Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


samedi 12 juin 2010

Le foot me gonfle

Je me demandais s’il était besoin que je vous dise à quel point cette coupe du monde de football qui vient de commencer me gonfle...

Il est besoin ? Oui ? Bon, alors je vous le dis : Le foot me gonfle.
Le sport en lui-même, les valeurs pourries qu’il transmet, et par là même l’engouement qu’il suscite.

Cette opinion me range donc dans les rangs de ces horribles intellectuels anti-foot tellement décriés ces temps-ci. A l’image de Jean-Luc Mélenchon qui a qualifié ce jeu « d’opium du peuple », et qui s’est vu moqué en vertu du raisonnement simpliste suivant :
Le foot est un sport populaire, donc si on n’aime pas le foot c’est qu’on n’aime pas le peuple.

Waouh... Après ça, que dire ? Hein ?
La clarté de la déduction a ceci d’efficace qu’elle est directement assimilable par le premier cerveau venu, fut-il celui d’un footballeur. Il nous renvoi à cette croyance entretenue par les populistes, que forcément il existe une certaine classe de personnes éduquées, ou instruites si vous préférez, qui se croient au dessus des autres et les méprisent.
Habile façon de détourner à son avantage la lutte des classes, n’est-il pas ? En substituant l’instruction à la richesse, on désigne au bon peuple une autre cible que celle traditionnellement visée, à savoir les riches et les patrons.
Le message est clair : Arrêtez de vous en prendre à ceux qui vous font vivre, et tapez plutôt sur ces intellos-gauchos-bobos qui vous méprisent. La preuve, ils n’aiment pas le football.
Regardez les patrons. Eux ils sont assis à vos côtés dans les stades ! Bon d’accord, pas aux mêmes rangs, ni même dans la même tribune, mais il est là quand même et partage votre ferveur !

C’est un amalgame grossier, mais il marche du tonnerre.

Autre argument utilisé pour dénigrer celui qui s’en prendre au football, ou plutôt ce qui entoure le football pour être plus précis, c’est de dire que ce bas critiqueur a beau jeu de critiquer bassement (oups !), mais que celui-ci sera dans la rue comme tout le monde si la France en venait à gagner...

Euh... En êtes-vous sûrs ? Parce que moi, je peux vous dire que je n’y serais pas. Je l’ai fais en 98, mais j’avais à l’époque comme excuse d’avoir beaucoup moins de conscience politique et surtout je n’avais pas sucé que de la glace et j’étais torché comme un coing...
Comment ça, moi aussi je fais des amalgames ? Que nenni, je raconte un fait, c’est tout.

Alors certes, cela peut paraitre un rien méprisant de refuser de partager la liesse populaire. Méprisant et condescendent. Je le conçois, et d’autres aussi apparemment puisque cela les arrange bien de dresser le bon peuple contre une soi-disant élite, qui comme hasard est également la seule à même de démonter leurs magouilles populistes et/ou financières.

Alors s’il y a des footeux qui me lisent, j’en doute mais on ne sait jamais, j’aimerais essayer de leur faire comprendre une bonne fois pour toute que l’intello-gaucho-mais-pas-bobo que je suis ne les méprise en rien.
Ce que je méprise, ce sont ceux qui usent et abusent de votre crédulité affection pour ce sport. Au même titre que toutes les religions le font avec leurs fidèles.
Alors certes on peut, je peux, m’emporter contre votre naïveté et votre facilité à céder à vos émotions et par là-même vous faire manipuler, mais foncièrement je ne peux pas vous en vouloir...
Comment ? Je suis condescendant en disant ça ?
Je ne sais pas. Peut-être. Mais en même temps je me dis que pour deviner de la condescendance chez quelqu’un il faut avoir une bien piètre estime de soi...
Mais bon, glissons.

Je vais vous faire un aveu. Je suis un fan de rugby... Et je n’ai raté aucun match de la coupe du monde, et pour la prochaine se sera pareil (enfin peut-être pas, vu que je serais Dieu sait où).
Voilà, c’est dit. Comme quoi, le fond du problème c’est bien ce dont je parlais au début, à savoir les valeurs propres de football, et l’utilisation qu’il est fait de ses valeurs par certains pour se remplir les poches au dépend des gogos fans. Mais bon, il s’agit-là d’un autre sujet que, je le gage, ce mois à venir me donnera surement l’occasion d’aborder.

Pour finir, je voulais vous remettre en mémoire les paroles d’un sage.

« Le ballon est con.
Le ballon rend con,
Con comme un ballon
Tout rond. »

Cavanna.

26 commentaires:

Pseudo a dit…

Oui enfin pour le coup le rugby devient comme le foot.

Une machine a fric entre autre.

Alors les valeurs hein…

Gwendal a dit…

@Pseudo : Pas d’accord. Même si la professionnalisation du rugby ne lui a pas fait que du bien, le foot détient toujours la palme, et de loin, en termes de valeurs pourries. Egoïsme, tricherie, bling-bling, j’en passe et des meilleurs.

aslan a dit…

Salut. Quand j'ai vu ton sujet je me suis dit "pfff, fais chier le foot". Mais je dois avouer que tu as toujours su donner ta pleine mesure dans l'actualité et qu'une fois encore tu fais un très bon billet. Le mécanisme anti-"intello" est bien démonté. Bravo. Contre le boueux mélange foot/politique/nationalisme relire "A sec!" de J.B Pouy, excellent second volet de "Spinoza encule Hegel". En cas de victoire je me planque des cons avinés.

Giorgio a dit…

Salut Gwen, je fais partie,comme toi de la minorité qui exècre, abhorre, haït, ne supporte plus cette obscène messe footballistique...
J'en profite pour renouer avec mes vielles copines mariées à l'insu de leur plein gré avec un dingue fou furieux et lobotomisé par le ballon rond...
Qu'est-ce qu'on se marre!!!

Gwendal a dit…

@Aslan : Waouh... Je m’aperçois que même si écrire est toujours une quête de reconnaissance, ça me fait toujours drôle lorsque je reçois un compliment... Merci beaucoup.

@Giorgio : Effectivement, cette coupe du monde est une excellente ouverture pour récupérer les femmes délaissées. Autre avantage, la coupe du monde ne dure qu’un mois ce qui fait qu’elles n’ont pas le temps de nous faire chier... Heu, de s’incruster je veux dire.

Euterpe a dit…

Ben c'est pas vous qu'avez la gueule de nase de Ballack affichée en plein milieu de la ville format tyrannosaure en nettement plus large (pub pour devinez quelle marque francaise spécialisée dans la coiffure ?) et en double, bien sûr, car une fois tourné l'angle de la rue : re !
Bref, il n'y a plus qu'à se terrer chez soi.

Gwendal a dit…

@Euterpe : Heu... Qui c’est Ballack ?
Plus sérieusement c’est vrai que le sport du mois sera le slalom avec la zapette pour éviter les matchs de foot. Pour le reste, produits dérivés et affiche 4 par 3, et bien... on ne peut que subir, et boycotter le cas échéant.

monique a dit…

Je plussoie et mon mec aussi..j'ai un petit mari qui exècre le foot - média -tsoin-tsoin...
On évite soigneusement la famille et certains proches durant ces périodes guerrières qui flattent le plus con des nationalismes
( pléonasme?) ...

La voilà la seule réponse à la fumeuse "identité nationale" car quand roule le ballon rond bourré de dollars, on voit dans les troquets se galvaniser blacks,blancs et beurs dans un même élan patriotique !!!

Ce sera les seuls moments d'accalmie dans les quartiers, vu que les bleus seront à la fois dans le poste et devant le poste...

Et pendant ce temps là...vous les intellos grincheux, surveillez bien l'assemblée nationale..ça va voter sec !!

Gwen : un peu beauf, ta remarque sur les femmes des footeux..n'oublie pas que bientôt tu seras marin et peut-être marié...

Gwendal a dit…

@Monique : Ah Monique tu nous manquais... Mais je sais que tu as été très occupée, aussi on ne t’en veut pas.
J’ai réfléchis (encore) à cette histoire de liesse populaire que les culs-bénits (et autres) nous reprochent de snober.
En fait ce n’est pas la liesse qui est gênante, et ça il faudra le répéter encore et encore, mais les raisons de cette liesse. Que le peuple se regroupe pour manifester c’est bien, mais qu’il le fasse pour de bonnes raisons ! Pas pour encenser un nationalisme hypocrite (car vite oublié) ni pour servir de gogos à des multinationales sans scrupule !
Sinon, j’ai bien le droit de temps en temps, de ne plus être ce gentil Gwendal galant et tout et tout... Et puis c’est Georges qu’a commencé d’abord...

Gwendal a dit…

@Monique : Dis-donc Monique, je réagis après-coup. Pourquoi dis-tu que bientôt je serais peut-être marié ?
Marin, ça oui. Mais marié j’en doute. A moins que tu ne disposes d’informations tirées d’une boule de cristal ou d’un tarot millénaire, je n’ai pas inscrit ce genre de réjouissance à mon programme.

aslan a dit…

Mmmh, ça ferait un excellent sujet d'étude géographique: mouvement de pendulation des épouses en fonction du calendrier sportif. Pour celles qui cumulent la saison peut s'étendre en apothéose en mai/juin/juillet, genre Rolland-Garros/Mondial/Tour de France.

Giorgio a dit…

@ Monique,
Ayant déjà rencontré ton adorable mari, je sais que tu es à l'abri de toute cette vulgarité, celles dont je parlais n'ont pas eu ta chance, c'est pourquoi je me dévoue... certaines m'ont déjà surnommé Giorgio: l'Abbé Pierre du Sexe, Drugs and Rock and Roll...

Giorgio a dit…

@Gwen

Je crois que Monique te comparait à Florence Arthaud surnommée "La petite fiancée de la mer" ...
C'est pas l'homme qui prend la mer.tatata, c'est la mère qui prend l'homme...tatata

Anonyme a dit…

@Gwen : Je sais pas pourquoi j'ai écrit "marié" ..mais gaffe à mon sixième sens... tu sais que je suis un peu medium...

@Aslan : Et toi, n'en rajoutes pas sur les femmes de sportifs : ils sont chauds bouillants, les deux zozos !!!

@Giorgio : Dévoues toi, mon ami, les femmes esseulées te tendent les bras et vont craquer devant ton beau sourire !!!

Ceci dit, ne croyez pas que je regrette d'avoir un mari anti- foot !!! Quoique...? NON !!!!!!


MOB' ( ké passa ? gogol ne me reconnait plus ? je dis trop de conneries sans doute !)

Gwendal a dit…

@Aslan : Géographique ? Sociologique tu veux dire... Mais c’est vrai qu’on pourrait s’intéresser au taux de divorce ayant pour source cette période d’enchainement sportif.

@Giorgio : T’es sûr ? Mmmm, j’ai comme un doute...

@Monique : Mouais... Si tu sais plus pourquoi tu écris des trucs alors... Tien, dans le genre expression qui vient de nulle part et qui jette un trouble, j’en ai sorti une bonne la semaine dernière avec mon groupe de travail :
Je parlais de ce qui motivait mon voyage, des vraies motivations je veux dire, et je disais que pour une fois dans ma vie je faisais quelque chose de vraiment personnel. Quelque chose qui ne m’était imposé par personne que ce soit la famille ou la société.
Et je me suis laissé allé à décrire cette pression constante que l’on supporte à longueur de temps, ce regard permanent qui fait que vos actes sont la plupart du temps dictés par ce que les autres attendent de vous... Travailler, dire bonjour, sourire, fermer sa gueule... Bref, pour décrire les pressions familiales, j’ai rajouté que c’était comme un œil en permanence perché au-dessus de son épaule et ce, même si on a coupé les ponts avec cette famille, même si celle-ci est décédée...
Et j’ai dis que ce pouvait très bien être comme l’œil de la mère Morte en ce qui me concerne...
La psy que j’avais en face de moi a souri d’un air entendu, et moi j’en suis resté baba d’avoir sorti un truc pareil.

honey a dit…

Mais enfin, toutes les femmes ne sont pas aussi cons que ça quand même?

Si????

Enfin, moi je m'en fiche, avec mon homme, on préfère le rugby.

Aaaaalllez le Staaaaaaaade Toulousain (bien sûr)!

Pensez BiBi a dit…

Bonjour,
Je t'ai lu :
"Le foot me gonfle.Le sport en lui-même, les valeurs pourries qu’il transmet, et par là même l’engouement qu’il suscite".

Assez d'accord sur les deux dernières pensées mais pas d'accord du tout sur le Sport en lui-même.
Le jeu de football (comme celui du rugby) est une magnifique invention humaine et pour moi, il y a chez ceux qui l'exécutent un côté artiste.

Bon... j'admets qu'on ne soit pas d'accord avec mon opinion mais je ne retiendrais pas l'argument si rapide, trop rapide qui consiste à dire "Sport pourri, joueurs pourris, environnement pourri".

Les tableaux de Picasso et de Van Gogh se vendent chez Christie's à coups de milliards : ça ne change pas le fait que la Peinture - dans sa pratique et sa vision - est un art majeur, un art sublime. :-)

Gwendal a dit…

@Honey : Bien sûr que non elles ne sont pas toutes aussi facile à attraper... Hélas !

@Bibi : Tu as raison, j’aurais dû préciser... Le foot en lui-même est comme tous les autres sports, mais avec le temps, les médias et l’argent, il est devenu un jeu où prime l’action individuelle sur le collectif, l’exploit plutôt que le sacrifice, les simagrées et les mensonges plutôt que le fairplay.
Mais sinon, au départ, c’était bien !

aslan a dit…

Bof. Si encore on trucidait le perdant comme au bon vieux temps des Aztèques (ou des incas je sais plus), mais là c'est baballe/Arff! Le rugby? Baballe/Scrogneugneu.
Mouais. En plus c'est anglais tout ça, donc à la base juste un prétexte pour se frotter dans les douches entre jeunes gens bien peignés. Suis pas fan...

aslan a dit…

(comprendre que je ne vois pas pourquoi utiliser un prétexte aussi sibyllin pour arriver à ce résultat, que je ne réprouve en rien mais qui dés lors est un peu convenu. Remarque que ça ressemble bien à un scenario de film de boules et que c'est donc pleinement adapté à la libido masculine)

cazo a dit…

Le pognon corrompt... et ce qu'il a fait avec le foot, il le fera avec le rugby, et tout sport à partir du moment où sa médiatisation sera gage de rentrées publicitaires.

Le foot est gangréné par le nationalisme, la mafia, le fric facile, le fanatisme... Les matches sont de plus en plus truqués, et les scandales passés n'ont rien changé à la chose. Plus les retombées économiques sont importantes, moins il y a de place à l'imprévu, à la loi du sport. Et la décision de Platoche de s'opposer à l'arbitrage vidéo en est la plus parfaite illustration.

Les couches populaires préfèrent se saigner pour continuer à aller à la grande messe qui leur fait oublier qu'ils sont les éternels perdants du match de leur vie. Du pain et des jeux...

Mais qui, enfant, ne s'est pas éclaté à jouer au foot avec des copains ?... sport populaire qui peut se jouer avec une boîte de conserve en guise de ballon et quatre cailloux pour faire des buts.

Ce n'est pas le cas des sports de richouss... sports automobiles, golf, nautisme, tennis (moins maintenant), sports inacccessibles aux classes populaires. Et pourtant, c'est dans ces sports que l'on trouve les salaires les plus élevés, bien plus que chez les footeux les plus talentueux.

J'aime regarder un bon match de foot... je déteste le milieu du foot, les supporters, le chauvinisme.

Tout comme j'aime regarder un beau match de rugby... le seul sport où autrefois gros, petits, grands, maigrichons... tout le monde avait sa place, et qui permettait finalement à chacun, quelle que soit son apparence physique, d'être intégré et valorisé.

Mais jamais, au grand jamais, je ne sacrifirai un moment de convivialité à une grand messe audiovisuelle... quel qu'en soit le jeu et l'enjeu.

Pseudo a dit…

C'est aussi ce que je disais Gwen dans mon commentaire, mais tu aime le rugby et je comprend, faut pas y toucher. (hahaha)

Même si cela dit, ya quand même un truc, a mon avis, tous ces sport pseudo collectif a la mord moi le nœud sont particulièrement fait pour les bas de plafond…

Pognon, ou pas.

Alors avec, c'est sur, ca arrange pas…

Pseudo a dit…

Je rajouterais une serie de "hahaha" pour aslan.

Hop, :D


Ps: pour rajouter un mot quand même.
A l'inverse du sport, les intérêts de l'argent pourrissent tout, indépendamment du sujet.
A l'image du sport auto/moto/velo et même si on on prend dans les sport qui sont a la base rebelle et très libre. (les sports urbain koua comme dirait les politiciens ou autre encostardé) (/me a une vision de franck lepage, là, et souris.)

Mais qui, enfant, ne s'est pas éclaté à jouer au foot avec des copains ?... sport populaire qui peut se jouer avec une boîte de conserve en guise de ballon et quatre cailloux pour faire des buts.

/me Leve la paluche.

J'ai toujours trouver ca con et source de conflit du même niveau, alors que dessuite faire des truc rigolo avec la babale tout seul, c'est dessuite plus sympa.

A contrario d'autre sport (non "collectif") qui sont eux plus sympa entre amis que seul.
Comme quoi…

monique a dit…

Test anonymat

cazo a dit…

Pseudo : Individualiste, va ;-) !!

Anonyme a dit…

http://www.facebook.com/#!/pages/anti-football/115590435155526?ref=mf