Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


vendredi 13 novembre 2009

Les « terroristes » de Tarnac toujours inculpés

Hier, comme vous l’avez pu constater, c’était relâche ludique chez le Gwen.
J’en ai profité pour m’amuser et bien bouffer, certes, mais aussi pour réfléchir sur toute autre chose que la situation politique de notre pays.
Mais bon, ça je vous en parlerais plus tard. Permettez-moi de garder encore quelque temps le secret sur mon Grand Projet, car s’il arrivait par malheur qu’il ne se réalisât point, j’aurais l’air d’un con.

En fin de journée, alors que je réalisais non sans honte que je n’avais pas mis à jour ma petite rubrique latérale « l’an dernier à la même date… », je me suis rendu compte qu’hier était une triste date anniversaire…
D’ailleurs, puisqu’on en parle, est-ce que au moins vous vous en servez de cette rubrique, hein ? Est-ce que vous avez le réflexe de jeter un œil dessus ? Non mais, si ce n’est pas le cas, il faut me le dire, et je l’enlève… Mais bon, revenons à nos moutons.

En effet, cela fait un an et deux jours que la foudre c’est abattue sur le petit village de Tarnac éclairant de son blanc éclairage une petite troupe d’épiciers, qui pour le coup devinrent aux yeux du monde de sinistres terroristes à la solde de l’ultragauche, version mouvance anarcho-autonome.
Un an et deux jours plus tard, tous les interpellés ont été relâchés, mais restent mis en examen pour association de malfaiteurs à visées terroristes.

Et chose paradoxale s’il en est, c’est TF1 qui en cette date anniversaire relance le débat sur cette gigantesque manipulation policière en diffusant un reportage qui met en avant les nombreux dysfonctionnements qui entachèrent l’enquête. Paradoxale, car on se souviendra sans doute que la chaîne sarkozyste s’était, à l’époque, fait le chantre de la lutte contre la dérive gauchiste… Tout cela est résumé dans cet article d’@rrêt sur image, avec les vidéos qui vont bien.

Un an plus tard donc, je me dis deux choses.

La première est que TF1 n’a décidément aucune déontologie. Mais ça on le savait peut-être déjà… Et la seconde est que si je m’en réfère à mon expérience de la Sarkoland, je me dis que parmi toutes les méthodes de diversions utilisées depuis l’avènement du Nain (appelé aussi le Jour de la Honte), celle qui consistait à diaboliser la seule opposition crédible au capitalisme en peine crise financière n’a pas été complètement valorisée…
Je veux dire par là que d’ici les prochaines élections présidentielles, il ne serait pas étonnant que nous soyons de nouveau confrontés à ce genre de manipulation.
A moins que la droite au pouvoir ne décide plutôt de ne rien faire et même de favoriser l’émergence d’une gauche radicale, histoire de fragiliser encore plus la « gauche gouvernementale ».

L’avenir nous le dira.

2 commentaires:

Pseudo a dit…

Bien sur qu'on la regarde ta colonne de "droite" (woops) et elle est fort pratique pour des petites infos ou note rapide.

Bon je regarde pas forcement toujours toujours, surtout si tu n'a rien mis depuis un temps, mais au pire tu ou quelqu'un d'autre y fait allusion et zou.

J'ai vu justement dans le zapping que tf1 avait débusquer un témoin qui avait signer un témoignage anonyme sans savoir ce qui avait dedans et qui en gros devait signer s'il voulait sortir libre.

Pour le reste j'en sais rien, on verra bien…
En attendant, faut ouvrir sa gueule de partout le plus possible et taper sur la leur!

Gwendal a dit…

Le reportage de TF1, passé au zapping, est disponible dans le lien sur Arrêt dur image que j'ai mis... C'est justement ça qui m'a mis la puce à l'oreille !