se dit qu'on est foutus, qu'on arrivera à rien, mais ces embuches permettent de murir, mieux se connaître, s'améliorer, apprendre.
Comme Homer tu as connu à 23 ans une rupture qui t'a marqué.
Un beau billet aussi.

Gwendal a dit…

Merci Aude. Si l'on est satisfait de ce qu'on l'on est, il ne sert à rien de regretter le passé... Car c'est grâce à lui qu'on en est là.