Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


mercredi 17 septembre 2008

Omerta sur les CRA

Salut les enfants. Bon, sur ce coup là je vais essayer de garder mon calme et éviter de gueuler comme un putois. Ce n’est pourtant pas l’envie qui m’en manque, croyez-moi.
Vous connaissez la CIMADE ? Oui, forcément vous connaissez la CIMADE… Si, comme moi vous êtes un tantinet soucieux de la liberté et du bonheur des autres, vous connaissez forcément la CIMADE !
Bon, la Cimade, c’est le Comité Inter-Mouvements Auprès Des Evacués. Une association œcuménique d’entre-aide d’obédience protestante qui s’occupe de visiter, en apportant soutien, réconfort et informations juridiques, tout ce que la France peut contenir de prisonniers et autres clandestins incarcérés.

Une association digne, même si religieuse (je ne suis pas obtus), qui jusqu’alors était la seule à pouvoir pénétrer au sein des Centres de Rétentions Administratifs (CRA). Le problème avec la Cimade, c’est qu’en plus de s’assurer du minimum d’humanité dans le traitement des étrangers détenus, celui-ci, celle-ci, ne se gêne pas pour dénoncer haut et fort les abus de toutes sortes, les déviances administratives et les conditions d’incarcération. Elle dénonce haut et fort, et elle fait bien. Sans elle, nous ne saurions rien de se qui se passe derrière les hauts murs des CRA. Rien de rien.
Or-donc, la Cimade, après avoir visité les camps de concentration pendant la deuxième guerre mondiale, visitait les Centres de rétention… je dis bien visitait. A l’imparfait de l’indicatif. Car depuis le 22 aout 2008, ce n’est plus le cas.
Le gouvernement, par décret et par la voix de son ministre de l’épuration et de l’identité nationale Hortefeux, a mit fin à la mission de la Cimade et lancé un appel d’offre pour trouver son remplaçant. Le souci est que dans cet appel d’offre, parut le 2 septembre, le cahier des charges imposé est des plus… Contraignant.
Tout d’abord, le territoire sera divisé en huit zones. Ce qui va singulièrement compliquer les choses puisque parallèlement n’importe quelle « personne morale » pourra prétendre assurer la mission de la Cimade. C'est-à-dire que l’on va se retrouver avec plusieurs associations, voir entreprises, à s’occuper de tout ça. Donc, pas de centralisation de l’information, pas de regard globale sur les conditions d’incarcération des sans papiers et des immigrés clandestins. Facile pour noyer le poisson non ?
De plus, le ou les futurs commissionnés devront respecter un strict « devoir de neutralité et de confidentialité ». Là, franchement, ça dépasse les bornes !
Bon, j’avais dis que je gardais mon calme… Respire Gwendal, respire…
Voilà donc où nous en sommes.

Nous assistons ici à un démembrement en bonne due forme du système de solidarité qui est dû à toute personne incarcérée, quel qu’en soit le motif. Ce que veut Hortefeux, et par là-même l’autre tache de facho de petite dimension qui nous préside, c’est que l’on ne sache plus ce qui se passe dans les CRA. Rien que ça. Il veut museler les intervenants et morceler les informations, point barre !
Alors que peut-on faire ? Pas grand-chose, je le crains. La Cimade a demandé à être reçue par le ministre de l’épuration dès que les nouvelles conditions ont été publiées, et pour l’instant, le ministère reste muet…
Nous ne pouvons que rester vigilent et observer de près ce qui va se passer. Qui va reprendre la mission d’assistance ? Qu’elles seront les informations que le public pourra dorénavant avoir sur les conditions de vie, jusqu’alors déplorables, à l’intérieur des CRA ? Et puis, relayer cette information. Oui, relayer… Parce que franchement je n’étais pas au courant de ce coup de poignard gouvernemental. Et à ce propos je remercie le blog « Les mots ont un sens » pour m’avoir informé.

Au fait ! Je m’insurge contre le langage politiquement correct qui rend les choses plus soft. Rétention au lieu de détention, retenus plutôt que détenus. Non mais, on se fout de qui là ? C’est gens là sont en prison, en prison vous entendez ? Pour la simple raison qu’ils sont des êtres humains, avec des projets d’avenir meilleur, des espoirs, des envies humaines. Et notre gouvernement, c'est-à-dire nous, le peuple français, nous les mettons en prison… C’est pitoyable…

10 commentaires:

cécile a dit…

Pour l’instant, deux noms d’associations circulent : le Secours catholique et la Croix-Rouge française. « Nous travaillons déjà avec le Secours catholique sur des problématiques assez similaires : demandeurs d’asile, populations migrantes…, poursuit le secrétaire général. Des salariés du Secours catholique travaillent avec nous sur la défense des étrangers reconduits. » L’arrivée de la Croix-Rouge dans les centres pose plus de problèmes à la Cimade dans le sens où celle-ci n’a pas vocation à témoigner de ce qu’elle voit. « Dans une démocratie et un Etat de droit moderne, sur un sujet aussi sensible que la privation de liberté de personnes qui se font expulser du territoire, il nous paraît essentiel qu’il y ait une aide humanitaire, juridique et un regard de la société civile dans ces centres, relève Laurent Giovannoni. Le choix de la Croix-Rouge ne permettrait pas cela. Elle n’est pas compétente sur la défense du droit des étrangers. Elle l’est encore moins sur le témoignage, au vu de sa position de neutralité, comme l’histoire nous l’a déjà montré pendant la Seconde Guerre mondiale. »

cazo a dit…

De plus, les nominations à la tête de la Croix-Rouge sont contrôlées par la droite (Rappelons-nous du parachutage de Mattéi à la tête de cette institution grâce à la bienveillance de Bernadette!!). Les conditions de détention en france sont tellement honteuse en regard du statut de pays des droits de l'homme que nous revendiquons, qu'il fallait agir! En crevant les yeux et en muselant les observateurs externes, on arrivera à moindre frais à se hisser parmi les nations les plus respectueuses des droits de l'homme, puisque Hortefeux le dit et que Sarko l'affirme aussi... Z'allez tout de même pas remettre en cause leurs dires?...

Gwendal a dit…

Que nenni mon ami ! je ne me permettrais pas... Quoique...

Cécile a dit…

Voilà on est en train de commencer à ressentir le millième certes, de ce que ressentent tous les citoyens qui vivent dans des pays totalitaires. On a encore des droits nous… gens "honnêtes" et encore moi je suis chômeuse (déjà c'est chaud). Heu… Mais ils ont été élus… Hélas… :o(((( J'en peux plus…

cazo a dit…

Puisque tu nous as autorisé à le faire, cher gwen, je voudrais moi aussi rebondir sur la médaillite Darcosienne, une infection dégénérative du cervelet qui peu à peu entraîne la disparition de tout neurone ou connection servant l'intelligence. De façon plus générale même, je dirai que les réformes engagées par le gouvernement concernant l'enfance sont l'exemple le plus criant de l'emprise de l'idéologie, de la croyance, sur l'analyse raisonnée et pragmatique. C'est NUL, archi-NUL, fondé sur une méconnaissance totale de tout ce qu'on peut savoir à présent sur le développement de l'enfant!! Et c'est pas avec des gugusses comme Ruffo ou Naouri qu'on peut espérer voir des améliorations!!... Mais, d'une certaine manière, ça contribue largement à l'objectif premier visé par ces valets du grand capital: la destruction de l'éducation pour tous, laïque, pour en faire une marchandise comme les autres, avec une offre en fonction de toutes les bourses! Bientôt, près de chez vous, Aldi-school, Leader-price-education, mais aussi la Rolex-Institute for Education, l'Université de La Sainte Croix Incandécente, les Ecoles Bolloré-Bouygues, etc... Et si c'est encore trop cher, y aura l'assistance scolaire publique, tous les jours de 8h à 12h et de 14h à 16h30, Zone industrielle du toutaufond, Hangar B8 de l'ancienne usine Arcélor-Mittal...

Gwendal a dit…

Hi-hi-hi ! Bien vue Cazo ! Mais sans vouloir rentrer dans des querelles de chapelles, qu’est-ce que t’as contre Ruffo ? A par le fait que c’est le chouchou à Bernadette, il ne dit pas que des conneries ce mec ? Non ?

cazo a dit…

Le problème avec Ruffo c'est que sa spécialité c'est la pédopsychiatrie... et quand il parle d'autre chose, il dit bien souvent des conneries: ex parmi tant d'autres, il considère que l'allaitement d oit être limité car pour lui c'est avant tout une partie anatomique à fonction sexuelle (c'est pas exactement ses termes, mais l'idée est bien celle-là!); "limaginaire du petit enfant est très riche": rien de plus faux, notre imaginaire reposant sur la quantité d'information dont nous disposons; et bien d'autres choses qui m'ont fait sursauté à chaque fois que j'ai eu l'occasion de l'entendre: il est évident que M. Ruffo préfère passer du temps dans les medias qu'à lire Child Development, ou Developmental Psychology, les deux grandes revues scientifiques présentant des travaux sérieux sur le développement de l'enfant. Le problème de ces pédopsychiatres, c'est qu'ils font le grand écart entre une approche biologique de la maladie mentale et les concepts et les théories d'obédience psychanalytique qui sont pourtant largement mis à mal par la psychologie fondant son savoir sur les faits et non sur les croyances.. Bon, je m'arrête là, mais j'ai une dent contre ces deux piliers unijambistes de la psychologie de l'enfant que sont la pédopsychiatrie à la Ruffo et la psychanalyse. Je conseille vivement de lire un autre Psy médiatique (moins à présent): Boris Cyrulnik, qui lui, sait de quoi il parle!! (pardon Gwen, je m'emballe...)

Gwendal a dit…

Je crois que j’ai compris ! En effet, de tels dires semblent dépourvus de sens et pour le reste, je te fais confiance ! (re) hi-hi-hi ! J’aime bien quand tu t’emballes, ça a le mérite d’être clair !

Monique a dit…

Oui ,je savais pour la CIMADE : je reçois leurs infos.
Mais on ne sait plus sur quel front il faut se battre : on est interpelé de tous les côtés! belle stratégie de guerre idéologique.

Si les autres assoc. présumés "remplaçantes" ne sont pas trop cons, elles pourront toujours travailler en coopération avec la CIMADE qui centraliserait le sinfos ..mais cathos/protstants et croix rouge neutralisée...suis pas sûre d'une alliance !

Pour Cazo, oui, je partage son point de vue sur les autopsieurs de petite enfance....
Je ne vais pas recommencer à m'enerver là dessus...!
Je suis consciente depuis longtemps que l'opération "démolition du service public d'éducation " est en marche et chaque jour apporte son coup de butoir ....

Ce gouvernement et son capitaine méritent un torpillage avant qu'il ne reste plus rien à pleurer dans ce pays!

Cécile a dit…

je partage aussi l'avis de Cazo et de Monique à propos des pédopsychiatres.
A ce propos B. Cyrulnic vient de publier un livre
" Autobiographie d'un épouvantail" que je vais m'empresser d'aller acheter...