Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


mercredi 16 septembre 2009

Didier Lombard : Un criminel libéral

Pas facile de choisir un sujet ce matin… Il y a tellement de choses qui se passent en ce moment que je ne sais plus trop où donner de la tête. Aussi, comme je n’en n’ai qu’une, de tête, je vous invite à jeter un œil sur ma liste de blogs politique dans la colonne de droite. Je l’ai sérieusement étoffée depuis quelques jours, et je suis sûr que vous pourrez satisfaire votre curiosité.

Personnellement, j’avais envie ce matin de revenir sur France Télécom et sur ses méthodes criminelles de gestion du personnel. Oui criminelles, pour moi il n’y a pas d’autre qualificatif.

Est-ce que vous avez vu un peu ce qu’a donné la réunion en urgence entre le Ministre du Travail Xavier Darcos et le PDG de France Télécom Didier Lombard ?
Rien, quedalle. Ce crétin de Lombard n’a rien trouvé de mieux que de rajouter une ligne « verte» destinée au personnel en souffrance, et d’annoncer un « encadrement plus serré » de ses troupes par les managers afin que ceux-ci découvrent au plus vite les « signes » de mal être chez les collaborateurs.
On croit rêver.
Aucune remise en question des méthodes employées, aucune pause dans la restructuration afin de faire le point. Le PDG a juste confirmé «le gel des mutations jusqu'au 31 octobre», «le recrutement de 10% de médecins du travail en plus» et «le renforcement des équipes de ressources humaines de l'entreprise par une centaine de personnes».

Le résultat, ou le non-résultat de ces mesures, ne tardera pas à se faire attendre puisque dès la fin du mois prochain, les salariés subiront de nouveau le chantage à la mobilité. Avec, en prime un climat de suspicion, de flicage quant à leur santé mentale.
Dans l’ambiance actuelle de cette société, où la moindre faiblesse est mise à l’index et la flexibilité érigée en culte, pensez-vous vraiment que l’employé ou le cadre va se laisser aller au moindre signe de faiblesse ? Pensez-vous vraiment que s’il va mal, il s’en ouvrira à un supérieur ?

Non mais, faut carrément être débile pour dire des choses pareilles ! Débile et cynique à la fois.
Je crois que ce qui m’énerve le plus, c’est encore d’entendre de la bouche même de ce criminel, ou de ce crétin de Barbier, que finalement, tout ça c’est la faute des employés !
Parce qu’ils ont l’habitude d’être fonctionnaires, qu’ils ne savent pas exactement ce que c’est que travailler, qu’ils sont « déstabilisés » par les réalités de la vie dans le privé…

Non mais je rêve !

Alors je vais vous dire, j’ai bien envie de lancer carrément un appel au boycott de France Télécom et d’Orange. Rien que pour leur faire comprendre que les clients sont aussi des personnes capables de solidarité avec les employés de ces firmes…
Mais bon, je ne sais pas si cela servirait à quelque-chose. Didier Lombard serait capable de dire que c’est de leur faute…

7 commentaires:

Eric citoyen a dit…

Mais où sont les syndicats ?

Mais quand vont-ils décréter la grève générale ?

Ca suffit !

@ +

Bésitos

monique a dit…

C'est une bonne question, celle des syndicats...
Grève générale à France Telecom et partout !!!

Moi aussi j'avais envie de boycotter..de changer de fournisseur ..mais je ne suis pas sure de l'efficacité car les autres ont les mêmes pratiques et le même cynisme.
J'ai pensé qu'on pourrait inonder de courriels de protestation le site de F. Télecom...
je vais commencer dès maintenant ...

Gwen, pour compléter ton article sur Boutefeu un petit lien, une video à poster sur la page de droite


http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/lhumeurde/index.php?id=83128

Pseudo a dit…

Les syndicats?

Bah on leur a pas encore demander de trahir, euh pardon de venir signer la feufeuille "d'acceptation sans bronché".

Bref, faut les oublier je pense, comme pour le PS, ne les forçons pas a faire quelque chose qu'ils ne veulent pas et ne font plus depuis longtemps. (barbier est un sale con de droite c'est évidant, mais il n'est pas idiot et arrive a faire passé les vieille rengaines réactionnaire assez facilement je pense)

Bon sinon dans "l'industrie"(bon rien que ca deja…) du jeu ya du lourd aussi, on comprend dessuite mieux pourquoi il y a tant de grosse daube et de foutage de gueule.

http://www.factornews.com/news-26837-Activision_le_management_par_la_terreur.html

Pseudo a dit…

Ah oui sinon, les autre FAI ou opérateur téléphone mobile (puisque on retrouve finalement toujours les même, allez savoir pourquoi, la coïncidence je pense…) sont tous les meme, ah si je ferais quand même une petite différence pour le patron de free(celui qui détiens plus de 70% de l'entreprise pas le guignol chargé de com') qui (ya quelques années maintenant) a ete condamné pour blanchiment d'argent a de la prison avec sursis et a fait payer a sa place (a mon avis) un pote dans l'affaire de proxénétisme pour éviter la ferme…

Tant qu'on ne les aura pas réquisitionner et qu'il n'y aura pas un vraie pole public a ce niveau, y'aura pas grand chose a espérer…

Gwendal a dit…

Où sont les syndicats ? Voilà effectivement une bonne question.
Ils se sont probablement perdus au sein de la « fluidification du dialogue social »…

Pour ce qui est de changer de FAI, vous tous avez probablement raison, c’est sans doute la même chose ailleurs. En tous cas, je peux vous le dire que ça l’est déjà chez Numéricable.

Pseudo, j’ai trouvé une version exportable du film, je le mettrais assez rapidement en ligne, après lavoir pu (enfin) le voir en entier.

philippe a dit…

à mettre en rapport avec l'émission ce matin sur France Cul: sujet " le mérite"...un sujet épais au dire du philosophe Yves michaud...la bise à tous

Anonyme a dit…

LOMBARD utilise la pression psychologique pour user ses employés et faire passer en force ses restructurations et ses réductions d'effectifs. Une fois encore, un "grand patron" supprime des milliers d'emplois pour se rendre crédible auprès des marchés financiers. Une fois encore un "grand patron" rejette la faute sur des employés atteints de "faiblesse psychologique". Ce cynisme est parfaitement dégeulasse de la part d'un homme qui préfère parler à ses arbres plutôt qu'à ses milliers de salariés.