Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


jeudi 4 septembre 2008

Youppie ! C’est la rentrée !

Moi, j’suis content parce que c’est la rentrée.
Quand j’étais un petit garçon, j’étais content de retourner à l’école. C’était super ! A l'école, y’avait plein de copains, et surtout pas de parents. Alors, peut-être que maintenant que je suis devenu grand (?), mon cerveau il fait comme si je rentrais encore à l’école. Mon cerveau il se souvient que septembre c’est bien. Y’a des super trucs en septembre.
D’abords, il fait moins chaud. J’suis plus obligé de rester enfermé chez moi toute la journée, parce que dehors le trottoir il est tout mou.
Et puis en septembre je retrouve ma télé. Je sais bien que y’en a qui disent que je regarde trop la télé. Y’en a même qui l’ont même pas alors… Mais moi, j’m’en fiche. Moi, j’aime bien ma télé. C’est ma copine.
Pendant l’été elle est toute chamboulée. On dirait qu’elle a ses règles. C’est vrai quoi ! C’est chiant ! On dirait qu’elle se recharge les batteries qu’elle a derrière elle. Qu’elle en profite pour recycler des vieux machins, ou bien avoir des programmes encore plus cons que d’habitude. Parce que croyez-moi, je m’y connais en connerie. Puisque je regarde la télé…
Mais en septembre, ma télé elle revient. Elle se change et elle met une belle robe toute neuve. En plus, ma télé, elle est comme moi, elle a ses habitudes. On appelle ça une grille des programmes. Des fois, lorsqu’un programme est bien, elle le garde pour l’année suivante. Alors comme ça, on est content. On a l’impression de retrouver les copains, comme après les vacances. Comme à l’école quoi !
Et puis des fois, y’a des gens qui trouve que l’émission qu’il y avait l’année d’avant, elle était pas assez bien… Alors là, des fois ils la remplacent carrément par une autre, toute nouvelle, ou alors ils changent juste un ou deux trucs. Et puis, y’a les gens de la télé qui changent de chaîne des fois ! Ils disent qu’ils font ça pour faire autre chose, mais en vrai c’est pour gagner plus de sous. N’empêche que j’aime pas trop quand je vois une autre tête remplacer celle que j’aime bien… Ca m’énerve.
Alors moi j’suis content parce que lundi j’ai retrouvé mes copains. Y’a mon pote Denisot qu’est revenu avec le Grand Journal. J’ai retrouvé les Guignols. J’aime bien les Guignols. Ils se foutent de la tête des hommes politiques et on leur dit rien ! Des femmes aussi, parfois. Et puis y’a mes dessins animés du matin. J’aime bien les dessins animés.
Voilà ! Vous voyez, moi il m’en faut pas beaucoup pour être content.
Ah ! Faut que j’vous dise ! Ma télé elle vient d’avoir une nouvelle chaine. SciFi qu’elle s’appelle. C’est plein de vaisseaux spatiaux et d’extra-terrestres avec des visages pas possibles. Des trucs de fous !
Et puis d’abord, y’a pas que pour moi que c’est la rentrée. Y’a les hommes politiques qui reviennent aussi. Ils ont passé leurs vacances à rien faire et y z’ont pris plein de force pour dire pleins de bêtises. Comme ça on va pouvoir rigoler avec les copains de mon blog. Ouais ! Parce qu’eux aussi y sont revenus de vacances ! Depuis lundi, y’en a encore plus qui viennent me voir ! Des nouveaux aussi…
Alors oui. J’suis vraiment content. Parce que moi, j’aime bien la rentrée.

20 commentaires:

Cécile d. a dit…

ché crop mignon mon Gwen!
ben, ben, moi j'aime pas la rentrée mais j'adore l'automne! alors j'suis crès crès contente!
bonne rentrée alors, Gwendal et tout le monde!

Pseudo a dit…

On dirait du toto caca made moustik et tout le groland :)


T'a bien de la chance d'aimer et d'avoir toujours aimer la rentrée gwendal.

Moi la periode que j'ai toujours préféré (comme beaucoup peut etre) c'est la fin du printemps, fin d'années scolaire quoi, quand il faisait beau que la matin t'étais réveillé par les rayons de soleil a travail le volet et qu'en cours tu commencer a plus faire grand chose.

Du cou tu discutais, dehors souvent au soleil, non ouai, ca c'etait cool, forcement, apres avoir passé tous l'hiver a se les geler la matin a attendre le bus alors qu'il fait encore nuit, suivis du soir pour attendre ce même bus alors qu'il fait DEJA nuit :D

Halala, ca commence a faire 2 3 années et pourtant je m'en rappelle comme si c'etait hier de ces journées.

Pour finir, si l'ete ne fut pas si chaud que ca, j'espère que la rentrée elle va etre bouillante >:D

Pseudo a dit…

«réveillé par les rayons de soleil a travail le volet et qu'en cours tu commencer a plus faire grand chose.»

A TRAVERS et non travail, bon sang, vla cke ca me fait faire la rentrée...

^_^

Gwendal a dit…

Tien! J'avais pas pensé à Toto Caca! C'est un copain à moi aussi. C'est vrai ! Même que tous les Grolandais, c'est des copains à moi. Sauf que Toto il parle comme ceux qu'y habitent dans le Pôle Nord... C'est trop bizarre...

Fantôme de Lune a dit…

Un petit parfum de livres neufs, et de cuir tout frais (ben oui : de mon temps on avait pas des sacs en toile !). Et maintenant le retour au boulot, les chères vieilles habitudes qu'on reprend... On retrouve le collègue grognon et le copain tout bronzé.
C'est vrai que c'est bon :)

Et puis bon, tu retrouves tes programmes préférés ('spèce d'addict, va ;) et les biblio parisiennes retrouvent leurs horaires normaux (addict toi-même, Fantôme !).

On rajoute une petite pluie, quelques jolis nuages bien gris, et vive la rentrée !

Fantôme de Lune a dit…

PS : si la télé accouche de SF, je vais envisager le remariage ;)

Monique a dit…

Ben moi ,la rentrée, Toto..vu qe j'ai été instit pas mal d'années...ça me fait un peu mal au ventre, même encore...
Mais ouais, les guignols, denisot, Sci-Fi, groland ..je regarde pas tout à la télé, mais ça , j'aime assez !
y a la chaine national geographic ou planète ...
Bof, la rentrée..moi je n'aipas quitté mamaison de tout l'été cause budget et autres contraintes familiales..alors voir les autres revenir au turbin...ça me réjouit !
bises à tous
mobensim

Gwendal a dit…

Bouh ! Numéricable, c’est que des méchants ! Ils te montrent une chaine (SciFi) pendant un mois, et puis ils te l’enlèvent ! C’est juste pour te rendre accroc et te faire changer d’abonnement ! C’est des vilains pas beaux… En plus y’avait Star Trek : Voyager ce matin…

Anonyme a dit…

T'es pas gentil, Gwendal, de te réjouir !
Moi je vais encore me retrouver au fond près du radiateur comme d'hab et recevoir plein de gifles et rester punie à la récré pasque je comprends rien aux problèmes de math . Et pis les méchantes maîtresses, elles m'aiment pas .
C'est pas toi le fayot du premier rang ?
Tu diras pas à la maîtresse que j'ai copié sur ma voisine, dis ?
Y a que l'odeur du cuir de mon cartable tout neuf que j'aime ...

Lucie a dit…

Mais pourquoi y disent que je suis anonyme ? Chuis pas anonyme,J'm'appelle Lucie !

Gwendal a dit…

Objectivement, j’ai toujours été plus ou moins le chouchou de mes instits ou de mes profs… Et ce, de la maternelle à la fac ! Et pourtant, je n’étais pas un élève du premier rang ! J’étais un élève moyen, légèrement en dessous de la moyenne même… Mais je ne sais pas pourquoi, ma bouille revenait toujours à mes profs ! Ce qui fait que je faisais pas mal de conneries et on me disait rien… Ou du moins on passait l’éponge parce que j’étais sympa… D’où un certain sentiment d’injustice pour mes camarades. Alors oui, je suis souvent passé pour un fayot… Ce qui était injuste. D’où mon aversion actuelle pour l’injustice envers… MOI !

Lucie a dit…

Ouais, ouais ! Fais pas ton ingénu !
Ca s'appelle la séduction (tiens, ça ressemble à subornation...) .
Moi, je savais pas séduire, je voulais juste des bisous et des caresses ou un sourire bienveillant ou une parole d'encouragement, et j'aurais fait des merveilles ! .
Mais mes profs, de la maternelle à la fac, ils n'avaient pas de coeur dans la poitrine, nada, néant ... Zavaient une calculatrice à la place, pour les notes et les moyennes .
(Ben c'est peut-être pour ça que j'ai jamais aimé les math, moi ...) .

Gwendal a dit…

C’est pas faut, Lucie… C’est pas faut. Il y avait de ça. Le désire inextinguible de plaire… C’était maladif chez moi ! Avec tout ce que cela implique de séduction, de manipulation, de subornation… L’âge venant, je me suis quand même un peu calmé ! Enfin je crois…

Monique a dit…

Ma petite ( ?) Lucie...
dommage que nos chemins ne se soient pas rencontrés sur les bancs de l'école publique gratuite et laïque ( enfin jusqu'à présent)... j'étais une maîtresse caline... je n'avais pas de calculette, puisque je ne notais pas.
J'avais expliqué aux élèves que l'important était la progression personnelle de chacun et pas la compétition.
Ils avaient bien compris.
Leurs parents, beaucoup moins!
Je mettais des commentaires sur les copies : ça me prenait du temps mais je n'ai jamais pu mettre de note, évaluation figée dans le temps et dépourvue de sens pédagogique.
Je les refusais même de mes inspecteurs, le snotes, ce qui me valut quelques conflits avec l'administration...mais comme par hasard ( serais-je "charmeuse" moi aussi ou "manipulatrice" selon le regard) j'ai toujurs eu la côte ave c mes "supérieurs", qui trouvaient mon originalité bien argumentée..

Avec les élèves, j'ai eu des relations très enrichissantes...
c'était le principal intérêt de rester dans la matrice "education nationale" en essayant modestement de faire bouger le cadre avec quelques un(e)s un peu marginaux dans le sérail.

Puis j'ai abandonné le navire quand j'ai senti que je ne pouvais plus naviguer à contre courant.

J'ai regretté "mes petits" mais je ne voulais pas me laisser submerger par la vague réactionnaire qui allait faire revenir les pédagos que nous étions 30 ans en arrière.

Et je me suis investie dans d'autres lieux plus acceptables.

Ben, on va finir par se connaître un peu mieux...!

je vous embrasse ( pour tous les bisous que voue auriez aimé avoir)

Pseudo a dit…

Ahh bien ca, c'est vrai que j'y ai pas souvent réfléchis, mais la notation n'est finalement certainement pas voir en fait le plus mauvais moyen...

Puis effectivement il ne veut pas dire grand chose.

Gwendal a dit…

Monique, même si j’ai un excellant souvenir de mon instituteur (Mr Rami !), j’aurais adoré t’avoir comme maitresse. Ma mère, moins…. C’est sur !

Monique a dit…

Pour ceux qui ça intéresse, voilà un extrait du texte d'orientation du "Groupe Français d'Education Nouvelle" auquel j'ai collaboré longtemps...pour approfondir le sujet de la notation :

"Oser pratiquer l’éducation nouvelle"

Il n’y a pas d’éducation “ paisible ”, qui se suffirait de “ bonnes méthodes ”, toute éducation est un lieu de transformation et donc de conflits, un lieu de construction des savoirs et donc de construction de la personne. C’est ce qui fonde pour le GFEN la notion et la pratique de démarche d’auto-socio-construction des savoirs, des projets, de la vie coopérative et la pratique des ateliers d’écriture et de création.

Ces pratiques construisent démocratisation et émancipation, tournant le dos aux formes larvées d’une pacification fondée sur la compétition et la soumission.

L’éducation nouvelle affirme que les valeurs ne peuvent exister que dans des pratiques qui les construisent.
Ce qu’elle porte ce sont des outils et des dynamiques d’actions, de pensées alternatives et solidaires.

Éduquer, c’est s’autoriser et autoriser l’autre à dire “ je ” en homme libre.
Éduquer, c’est rendre possible des apprentissages solidaires dans des pratiques de création et de débat culturel et démocratique.

La dignité de l’homme doit être le projet de toute éducation et de toute formation ..."

Gwendal a dit…

Quelle belle profession de foi ! J’ajouterais que mettre l’enfant en compétition avec ses petits camarades ne peut qu’ériger une hiérarchie fictive entre les enfants. T’as moins que lui, tu es donc moins que lui… Si compétition il doit y avoir, c’est avec l’enfant lui-même. Je veux dire qu’il faut que l’enfant cherche à se surpasser lui-même pas son petit copain.

Pseudo a dit…

Exactement Gwendal, et c'est d'ailleurs aussi valable pour l'adulte :)

Monique a dit…

Et une fois qu'on a compris ça...et qu'on le vit au quotidien, on peut commencer à voir le monde autrement

et à tenter de le faire changer...

Je ne suis pas fière de tout ce que j'ai fait dans ma vie..mais quand je vois un de mes anciens élèves s'investir en politique, en milieu associatif, prendre la parole en public, oser s'affirmer sans complexe... je me dis qu'on n'a pas nager à contre courant pour des prunes!