Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


lundi 4 janvier 2010

Le No Sarkozy Day, une occasion de dire non alors que d’autres disent oui.

Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel ? C’est quoi tout ce tremblement à propos du No Sarkozy Day ? De partout sur la gauchosphère les billets tombent et le débat fait rage comme s’il s’agissait de la controverse de Valladolid (*).
Du coup, je ne vous le cache pas, je me suis senti un peu à la ramasse, ne comprenant absolument pas pourquoi tout ce beau monde se prenait ainsi la tête. Il m’a fallu un peu de temps pour démêler les fils de l’histoire et comprendre d’où pouvait bien venir tout ce tintouin…
Donc, je résume l’histoire pour ceux qui, comme moi, n’ont pas suivi.

A la suite de la manifestation en Italie contre Berlusconi le 5 décembre dernier, des petits malins ont pris l’initiative de vouloir lancer le même genre de happening en France. La cible, Sarkozy bien sûr. Un groupe Facebook est créé, regroupant à ce jour 354 471 « amis » et qui invite la populace à manifester son dégout du Président pour le 27 mars prochain devant les bâtiments représentatifs du pouvoir, à savoir les Préfectures (entres autres).
Dans la foulée les initiateurs de l’événement sollicitent les blogueurs pour relayer l’événement et faire ainsi monter la mayonnaise.
En réponse à cette sollicitation certains blogueurs de « gauche », et pas des moindres, publient alors un communiqué pour se démarquer de l’événement.

Ce communiqué le voici :

Le No Sarkozy Day est une initiative sincère et spontanée. Nous respectons la démarche et l’engagement qui ont amené les organisateurs à entreprendre cette action. Mais, nous blogueurs, nous ne pouvons nous y associer. En premier lieu, Nicolas Sarkozy a été élu. Certes la France de Nicolas Sarkozy n’est pas une république irréprochable mais nous sommes attachés au principe démocratique. En tant que Président de la République, il bénéficie de la légitimité des urnes. Réclamer sa démission, c’est ouvrir une boîte de Pandore. Nous ne souhaitons pas jouer aux apprentis sorciers. Au contraire, Nicolas Sarkozy doit rester 5 ans au pouvoir, assumer ses erreurs jusqu'au bout. Le No Sarkozy Day doit avoir lieu le 7 mai 2012 et pas avant. Ensuite, nous estimons que l’initiative est biaisée dès le départ. Le problème du "No Sarkozy Day", c’est que le nom de Sarkozy soit l'unique vecteur de mobilisation. L’antisarkozysme primaire ne fera pas évoluer les mentalités, elle les confortera. Plutôt que de se focaliser sur l'homme, nous préférons nous concentrer sur le bilan désastreux de son action politique. Nous voulons bâtir une véritable alternative politique au sarkozysme qui soit à la fois construite et argumentée. Nous pensons que cette opération se révélera contre-productive. Nous ne souhaitons pas être associés à cette initiative lancée sans concertation et qui relève plus du buzz marketing que de l’action politique. Le risque d’une instrumentalisation et d’une récupération politique d’un futur fiasco existe…

Suivit par les signatures de quelques-uns des grands noms de la blogosphère se déclarant de gauche :
Laure Leforestier,Le Monolecte, Bah by CC, Le Volontaire, Partageons mon avis, Les jours et l'ennui de Seb Musset, Peuples, Intox2007.info, Falcon Hill, Disparitus, Sarkofrance, Back2basics, Neuromancien, Edelihan, l'hérétique, Marc Vasseur,Yann Savidan, Le Pavé, Hypos, H16, De tout et de rien, Des pas perdus , Piratages(s), Reversus.


Et c’est là que j’ai pris le train en marche, en pleine polémique au sujet de ce communiqué et de ce qu’il sous-tend.

Pour être franc avec vous, lorsque j’ai été sollicité sur Facebook pour adhérer au truc, j’ai dis oui tout de suite. La démarche me semblait intéressante et le succès des transalpins ne pouvait que présager de bonnes choses quant à la mobilisation de nos concitoyens. A l’époque la seule question que je me suis posé, c’était de me demander pourquoi le 27 mars, pourquoi si tard ?
Pour avoir la réponse à ma question, il m’a suffit de ma rappeler que le deuxième tour des élections régionales étaient programmé pour le 21 mars. La manifestation devant s’inscrire résolument en dehors des enjeux électoraux. Donc, pour moi c’est clair, le mouvement se situe hors-partis politiques et hors projets à long terme. C’est un happening dont le but est de dire à un instant t, le ras-le-bol que ressent une partie de la population envers ce gouvernement et sa politique personnifié par la grosse tache qu’est Nicolas Sarkozy.

Et c’est d’ailleurs ce que semble lui reprocher cet aréopage de gentils blogueurs… Ce côté spontané, quasi festif, qui ne s’inscrit dans rien de construit, ou ne s’imbrique pas dans des plans qui existent déjà…

Car, je vous le dis tout net, ce communiqué n’est ni plus ni moins que de la merde. Une bonne grosse merde puante, déposée ostensiblement sous le museau des citoyens pour leur faire comprendre qu’en dehors des appareils, rien ne peut se faire. Comme s’il fallait forcément l’aval des associations, des partis ou même d’une pseudo-élite, fut-elle blogueuse, pour entreprendre quelque-chose dans ce pays !

De plus, l’argumentation développée est, en tous cas à mes yeux, spécieuse et digne de ces tiédeux que je dénonçais il y a encore quelques jours ici-même.

Alors comme ça, il conviendrait de « respecter la légitimité des urnes » ? Mon cul oui !
Sous prétexte qu’une majorité de crétins décérébrés a, un jour funeste de 2007, porté au pouvoir ce psychopathe dangereux, il faudrait s’abstenir pendant la durée de son mandat de le critiquer ?
Mais on vit où là ? C’est quoi cette mentalité de pétochards ? Je rappellerais à ces personnes que le propre de l’opposition c’est encore de s’opposer. Et ce n’est pas en restant dans une réserve bien-pensante que l’on s’oppose efficacement. Sarkozy et sa clique compte justement sur cette réserve pour arriver à ses fins, et il faudrait peut-être que ces messieurs-dames bien propres sur eux arrivent à se mettre ça dans le crâne !

Ensuite, le reproche qui est fait au No Sarkozy Day, c’est de s’en prendre nominativement au président de la république et non à sa politique.
Voilà encore cette bien-pensance écœurante qui arrive, par je ne sais qu’elle circonvolution cérébrale, à détacher les idées de la personne qui les met en œuvre. Comme si ce n’était pas Nicolas Sarkozy qui mettait à mal notre société, mais seulement ses idées…
C’est avoir là une conception bien particulière du combat politique, ou du moins bien particulière de la nature humaine.

Vous vous doutez bien que je ne peux en aucun cas soutenir mes confrères blogueurs sur ce coup-là. Donc, à mon tour, je tiens à me démarquer totalement de cet immobilisme bon teint qui ne sert qu’à une seule chose, conforter Sarkozy et sa politique.
On nous reproche souvent, à nous les gauchistes purs et durs, de passer notre temps à critiquer sans proposer… A cet argument bateau je répondrais que critiquer sans proposer c’est déjà critiquer, et que cela vaut toujours mieux que ne rien faire du tout !

C’est avec ce genre de considération « respectueuses » que le Mal avance. La seule solution est de le combattre, par tous les moyens et sur tous les terrains.

Pour terminer je voudrais revenir sur cette image employée par ce ramassis de pétochards… Celle de la boite de Pandore.
Quelque chose me dit que dans leur esprit, permettre ce genre de manifestation c’est prendre le risque de la subir à son tour, si par chance le vent venait à tourner en 2012… Bien étrange conception de la démocratie n’est-il pas ?

A noter d’autres voix aussi discordantes que la mienne, chez l’ami Rimbus et le fier Gauche de Combat. (Quand-même ! On n’est pas tous des carpettes !)

33 commentaires:

O S E M a dit…

Comme d'habitude tu y vas fort (limite insultant ???!!) avec ceux qui ne partagent pas ton avis.
Je ne partage pas ton avis

Nicolas a dit…

Deux précisions :

1. Le groupe en question n'a pas été créé pour l'occasion mais pour des actions en mars dernier et a changé de nom récemment.

2. La communication a été faite pour indiquer que nous soutenions pleinement le truc (je suis même dans la blogroll de leur blog). La sollitation des blogueurs est "trompeuse". Nous n'avons jamais été réellement mis dans la boucle.


Autre précision, sur le texte lui-même : il a été rédigé à l'issue d'un débat et est très critiqué aujourd'hui par des gens qui ont refusé d'y participer (ça n'inclus pas Rimbus et GdC qui étaient bien là). Ce n'est pas un collectif de blogueurs de gauche mais de blogueurs de tous horizons.

Nicolas a dit…

OSEM,

C'est pour ça qu'on les aime !

Gwendal a dit…

@OSEM : N’exagérons rien, le seul ici qui se fait insulter, c’est le président. Pour le reste, il ne s’agit que de critiques.

@Nicolas : Merci pour les précisions. Peut-être en effet que la com de ce groupe n’a pas bien fonctionnée, mais de là à pondre et signer un truc pareil, il y a des limites quand-même Nicolas !
En plus vous vous êtes acoquinée avec des mecs de droites et du centre ? Ce n’est pas très sérieux…

Nicolas a dit…

On est juste acoquinés avec des antisarkozystes, c'est bien le moins pour lutter contre la politique d'un type !

O S E M a dit…

Mouais, question de point de vue... mais c'est pas grave on a le droit de pas être d'accord, une fois n'est pas coutume !

Gwendal a dit…

@Nicolas : Mouais… Ça ce discute ça aussi.

@OSEM : Absolument !

Rimbus a dit…

Salut Gwendal
Ce qui réunit les anti-sarkozystes c'est de fustiger l'anti-sarkozysme. Je crois que c'est un gag en fait :-)

monique a dit…

Encore l'illustration de la tiédeur ambiante.

Ma réflexion sur le sujet :
1 - Si les blogueurs n'ont pas été sollicités ( Nicolas chapitre 2) je ne comprends pas pourquoi ils répondent. Ceux qui ne sont pas d'accord avec le texte n'ont qu'à demander à être supprimés de la blogroll.

2 - Toute action visant à signifier publiquement qu'on n'est en désaccord avec la politique du gouvernement, par la vox populi de la rue, est évidemment légitime et même un signe de santé civique.
D'autant que cette politique laisse peu de place au débat et à la concertation ( euphémisme) !
Je ne suis pas gênée par le fait que s'y associent tous ceux qui condamnent cette politique
( Nicolas 12h13)même si certains en sont encore trop proches.


3 - sachant que la politique du gouvernement se résume à celle de l'omni président, il est normal que ce soit son nom qui soit mis en avant...

4- Et qu'est ce que c'est que ces "militants" qui n'ont plus qu'un bulletin dans l'urne pour donner leur avis ? Ils auront les régionales pour s'exprimer, les chéris et verront bien ce que ça change !
Il faudrait peut-être leur rappeler que les plus grands changements de société ne se sont pas faits dans l'isoloir...!!

Je suis furax, Gwen !!Tu t'en doutes !
Et parfaitement d'accord avec toi sauf que cette manifestation doit être ouverte à tous ceux qui dénoncent la politique de sarko en tenant bien le cap pour ne pas se laisser récupérer par les partis et syndicats.
Exiger qu'il n'y ait aucun drapeau , ni badge, ni signe ostentatoire d'appartenance à un groupe...citoyens EN COLERE et c'est tout !!!

Gwendal a dit…

@Rimbus : C'est peut-être ça l'ouverture dans l'opposition ?

Gwendal a dit…

@Monique : J’imagine ta furaxitude… Moi je me demande en fait si cela est du à une conception de la politique complètement inappropriée par rapport à la menace sarkozyste, ou plus simplement à une volonté de sabotage délibérée des voix discordantes.
Sinon, que la gauche et la droite s’unissent pour filer un coup de boule à Sarko, oui je suis d’accord. Mais pas l’inverse ! Pas pour dire qu’il ne faut pas manifester contre lui !

Cécile Delalandre a dit…

Entièrement d'ac avec vous Gwen et Monique ! mais surtout comme le prècise Monique :
"Exiger qu'il n'y ait aucun drapeau , ni badge, ni signe ostentatoire d'appartenance à un groupe...citoyens EN COLERE et c'est tout !!!"
Même quand l'urne a décidé il est aussi legitime de contester quand il y a eu duperie.. c'est le devoir d'un citoyen responsable de désobéir civilement! (*_* Monique) et puis, quand on ouvre la boîte de pandore, il en sort certes tous les vices de la terre, mais il y reste au final l'espoir!.. et il est parfois bon d'épurer et d'en passer par là..

Nicolas a dit…

Monique,

On répond parce qu'on nous met le truc sur le dos. Cela dit, je ne comprends pas votre réaction : les blogs qui ont diffusé le "message" (une trentaine, je crois) sont lus par un maximum de 3000 personnes en cumulé !

On n'a pas tué la révolution ! On a exprimé un point de vue de blogueurs.

Rimbus peut toujours ricaner : il a participé aux débats. Ils étaient deux ou trois (lui, GdC et Martin, si je compte bien) contre une vingtaine de types ! On ne peut pas avoir raison contre tout le monde. Donc il n'a pas diffusé le texte, nous on l'a fait.

Cela dit, si on m'explique qu'un collectif sérieux veut organiser une action nationale, je peux la reprendre sur mon blog. Mais un collectif sérieux, pas un truc fait par quelques types qui, par exemple, refusent de déclarer les manifs en préfecture à l'avance, contrairement à ce qu'exige la loi.

En outre, Monique, je ne vois pas très bien comment on va pouvoir faire de la politique en dehors des partis.

On va dire "Sarko c'est pas bien" mais on arrivera aux élections sans projet, sans cohérence, parce que toutes les andouilles de gauche auront posé des conditions pour l'élaboration d'un projet mais étaient d'accord pour manifester sans condition.

Tiens ! Votre exigence d'autre drapeau, si le type qui organise le machin décide de mettre un drapeau (par exemple aux couleurs de la république bafouée), vous faites quoi ? Ca va tourner comme pour chacun de ces machins organisés à la va vite : en eau de boudin, parce que vous ne serez pas d'accord.

C'est pourquoi JE ne veux pas être associé à ce bazar. Qui, s'il réussi, n'aura pas servi à grand chose (Sarko restera au pouvoir) et s'il échoue, sera attribué aux blogueurs.

philippe a dit…

Je suis le président qu'il vous faut et c'est le coeur serré que je fais don de ma personne...mon slogan: "faut qu'çà cesse" Philippe Maréchal de Villemejane, merdre.
Avec moi ce sera la révolution des marguerites parce que çà rappelle la révolution des oeillets au Portugal et qu'en plus parce que çà pue un peu des pieds et puis on nous appellera aussi les "sans chaussettes" à cause aussi de notre probité et qu'on a l'air un peu cons mais qu'on s'en fout vu qu'on va chasser plus con que nous.
Bon la bise et bonne année.

Pseudo a dit…

Les ennemies de mes ennemies ne sont pas forcement mes amis.

Gwendal a dit…

@Philippe : Ah mon Philippe quel plaisir ce serait que mener en ton nom cette révolution des marguerites !
En plus je suis sûr que tu y prendrais plaisir à donner de ton corps !

@Nicolas : Je ne veux pas répondre à la place de Monique, mais j’ai quand même noté quelques trucs dans ton commentaire. Tu dis « on arrivera aux élections sans projet », mais qui te parles d’aller aux élections avec un projet ? Qu’est-ce ça vient faire là-dedans ? Cela n’a rien à voir avec ce genre de manifestation !
Pendant les manifs de l’année dernière, en janvier et mars (lis mes comptes-rendus), j’avais noté que les manifestants se foutaient des revendications d’origine de la manif. Ce qui les réunissait, c’était leur ras-le-bol d’un homme, Sarkozy. Les slogans étaient personnels et s’adressaient à lui.
Les gens ont besoin d’un symbole, aussi bien dans l’exaltation que dans l’indignation.

@Pseudo : C’est exactement ça.

Gwendal a dit…

@Cécile : Oups ! J’ai failli te zapper ! Tu fais bien de nous rappeler cette discussion que nous eûmes sur la désobéissance civique. Le devoir d’entre les devoirs…

Nicolas a dit…

Gwendal,

Je répondais juste à Monique. Ils ont besoin de symbole, certes, mais les antisarkozystes ne votent par pour sarko. Ce sont aux autres qu'il faut adresser des messages et je ne suis pas sûr qu'une superbe manifestation avec son lot (dérisoire mais montré par la presse) de débordement soit le bon message à adresser à des électeurs qui fuient les gauchistes comme la peste.

Alors, je crois qu'on peut se mobiliser contre des trucs précis, comme en mars, mais qu'il faut être TRES prudent pour un truc général.

Et le commentaire de Monique est éloquent notamment le passage que j'évoquais dans ma réponse : elle ne veut pas de drapeau. Si, pour préparer la manif, on se pose ce genre de question, on ne la réussira pas. C'est l'éternel problème de la gauche en France et du syndicalisme.

Pseudo a dit…

Bon j'ai lus un peu plus de la moitié apres je t'avoue que ca m'a saouler, j'ai pas eu de mal a me faire mon avis sur le truc.

Bon, que ce genre d'action soient efficace ou pas, a la limite on s'en fou, a partir du moment ou s'est la population elle même qui décide de faire un truc, c'est pas comme quand c'est un ou des syndicats qui appellent a quelque chose…

Donc pourquoi pas, enfin, pas vraiment de raison de s'y opposé.

Apres, la question du communiqué là, bah a quelques mots pret peut etre j'ai eu du coup la même réaction que toi Gwen, un tas de larves, le genre qui ferme bien sa gueule voyer, tout de même, il a ete elu quoi!
La démocratie vous le savez bien c'est un bout de papier tous les 5ans et basta, enfoiré de communiste révolutionnaire le couteau entre les dents!

Bref, tas de cons, quoi que, non même pas en fait, juste des moue, le genre centriste tiède, voyez? Non? Moi non plus :D
Le genre mouton qui tu utilise quand tu en a besoin et qui de lui obéis sagement le reste du temps et se la ferme.

Bizarrement derrière j'imagine bien justement l'éventail PS Modem CFDT, en faisant simple.
Ca colle bien je trouve.

Pour terminer.

Je ne suis pas d'accord avec toi Gwen quand a la personnalisation, que kozy soit la source de beaucoup de choses, oui, maintenant qu'on le veuille ou non il n'est pas seul a réfléchir et a mener sa sale politique.
Prend un bayrou, il mènera la même politique que lui, les extrême en moins peut etre, et puis ce sera tout.

C'est pourquoi je disais juste avant, "les enemies de… ne sont pas mes amis".

Perso j'ai rien a foutre dans une manif ou tu trouve du modem ou même de la royal.
a part de l'agitation et servir de caution a certains, ca n'avance a rien.

Non, il faut bien attaquer kozy sur la politique et rien d'autre, car sans ca, pour certains, le simple fait de changer la personne dans leur esprit suffira a changer la politique…
Voyez le coup en Italie…
Les personnes au pouvoir on changer, la politique pas vraiment, du coup, Il cavaliere est revenu tranquillement sans la moindre petit problème.

Bref, une personne ca se change, sa se construit ca se détruit, et pour qu'elle ait du pouvoir il lui faut d'autres personnes qui la suive.

J'en profite d'ailleurs pour glissez un article de daniel bensaid:

http://www.npa2009.org/content/contretemps-n%C2%B04-est-sortinotes-sur-lactualit%C3%A9-par-daniel-bensa%C3%AFd

Et puis ca aussi tiens:

http://www.mediapart.fr/club/blog/philippe-corcuff/171209/du-degout-vis-vis-du-sarkozysme-et-des-reponses-politiques

Gwendal a dit…

@Pseudo
Ben ça alors ! J’aurais vécu pour voir mon Pseudo ne pas être d’accord avec moi dis-donc !
Cela dit, tu n’as pas tord quant tu dis que cela peut faire drôle de défiler aux côtés d’un modem ou d’une Royal… C’est une perspective qui pourrait être assez surréaliste.
Sinon, je persiste à penser que s’attaquer à l’homme ne déconsidère en rien le combat contre ses idées… S’il tombe et est remplacé par un Bayrou, une Royal ou un DSK, et bien on recommence et puis c’est tout.

Pseudo a dit…

:D

Note tout de même que ca serait dommage.(surtout que pour en arriver là, bon, ca se fait pas comme ca)
Le tentation de la critique sur la personne est grande avec un gugus pareil c'est sur, cela dit on peut effectivement ne pas se l'interdire hein(les humoristes sont là pour ca remarque, pour la pluspart, un Didier Porte ca vole plus haut), mais toujours toujours bien en mettre une couche sur le fond qui ne dépend pas de la personne mais des idées qu'elle et d'autre portent.

Tiens je pense a V For Vendetta en réfléchissant a ce que j'allais dire ensuite, le fait que les hommes naissent meurent, mais pas leur idées.

Les idées sont a l'épreuve des balles :)

Pour la symbolique, là encore, plutôt qu'une personne, prenons un monument ou autre chose de matériel.

Bon et sinon il neige toujours un peu là, un coup de gros flocons, un coup de quasi "bruine" re gros flocons, mais on dirait qu'il fait pas assez froid pour que ca tienne vraiment (1° et -3° en ressenti)

corto74 a dit…

Serais-je donc un crétin décérébré ? J'aime bien venir ici, j aime bien le ton du Gwen mais un peu de respect, c'est pas mal aussi , non ? Ne peut-on avoir des idées divergentes et en opposition total et maintenir un minimum de considération dans les propos adréssés aux autres ?

Ne pourrais tu pas avec ta plume acérée nous faire un joli billet sur la notion de respect de l'autre dans le combat politique ? Je suis preneur et ca t'éviterai de perdre du temps sur cette ineptie de NSD !
Biz a toi et bonne année

Gwendal a dit…

@Pseudo : Moi j’ai eu de la pluie toute la journée…

@Corto : C’est vrai, j’avais oublié que parmi mes lecteurs j’avais au moins deux personnes de droite… Et qu’en plus je les aimais bien. Bon alors, rien que pour vous deux, on va dire que vous avez une dérogation quant à la crétinerie décérébrée ! La preuve, c’est que vous consentez à me lire…
La bise et bonne année !

philippe a dit…

attention hein plus à gauche que moi ya pas ou alors t'es à droite là tention là

Aliciabx a dit…

Je n'ai aucune étiquette pour le moment (si j'ai été orange quelque temps mais en coup de vent), ce qui me permet de parler avec tout le monde.
Pourtant un certain René Dosiere (Ps)a l'air très pointilleux sur la compta du pays, ça me plait.
Mais bizarrement, certains com' qui sont faits ont l'air de penser que ça pourrait marcher.
De toutes façons, qui ne tente rien n'a rien...

Nicolas a dit…

Arg ! Philippe, tu as raison : la vraie gauche, on la cherche, tous les jours. Pendant ce temps, Sarko gouverne.

monique a dit…

Vive le président Philippe et sa révolution des marguerites quand c'est la saison ! ( va falloir faire vite!!)

Nicolas, j'ai l'impression qu'on ne se comprend pas...
Une manifestation de rue sans drapeaux,c'est juste pour dire que je viens là, moi, citoyen(ne) pour dire STP ! Y Basta ! Assez ! Non !
Je ne veux pas ça !!!
On est nombreux et on le dit fort pour être entendu.
C'est un cri. Pas plus.
Un signal d'alarme.

Ensuite, ce qu'on veut : un changement de politique, de société ...on va l'exprimer dans un parti, un syndicat, une association ( si on arrive à en trouver un qui convient et là, c'est pas gagné) et on construit ensemble un projet. On le communique, on le défend.

Je n'ai pas dit d'éliminer les partis ( au moins leur existence, leur fonctionnement, c'est un autre sujet)
mais simplement pour une manif telle qu'elle est proposée, ce sera le bordel si chacun arrive avec son drapeau et sa chapelle.
Si, pour une fois, je viens dire en mon nom et sans étiquette connotée: STOP au massacre, c'est bien plus fort et bien plus percutant.

Je sais un peu de quoi je parle,j'ai été militante acharnée dans partis de gauche et syndicats.

Mais je considère aujourd'hui que la voix des citoyens lambda est plus déstabilisante pour le gouvernement et plus crédible pour solidariser les passants que n'importe quel drapeau.
D'autant qu'il est toujours ridicule de faire défiler côte à côte des porteurs de bannières dont chacun sait qu'une fois la manif passée, ils se tapent sur la gueule entre eux.

C'est plus clair, comme ça ?

Gwendal a dit…

@Aliciabx : Bienvenu Alicia ! Exactement, qui ne tente rien n’a rien !

@Nicolas : Encore un peu et l’on devinerait dans tes mots que si Sarko est à la tête de ce pays c’est la faute de l’extrême-gauche. Me trompe-je ?

Nicolas a dit…

Ce n'est pas ce que je dis, mais pas du tout. J'accuse simplement les divisions de la gauche.

Didier Goux a dit…

Qu'est-ce que j'apprends ? Corto74 serait de droite ??? Mais pourquoi on ne me dit jamais rien, à moi ?

Pour le reste, je crois que les zozos qui ont balancé ce hochet du No Sarkozy machin sont en train de se planter velu. On voit bien le piège qu'ils avaient imaginé dans leurs petites têtes en surchauffe : on échafaude vite fait un grand fourre-tout anti-sarkozyste, de manière à piéger tous ceux qui refusent d'entrer dedans, en les traitant de sarkozystes honteux, de sans-couilles, de mou-de-la-tige, etc.

Je pense que vous êtes en train de vous ramasser. Je ne serais même pas surpris que le truc n'ait finalement pas lieu, pour cause de ridicule.

Enfin, on verra. en attendant on rigole bien.

Gwendal a dit…

@Didier Goux : Ohhhhh cher Didier… Vous leur prêtez-là un machiavélisme dont je doute fortement qu’ils fassent preuve. Tout le monde n’est pas tordu à ce point vous savez ? ;-)

Mais bon, vous avez raison sur un point, on verra bien !

dedalus a dit…

Gwendal, je t'invite à venir signer le texte de l'appel, nouvelle mouture :-)

c'est par ici : http://bit.ly/5woANz

Gwendal a dit…

Ok, c'est fait !