Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


lundi 8 juin 2009

Européennes : Jubilations et Désillusions

Bon… Depuis six heure ce matin, j’essaye de vous écrire une belle analyse des résultats de ces élections européennes. Cela fait donc plus de quatre heures que je galère à essayer de faire comme les vrais journalistes politiques, que je compile les résultats, que j’analyse les chiffres, que je fais des additions et des règles de trois, que j’écris des lignes et des lignes… Et franchement, je suis bien obligé de me rendre compte que je ne suis pas un journaliste politique. Je suis juste un blogueur citoyen qui essaye de comprendre ce qui se passe autour de lui.

Lorsque je patauge comme ça, au bout d’un moment plus ou moins long, je me mets à penser à ce que m’a dit un jour une amie : Elle m’a dit que j’étais bien meilleur lorsque je n’essayais pas de faire comme les autres. Que mes textes étaient bien plus intéressants lorsque j’étais tout simplement moi-même.

Donc, je vais écouter encore une fois cette amie, et je vais vous le jouer simple, franc et en roue libre.

Alors les résultats des élections d’hier vous pouvez les voir dans la jolie image ci-contre.
La première chose que j’ai envie de vous dire concernant ces résultats, c’est qu’il ne faut pas oublier de les voir avec le filtre la participation. En France, seulement 40,48% des électeurs ont jugé bons de se déplacer pour exprimer leur opinion. (J’en connais déjà deux…) Ce qui, nous donne, je pense, un bon aperçu du peu d’intérêt que les politiques ont su susciter envers l’Europe.
Parmi ces électeurs courageux, on peut voir en compilant les voix des pros et des anti-européens que la France est résolument pro-européenne à 69,5%. (Ce qui fait que je me sens un peu seul ce matin, mais c’est pas grave…). Cela, je pense, est plutôt normal puisque le peu de personnes qui ont jugés bon de se déplacer se sentent a priori concernés par le sujet…
Par contre, si l’on considère ces 69,5% et qu’on les saucissonne pour regarder ce qu’il y a à l’intérieur on constate que parmi ces pro-européens 60% d’entres-eux sont des électeurs résolument contre la majorité présidentielle, ou du moins contre la vision européenne de cette majorité présidentielle. Ce qui indique qu’une grande majorité de ceux pour qui l’Europe est incontournable considèrent qu’il faut la gérer autrement… De ce point de vue là, je ne peux donc que m’en réjouir.

Que l’Union des Morpions Populistes ait fait un tel score, je vous le dis cash, ça me fout plutôt les boules. De les voir, les Bertrand, Copé et autres Barnier se goberger comme s’ils avaient fait le casse du siècle a le don de me mettre les nerfs en pelote. Car oui, la droite présidentielle jubile et elle a raison.
Oh, elle ne jubile pas parce qu’elle a « remporté » ces élections ! Non ! Elle jubile parce que le camp d’en face (je devrais dire les camps d’en face), à perdu les sienne !
Et ça, vous m’excuserez, ce n’est pas la même chose.

La droite de Sarkozy jubile parce que ces principaux adversaires, en tous cas ceux qu’elle juge digne de l’être et qu’elle désigne sous l’appellation fallacieuse d’ « opposition de gouvernement », ce sont délités d’eux-mêmes. Et ça, j’ai presque envie de dire que c’est bien fait pour eux.

Le PS (16,4%) paye, avec les intérêts, le désastreux congrès de Reims. Les querelles intestines, le jeu trouble des flous idéologiques a complètement démobilisé l’électorat socialiste classique, et celui-ci s’est largement reporté sur les listes écologistes et de la gauche radicale.

Le MODEM (8,4%) de Bayrou se prend la claque de sa vie. Et la responsabilité en revient justement à François Bayrou… Nous l’avons vu plus haut, ceux qui ont voté sont des citoyens qui ont conscience de l’importance de l’Europe dans notre quotidien (en bien ou en mal). Le fait d’axer sa campagne sur l’anti-sarkozysme primaire et uniquement là-dessus a fait fuir l’électorat centriste (mais existe-t-il seulement ?) au profit des écologistes et de l’UMP. J’ajouterais que, à mon avis, le centre qui pensait pouvoir exister dans l’incarnation d’un seul homme, s’est rendu compte de la vacuité de l’idéologie centriste lorsque ladite incarnation a montré son véritable visage. L’ambition personnelle ne vaut que lorsqu’elle se met au service des idées et non l’inverse.

Les candidats d’Europe écologie sont incontestablement les vrais vainqueurs de cette élection. Avec 16.2% les écologistes ont réussi à récupérer des voix au PS et au MODEM. Mais ce n’est pas la seule raison de leur victoire. Durant la campagne ils ont su démontré, à la fois une grande maitrise des dossiers européens et une démarche active, mais également ils ont su utiliser à fond la carte des têtes de liste. En mettant en avant des « figures » comme Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly ou José Bové ils ont réussi à incarner leurs idées. Ce qui démontre que les idées sont certes importantes, mais qu’il ne faut pas négliger pour autant la ou les personnes qui vont représenter ces idées.

La représentation, c’est à mon avis ce qui a manqué au NPA. Ce jeune parti en devenir portait de grands espoirs sur ce scrutin, et finalement se retrouve avec un score (4,9%) bien en deçà de ses espérances. Et ce, quoi qu’en dise Besancenot, je considère qu’il s’agit-là d’un échec, étant donné ce que les sondages laissaient supposer… (Même pas fichus d’élire un seul député ! Grrrr !) Les français sont en fait des frileux qui veulent bien parler de la révolution mais qui, au moment de sauter le pas, préfèrent reculer… (Sniff !)

Le Front de gauche, avec ses 6%, est aussi décevant que le NPA. D’accord il permet au PC de remonter de belle façon ses scores, mais je pense que l’on aurait pu attendre mieux d’une telle union. D’ailleurs, en parlant d’union, il faudrait peut-être voir à élargir celle-ci la prochaine fois et y inclure le NPA… On ne sait jamais, cela pourrait représenter un pôle intéressant, et de poids, pour les prochaines régionales ?

Sinon, il nous reste les fascistes (je parle des déclarés, FN et autres), qui font dans les 13%. Rien de bien nouveau sous le soleil français, sauf qu’ils vont grossir les rangs des extrêmes droites européennes qui ont fait une grosse poussée lors de ce scrutin (23,5% à l’échelon du parlement européen).


Voilà donc où nous en sommes en ce lundi matin. Et au niveau du parlement européen, les sièges se répartiront comme vous pouvez le voir ci-contre.
Le moins que l’on puisse dire c’est que le virage à gauche de l’Europe ce n’est pas pour demain ! Ni même après demain d’ailleurs… Donc, à mon sens, il y a des chances que Barroso continu à mener sa politique ultralibérale comme avant, ou à la limite quelqu’un d’autre que Barroso, mais qui fera exactement la même chose. C’est plutôt triste pour l’Europe, moi j’vous l’dis !

Sinon, je vous parie que notre droite de Morpions Populistes va s’empresser de récupérer aussi vite que possible les aspirations écologiques exprimées ce dimanche. Vous allez voir qu’avant les prochaines élections ils nous auront ressorti le Grenelle de l’Environnement (Part 2) qui avait été jusqu’à présent, et fort opportunément, jeté aux oubliettes ! On parie ?

Bon, je vais vous laisser là pour aujourd’hui mes bons amis. Je vais aller pleurer dans mon coin et inscrire un bémol sur mes espoirs de voir changer rapidement le monde qui m’entoure…

Après tout, je ne suis qu’un blogueur citoyen, et même les blogueurs citoyens ont le droit de pleurer !


6 commentaires:

Pseudo a dit…

Yop yop

C'est toujours décevant, mais perso je l'avais bien envisager ca, suffisait de se dire que l'abstention serait ce qu'elle etait sensé etre…

S'il y a une partie d'echec du NPA, c'est sur la mobilisation effectivement de ceux qui étaient sensé voter pour eux, et bon surtout de ne pas avoir un seul elu, c'est fort dommage, mais pas seulement; la merde qu'a foutus le PCF avec sa mythomanie récurrente sur l'alliance…

Faut pas oublier non plus les medias qui se sont bien abstenu de parler du fond etc et on préféré tout autre chose.

Le fait que par exemple le NPA n'ait que 3min de spot alors que le parti radical de gauche a eu quand a lui 20minutes!! Alors qu'en plus de ca ils ne se sont pas présenter!

Et globalement toute la désinformation sur NPA.

Tu parles des sondages Gwendal, justement les sondages ca permet de manipuler facilement, un coup on te met haut et apres on te met bas quand il faut pour montrer que tu ne vaut rien en fait, bref…

Le PS fut pathétique comme a son habitude, visiblement, tant qu'ils ne serons pas a moins de 10% ils continuerons de nous prendre pour des cons.

Le PCf qui a deja fait ses listes et qui va avec le PS au régionales dans le même troupeau ils embarque le catalan ou je ne sais plus trop quoi, bref des nationaliste de droite en gros, sans oubliais le modem également dans les bagages…, j'ai a présent hâte de voir ce que va devenir le front de gauche a la réaction de mélanchon.

LO qui a presque disparu…

C'est sur que si ces 3 loi, NPA LO et PG étaient ensemble ca ne ferait pas rien.

On verra bien…

Ps: uress …

ah non finalement c'est "fradind"

Gwendal a dit…

Je crois savoir que les « temps » de pub à la télé sont distribués en fonction des résultats aux dernières élections du même ordre. En l’occurrence 2004.
Sinon, à mon sens Europe Ecologie ne fut qu’une coalition politico-médiatique à vocation européenne et rien que ça… Dès que l’on retournera dans la cuisine franco-française, cette alliance ne tiendra plus.

Pseudo a dit…

si c'est 3 LA et pas loi.

Mon dieu comment j'écris…

europ ecolo ouai, on verra bien ce qu'ils deviennent aussi mais bon…

Le seul aspect positif c'est comme l'a dit melanchon, éventuellement le fait que enfin "l ecologie" va etre mise sur le devant de la scene.

Mais bon, si c'est pour que la droite la fasse a sa sauce avec les libéraux facon Bendit…

Si on a 10ans en gros pour arrêter le productivisme et le capitalisme donc avant que ce ne soit vraiment trop tard, va falloir se bouger.

cazo a dit…

Que tous ceux qui sont à gauche et contre la politique de Sarko prennent une calculette et arrêtent de nous bourrer le mou avec leurs egos et leurs états d'âme... merde à la fin. Ce que veulent le plus les électeurs, au-delà de voir leurs idées respectueusement représentées (surtout que, quels qu'ils soient, une fois élus... bon, vous m'avez compris...), c'est virer Sarko et sa bande... Alors qu'ils le disent haut et fort, qu'au delà de leur parti, c'est leur objectif au plan national, et qu'on peut compter sur eux, pas faire comme certains qui nous font le coup à chaque fois "gnon, pas consigne de vote, passque les autres c'est pareil...". Ouaih, ben non, désolé, même si c'est pas le mieux qu'on puisse espérer, c'est pas le pire qu'on a et qu'on subit...
NON MAIS, I M'ENERVENT A FORCE...

aslan a dit…

La forme républicaine a 20 ou 30 ans de retard. Putain on est presque en 2010 et on en encore là à digérer nos soirées électorales où s'agitent les mêmes acteurs, dont une écrasante majorité de spécialistes ronronnants des rôles convenus.

Si l'élection à la mode de chez nous était un plat au moins je le vomirais direct sur le tapis, mais je reste assis dans mon fauteuil inconfortable à regarder ce lamentable boulevard en me maudissant d'avoir pris ma place.

Pas cette fois, je suis resté dehors. Et à la sortie des artistes plastronnants et du public dépité, pour une fois j'aurais pu être le dingue qui gueule "Je vous emmerde tous !".

Bon, j'étais pas à la sortie et je respecte une partie du public et même des acteurs, aussi ne me suis-je pas donné en spectacle et j'ai préféré en avoir rien à branler, et j'en avais besoin.

Anonyme a dit…

D'accord avec Cazo..on n'en est plus au stade des états d'âmes...l'important c'est de virer zébulon..tous ceux qui sont contre sa politique et à gauche même les roses bonbons : un front commun !

Ensuite , on essayera de faire dans la nuance...

Je dis ça..parce que la prochaine étape dans nos murs, ce sont les régionales et qu'on a tout à perdre à savoir 20 régions sur 22 qui ne disent pas "amen" ( ou alors pas trop fort!) à Sarko..

mob'.