Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


mercredi 17 février 2010

A la vitesse d’un neurone au galop

Ce matin, alors que j’ouvrais l’œil et constatais avec amertume qu’il était 04h43, je me suis dit que je détenais la solution pour régler une bonne fois pour toute le problème des retraites.
Ouais, rien que ça.

Vous avouerez que ce n’est pas banal quand même… Vous êtes là tranquille, vous émergez d’un sommeil un peu court, et votre esprit commence à batifoler. Vous vous dites que vous avez un rendez-vous aujourd’hui à 11h30, ce qui ne vous laisse que peu de temps pour écrire un billet compte tenu du trajet qui va avoisiner l’heure.

Vous vous dites que vous aimeriez bien vous pencher un peu sur la polémique autour du dernier bouquin d’Elisabeth Badinter. L’idée d’en faire le sujet du jour vous tente bien, mais cela nécessiterait un minimum de recherche et que vous n’aurez probablement pas le temps.

Vous vous dites que votre cheville vient à son tour de se réveiller et qu’avant même d’avoir effleuré le sol, elle commence déjà à vous punir des quelques centaines de mètres que vous avez du faire hier pour éviter le cortège du Carnaval.

Vous vous dites que les photos que vous avez prises hier montre bien quel temps pourri il fait en ce moment. D’ailleurs l’ami que vous avez croisé ne vous a-t-il pas dit que c’était l’hiver le plus froid depuis 1985 ? Du coup ça vous fait repenser à l’autre imbécile d’Allègre que vous avez vu hier au soir au Grand Journal, et vous vous dites que ces arguments étaient tellement ridicules que cela ne mériterait sans doute pas de pondre un billet pour les réfuter. Quoique, il serait peut-être judicieux de rappeler aux béotiens que le réchauffement de la planète n’induit pas forcément que la météo va virer à la canicule, et que ce sont les équilibres qui vont s’en trouver modifiés. Hiver plus froid et été plus chaud. Et adieu les intersaisons. Voilà, c’est pas compliqué à comprendre pourtant.

Tiens, une canicule, en voilà une idée pour résoudre le problème des retraites !

En plus, ça résoudrait aussi par la même occasion le problème du logement. Et oui, imaginez un peu tous ces appartements occupés par des vieilles veuves qui s’éternisent en s’accrochant à la vie. Ça va faire des années qu’elles végètent dans un trois pièces cuisine pour elles toutes seules alors que vous, vous galérez dans l’appartement du dessous avec vos deux gosses dans la même chambre, et vous qui dormez avec bobonne sur le canapé du salon.

Dans la foulée, on peut même imaginer qu’une canicule salvatrice aurait comme conséquence d’accélérer les successions. Le petit pactole qui végète (lui aussi) à la Caisse d’Epargne augmenterait de façon substantielle, quoique momentanée, le pouvoir d’achat des plus jeunes...

Donc, il n’y a pas à tortiller, le changement climatique c’est bon pour la croissance et ça assainit les comptes publics.

A la pendule il est 04h44.

En une minute, à la vitesse des impulsions électriques de vos neurones, légèrement ralentie par les échanges chimiques au niveau des synapses, vous avez fait le point sur votre programme de la journée. Vous avez passé en revue quelques sujets d’importance (ou pas) et au final vous avez trouvé la solution pour enrayer ce fichu problème des retraites, la crise du logement ET celle du pouvoir d’achat.

C’est formidable un cerveau humain tout de même. Ça galope à l’intérieur plus vite qu’un canasson et ça vous sort des idées tellement lumineuses qu’on dirait des augures.

Le problème c’est qu’après avoir avalé votre café, vous vous dites qu’heureusement ces genres de délires ne sont que les vôtres, et qu’il vaut mieux qu’ils ne germent pas dans l’esprit d’un chef d’état… Parce que si pour vous ça vous fait de la mouture pour remplir une page, pour d’autres cela pourrait bien devenir un programme.

12 commentaires:

Pierre a dit…

Bonne idée, Gwen, le hic, c'est que le vieux (dont je suis) deviennent thermo-résistants !
Mais j'ai une autre idée pour résoudre le problème des retraites, plus fiable et plus facilement acceptable par tous (applicable en 5 minutes et pas cher !) :
ATTENTION copyrigth + brevet déposé !

Voilà l'idée :

- plutôt que de passer ta belle jeunesse et la force de ton âge à bosser pour payer la retraite des vieux, qui les pauvres, ne peuvent pas beaucoup en profiter,

- il faut d'urgence INVERSER le système, je m'explique :

---> le vieux bosseraient pour payer la "pleine et belle vie" des jeunes... jusqu'à 60 ans

---> ainsi, tant que tous les potentiels de la jeunesse sont encore intacts pour sortir, faire du sport, voyager...le jeune en profiterait sans se soucier du lendemain

---> après 60 - 65 ans (selon pénibilité), il se mettrait à produire jusqu'à la fin de sa vie...etc...

Là est la seule solution durable et logique vu qu'il y a de plus en plus de vieux et de moins en moins de jeunes pour payer leur retraite dans le système par répartition.

Amitiés à tous les vieux, qui retrouveraient leur dignité en même temps que leur place dans la société.

Ceci est sérieux, puissant et longuement réfléchi !

Critiques s'abstenir (si pas contents, j'en ai d'autres)

'Tsuki a dit…

Un vent acide souffle sur ce blog depuis quelque temps...

J'aime bien les solution qui sont présentées, en tous les cas...

Chuis contente de ton exposé, mais je veux bien que tu en exposes d'autres, Pierre... :D

Je crois que je vais voter pour toi...

Anonyme a dit…

Il vaudrait peut-être mieux revoir ce que coûte aux français chaque député non réélu :
6952€/mois pendant 5 ans =417120 €
+ 1390€ /mois à vie (sources sûres )
aucun ne se plaint; ni à gauche, ni à droite .
Faisons le compte des députés non réélus et nous saurons où passe l'argent des retraites .
Chacun de nous paie à vie pour les députés chus ! LCFR

Pseudo a dit…

Ben merde, j'ai crus que t'avais viré liberal dis donc.

Tiens sinon:

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2010-02-16-retraites

Gwendal a dit…

@Pierre : Mouais… Je ne sais pas si tu as remarqué mais ta solution a déjà été appliquée dans une réalité, celle de la politique. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le résultat n’est pas très encourageant.

@Tsuki : Ah, t’as remarqué toi aussi pour le vent acide ? T’inquiète, c’est la fermentation… Au début ça fait des bulles, et après ça pète.

@LCFR : Yes ! D’ailleurs, quand je serais grand je veux faire député !

@Pseudo : Viré libéral ? Que Dieu nous en préserve !

Pseudo a dit…

Vla que tu t'en remet a Dieu maintenant!

AU SECOUUUURRRS!

Gwendal a dit…

ARF !!!

monique a dit…

BON ! je me sens à court d'idées , après ça ..mais j'espère que ce petit neurone hyperactif aura eu assez d'énergie jusqu'à 11h30 et plus si affinités avec l'association en question..
Raconte !!!

Une autre solution pour la vie avant et après la retraite : le revenu minimum de vie donné à chacun et ceux qui travaillent ( par goût, par plaisir, par conviction..gagnent un peu plus que les autres...) on sort de la logique de travail = survie avec l'exploitation que ça induit..et chacun vit en fonction de ses besoins réels ( pas ceux fabriqués par la pub)...ce n'est pas une utopie économique...tout cela a été calculé comme possible.
Mais ça restera une utopie politique tant qu'on n'aura pas piétiné la fourmilière du dessus.

Gwendal a dit…

@Monique : Comment ça « Ce neurone hyperactif » ? J’en ai plusieurs je te signale !!!
La preuve c’est qu’ils se sont relayés pour rendre ce rendez-vous hyper intéressant ! Bon, pour les résultats il faudra voir dans la durée… Mais ça m’a l’air prometteur. Je commence lundi prochain à raison de trois matinées par semaines (les lundis, mercredis et vendredis de 09h00 à midi). Je vous en reparlerais bien sûr.

'Tsuki a dit…

Ouais... J'ai hâte de savoir à quoi ça sert trop à rien ton truc... Mouhahahahahaha !

(Désolée, c'est pas contre toi... C'est contre tous ces branleurs de fonctionnaires qui s'agrippent à leur taff et propose des solutions qui ne mènent pas tellement plus loin que le bout de nos pauv' nez désabusés...)

Gwendal a dit…

@Tsuki : Arrête avec les fonctionnaires on t’a dit ! Surtout qu’ils n’en sont pas puisque c’est assos loi 1901…. Et pour les résultats, et bien on verra bien. Je n’attends pas grand-chose de toute façon, ce qui fait que je ne risque pas d’être déçu.

Ah au fait, Si vous voulez comprendre pourquoi la gamine a la bile aux lèvres contre les serviteurs de l’état, allez lire ses dernières mésaventures tout au bout de son lien… C’est… Allez-y c’est tout. Ça vaut le détour croyez-moi.

Pseudo a dit…

M'en fou, c'est pas une raison, qu'on les traite de mouton a la con comme d'autre citoyens, ok mais parler de la généralité c'est comme dire que ce sont les immigré qui nous volent notre pain.

Je pourrais moi aussi en foutre une très très grosse couche sur les fonctionnaire, j'en connais et j'ai eu a en voir comme on en a surement tous connu, des qui te trouve toutes les bonnes raisons pour pas faire ci ou ca et qui rechignent clairement pas a appliquer les loi de merde et autres consignes de l'ump.

Aujourd'hui encore j'en ai eu un exemple…

Mais ca serait totalement inutile car même si on pouvait viré ces cons ca en changerait pas les faits.

Et pour finir, bonjours big brother, un paquet de nouveau radar vont etre posé sans panneau d'avertissement, des "radar" de tronçon aussi qui calculerons ta vitesse sur toute une parti de la route + prochainement les nouveaux radar caché dans les voiture et plus bientot on peut l'imaginer des mouchard directement dans nos voiture en contacte satellite etc ca + hadopi + loppsi + les garde a vue + les bavure régulière + toute la casse social.

Je crois qu'en priorité notre ennemie le pire qui nous empêche d'en finir avec ce pouvoir et cette société de merde, ce sont les médias, suivis des syndicats et du PS.

Alors comment les court-circuiter comment les infiltrer, comment les démolir pour pouvoir enfin faire apparaitre la réalité de la situation a la majorité?
Et mieux encore évidemment leur montré les réels possibilité que nous avons.

Avec cet étau qui se ressert de plus en plus, je vois mal comment ca ne partira pas en couille prochainement de toute facon.

Conditions de vie toujours plus misérable + répression toujours plus brutal et aveugle.

Faudra t il vraiment attendre d'etre tous devant le fait accomplis?

Ceux qui croient pouvoir se sauver en ne faisant pas de vague parce qu'il ont un minimum, une maison et je ne sais quoi encore, ils peuvent se dire que c'est de toute facon deja foutus si ils ne se bougent pas le cul eux même.