Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


vendredi 25 juillet 2008

Le territoire sacrifié

Bonjour tout le monde ! Allez, on va reparler un peu de la réforme des armées, ce que le gouvernement appelle pudiquement « plan de modernisation de la Défense ». Hier, j’ai regardé l’intervention du premier ministre François Fillon (premier ministre… Depuis un an, ces deux mots me font sourire !), accompagné du ministre de la défense Hervé Morin, et de Hubert Falco, secrétaire d’état à… L’aménagement du territoire. Ces trois là lançaient la refonte de notre système de défense et en annonçaient les conséquences pour des centaines de milliers de militaires et de civils. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cette réforme se fera dans la douleur, comme un peu tout ce qui se fait depuis un an.
Comme dans la plupart des choses, je pense qu’il convient de faire la différence entre le fond et la forme. Sur le fond, il existe un consensus général quant à la nécessité d’effectuer cette réforme. On est tous d’accord. Les militaires sont d’accord, le gouvernement est d’accord et les civils, jusqu’à présent s’en foutaient. D’ailleurs le premier ministre a bien expliqué que la menace ayant changée, notre armée n’avait plus besoin d’être spécifiquement orientée vers les anciens pays du pacte de Varsovie, la plupart ayant déjà rejoint l’Union Européenne. Donc, on a plus vraiment besoin de régiment de chars pour lutter contre l’envahisseur soviétique. On a plus besoin de bases aériennes de la FAS (Force Aérienne Stratégique) destinées à faire décoller des avions porteurs de missiles nucléaires (Non, ce genre de pruneau se balance maintenant en lousdé à partir de sous-marins, et leur portée à tellement augmentée que l’on peut maintenant frapper pratiquement tous les points de la planète sans être obligé d’envoyer un pilote…). Exit donc les bases de Mirages 4000 et 2000-N. De même l’artillerie n’est plus vraiment d’actualité ; On fait beaucoup mieux avec moins de matos en balançant des missiles guidés par lasers… Non, c’est vrai que les technologies ont tellement évoluées que certaines armes ne sont plus nécessaires. C’est comme ça.
Ce qui cloche donc, n’est pas le fond, mais la forme. Dans son discours le premier ministre répéta in-extenso la phrase de Nicolas Sarkozy : « L’armée a pour but de défendre la nation, elle n’a pas vocation à faire de l’aménagement du territoire » (Alors qu’est qu’il foutait là Falco ?). En clair, ça veut dire que le rôle social de l’armée est nié, que les implications humaines sont reniées. Dire une telle chose revient à supprimer tout simplement ce qui relie l’armée au peuple. D’autant que nier un des aspects du problème facilite grandement la tâche de ces réforma-tueurs. Puisqu’il n’y a pas de vocation sociale, il n’y a donc pas de problèmes sociaux… C’est réducteur, arrogant et criminel.
Concrètement quelques 83 sites vont devoir mettre la clef sous la porte. C'est-à-dire que 83 communes vont devoir se passer de rentrées fiscales, 83 communes vont perdre des élèves pour les classes. 83 communes vont voir leur marché immobilier prendre un coup derrière les oreilles. 83 communes vont devoir se passer d’une partie de leurs contribuables… Et je ne parle pas des 54 000 postes militaires qui vont être supprimés… Ceux-là, ils ont signé, c’est pour en chier. Et puis les ordres sont les ordres, le Fillon, il l’a bien rappelé aussi. Ceci est une réforme voulu par le chef des armées, votre chef, donc vous obéissez. Point barre. Non, vraiment, c’est ni fait ni à faire ce truc là. Par contre vous noterez que certains ont réussi à sauver leur peau… Depuis l’annonce du livre blanc, moult maires, députés et autres sénateurs ont fait le siège de Matignon pour négocier leur présence sur la liste ou non. Ainsi, certains régiments se sont vus maintenus alors que logiquement ils auraient dû passer à la trappe (Mourmelon par exemple). Alors bien sur, le gouvernement promet une enveloppe de 370 millions pour aider ces communes à passer le cap… mais cela suffira t’il ? N’est-ce pas plutôt un verre d’eau destiné à faire passer la pilule ? Il est clair que ces dernières semaines, l’activisme et le lobbyisme ont fonctionné à fond les manettes auprès des instances supérieures.
Si l’on regarde la carte des installations démantelées, on note que c’est essentiellement dans le nord-est de la France que les dégâts seront les plus importants. D’un côté, c’est logique puisque la plupart des sites, destinés à combattre le communisme, se trouvaient dans cette région. Mais d’un autre côté, il s’agit d’une région qui a déjà pas mal souffert. Une couche de plus donc, dans la triste destinée de cette partie de la France…
A titre d’info, je m’aperçois que la base de Taverny va fermer… C’est là que Sarko fit son service national et qu’il en retira une haine tenace de la chose militaire. La vengeance est un plat qui se mange froid dit-on.
Alors mes amis, vous qui êtes dispersés aux quatre coins de la France. Dites-moi un peu quel impact concret cela aura sur votre région. Les expériences de terrains seront toujours les plus parlantes.

11 commentaires:

Pseudo a dit…

Ca me met un peu sur le cul cette carte, c'est du délire!
Niveau démilitarisation de la france je crois qu'en une fois on pouvaient pas faire plus/pire.

Dans la region les plus proche sont les spahis et la base d'orange, ouf ca bouge pas, mais quand je vois le reste de la france, je le re dis, c'est du délire!

Gwendal a dit…

De mon côté, c’est Nice-Mont Agel qui va être démantelé. C’est une base radar qui devait être automatisée depuis longtemps… Ca fait quand même 500 personnes sur le carreau. Ma paroisse, l’armée de l’air est relativement épargnée car c’est une force de projection. Par contre les biffins en prennent plein la gueule ! Ce qui me dégoute, c’est cette hypocrisie flagrante qui laisse penser que c’est pour le bien du pays alors que la plupart des sites ont pu être négociés de gré à gré entre Umpistes…

cazo a dit…

salut les zamis... Bon, en tant que P4 de son plein gré, je ne vais pas pleurer sur un peu moins de militaires... s'ils étaient remplacés par des infirmières dans les hôpitaux, des inspecteurs du tavail et des postes en plus dans l'éducation... mais là, je reconnais que pour les communes visées et tous ceux qui en vivent, c'est vraiment grave, et c'est du n'importe quoi en terme de stratégie socioéconomique, mais ça, c'est pas nouveau: la droite qui devrait être championne dans ce domaine n'a jamais su faire autre chose que du clientélisme de seconde zone. franchement, la ligne "maginot", c'est du pipeau... ça n'a strictement aucun rapport selon moi avec la chute du bloc communiste si ce sont les casernes du nord-est qui morflent, mais sûrement plus avec la nature des troupes qui y sont stationnées, et probablement plus avec la couleur politique des maires dont les communes sont visées (comme pour la carte juridique: t'es pas sarkoziste? pan! sur les doigts!!).
pour ce qui est de ta censure , mon ami gwendal, elle n'était due il me semble qu'au seul fait que je n'avais pas recopier les lettres!!
pour ce qui est des baleines, je ne suis pas convaincu qu'une étrave de ces voiliers de course n'inflige pas de vilaines blessures sanguinolentes n'ai pas de conséquences fâcheuses... ceci dit, c'est vraiment l'emploi du terme "bestiole" qui m'a déplu.

Hélène H a dit…

C'est marrant, je suis plutôt peace and love mais je suis vraiment consternée par ces suppressions de postes.... Ca me parait totalement absurde.

Gwendal a dit…

On peut être antimilitaristes et tout et tout, mais il s’agit quand même de la vie d’êtres humains. De familles, de villes et de villages… Ce n’est pas parce qu’une réforme est nécessaire qu’elle doit nécessairement se faire en faisant fi de la population.

Hélène H a dit…

Oui et puis l'Armée c'est important pour une nation, tout comme l'éducation et les greniers à blé. Je suis vieux jeu moi :o)

Monique a dit…

Salut !
J'ai laissé une info qui complète celle là sur le fil du précédent article de Gwen ( le 1er à parler de la suppression)
comme c'est pas mal long, je ne le remets pas ici.
S'il y en a que ça intéresse d'avoir le détail de la découpe à la hache !

Suis pas très militariste non plus, mais sur le plan social..combien de familles vont se retrouver "délocalisées" ?
Comment ils vont s'y prendre? ils vont pas les mettre aux ASSEDIC ? z'y ont pas droit !
Y vont pas tous les mettre en pré - retraite ?
Je vois pas la logistique.
gwen..explique moi ça...

mobensim

Gwendal a dit…

Les 54 000 suppressions de postes vont se traduire, comme dans le civil, par des non remplacement de départ à la retraite. Des non-renouvellements de contrats et une baisse du recrutement. Les régiments et bases qui vont fermer vont voir leur personnel muté à Pétaouchnock et les familles devront suivre… Ou pas. Sinon, de mon temps, on pouvait prétendre à la retraite anticipée après 15 ans de service et à la retraite pleine à 17 ans… En cas de fin de contrat, oui les militaires peuvent pointer aux Assedic au même titre que tous fonctionnaires. Mais, là où ça va clocher sérieux, c’est pour ceux qui décideront de quitter l’armée et de rester dans la région. Quid d’éventuelles aides de reclassement ? Ce n’est pas avec leur 370 millions d’euros qu’ils pourront faire grand-chose.

captroy a dit…

Certaines communes se sont goinfrées depuis des décennies avec les troufions de passage dans la commune pour 1 mois, 1 an ou jusqu'a la quille.
Déjà avec la professionnalisation les maires des communes auraient dû se méfier, et ne pas compter sur leur poids électoral ou leur possibilité de chantage au chomage. Eh bien aujourd'hui, c'est décidé... je n'ai pas dit que c'était fait, non parceque le plan de restructuration va s'étaler sur plusieurs années et que les élus des communes touchées auront d'autres idées que de construire des usine à mouchoirs pour sécher leurs larmes.
Pour ma part, je réclamerais autrechose: que nos militaires soient moins envoyés sur les théatres extérieurs d'opérations, ce qui favorisera a la fois le budget des armées (les primes au combat tel afghanistan, liban, ou au simple séjour en côte d'Ivoire, Tchad ou Djibouti représentent des sommes colossales qui peuvent être réinjectées dans une économie malade de son immobilisme et de son "oui à la réforme, mais pour les autres"). Ne vous réjouissez pas trop vite, tout le monde va payer avant d'avoir le retour d'investissement espéré dans 6 ans, peut-être.....

LPG a dit…

Je vous livre le seul côté positif de cette réforme : le Big Band ( pas le big bang !) de l'armée de l'air est épargné par la réforme. Quelques musicines sauvent donc leurs places, contrairement aux 54.000 virés manu militari, si j'ose dire ....

J'ai eu cette confirmation par Bertrand Luzignant, jeune trombonniste niçois de grand talent, reçu premier au concours d'entrée du Big Band.

PS : Les mots de vérification, c'est une parano du fournisseur du blog ou ça correspond à un réel souci ?

Gwendal a dit…

Salut LPG. Hélas, oui le vérificateur d’orthographe est indispensable… En effet, depuis que je suis passé sur Firefox, je me suis fait repérer par quelques moteurs de recherche qui, à chaque fois que je publie un article, m’envoie moult commentaires malveillants. Du genre, en anglais et qui te demande de cliquer innocemment sur un lien, après t’avoir dit que ton blog est super… J’ai donc dû mettre ce système que les robots ne peuvent pas lire, puisque le code change à chaque fois. Voilà !