Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


jeudi 7 janvier 2010

Sarkoshow à Cholet, satisfécit démago et propagande libérale

Bon, difficile de vous parler des vœux de Nicolas Sarkozy aux Forces Économiques de la Nation après ce que je viens d’écrire juste avant… Mais bon, on va essayer quand-même. Surtout que si vous regardez bien le reportage cela peut très bien jeter un éclairage sur ce qui va suivre.
Souvenez-vous l’année dernière j’avais entrepris la tâche éreintante de me taper tous les discours de vœux de Sarkozy prononcés en ce début d’année 2009 (voir archives), et de vous en faire un commentaire. Et j’avais plus ou moins réussi mon truc, même si ma santé mentale s’en était trouvée grandement mise en danger

Cette année, j’ai décidé de recommencer. Mais, pour m’éviter une overdose, je ne vous garantis pas que j’irais jusqu’au bout, ni même que j’y mettrais l’application nécessaire. Ma santé étant, vous me l’accorderez, grandement prioritaire par rapport aux annonces de notre Président Glorieusement Élu.

Donc hier le Président s’est rendu à Cholet pour y dispenser sa propagande habituelle…
Comment ça je commence mal ? Vous trouvez que je suis partial ? De mauvaise foi ?
Et alors ? Oui, je dis « et alors » ? J’ai le droit non ?

Donc, disais-je le Nain est allé à Cholet. L’année dernière c’était Vesoul, on peut donc dire qu’il y a déjà un mieux… Ben oui, je m’excuse, mais Cholet c’est mieux que Vesoul. C’est plus… C’est plus mieux voilà tout.

Bon, je vous ferais grâce des redites… Car tout le début de son discours constate surtout à reprendre son argumentaire comme quoi c’est grâce à lui qu’on n’est pas en dépression… Que la croissance est revenue (youppie !) et cætera.
Mais attention ! Malgré tout ça, le chômage va quand même continuer d’augmenter ! Pour palier à cette augmentation, une seule solution : Des principes forts : « Volontarisme, ténacité et audace ! » Le tout « sans tabous » afin de « rompre avec les conservatismes et les immobilismes ! »
Ensuite il nous dit qu’il va continuer dans le dialogue et la conciliation, mais sans faiblesse et sans renoncement. Bref, « le statuquo n’est pas une option ».

Bon, maintenant je peux vous dire que tout ça c’est du réchauffé, parce qu’il avait dit exactement la même chose l’année dernière à Vesoul… Si c’est vrai ! Il nous a même ressorti le couplet sur les 35 heures qui sont un non-sens et patati-patata… Vision malthusienne de l’économie… Blabla… Le partage du travail est une illusion… Blabla… La croissance est de retour et il n’y a que ça qui est bien…

Moi ce qui m’a fait marrer (enfin, c’est une expression) c’est qu’il a répété deux ou trois fois que ce qu’il disait n’était pas une question d’idéologie… Alors que tout son discours n’était qu’un auto-satisfecit à la gloire de l’idéologie libérale ! Rien que ça ! Vous auriez pu tout aussi bien mettre ses mots dans la bouche de Parisot, cela aurait été la même chose !
Mais non, l’idéologie, ne l’oublions pas, est un gros mot juste bon pour les utopistes de gauche qui ne comprennent rien.
A droite, on n’a pas d’idéologie, on est juste d’un pragmatisme plein de bon sens…
Et puis, griotte sur le clafoutis, il est parti sur un truc dingue : Il nous sort que s’il a supprimé les droits de succession (il y a deux ans tout de même) c’est parce qu’il croit au travail et à la famille !

Blurp… Excusez-moi j’ai eu comme un renvoi… Deux secondes que je prenne un verre d’eau… Voilà, ça va mieux !

Travail, famille… Plus qu’un et on est bon ! Manquerait plus qu’il nous fasse une belle annonce bien poujadiste et ce gouvernement ne ressemblerait plus à sa caricature pétainiste, mais il serait sa caricature…
Et ça n’a pas trainé. La seule annonce qui est ressorti de ce discours a été pour les artisans… Qu’il souhaite dispenser de poursuites sur leurs biens personnels en cas de faillite. On est là en plein corporatisme électoraliste… Ça tombe bien, il y des régionales dans pas longtemps.

Ensuite il est parti dans un raisonnement basique mais qui fait toujours mouche dans les esprits étroits. A savoir que comme il n’a pas été élu pour augmenter les impôts, et qu’on est fauché, il n’y a pas à tortiller, il va falloir baisser les dépenses publiques… De la belle et bonne… Comme ça s’appelle ça déjà ? Ah oui, de la belle et bonne IDÉOLOGIE de droite !

Pour finir, j’ai noté une phrase pas piquée des vers.
« Je préfère donner de l’argent public à préserver des emplois et une capacité industrielle plutôt qu’à payer des gens à rester chez eux à ne rien faire ! »
C’est tellement caricatural que je ne voulais pas vous en priver.

Bon, au final ce furent des vœux plutôt décevants du point de vue de l’information. On n’a rien appris de vraiment nouveau, à part pour les artisans, et on a eut droit à de la propagande libérale pur jus.

Quid des problèmes sociaux qu’engendre cette idéologie libérale ? Quid du chômage ? Quid de la précarité grandissante ? Quid de la pauvreté qu’engendre ce système ?

Ça, on ne sait pas… Et lui non plus d’ailleurs. Parce qu’il s’en tape.

PS: Le dessin est de Riss

7 commentaires:

captainhaka a dit…

Bonne analyse. On sent tout de même un gros malaise à l'UMP. On joue panique à bord et on fait campagne sans citer le lider maximo pour cause de sondages ras les paquerettes et surtout pour cause de retour chez maman des 10% de fachos tant convoités. Finalement, "il périront par là où ils ont pêché".

Gwendal a dit…

@Captain : Merci. C’est vrai qu’ils ont l’air un peu mal là… Au point de s’en tenir à rabâcher encore et toujours les mêmes recettes injustes.

Aliciabx a dit…

J'avais noté Travail, Famille,et j'avais rajouté Patrie (identité nationale)qui était la devise officielle du gouvernement de l'État français (dit Vichy), et figurait notamment sur les pièces de monnaie. ...wikipédia

Gwendal a dit…

@Aliciabx : Il le sait pourtant que ces mots sont tendancieux… Et pourtant il les utilise toujours ! C’est donc qu’il y croit vraiment.

monique a dit…

Il a pas dit "patrie" mais il l'a pensé si fort que j'ai cru l'entendre...sans doute mes oreilles intoxiquées par le bla bla sur "l'identité nationale" qui ressemble de plus en plus à un hymne patriotique...

Courageux, Gwen , moi je n'ai pas pu écouter jusqu'au bout ces gargarismes auto- satisfaits...je tiens aussi à ma santé !

Concernant "le malaise" j'ai vu Besson chez Denisot à Canal...je confirme !!!
MAIS j'ignore si c'est rassurant...les bêtes blessées sont les plus dangereuses.

aslan a dit…

Je confirme que je vis beaucoup mieux depuis que je ne vois plus sa tronche et que je n'entend pas sa voix. Y'a des fois je croise sa trombine ou sa prose de bonimenteur et je me dis "Mais c'est qui ce clown?". Puis ça finit pareil que quand je tombe sur celle d'un ou une pétasse en couv d'un magazine people: "Ah, je sais, en fait j'en ai rien à foutre".

Grand courage, Gwendal d'ingurgiter ce vomit tiède à même la bouche de grosse tête géante. Merci. Ca me permet de conclure qu'en l'écoutant le diagnostique ne change pas: il se fout de nos gueules et raconte n'importe quoi tout en menant une politique de droite ultra.

Gwendal a dit…

@Monique : Il faut espérer que quelque chose se passe qui déclenche un sursaut… Le mot de trop, le dérapage... C’est pour ça que je surveille les vœux, d’habitude c’est là que se dessinent les prochaines luttes.

@Aslan : Je vais essayer de ne pas tomber malade et de retranscrire au mieux tous les vœux. C’est un mauvais moment à passer, c’est tout…