Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


dimanche 16 mai 2010

Apéros géants : Ce qui fait vraiment peur au pouvoir.

Une petite réflexion comme ça en passant, histoire d’égayer (ou pas) votre dimanche.

Ça m’est venu en lisant le billet du sieur Grumeau (alias Captainhaka) sur le sujet, et ça a à voir avec ces apéros géants qui fleurissent un peu partout en France avec les beaux jours qui arrivent.

Hier (je crois bien que c’était hier), j’ai entendu un commandant de police qui disait en substance qu’à cause du net, on pouvait difficilement interdire ces rassemblements de djeunes pour la simple et bonne raison qu’il était impossible à la maréchaussée d’en déterminer les instigateurs...

Aussitôt mon cerveau a fait tilt, et je me suis soudain dit, qu’en fait, c’était peut-être ça qui emmerdait le plus les pandores. Le côté spontané et non identifié de la chose.

Des gens qui ne se connaissent ni d’Eve ni d’Adam et qui décident quasi spontanément de se réunir et de faire montre de... de quoi d’ailleurs ?
De leur propre existence ?
Nous sommes là, nous existons et vous êtes bien obligé de nous voir...

Alors bien sûr il est facile de se focaliser sur la consommation d’alcool qui arrose ses rassemblements, mais je pense qu’il ne s’agit là que d’une diversion. En effet, il est plus facile de dénoncer les abus qui nécessairement naissent dans ce genre de manifestation que d’essayer d’en comprendre la réelle motivation ainsi que le fonctionnement.

A la limite, on peut dire que nos politique et leurs sbires se tapent de savoir qu’elles sont les motivations de ces jeunes. Ce qui les intrigue vraiment, et les inquiète par la même occasion, c’est de n’avoir en face d’eux aucun « interlocuteur » comme ils disent...

Et ça, ça leur fout une trouille de tous les diables.

Car comment combattre quelque chose qu’on ne peut pas identifier ? Qu’on ne peut pas faire interdire ? A qui on ne peut faire un procès ? A qui on ne peut faire peur à son tour... ?

C’est cela qui effraie nos dirigeants et rien d’autre. Au même titre que d’autres applications d’internet que le pouvoir tente d’endiguer, ces rassemblements utilisent un média que l’état ne peut pas maitriser. Alors il stigmatise cette jeunesse, alcoolique et dangereuse pour elle-même et les autres, jetant l’opprobre sur des mœurs immorales bien connues de la ménagère bienpensante...

L’internet fait peur au pouvoir... Et rien que pour ça il faudra continuer à se battre pour qu’il perdure.

30 commentaires:

corto74 a dit…

Bon billet ! A ceci près qu'il n'y a pas qu'au pouvoir qu'internet et ces apéros font peur: il y aussi toute une partie de la population,plutot agée dirons nous, qui ne supporte pas ce qu'elle ne maitrise pas ou ne comprends pas!
bon dimanche

captainhaka a dit…

En Chine ils ont déjà réglé le problème. Un stage à Shanghai et hop, on revient avec des bonnes idées ;^)

Gwendal a dit…

@Corto74 : Merci bien ! Comme tu dis, cette frange de la population, que j’ai symbolisée par la ménagère bienpensante, ne pite rien à rien et préfère suprimer les choses plutôt que de les apprivoiser.

@Captainhaka : Oui, ils savent faire par là-bas... Le Nain aura surement pêché deux trois idées.

Giorgio a dit…

Salut Gwendal

Ca y est, je suis à nouveau connecté, et ca me fais plaisir de retrouver toute la pt'it bande.
Très bonne réflexion sur le phénomène
"Apéro géants" le pouvoir a peur...
comme disait l'autre, la peur a changé de camp...très bonne analyse ce matin sur France-inter, la prochaine étape: remplacer l'alcool par la conscience politique...quoique, ce n'est pas complètement incompatible..
Bises à tous

Gwendal a dit…

@Giorgio ! Oh que je suis content de te lire ! Alors ? T’es où ? Tu fais quoi ? Raconte ! On te voit le mois prochain ?
T’es pas obligé de répondre sur le blog, envoie moi un mail.

Anonyme a dit…

bin moi, si j'étais Rtefeu ,je te flanquerai tout ça en garde à vue !
au moins, ça ferait du chiffre .
La ménagère bien pensée . LCFR

P.S. J'crois bien que j'ai vu un Giogio qui se promenait par là ...
J'ai révé ?

cacahuette83 a dit…

Je comprends ta façon de voir les choses.... Peut-être que pour le NSD nous aurions dû faire pareil, et là il y aurait eu beaucoup de jeunes qui seraient venus et là effectivement il aurait eu peu le nain....


Bisous à toi Gwendal et à bientôt!

Gwendal a dit…

@LCFR : Que nenni gente dame, c’était bien lui ! Le Roadeur est de retour !

@Cacahuette : Peut-être en effet... Mais pas sûr. Le côté festif reste plus séduisant que l’engagement politique. Hélas.

Bourreau fais ton office a dit…

Giorgio is back ! salut Giorgio !
Dis, ce n' est pas l' alcool qui est compatible avec la politique, mais la cocaïne ...

Franchement, des rassemblements de boeufs avinés qui exhibent leur vacuité et leur impuissance (se rassembler en masse pour boire en masse, juste pour ça, sinon personne), je ne vois pas pourquoi cela effraie tant les pouvoirs publics ... au contraire : plus besoin de flics pour emmener les cyber-moutons de panurge au stade.

Par contre je suis complètement d' accord avec toi pour constater que ce qui gène les politiques, c' est qu' il n' y ait ni meneurs ni responsables (identifiés) à qui s' adresser, à se mettre ds la poche pour mieux contrôler le troupeau.
A mon avis ça découle du système représentatif de nos démocraties.

Combien de ces bouteilles vides se rendront à l' appel du 18 juin lancé par le CIRC chaque année ?

Monsieur Vuluvku a dit…

Le problème vient que les réseaux sociaux sont capables de rassembler très rapidement une masse importante de personnes pour des raisons diverses et qu'il est difficile de prévoir comment ces attroupements peuvent se terminer.
Ceci contrairement aux manifs classiques qui font l'objet d'un préavis, d'un encadrement et qui effectivement donnent aux pouvoirs publics un interlocuteur.

Gwendal a dit…

@Bourreau : « A mon avis ça découle du système représentatif de nos démocraties ».
Intéressante réflexion... qui nous amène vers des terres inexplorées ! J’imagine déjà un mouvement populaire sans leaders où chaque citoyen aura le pouvoir de s’exprimer individuellement... Et de se réunir avec d’autres pour une action non-préparée et sans suite ! Le cauchemar pour nos gouvernants !

@Monsieur Vuluvku : Heu... Cela me parait évident, mais est-ce vraiment un problème ?

Giorgio a dit…

Coucou mon ami Bourreau
Je n'ai Pas dit que l'alcool est compatible avec la politique, mais avec la Conscience Politique, Hic...
It is not the same comme dirait le capitaine Haddock, Hoc!

aslan a dit…

Salut à tous, et particulièrement au comparse Giorgio. Le phénomène est à rapprocher de l'ancien temps des raves, et c'était quelque chose. Les teufeurs de France et de Navarre ont fini domestiqués, mais il y avait là un noyau moteur relativement restreint, une ou deux dizaine de milliers peut-être. A part ça je n'en démord pas, les réseaux sociaux c'est de la merde. Voyez le résultat en matière sociale, d'ailleurs. Je ne sais pas comment il faudrait appeler ça mais le qualificatif est usurpé.

aslan a dit…

P.S: pour le coup de pression sur les raves deux ou trois faits divers bien glauques furent aussi de la partie. Ce qui fait flipper flics et bidochons c'est l'effet T.A.Z, mais tous ces glands n'ont pas compris que nous vivons quasi à temps complet dans des T.A.Z, quelle est la dernière fois où vous avez eu besoin d'un flic dans vos rapports sociaux?

Bourreau fais ton office a dit…

Ah tiens, j' y avais pensé, aux free-party, mais je trouve que ça avait plus de gueule et de sens que ces "flash-mob"-quoique qu' en même temps c' était pas bon pour les gentils zanimaux et les jolies fleurs.

Pensons aussi aux squats, d' abord beaux projets utopiques, mais qui ensuite doivent se confronter à la réalité en étant souvent sabordés par les fouteurs de merde (professionnels ou non.)
Résultat on devient parano, et la jolie petite communauté tourne secte tyrannique. Un peu comme certains pays du XXème siècle ...

Et là, hop, j' enchaine sur le jacobinisme (pour te répondre, Gwen), auquel j' avais d' abord pensé avant de choisir "système représentatif", plus précis à mon goût.

A la tienne, Giorgio !

Gwendal a dit…

@Aslan : Je suis d’accord, l’appellation « réseau social » est un peu forte. C’est juste un autre moyen de communication non-encore maitrisé.
Heu TAZ ça veut dire quoi ? Temporary Autonomous Zone, c’est ça ?
Je ne suis pas familier de ce terme ni de son sens d’ailleurs, tu peux développer ?

@Bourreau : M’est avis que ce genre de chose, flash-mob’ et apéros géants, sont à mettre pour l’instant dans le registre du plaisir ludique. Ça n’a pas de réel sens politique et ça ne sert qu’à se faire du bien dans le fond. C’est pourquoi je persiste à penser que c’est le mode de communication qui inquiète plus que le sens même de ce genre de réunion.

Pseudo a dit…

Tu parles.
Le pouvoir s'en tape, c'est juste une occasion médiatique de plus de taper sur internet a coup d'amalgames et d faire du répressif sécuritaire.

Ca n'en reste pas moins de la beuverie et du rassemblement de mouton abrutis.

Bref, j'ai mieux:

http://www.article11.info/spip/spip.php?article804

Gwendal a dit…

@Pseudo : On est bien d'accord...

Bourreau fais ton office a dit…

Moi aussi je suis bien d' accord, et même mieux :

http://bravepatrie.com/societe/aperos-geants-quand-le-pire-d,1560

monique a dit…

Ouais, je savais que Giorgio était coming back ..on s'est retrouvé sur un réseau social ...yes!!!
Et LCF itou! presque la bande au complet sur ce fil...Au fait...ça approche...
A suivre par mail...

Ces apéros géants...ça dérange parce que pas contrôlables, comme les rave and co...sans doute !

Mais voir que se saoûler la gueule en masse mobilise davantage que tout autre action politique, ça ne me rassure pas sur l'avenir !C'est comme ces grandes messes/débat où t'as personne si tu oublies le buffet et l'apéro...

Fumette géante serait plus subversif puisque hors la loi et surtout plus zen !

Mais je ne trouve pas les flash mob' aussi stupides ..d'abord parce que "mob'" ( ah! ah!) et aussi parce que ça touche les gens plus directement...et c'est ciblé précis, le plus souvent !
Et avec humour !! Vite fait, bien fait !
Un peu comme des spectacles d'intervention... ça j'ai connu et j'ai aimé le faire !

Gwendal a dit…

@Bourreau : Beurk !!! Ah oui, comme exemple d’amalgame et de dérive puante, ton lien se pose là !

@Monique : Il est vrai que si la motivation alcoolique est plus forte que la motivation idéologique, on a du souci à se faire.

Bourreau fais ton office a dit…

Euh ... je ne sais comment interpréter ta réaction à mon lien, Gwen ; tu avais bien compris que c' était un article parodique, n' est ce pas ?

Gwendal a dit…

@Bourreau : Euh... Et bien non figure toi. Et c’est bien le souci que j’ai avec Brave Patrie, je n’arrive pas à faire la différence entre la parodie ( ?) et la propagande fachiste.
C’est même pour ça que je les ai virés de mes amis Facebook.

cazo a dit…

Non mais vous délirez ou bien ?? C'est une chose TREESS grave que ces apéros géants facebookiens !! L'exemple pour la jeunesse ??? Il y a déjà eu un mort, des bagarres, vous attendez quoi ?? Bien sûr qu'il faut interdire, ne soyez pas faux-culs !! C'est une question de santé publique, de sécurité, de salubrité même !!

Rien à voir avec les fêtes de Bayonne, Mont-de-Marsan, Dax, Vic-Fezansac ou la feria de Nîmes, qui sa passent toujours dans la bienséance et la civilité urbaine, abreuvés de camomille et de liptonic, aucun débordement ni excès n'ont été commis par ces joyeux lurons...

Heureusement, grâce à la clairvoyance de split doctors, les interdire sera en effet une bonne façon de transformer une beuverie de djeuns en rassemblements de mouvances anarcho-gauchistes de résistance à l'oppression faciste près à en découdre avec la bleusaille en érigeant comme symbôle de la lutte un sigle représentant une bouteille de vodka et une bouteille de red-bull entrelacées !!

Ah elle est belle la jeunesse !!... Une bonne guerre, voilà ce qu'il leur faudrait, avec de vrais motifs, comme rendre l'Alsace aux Allemands...

monique a dit…

@Cazo : Et tu as oublié les St Patrick ou autres fêtes de la bière !!!!
Sauf que celles là, même si elles sont prétextes à beuverie, ont à l'origine un sens de rassemblement social ( tradition , culture..)
Supprime le sens social, reste que le prétexte !

Je déteste les beuveries de masse, qui exacerbent le machisme, le racisme, le beaufisme, la défoulade facile ...

Mais pourquoi les interdire si ce n'est par posture puritaine ?
En général, ce genre de manifestations finit toujours par disparaître avec l'acné.

Pseudo a dit…

Peut etre parce que ca coute a la collectivité?

Les divers abrutis en coma éthylique, les bagarres, les blessures, accidents, incidents, divers organisme public porter la dessus et pas sur autre chose…

C'est un peu du gâchis quand même, non?

Gwendal a dit…

Et ça continu sur cette page...

@Cazo : Tien revoilà le Maréchal ! Cela dit tu n’as pas tord, les exemples de beuveries institutionnalisées sont nombreux.

@Monique : En clair, il faut bien que jeunesse se passe, c’est ça ?

@Pseudo : Rien que pendant les férias de l’été on assiste à bien pire... C’est pourquoi je persiste à penser que là ne se situe pas le fond du problème, mais plutôt dans le moyen de mobilisation.

cazo a dit…

Euh... Gwen... Tu pourrais pas me désigner par un autre Pseudo ?...

Pass'que, bon, soit c'est trop d'honneur d'usurper le patronyme d'un fameux réalisateur futur hôte qui plus est...

Soit... hemmm...

Pseudo a dit…

Bah justement, les ferias, deja, c'est pas terrible, alors là…

Sauf que la 1ere a quand même le petit plus comme la plupart des autres rassemblement de foule, on y vient pas que et principalement pour se mettre minable…

Alors que là, "apero géant".

Deja a la base, mais si en plus on traduit: "beuverie géante"

Gwendal a dit…

@Cazo : Je m’doutais que t’allais pas aimer... ! T’es trop modeste !

@Pseudo ! Olé !