Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


jeudi 24 juin 2010

Le train

J’aime le train.

J’aime son bruit régulier qui me berce et provoque chez moi la torpeur propre à abréger le voyage. Le crissement du métal surchauffé par les freins. La sirène de celui qui passe sans s’arrêter.

J’aime son odeur. Une odeur de métal et de vieux plastique. De poussière aussi.

J’aime les paysages que l’on aperçoit par les baies vitrées, la France qui défile avec ses mochetés et ses merveilles.

Alors bien sûr, j’aime aussi les gares. Les vieilles plutôt que les neuves pour tout vous dire...

J’aime ces architectures désuètes et parfois grandioses. Ces petites constructions en bord de voie. La pierre qui résiste, belle. Le béton qui fatigue, orgueilleux.

J’aime voir ces petites mains travailler le long de ce ruban de métal et manipuler ces mécanismes bizarres.

J’aime ces gens qui travaillent pour et autour des trains. Je me dis que c’est un beau métier. Un métier noble.

Le train, a toujours été pour moi synonyme de voyage vers l’autre. Les amis bien sûr, mais aussi mes amours... Je repense à ces heures qui me menaient vers mon amoureuse. De celles qui vous font vous lever dix minutes avant l’arrivée pour vous poster devant la porte, dont vous ne savez si c’est celle qui ouvrira sur le quai, mais qui à coup sûr vous verra sortir le premier.

Et puis il faut que je vous dise... Si j’aime autant les trains, c’est peut-être aussi à cause des vingt années pendant lesquelles j’ai vécu dans une gare... La gare de marchandise de Flayosc où ne circulent plus que des trains fantômes, où le ballaste empêchait mon père d’avoir un potager digne de ce nom. Où les tunnels étaient pour moi des grottes à explorer avant que de devenir des champignonnières.

Sur des kilomètres, la voie ferrée était mon terrain de jeu, et je rêvais souvent aux machines à vapeur qui jadis l’empruntaient. Et parfois même, oserais-je vous l’avouer, je me mettais sur le côté pour les laisser passer...

Bon... Je n’ai jamais prétendu quoi que ce soit en matière de photographie, aussi c’est avec une certaine crainte que je vous soumets ces quelques clichés. Soyez indulgents, mais honnêtes... En clair, si c’est de la merde vous me le dites, mais gentiment. Et puis si vous voulez les voir de plus près, vous cliquez dessus, hein ?


























12 commentaires:

philippe a dit…

en tant que fils de cheminot je m'associe...

cazo a dit…

En tant qu'usager tri-hebdomadaire d'un service public en voie de privatisation et dont les retards voire les "arnaques" hebdomadaires depuis le 1 avril m'ont quelque peu courroucé (hyper doux euphémisme)... je reconnais que le train est un précieux véhicule pour la rêverie, les pensées, l'imaginaire...

Mais bon, au-delà de ça, je peux vous dire qu'autant j'ai du respect pour les salariés de la sncf, autant je maudis leur direction.

Parce que les fameuses "prises d'otage", elles ne sont pas le fait des grévistes, mais de leur direction.

A plusieurs reprises, je suis monté dans des trains, puis, une fois quittée la gare, on nous annonçait : "terminus du train à tel endroit, un service autocar est assuré pour..." Résultat : entre 1h et 2h de bourres au travail, à rattaper.. Mais au moins, personne n'a pu se faire rembourser les billets!!

Une fois ils sont même allés jusqu'à nous faire prendre un bus en nous assurant qu'à telle gare nous aurions soit un train, soit le bus nous conduirait jusqu'à destination. Et dans cette gare, zobie... rien... un train est arrivé 2h plus tard mais ne desservait pas les gares prévues et il était hors de question qu'il prenne encore du retard en s'y arrêtant!! Du grand foutage de gueule !!

J'ai pris le train pendant deux ans, tous les week-end, en 81 et 82... ils ont été en retard que très très exceptionnellement. C'était du temps où la Sncf était encore un service public.

Et que nous disent les infos?? Exactement le contraire de ce qui est... servant une politique de merde en manipulant les représentations des gens qui ne prennent jamais le train régulièrement.

Lors des problèmes les importants que j'ai pu vivre ces derniers temps, malheureusement pour le pouvoir, la plupart des gens n'étaient pas dupes, et ne s'en prenaient pas aux salariés de la Sncf... mais au libéralisme, à la privatisation et à sarko !! Etonnant, non, quand on regarde ce que tente de nous faire croire les infos ??

cacahuette83 a dit…

Mon coup de coeur pour tes photos est de loin la première.... Les wagons 324 et 325. Je pense que le noir et blanc va parfaitement avec ce train...
La dernière aussi je la trouve pas mal avec ce noir et blanc...
Par contre, si je puis m'exprimer (tout en douceur), je dois dire que pour les photos de l'interieur du train vers l'extérieur (avec les vues sur les colines par exemple), je ne les trouve pas à leur place...
Les vues avec les entrées en gare sont très bien...

Voilà ma critique à moi mais en toute gentillesse....
Bisous Gwendal et à bientôt j'espère.
P.S : Ca fait quoi d'avoir droit au tapis rouge?

Anonyme a dit…

J'aime les trains et les ambiances de gare...ton noir et blanc donne un côté désuet, un peu nostalgique, tristounet, mais les photos sont belles...Surtout que moi,je ne vois rien dans les trains je m'endors au bout d'un quart d'heure..C'est pas très poétique, mais qu'est-ce que je dors bien !

Monique

Giorgio a dit…

Coucou les amis, je viens d'enterrer le mois dernier mon tonton de 90 balais, conducteur de machines à vapeur (comme Jean Gabin) dans
La Bête humaine, alors tes photos Gwen, me parlent très intimement...
J'ai regretté de n'être avec vous le week-end dernier, mais je suis allé faire bouillir la marmite avec un pt'it tournage en corse...y'a pire comme bagne.
Bises à tous

Gwendal a dit…

@Philippe : L’amour des trains serait-il atavique ?

@Cazo : Il est clair que l’avenir de notre SNCF se dessine à l’anglaise. Pour l’instant ce sont des dysfonctionnements, mais demain se seront des morts...

@Cacahuette : Ah ! Une critique ! Et puis toute en douceur en plus... Merci Thérèse. En fait ce n’était pas les collines qui m’importaient mais l’espèce d’abris en métal. A la limite le beau paysage derrière gâche la photo que je voulais faire !

@Monique : La plupart du temps, moi aussi je m’endors... Sauf cette fois-là où je suis resté avec mon appareil photo à la main...

@Giorgio : Condoléances mon ami. Toi aussi tu nous as manqué, en plus j’aurais bien aimé te voir te friter avec Dédé, puis vous réconcilier autour d’un toast qui dirait « Vive l’anarchie ! A bas la calotte ! S’aurait été grandiose !

LCFR a dit…

ben moi, j'ai cliqué !
Dédé ?

'Tsuki a dit…

J'aime la dernière plus particulièrement : je lui trouve beaucoup de mélancolie dans l'attente du mouvement...

Un bien bel entraînement pour tes futurs clichés de tours du monde...

[mode thumbs up on]

Pseudo a dit…

Tiens, rien a voir mais.

1an de la mort de M.Jackson et le 1er gosse qui l'avait accusé de pedophilie et pour lequel Jackson avait payer (sa majore producteur and co qui avait un peu forcer pour pouvoir continuer la tournée en fait) vient d'avouer que c'etait pipo c'etait ses parents qui l'avait poussé etc

Comme pour l'autre.

Voila pour faire court.

Bref, encore une personne ou l'ont aura attendu qu'elle soit morte pour viré toutes les saloperies faites et dites.

Pseudo a dit…

http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3124

je sais pas si ca sera gratis…

J'en doute.

Gwendal a dit…

@LCFR : Dédé ? C’est André Blanchemanche !

@Tsuki : Merci à toi, ton avis m’est important. Moi, celle que je préfère (à mon humble avis, subjectivement tout ça ...) c’est la sixième.

@Pseudo : On sera à l’écoute !

philippe a dit…

ben oui l'atavisme, et j'ai beaucoup trainé dans les gares quand j'étais gamin

Salut Gorgio t'as manqué mais c'est bien ce que tu as fait