Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


mardi 18 novembre 2008

Zemmour, la science et moi

Le 13 novembre, lors de l’émission « Impertinente » diffusée sur Arte, le journaliste Eric Zemmour, que l’on sait grand polémiqueur et prompte à susciter la controverse, s’est « lâché » en se laissant embarquer dans un imbroglio sémantique dont il n’est pas sorti vraiment grandi.
D’abord épinglé par le zapping de Canal, la toile s’est emparée de l’affaire et depuis, les vidéos tournent en boucle pour servir à de multiple fins…
La voici, je vous laisse en juger.


Eric Zemmour réhabilite les "races" - Arte - 13 nov. 2008
par acrimed



Personnellement, lorsque j’ai vu le zapping et écouté les paroles de Zemmour, je n’ai pas tiqué. Je me suis même dit que pour une fois, ce type que je considère comme une tête à claques aux paroles méchantes et nauséabondes, avait raison. Avec le recul, je peux même dire que sur le coup, j’ai été un peu étonné de prendre son parti… Puis, lorsque Pseudo m’a signalé que la vidéo tournait en boucle sur le net et faisait un buzz d’enfer, je me suis dis que j’allais vous pondre un article en sa faveur… C’est vrai quoi ! Tout le monde sait bien qu’il existe des races (les blancs, les noirs et les jaunes) dans l’espèce humaine, au même titre que dans toutes les espèces de la terre, et qu’il n’y a pas lieux de s’en formaliser outre mesure… C’est ainsi et puis c’est tout. (Attendez ! Gueulez pas tout de suite ! J’ai pas fini…)

Et puis, comme je ne suis pas du genre à balancer des arguments sans avoir un tantinet fait quelques recherches, j’ai potassé mon sujet… Et, au fur et à mesure que j’approfondissais mes recherches, que je revoyais mes bases de biologie, de génétique et tout le toutim, je me suis rendu compte que… J’ETAIS UN CRETIN !!!

Si je n’ai pas réagi aux paroles de Mr Zemmour, c’est parce que lorsque j’étais à l’école, on m’a apprit que les races existaient oui, mais que ce n’était pas grave. Et puis cette information est restée imprimée dans mon cerveau, comme ça, bêtement… Sans tenir compte de ce que j’ai appris bien plus tard et qui allait à l’encontre de cet enseignement premier. Comme quoi, il faut bien faire attention à ce que notre cerveau nous dit parfois, et se remettre en question régulièrement. C’est donc ce que j’ai entrepris depuis ce matin, en remettant à jour mes connaissances. Et comme je suis d’un naturel généreux et que la vulgarisation scientifique ne me fait pas peur, je vous invite à prendre connaissance du résultat de mes investigations. On ne sait jamais, si à moi il m’est arrivé d’oublier ce que je savais pourtant, ça peut très bien vous arriver à vous aussi !

D’un point de vue strictement biologique, la science a coutume de classer le vivant en catégories, de façon à pouvoir parler d’une seule voix, quelque soit le pays d’où l’on vient. Cela s’appelle la taxinomie, ou taxonomie. La classification se fait donc selon l’acronyme suivant : RECOFTGE.
C'est-à-dire : Règne, Embranchement, Classe, Ordre, Famille, Tribu, Genre et Espèce.
Chaque taxon, peut être divisé lui-même en rang taxinomique inférieur ou supérieur. On ajoutera pour ce faire les préfixes « sous », « infra » ou « super » au taxon que l’on veut diviser. Ainsi, l’espèce peut être elle-même subdivisée en « sous-espèces » que l’on appelle vulgairement variétés, selon qu’ils s’agissent de végétaux, ou races si nous parlons d’animaux…
En ce qui concerne l’être humain, car il faut bien lui trouver une place à lui aussi, on procède donc selon le tableau ci-contre.
En simplifiant un peu, ça donne ça :

Règne : Animal (Ben oui ! On n’est pas des géraniums !)
Embranchement : Chordés (pourvus d’un semblant de colonne dorsale)
Sous-embranchement : Vertébrés (colonne dorsale divisée en vertèbres)
Classe : Mammifères (qui allaitent ses petits)
Sous-classe : Thériens (qui portent leurs petits pendant leur développement. A opposer à l’ornithorynque)
Infra-classe : Euthériens (développement des petits au sein d’un placenta nourricier)
Ordre : Primates (On se rapproche !)
Sous-ordre : Haplorhiniens (à différencier des lémuriens)
Infra-ordre : Simiiformes (les singes dans le sens le plus large)
Super-famille : Hominoïdes (les singes sans queue… Quoi que…)
Famille : Hominidés (les grands singes, gorilles, chimpanzés, bonobos, orang-outang et l’homme)
Sous-famille : Homininés (Y’a plus que les gorilles, les chimpanzés et nous !)
Tribu : Hominini (On se retrouve avec notre pote Cheeta)
Genre : Homo (Y’a plus que nous… plus une ribambelle de genres disparus comme notre ami le néandertalien)
Et on en arrive enfin à l’espèce et à l’appellation Homo Sapiens. Sapiens voulant dire « qui pense ». En ce qui me concerne je trouve qu’il y aurait certainement à redire sur ce qualificatif… Mais bon, on a bien le droit de se la péter un peu de temps en temps…

La principale caractéristique d’une espèce étant qu’elle est interféconde, c’est à dire que les individus la composant sont à même de se reproduire de façon viable.

La question que l’on peut se poser maintenant est la suivante : Peut-on (ou doit-on) affiner plus avant cette classification ? Et si oui, pourquoi faire ?

En biologie ou en botanique, la question ne se pose même pas, puisque l’on va arriver à déterminer des sous-espèces ou des variétés différentes au sein d’une même espèce… Et cela se justifie pleinement lorsque l’on regarde un chihuahua et un dogue allemand, ou bien une variété de blé à douze épis alors que la plupart en ont huit…
Mais, si l’on arrive à déterminer une différence phénotypique, une différence d’aspect extérieur, il n’existe aucune différence génotypique (dans l’ADN) avérée.
Si l’aspect extérieur change, c’est parce que l’évolution, naturelle ou induite, a fait que les individus d’une même espèce ont évolués de manière différente. (L’évolution induite, c’est la sélection que font les éleveurs par exemple).

En ce qui concerne l’être humain, On peut effectivement déterminer des différences phénotypiques… En effet, nous avons des yeux pour voir et ils nous disent que celui-ci à la peau noire et celui-là les cheveux blonds… Mais dans les faits scientifiques, rien ne différencie untel d’un autre, puisque les caractéristiques de chacun sont transmissibles et interférents. Je veux dire par là, qu’il n’y a pas lieux de créer des classes et des sous-classes puisque les individus sont à même de se mélanger entre eux.
Pour être tout à fait complet et juste, il faut quand même préciser que les différences évolutives peuvent induire des comportements particuliers. Ainsi, en 2005 on a vu apparaitre le premier médicament pour les noirs. En effet, on a remarqué que certaines molécules étaient statistiquement plus actives dans une catégorie de la population, à savoir les noirs. Aussitôt les vieilles peurs ont ressurgies, et partagé le monde scientifique en deux camps, les pour et les contres. Ceux qui prônent une médecine « personnalisée » et ceux qui crient à la ségrégation et à la médecine « racialisée ». En fait, et c’est mon avis, que l’on applique tel ou tel terme pour désigner les différences infimes qu’il existe entre chaque être humain, au final on parle toujours de la même chose. De l’individualité qui fait que chaque personne est différente et réagit différemment selon son origine, son vécu et son mode de vie. Et ce, pas nécessairement dans cet ordre.



Nous ne sommes en fait que le produit des différentes lignées issues d’une même souche, l’Homo Sapiens. Ce qui complique les choses, c’est que nous sommes des individus pensants. L’homme avec son cerveau énorme, a besoin d’intellectualiser, de quantifier les choses. C’est par ce moyen qu’il a pu se hisser tout au long de l’échelle de l’évolution. L’effet pervers de cette capacité, ainsi que la méconnaissance, a malheureusement induit également des comportements de rejets et de peurs. Des envies de savoir qui est différent de qui, qui est supérieur à qui… Tout cela est d’une puérilité qui est indigne de la remarquable réussite évolutive que nous sommes. Nous, les êtres humains. Tous ensembles.

Voilà ! J’espère que ce petit rappel de connaissances vous aura servit à quelque-chose. Pour ma part, je tirerai de ce plongeon dans mes vieilles années d’études un enseignement supplémentaire : Ne jamais croire qu’une connaissance est acquise. Et Mr Zemmour aurait mieux fait de faire comme moi et se replonger dans ses bouquins avant d’ouvrir sa bouche !

51 commentaires:

dedalus a dit…

magnifique article... et remarquable en sus est ton honnêteté intellectuelle.

en conclusion, j'aurais simplement ajouté que le concept de race, c'est-à-dire de distinctions raciales, n'a eu d'autre objectif que de justifier les racismes.

bravo !

Pseudo a dit…

Pas mieux.

Excellent article Gwen.

Je plussoie dedalus également sur la justification du racismes etc

Politiquement c'est un formidable outils...

On est si different et identique en même temps.

Des personnes comme eric zemmour sont je pense de reel danger car, tres mediatique, niveau parole et influence il a de quoi faire et pas forcement avec quelqu'un en face pour lui faire fermé sans grande gueule.

Quand on vois la proposition de darcos pour les programme scolaire, ya de quoi vraiment se poser des question sur, je vais aller droit au but, allons nous vers un avenir neo faschiste par exemple?

Gwendal a dit…

Merci pour les compliments ! J’ai bossé dur pour celui-là…
Le concept de race pour justifier le racisme… Mouais… Comme on l’a vu, le concept de race n’existe pas à l’échelle humaine, le racisme n’a donc moralement ET scientifiquement aucun sens. Il ne reste en fait que cette banale peur de l’autre, peur de ce qui est différent. Comme les homosexuels, les plombiers polonais ou tout simplement le voisin d’en face qui n’aime pas les fleurs…
Une peur qui est difficile à admettre, mais qui réside en chacun de nous à différents niveaux. Elle fait partie de notre instinct de survie inscrit dans nos gènes.
Une peur qui est tellement atavique qu’elle nécessite un effort intellectuel pour être combattu. Haïr son voisin, parce qu’il a une autre couleur de peau c’est tellement simple parce que la différence saute aux yeux, mais c’est du même ordre que de ne pas l’aimer parce qu’il pratique une religion différente ou parce qu’il préfère la compagnie des gens de son sexe.
A mon sens, il n’y a que la connaissance qui peut lutter contre ça.

cricri a dit…

On sait par exemple que la couleur de la peau et des yeux dépendaient de la quantité de soleil que les individus recevaient suivant leur situation géographique sur la planète .
Mais la connaissance suffit-elle si elle ne s'accompagne pas de valeurs humaines ?
Il y plein d'illettrés qui ne sont pas racistes . J'en connais .
C'st aussi une histoire de coeur ...

Anonyme a dit…

Mais le mot race a plusieurs sens.

Notamment, il y a une définition propre aux hommes :
"Groupement naturel d'êtres humains, actuels ou fossiles, qui présentent un ensemble de caractères physiques communs héréditaires, indépendamment de leurs langues et nationalités."
Il y a quelques exemples : Race blanche, jaune, noire; race pure, métissée.
http://www.cnrtl.fr/definition/race

Si on cherche la définition de "nègre", on trouve : "Homme de race noire". (http://www.cnrtl.fr/definition/nègre)

Vous voyez que le dictionnaire reconnaît les races. Ce qu'il faut comprendre c'est que le mot race n'a pas le même sens quand on parle d'hommes que quand on parle de chiens.

Ce n'est pas une question de génétique, mais plutôt de vocabulaire.

Le Larousse propose plusieurs définitions à ce mot, et notamment : "Subdivision de l'espèce humaine en Jaunes, Noirs et Blancs selon le critère apparent de la couleur de la peau."
(http://www.larousse.fr/encyclopedie/)

Monique a dit…

Bravo pour l'article, Gwen, très pédagogique ( !) et argumenté.

J'avais déjà compris que le concept de race était un non sens pour l'homo sapiens sapiens, et qu'il ne servit qu'à asservir jadis , à discriminer aujourd'hui.
Mais j'aurais désormais une réponse plus précise à qui prononcera le mot "race " en parlant de couleur de peau.

Cricri, je sais qu'il y a des illettrés qui ne sont pas racistes.
Il sont un sens inné de la fraternité.
Mais aux lettrés qui le sont, il est plus facile d'argumenter scientifiquement que d'attendre leur "illumination"...non?

BISES METISSEES A TOUS !

Gwendal a dit…

Salut Anonyme et bienvenu !
Dans mon article, j’ai essayé de ne pas m’attacher à la sémantique, mais plutôt au côté scientifique de la conception de race. La sémantique a cela de particulier qu’elle n’est pas universelle puisque propre à chaque culture et soumise à l’évolution des mœurs… Seule la science peut, à mon sens, trancher une bonne fois pour toute, ce nœud gordien.
Il reste cependant un fait acquis, la « race » telle que décrite dans les dictionnaires est un concept relatif, puisque soumis aux changements et fonction de notre environnement.
Et si, comme vous le dites, la race n’est pas une question de génétique, mais plutôt de vocabulaire, cette question n’a pour moi aucun sens.

Jerome a dit…

Pourquoi avoir peur du concept de race pour les humains?

Je conçoit que cela n'apporte rien de plus d'un point de vue scientifique.

Mais si l'existence des races se justifie au niveau des chiens (comme expliqué dans l'article), j'estime qu'il se justifie pour toute espèce (et donc par corrélation également pour l'espèce humaine). La seule différence entre les chiens et les humains, c'est que dans le cas du chien on entretien les races (chiens de races) alors que chez les humains on privilégie l'espèce.
D'un point de vue de la race nous, humains, sommes tous des bâtard!

Pour éviter toute polémique sur le terme de "race humaine", on devrait rajouter un "originelle" : race originelle humaine.

Dernière question: pourquoi avoir peur de qualifier la différence?
C'est vrai que je pars du principe utopique que l'homme est bon et curieux de tout.

cécile a dit…

cqfd :)S

cécile a dit…

PS. mon post faisait suite aux propos de Gwen et non pas à ceux de Jérome...
et bravo pour ton honnêteté et ton analyse.

Anonyme a dit…

" Et si, comme vous le dites, la race n’est pas une question de génétique, mais plutôt de vocabulaire, cette question n’a pour moi aucun sens. "

Oui, c'est dommage alors. Vous attaquez Zemmour sur le plan biologique, alors qu'il n'a pas parlé de cela.

Si on utilise la définition adéquate, Zemmour a parfaitement raison ; je ne comprends pas le battage qu'il y a.

Gwendal a dit…

@Cécile : Merci !

@Jérôme : « Pourquoi avoir peur du concept de race pour les humains? » C’est une excellente question, et j’y répondrai en disant que, contrairement à toi, je ne pense pas que l’homme soit « bon et curieux de tout »… Les hommes n’ont pas besoin d’une raison de plus pour se foutre sur la gueule. Non ?

@ Anonyme. On ne va pas s’embourber dans une bataille sémantique, mais pour moi le mot race à deux connotations :
La première est scientifique, et sert à décrire le vivant. La seconde est ostracisante, désuète et dangereuse.
A laquelle de ces connotations, Mr Zemmour, fait-il référence ? Allez ! Un indice : Ce monsieur est plutôt un littéraire…

jean-philippe a dit…

C'est bien vu ! bien écrit et bien argumenté ! Ceci étant je ne suis pas certain que Monsieur Zemmour soit raciste !! il exprime ses idées avec précision et intelligence et il a au moins le mérite de ne point etre politiquement correct !

et de faire débat ! ceci étant , je vous trouve dure avec lui , cet homme ne dit pas que des conneries tout de meme !!

en vous saluant !

Pseudo a dit…

Hum hum

Quand on voient les positions en général de monsieur zemmour, dire qu'il n'est pas raciste...
C'est juste que pour lui etre comme il est, cad en partie raciste mais un raciste cool pas vesion neo nazis, ca n'a rien de mal comme il le dit d'ailleurs dans la video.

Mais ce mec est un con.

Pour lui l'immigration va nous tuer nous et notre culture etc etc

Et ca, ho tiens, c'est bizarrement tres ressemblant avec le FN, ah mais suis je bete, le fn n'est pas raciste, il n'est même pas d'extrême droite d'ailleurs...


"La connerie humaine a toujours battue tous les records"

cazo a dit…

Bonjour à tous, me voici de nouveau prêt à débattre!!!
1) Comme l'a bien documenté notre débroussailleur d'idées reçues, le concept de race pour discriminer les différents phénotypes de l'homo sapiens sapiens est inadéquat, puisque nous sommes interféconds, et qu'au delà d'une différence phénotypique, nous sommes parfois plus similaires à d'autres humains de la planète pourtant d'aspects fort différents (cf les greffes et les caractéristiques de compatibilités biologiques nécessaires pour éviter un rejet). OK, on peut vous greffer un rein de porc sans pour autant être soi-même un vieux cochon...
2) Le concept de races humaines et l'acceptation de différences intangibles, génétiques, caractérisant les individus, débouchent sur la possibilité de classification, puis de gradation de ces différences, et donc sur une idéologie raciste.
3) J'aime chez Eric Zeimour (Zemmour?) son franc parler d'ultra- réac de droite. Il argumente toujours ses positions, c'est sa qualité; il se trompe lourdement sur beaucoup de choses, mais que celui qui n'a jamais dit d'âneries lui jette le premier pavé!!
4) Enfin, concernant la génétique, il y aurait beaucoup à dire sur la croyance en un déterminisme génétique bien arrangeant pour les gouvernants planétaires, alors que les généticiens "honnêtes" et autres chercheurs en développement
savent combien l'expression du moindre gène est liée de façon inextricable à son milieu (environnement).
5) Pour toutes ces raisons, il me semble qu'aucune acceptation du mot race ne doit être associée à l'humain, même pour une pseudo commodité pour désigner l'ensemble des différences phénotypiques des humains (un maori et un pygmée seraient qualifiés comme appartenant au même groupe de la race des noirs... sur quelle base un tant soit peu cohérente??).
De toute façon, je me considère de la famille que les autres primates, alors une différence entre humains...

Gwendal a dit…

Il faudra que tu m’explique Cazo, comment tu fais pour débarquer toujours quand on a besoin de toi.
Pour ce sujet, rien ne vaut en effet l’avis d’un docteur en psychologie, spécialiste des primates ! D’ailleurs je me disais en écrivant cet article : « Tiens ! J’aimerais bien que Cazo me donne son avis sur la question… » Et te voilà, Clair, net et précis. Merci à toi.
@Pseudo et Jean-Philippe : Zemmour est un brillant débateur, il faut lui reconnaitre ça. Ses idées sont toujours claires et argumentées et c’est vrai qu’il ne dit pas que des conneries… Enfin, de temps en temps… Parfois… J’en ai pas qui me viennent à l’esprit là, tout de suite… Mais il y en a sûrement… Je crois…

Anonyme a dit…

1) Le mot race est tabou.
2) Le racisme - lui on peut en parler - consiste à établir une hiérarchie entre différents - faut trouver un autre mot - types d'individus.

Si Zemmour avait dit : "vous êtes noir, je suis blanc", il n'y avait pas de problème. Enfin, je crois.
Mais il a utilisé 2 fois le mot "race".

Alors le problème est d'ordre sémantique. Comme le prouve cet excellent billet les scientifiques ont,eux, su se passer de ce mot tout en allant au delà de la simple classification de notre espèce qui est, elle, unique, mais néanmoins divisible avec des avec des divisions que nous pratiquons chaque jour en parlant de nos amis asiatiques, africains, indiens, etc, sans susciter de polémique.

L'anonyme c'est PMF qui n'a pas envie de se créer un compte.

Gwendal a dit…

Nous sommes d’accord PMF, le problème est d’ordre sémantique… Mais comme dirait quelqu’un que je connais : Les mots ont un sens… Ainsi nous devons faire très attention lorsque nous les employons. De plus, le sens des mots varient selon les langues, le milieu, la classe sociale même… C’est pourquoi je réfère la science ! C’est plus fiable !

Anonyme a dit…

Completemnt nul car erroné! Tu prends tes desirs pour des realites.

Anonyme a dit…

Completemnt nul car erroné! Tu prends tes desirs pour des realites.
Pas besoin de scientisme pour voir de visu que les races existent.
Peu importe tes considerations sur l'ADN dont tu ignores tout;

Pseudo a dit…

Hola le raciste, quelque chose me dit que tu va pas rester longtemps ici toi.

Bourreau fais ton office a dit…

Très bon article, Gwendal, clair, précis et agréable à lire ; bien "mis en scène".

Sinon, pour rebondir sur les dires de posts précédents, bien sur que le mot race est devenu tabou ... les expériences malheureuses et plus ou moins récentes qu' a fait l' humanité avec cette notion sont largements suffisantes pour la jeter ds les poubelles de l' histoire.
En fait il n' est pas tabou, ce mot, il est désuet, inutile, nuisible ...

Quant à son emploi ds le langage courant, je ne le trouve pas si répandu que ça, à part pour ce qui est du langage ordurier (nique ta race) ; mais M. Zemour est un distingué lettré qui ne s' abaisserait pas à parler de la sorte, surtout devant les caméras.

Et quand je parle d' amis noirs, jaunes ou blancs, je ne précise pas à chaque fois leur race sémantique. Je les appellerai tout naturellement par leurs prénoms (Karim, Shihao, Kevin.) Et si je devais vraiment la préciser, leur race sémantique, à un type qui ne connaîtrait pas Karim, ce serait ds un but explicatif (ex : j' ai un pote arabe qui a faillit se faire lyncher par des adeptes du FN qui distribuaient des tracts.)

Le "non politiquement correct" de Zemour est un ramassis de poncifs éculés, ce type n' est qu' un vibrion médiatique aussi désuet que l' est la notion de race.

Non, quitte à goûter de la prose réac, autant se tourner vers des gens comme Nabe ou Philippe Muray ; eux au moins ont du style, sont drôles et mettent vraiment les pieds ds le plat -et ils conchient le FN - Muray, ses pieds sont ds la tombe, maintenant- (à consommer avec modération.)

Anonyme a dit…

Bonjour aux nouveaux visiteurs !

Pour faire une rapide synthèse :
La notion de race telle que la science la définit n'est pas applicable à l'homo sapiens sapiens.

Côté sémantique : la race telle que la définit le dictionnaire est un concept relatif puisque dépendant des cultures, des époques, du "sens commun".

Il s'agit aujourd'hui d'un vocable désuet et tendancieux, voire dangereux car prétexte à discrimination.

Donc, il ne convient plus de l'utiliser depuis que la science a prouvé aux colons qu'un cerveau africain n'était pas plus petit qu'un cerveau européen et que, un fois la boite crânienne ouverte, oh ! ils ont la même couleur !

mob'

Bourreau fais ton office a dit…

Coucou, Mob' !
_

Tiens, Pseudo, regarde cet extrait du fil "Arsenic, un remède contre le poison" d' LTL, c' est l' extrait du post d' un type signant "super raciste":

« La concept de race est tout à fait valide, au moins pour le parlé courant. Mais comme l’ombre d’Auschwitz plane encore au dessus de nos têtes, la propagande antiraciste souhaite s’en débarrasser au plus vite.

Si tu n’es pas capable de reconnaître au premier coup d’œil un Suédois de souche, d’un Sénégalais de souche ou d’un Chinois de souche, alors effectivement la notion de race ne t’est d’aucune utilité.
»

Et voilà ! le même argumentaire que PMF annone prudemment, les militants identitaires n' ont pas d' idées personnelles, hypnotisés qu' ils sont par leur haine, ils ne peuvent, tels des revenants de l' ancien régime, que répéter leur doxa, mécaniquement, en espérant que ça cachera l' odeur ; mais avec eux le vernis finit toujours par craquer, le retour au ruisseau n' est jamais loin (Audiart)

Je donne le lien de ce fil, vous pourrez y trouver les différents "arguments" pour justifier le racisme dont usent les hypocrites du FN :

http://latelelibre.fr/index.php/2007/07/arsenic-un-antidote-contre-le-racisme/#comment-26326

J' ai calé le lien à partir du post 400 (y en a + de 600), ç' est à partir de ce moment que ça devient vraiment intéressant.

PS : c' est sur ce fil qu' apparaît pour la 1ère fois Aslan.

Et Rantanplan, aussi ...

Pseudo a dit…

Ouaip Bourreau, depuis le temps que j'en croise sur le web, je commence a etre habituer et a les reconnaître.

Effectivement en général ca tiens pas longtemps.
Ya ceux qui assument pensant qu'ils ont raison et qu'ils sont du bon coté et puis ya ceux qui n'assument pas vraiment et qui vont tourner dans tous les sens pour tenter de se donner raison pour finalement en général t'insulter par exemple ou en tout cas t'attaquer personnellement tentant de faire oublier le debat, si debat il y a :)

Faut arriver a les chopper assez tot pour se dire qu'ils sont irrécupérable et ne pas perdre son temps avec, spa toujours facile parce que chui humain mine de rien, même avec les cons :]


Ps: depuis quelques jours les mot de verif anti spam sont plutot fun ^_^

Pseudo a dit…

Ah, et pour nab, je confirme, lui au moins est drole.

Apres j'ai pas fouillé vraiment le personnage pour savoir si c'etait un vilain méchant partouzeur de droite ou pas.

Pseudo a dit…

Tiens c'est marrant en parlant de ca, jviens de tomber sur le nouveau morceau de dub incorporation.

http://www.dailymotion.com/video/x7arln_dub-inc-metissage_music

Du bon son comme d'hab et ca fait plaisir de voir qu'ils sont de retour.

momo a dit…

sorry , c'est juste un test .
j'ai changer de compte google.

cazo a dit…

anonyme : zyva, fais nous un cours sur l'ADN dont tu sembles toi, ô grand magicien blanc, connaître tout...

Gwendal a dit…

Eh bien ! Pendant que je pionce, y’en a qui chôme pas !
Merci à tous pour vos contributions au débat. Même à l’anonyme (qui ne doit pas être PMF, mais un autre…), qui vient apporter sa modeste contribution au dialogue !
Comme Cazo, je serais curieux de lire un cours sur l’ADN, dont j’ignore tout bien sûr, que ce monsieur voudra bien me donner. Sur le terrain de la science, je serais toujours prêt à débattre… Mais sur ce terrain seulement, car le reste ne me semble pas très intéressant ni très utile.

Cécile a dit…

Très intéressant rappel, il est vrai que certains instituteurs ont largement contribué à semer la confusion dans nos petits esprits (en science, mais aussi en littérature…) Pour Zemmour ça m'a choquée car c'est quelqu'un à qui on donne souvent la parole en tant qu'"expert" (à deux balles certes) à la télé !!! Et cela sème encore la confusion ! Pour des émissions comme celle-ci très bien faite, c'est dommage d'avoir une polémique aussi dépassée et choquante…

dinovelvet7 a dit…

Non rassure toi, tu es toujours un crétin!

Anonyme a dit…

A qui tu causes dinovelvet ?

mob

salut Bourreau !

Gwendal a dit…

Bienvenu à toi Dinovelvet7 !
Heu… Tu pourrais argumenter s’il te plait ? Je veux bien concevoir ma crétinerie pour le plaisir de la conversation, mais encore faudrait-il que tu me dises ce qui fait de moi un crétin à tes yeux… C’est vrai quoi ! Si tu as raison, et que je suis effectivement un crétin, je me fais fort de changer cet état ! Un coup de main de ta part me serait fort utile ! Merci d’avance.

Cécile D. a dit…

Bonjour Gwen!
laisse tomber...
je ne sais pas si tu es allé visiter l'almanachronique ce matin mais notre compère y signe un article trop drôle sur un échange supposé entre Ségolène et Martine :)s

Gwendal a dit…

OUI !!! C'est trop bon ! Les zamis, je vous engage à aller jeter un coup d'œil, ça vaut le détour !

Pseudo a dit…

krkrkr

Effectivement c'est enorme :D

Le pire c'est qu'on est peut etre pas loins du reel pour certaine chose...
Sur le fond c'est même carrement ca en fait ^_^

Le liens ou cas ou

http://manu-manu.com.over-blog.com/article-24982128.html

cazo a dit…

Gwen, passer pour un crétin auprès d'un imbécile est d'une volupté sans nom!
(inspiré de je ne sais plus qui, Courteline peut-être, un lettré saura bien rendre cette pensée à son auteur...).
Et si je puis rajouter à la conversation des putatives (en un seul mot - sic, désolé -) matronnes du PS:
Royal (suite au ballotage):
" Hamon a vît, c'est pour moi!"
Aubry: "Il monte, bourre, peut-être, mais je m'en fous Royal ment!"
Royal: "De là, nos hai-nes nous séparent de nos landes..."
Aubry: "Ne Mélanchon pas tout! Sinon, nous irons à la cata-strauss-khan les présidentielles viendront!!
Royal :" C'est Dray, tu as raison pour une fois! Laissons aller, c'est une Valls!!"
Aubry: "au final, y a qu'avec Fabius qu'on peut rien faire!!"

Cécile D. a dit…

Mais dites-moi les zamis, soudain je me pose une question (saugrenue sans doute): le Ps est-il tjs à gauche?

Gwendal a dit…

tout le monde se la pose cette question... Pour moi, si Ségo passe, la réponse est non. Si c'est Aubry, la réponse est... P't'être encore un petit peu.

cazo a dit…

Le PS, c'est à gauche en entrant à droite, à droite en entrant à gauche!!

Cécile D. a dit…

le PS est devenu un parti "Rastignac" mâtiné de Mitterandisme... la gauche il faut la chercher ailleurs

monique a dit…

Joyeux, en effet,l'almanachronique !

monique a dit…

Joyeux, en effet, l'almanachronique...

Pseudo a dit…

Tout l'inverse du spectable que donne le PS ce soir et qu'il va a mon humble avis continuer de donner.

Vals : "nous ne laisserons pas nous voler la victoire"

No comment...

Qu'ils continuent comme ca, au moins si on a pas changer les choses nous mêmes d'ici 2012 je saurais au moins pour qui ne pas voter.

Anonyme a dit…

en biologie on définit une race non pas en regardant les différences qui existeraient entre plusieurs individus sur le plan génétique (parce que la génétique est surtout un outil mathématique ) mais on enumere toutes les similitudes raciales qui font qu'on peut comptabiliser plusieurs groupes plus ou moins homogenes (appelons les races et a un degré moindre le type) ayant les MEMES différences physiques.
c'est d'ailleurs qui permet de comprendre qu'il y a de la diversité et c'est ce qui fait aussi que l'humanité est plurielle ou que les femmes sont attirées par le sexe opposé et réciproquement.
On remarquera que ce sont les hommes qui se croisent s'opposent se mélangent ou s'attirent en tant qu'animal social, c'est la nature qui les sépare et qui divise l'humanité

SI on prend en compte les caracteres dont nous avons hérités a la naissance de nos ancetres
on peut definir l'appartenance d'une personne a partir de sa morphologie appartenant et en prenant en compte leurs caracteres "spécifiques" qui les distinguent les uns des autres des la naissance ou bien avant.
bien entendu les différences ne seront pas si nettes chez l'homme que chez l'animal parce la population humaine s'est mélangé que les differences s'estompent parce que l'homme a réussi a maitriser la nature.
pour autant la réalité ne s'arrete pas là on peut ajouter d'autres frontieres, la langue, les traditions et la religion l homme n'étant pas un animal comme les autres, il est tres difficile de faire un rapprochement entre le concept courant de races de chiens avec celui des races humaines

en fait chez les animaux, le terme race est abusif et non scientifique et ne devrait pas exister (d'ailleurs on l'a remplacé par sous espece) parce qu'un aniamal n'a pas de conscience raciale. donc ce qui fait la race en général ce n'est pas l'apparence qui ne sert que de descriptif mais les instincts et la tradition CULTURELLE -l'esprit et la volonté collective- chez les humains.

Anonyme a dit…

Moi non plus ca ne me choque pas ce qu'il a dit, tout comme toi (au début de ton article).

La seule race est humaine, absolument, et sans doute que lui même le sait autant que nous.

Je pense juste qu'il a été maladroit dans sa facon de dire une vérité, à savoir que les hommes sur terre peuvent facilement se reconnaitre comme de la même zone de part leur couleur de peau, entre autres.
Est ce raciste que d'affirmer avec certitude "cette personne est noire/blanche/marron/jaune/rouge".

Je pense que cette histoire est ridicule, que c'est surtout l'occasion rêvée pour pourrir une personne dont on n'apprécie pas le travail, ou un peu comme une chasse aux sorcières, les racistes il faut les débusquer et les bruler sur le bûcher pour avoir l'admiration de ses semblables. Ca fait toujours bien.

Le CRAN veut porter plaindre contre lui.
CRAN = Conseil représentatif des associations noires

Personnellement je suis blanc, je doute d'être accepté dans une telle association, pourtant ils portent plainte contre Zemmour au motif qu'il appuie sur le fait qu'ils soient noirs.

On a sûrement autre chose à faire que de s'inventer des tensions...

Anonyme a dit…

La seule race est humaine, absolument, et sans doute que lui même le sait autant que nous.
----------
Il y a une confusion dans les termes.
l'humanité est une notion philosophique qui renvoie à deux définitions. Celle d'un point de vue de philosophe. c'est l'homme de morale et donc avec un grand H. Il y aurait donc plusieurs races d'Homme dans l'histoire
En biologie par contre, l'humanité décrit l'ensemble des êtres humains et forme l'espèce humaine qu'on classe sous l'étiquette homo sapiens. cependant il ne faut pas voir l'homme moderne au sommet de la pyramide de l'évolution. On peut en effet subdiviser l'humanité en plusieurs sous espèces mais à condition de prendre en considération une échelle de temps relativement longue et qui caractérise l'histoire du vivant.
Ainsi une race résulte d'un brassage et d'un métissage de groupe de populations ayant sans doute un ancêtre commun mais qui contiennent des origines ethniques diverses (donc des ancêtres et des lignées différentes)

Fantôme de Lune a dit…

Anniversaire oblige, je débarque avec un temps de retard mais j'ai envie d'ajouter ma petite (?) goutte à ce fleuve.

J'admire ton honnêteté intellectuelle. Une telle remise en cause n'est pas à la portée de tout le monde ! Et ton article est passionnant. Mais je crois que cette belle démonstration scientifique ne fait pas le tour du problème, qui relève aussi de la sémantique.

Au-delà de l'interfécondité, qui (à part ce cher vieil Adolf) peut parler de races humaines au sens de "race pure" comme les conçoivent les racistes ?

On peut trouver des chihuahas de pure race parce que cette race est assez récente, à l'échelle de l'évolution, pour qu'on ait pu contrôler son histoire et donc avoir un nombre (croissant) d'individus de pure race. Mais comment pourrait-on appliquer ce concept à des populations humaines qui sont toutes plus ou moins métissées ? Et jusqu'à quel degré de métissage appartient-on encore à une race ou à l'autre ?

Sachant que j'ai dans mon patrimoine des gènes celtes, helvètes et ibères, et peut-être arabe (via l'Ibérie) et peut-être aussi n'importe quoi d'autre du noir au juif (à propos, les juifs sont-ils de "race" blanche, sémite ou juive ?), je ne peux pas considérer comme une "race" le fait d'être blanche, même si avec mon teint de rousse je suis très blanche !

Ceci dit, je crois qu'il s'agit vraiment d'une question de sémantique.
On peut toujours opposer aux racistes de tout poil une solide démonstration scientifique, ils en restent à leur conception qui repose en fait sur la haine (ou au moins le mépris ou la méfiance) vis-à-vis de peuples d'une culture et d'un type ethnique différents du leur (quel que soit le leur, d'ailleurs).

Parler de "races" comme on te l'a appris à l'école ne reposait sans doute pas sur une distinction scientifique mais une description générale des individus : "il est noir", "elle est arabe" comme on dirait "il est brun", "elle est rousse".
Mais la portée du mot avait déjà commencé à changer, avec des concepts pseudo-scientifiques (et tout à fait erronés) pour justifier la "supériorité" immuable d'une "race" sur une autre, et l'acception du mot aujourd'hui est bien entachée de racisme, comme d'autres termes sont devenus des insultes ou des compliments après avoir eu un sens beaucoup plus neutre, "ambition" et "individualisme" par exemple, qui ont glissé vers un sens positif et négatif.

Magloire Mpembi Nkosi a dit…

C'est qu'il faut retenir dans cette situation est très simple: les variations phénotypiques ne sont pas suffisantes pour classifier l'espèce humaine en "race".
Si on utilise la couleur de la peau comme critère opérationnel, il n' y a pas de raisons de ne pas utiliser d'autres facteurs tels: la couleur des yeux, la texture des cheveux, la taille, la longueur du pouce ou du pénis etc...On aurait donc autant de races que des critères "raciologiques". Ainsi Sarkozy est de la m^me race que moi car nous avons la même taille. Un albinos africain s=est de la race de Zemmour car il a la peau blanche. On voit bien que cela ne marche pas et n' a pas de sens.

Gwendal a dit…

@Magloire : C’est exactement ça. Sauf que pour Sarkozy je suis moins sûr… On peut utiliser la connerie comme critère ? ;-)