Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


vendredi 13 novembre 2009

De la tiédeur des mots

Figurez-vous chers lecteurs qu’alors que je commentais ce matin le billet du sieur Nicolas, number ouane de son état, un billet assez bien foutu au demeurant, ne voilà-t-y pas que le bras séculier du taulier me tombe sur le râble.

Deux fois.

La première suite à un commentaire où j’avais l’outrecuidance de qualifier l’espèce de taré psychopathe qui nous gouverne de « gnome »… Pour Nicolas, les attaques sur le physique des personnes porteraient le discrédit sur le combat que nous sommes sensé mener.

Ma réponse à sa mise en garde fut la suivante :

Ça discrédite rien du tout ! Mais si ça te fait plaisir de le penser… Nous dirons donc « personne de petite taille à l’allure repoussante ».

Aussitôt, comme je m’en suis douté à postériori, mon commentaire fut impitoyablement censuré. C’est là le bras séculier auquel je faisais allusion au début.

Entendons-nous bien, que Nicolas me censure c’est bien là son droit le plus strict, et je n’ai rien à dire là-dessus. Il est maître chez lui comme je suis maître chez moi.

Donc, qu’il me censure pour un bon mot, ça le regarde, mais c’est la raison invoquée qui me semble discutable.

En quoi le fait d’utiliser la raillerie pour accompagner une critique rendrait-elle celle-ci moins vraie ou moins utile ?

Là, franchement ça me dépasse…

C’est comme si un député demandait aux futurs gagnants du prix Goncourt de bien vouloir châtier leur langage et d’éviter de critiquer notre beau pays… Ah, merde ! C’est déjà fait.

Alors, sachez chers lecteurs, qu’ici vous aurez le droit de qualifier Nicolas Sarkozy de nain. Vous aurez également le droit de le traiter de facho où de tout autre qualificatif que vous jugerez approprier.

Car en ce qui me concerne, il est hors de question que je montre un quelconque respect pour sa personne, sa fonction, ou pour toute autre engeance qui le sert. Le débat gentillet du temps où j’étais au lycée, le respect dû à la fonction, tout ça, c’est fini. Le respect est quelque chose qui s’acquière et se perd, et tous ces types ont perdu le mien depuis bien longtemps.

Je soupçonne d’ailleurs que ce sont justement les politesses de langage, les guillemets imposés par je ne sais quelle attitude « politiquement correcte » qui font que les choses n’avancent peut-être pas aussi vite dans ce pays… La tiédeur et la pétoche érigée en système de langage ne peuvent que masquer les véritables opinions, et c’est bien à ça que ce blog doit servir. A proclamer son opinion.

Donc allez-y, lâchez-vous. Utilisez les mots que vous voulez pour critiquer et participer à la destruction de cette droite qui vous donne envie de vomir. Ce n’est pas ici qu’on vous en empêchera !

En plus, dernier avantage mais non des moindres, c’est que ça fait du bien !

53 commentaires:

Nicolas a dit…

Tu appelles ça un bon mot ? C'est comme tu veux...

Ce n'est pas de la raillerie, c'est se moquer de l'apparence physique d'une personne. Je ne vois pas ce que ça apporte au débat politique.

Gwendal a dit…

Cela ponctue le texte mon cher Nicolas, et apporte ce qu’on appelle du sentiment au discours ! :-)

Pseudo a dit…

On ne dit pas nain, mais, personne verticalement concentrer.

Je n'irai pas jusqu'a facho, ca ne serait pas juste.

En revanche:

Très cher nicolas, vous n'etes qu'un sale con et vous nous emmerder avec votre ballet dans le cul.

Le respect est quelque chose qui s’acquière et se perd, et tous ces types ont perdu le mien depuis bien longtemps.

Tu as absolument raison mon cher Gwendal, en revanche, moi, il ne l'ont jamais eu et donc mérité.

Quand au franc parler, je ne surprendrais personne je crois en disant que je suis très pratiquant et que c'est une très bonne chose :>

Seb a dit…

Oula Depuis quand le parti anticapitaliste est vulgaire..
"vous n'etes qu'un sale con et vous nous emmerder avec votre ballet dans le cul."
Hahaha...

Nicolas a dit…

Seb,

La vulgarité n'est qu'annexe... Les fautes d'orthographe, elles, sont rigolotes. Surtout la deuxième.

Pseudo a dit…

Je vais finalement peut être re prendre le terme de facho, puisque ces messieurs en utilise les même basses méthodes, s'en prendre aux fautes de frappes et globalement a la forme, n'ayant evidemment rien a dire sur le fond.

M'enfin venant justement d'un taré comme nicolas qui est visiblement gêner que l'on utilise le mot nabo/gnome ou autre pour alternative au nom ou a la fonction du chef de l'Etat, cela aurait il un rapport avec le fait qu'il porte le même prenom et ho diable qu'il comportent quelque similitude physique?

Ce n'est au final peut etre pas un ballet, mais une poutre que vous avez dans le fondement.

bisous.

Pseudo a dit…

Ah et j'oubliais, autre caractéristique des faf, il se déplacent en bande, et oui, le faf seul se retrouve comme une merde sans défense, dès lors pour palier a son impuissance, quoi de plus normal que d'appeler immédiatement a la rescousse sa petite amis qui lui lèchent les baloche a chaque instant.

Comme quoi…

LCFR a dit…

une de mes bonnes amies , Danielle , mesure environ 1m20 .
La tournée des magasins avec elle est un fou-rire permanent car elle sait user de sa taille,sans s'apitoyer sur elle-même .
cependant, je suis génée quand on utilise le nanisme comme mot de mépris .
pour le reste , un coup d'oeil aux caricatures des années 20-30-40 ...ou relire les invectives de Léon Bloy , de Bernanos (pas in ) montrerait que ta prose est de la douce compote en regard .
Et puis, tu n'es pas (pas encore ) prix Nobel, alors tu peux dire ce que tu veux .c'est le ministre qui le dit! LCFR

Gwendal a dit…

@Seb : Vulgarité ? Grossièreté ? Entièreté ? La discussion est ouverte !

@Pseudo : Ouf ! Je te sens dans ton élément là… A croire que d’habitude tu te retiens et que ça doit te faire mal !

@LCFR : Eh ma douce, ce n’est pas tant une histoire de taille que d’étroitesse d’esprit… Je ne suis pas si grand moi-même, aussi c’est plutôt la médiocrité du personnage, son absolue bassesse, sa méchanceté intrinsèquement caricaturale qui est en cause. Ce mec est une petite merde puante, et le qualifier de gnome en revient presque à de l’autocensure de ma part.

Pseudo a dit…

Arf, non nullement mon élément, j'adapte simplement mes réponse selon le comportement de la personne en face.

Et bon, venant de quelqu'un qui cris au scandale lorsque tu utilise le mot gnome gnagnagna mais qui ne recule pas une seconde a attaquer une personne sur son ecriture, ca manque non seulement de cohérence mais c'est hautement méprisable.
Car là oui, ce sac a merde bien pensant fait justement tout ce qu'il pense critiquer quand il te censure.
Une personne dyslexique par exemple ou n'ayant pas forcement eu une éducation bien tout comme il faut, doit se sentir a mon avis et a raison un peu choqué par ce genre d'attaque.

Et s'en prendre aux "faibles" il se trouve que je ne supporte par cela, de même que se moquer de quelqu'un parce qu'il ne connait pas quelque chose etc, quoi? Comment? C'est normal puisque je suis de gauche?
Ah oui, peut etre…

C'est pourquoi je chie dessus et méprise allègrement tous ces cons qui se pensent etre des lumières et se permettent de prendre de haut les autres.

Question de cohérence encore mon bon Gwen, question de cohérence…

Le coucou a dit…

Gwendal, j'aime beaucoup tes articles en général, mais sur ce point précis, je ne suis pas d'accord. En politique, combattre les gens en raillant leur physique est un procédé utilisé plutôt par l'extrême droite. Je sais que dans la rage de certaines situations, c'est tentant (je ne peux pas jurer ne l'avoir jamais fait), mais il vaut mieux y résister. Ça rappelle trop l'époque des brûlots antisémites.
J'ai moi-même supprimé chez moi, hier, un commentaire qui contenait cette idée d'essayer de meurtrir Machin à travers sa taille. Fait révélateur: c'était maladroitement exprimé comme un appel au meurtre, et donc en aucune façon acceptable.

Gwendal a dit…

@Pseudo : Globalement d’accord avec toi. D’où mon analogie sur les propos de Raoult.

@Le Coucou : Comme je l’ai dit, chacun est maître en son domaine et je respecte ça puisque j’entends bien le revendiquer à mon tour.
Je dis juste que les mots doux n’entachent en rien le discours et peuvent tout à fait s’inscrire dans l’expression d’une colère… Et c’est effectivement le sentiment qui m’anime lorsqu’il s’agit de Sarkozy et la pluparts des membres de sa clique.
Ne dire que ça, l’insulter sans argumentation aucune, serait bien inutile. Là je suis d’accord. Mais j’ai la faiblesse de croire que je ne fais pas que ça.

Pseudo a dit…

Vous en semblez pas comprendre quelque chose et ce même si le pauvre gwendal s'explique clairement, il (et d'autres) n'attaque nullement Zy sur sa taille, son physique…

C'est comme appeler un noir un noir, on est pas pour autant raciste que dire cela…
Alors on est pas non plus nainophobe (:D) en imageant et en pointant Zy par un qualificatif lier a sa petite taille, non seulement c'est drôle si c'est bien fait, mais en plus on sait tous de qui on parle.

Bon ok si on parle de petit moustachu, on peut penser a hitler en 1er évidemment, mais on peut aussi pensé a staline qui n'etait pas bien grand non plus, il ne fallait d'ailleurs pas de personne plus grande a ses coté, ho tiens, comme Zy récemment.

Pseudo part en sifflotant.

Nicolas a dit…

Gwendal,

on appelle Sarko le nain. Ou autre. Un jour on appellera Delanoe le pédé. Puis Strauss-Kahn, le Youpin. Tu trouves normal d'appeler Sarko "le nain". Et les autres ?

Pour répondre à l'autre, je ne ressemble pas du tout physiquement à Sarko. 1m77. 105 kg. Le coucou peut témoigner. Quand les copains m'appellent "le gros", ça ne me dérange pas. Au contraire, c'est mon surnom dans les bistros.

Quand c'est un inconnu, ça arrive, ça me dérange.

Tu pourras expliquer à l'andouille ce qu'est un ballet ?

Pseudo a dit…

Mais c'est qu'il insiste le con! (parait que c'est a ca qu'on les reconnait d'ailleurs)


On a compris ta vision des choses et les conneries dont tu nous rabat les oreilles, contrairement a toi qui visiblement n'entrave que dalle a ce que les autres t'explique.
Ou pire mais pas impossible, tu comprends très bien, mais veut imposer tes idées aux autres.
Il serait donc encore juste de te traiter de facho.

Pour le reste, ce n'est pas ma faute si le correcteur est mal foutus et si je n'utilise pas le mot balai tous les jours.

Mais désolé ho toi etre irréprochable et supérieur, ho toi beau arien. (pas de jeu de mots, non)

Nicolas a dit…

Oui je continue. Tu me traites de con et de facho en trouvant normal de qualifier les gens sur des critères physiques. Pauvre type.

Pseudo a dit…

Je termine.

Tu nous prend un mot normal sans la moindre conotation et nous le compare avec d'autre mot qui eux ne sont que cela. (encore une méthode bien de la droite fascisante)

Tu es de plus comme les arabe, juifs , catholique et autre (de plus en plus courant de nos jours) qui acceptent parfaitement de se faire traiter avec humour par des personnes comme eux, mais qui traite immédiatement de dangereux vilain quiconque n'a lui même pas les caractéristique qu'il critique.


Bref, tu es pathétique jusqu'au bout et n'hésites pas a continuer de creuser pour aller toujours plus bas.

Tu es donc bien un sale con avec un balai dans le derche qui nous les brisent avec sa connerie et veut imposer sa censure bien au dela de son blog.

Pseudo a dit…

Va donc raconter ta vie et pleurnicher sur ton blog qu'il y a des dangereuse personne a gauche qui critique sarko sur sa petite taille.

Ce qui prouve que tu n'entrave vraiment rien a rien.

Pseudo a dit…

Je ne me contente pas de te traiter de con entre autre contrairement a toi, mais je le démontre.

Tu ne peux pas conséquent que l'accepter ou continuer de l'ouvrir et de me donner raison.

Les 2 options me conviennent parfaitement.

Nicolas a dit…

Je suis con. Les lecteurs jugeront qui est taré. Tu vas finir par me faire pitié. Peut-être parce que je suis de gauche : je tolère.

Nicolas a dit…

Et prends tes cachets. N'oublie pas, hein ?

Pseudo a dit…

Tu confirme donc.

monique a dit…

Je déplore que pour une malheureuse question de taille, celle de ce blog, pourtant de haute tenue, perde de sa hauteur pour une raison très banale :
les mots ne résonnent pas de la même façon pour tout le monde.

Je n'aime pas non plus qu'on use d'arguments "physiques" pour dénigrer qui que ce soit.
Lorsque l'argumentation ne va plus loin.
"C'est un peu court, jeune homme", disait Cyrano de Bergerac en pratiquant l'autodérision sur son nez.

Je pense que l'intelligence se mesure en partie au degré d'autodérision qu'on peut avoir.
Et quand on est capable de pratiquer l'autodérison ( c'est le cas de Gwen) on peut se permettre de griffer les autres sur leur physique, quand, comme c'est le cas pour l'individu en question, l'aspect physique renvoie parfaitement à l'image même de sa personnalité.

Pour les intellos de service, ça s'appelle de la rhétorique.

Ne disait-on pas "le grand Charles" ? "Alexandre le Grand" ? Louis II "le bègue" ?Philippe V ; "le long"?
Quand on se prend pour un roi, faut assumer !

Et il n'est onques besoin de s'insulter pour si peu, ventre St gris !

Didier Goux a dit…

Pas le courage de lire les commentaires. Mais, a priori, entièrement d'accord avec Nicolas sur ce sujet. (Notamment à propos du "bon mot"...)

Trouveriez-vous qu'il s'agit d'un "mot" si, voulant parler d'Obama, je l'appelais "le nègre" ? Et si, comme excuse de l'avoir fait, j'ajoutais : "au moins, ça fait du bien" ?

De Delanoë, le pédé ? Ou la tarlouze ?

Essayez donc de réfléchir à ce que vous dites, au "racisme" (puisque vous n'avez que ce mot à la bouche à longueur de journée) qu'il y a "stigmatiser" (encore un mot que vous adorez) un homme pour sa taille. Ou bien pour son âge, ce qui ne gêne apparemment personne, si j'en juge par les "bons mots" ignobles qu'on peut lire quotidiennement sur les blogs de gauche à propos de Giscard d'Estaing.

Le pire, le plus con, le plus pitoyable, c'est que je suis presque sûr que les vrais nains (Pierral, Mimmie Mathy, etc.), vous devez piteusement les désigner sous les termes absurdes de "personnes de petite taille", par peur de ne pas être tout à fait correct – par peur tout court, en fait. Tout cela est un peu pitoyable, réfléchissez-y quand vous aurez une minute.

monique a dit…

Cher Didier,

De l'usage des mots :
j'appelle un nain : un nain, car ce n'est pas une tare, mais simplement un problème d'insuffisance d'hormones de croissance.
J'appelle un aveugle : un aveugle et un sourd:un sourd.
De même, je dis "une femme de ménage" et pas "une technicienne de surface" car cette profession est aussi respectable qu'une autre.

Il n'y a pas de raison de cacher derrière des élégances de vocabulaire ni les souffrances des uns, ni les professions des autres.

Ceci dit, en ce qui concerne l'individu en question dans cet article, sachez que même s'il mesurait 1,90m, je l'appellerai "nain" en raison de son déficit de croissance mentale, de sa petitesse d'esprit, et de sa courte vue politique.
Le mot est utilisé là en terme "imagé".

Sachez aussi, pour l'anecdote qu'il est courant dans ma région, d'appeler les enfants "les nains"..c'est affectueux et en aucun cas péjoratif.
Avant de juger sur la forme, il faut donc s'enquérir de ce qu'elle recouvre.
Cordialement.

Nicolas a dit…

Oui, appeler un type un pédé est purement affectif.


Monique,

Arrêtez ! Sarkozy n'est pas un enfant et ce n'est pas avec affection qu'on le traite de gnome...

Un peu de sérieux.

Pseudo a dit…

Tu as la patience que je n'ai pas Mob'…

Et même là encore, ils insistent…

Comme quoi, comme le faisait remarquer le bon bourreau sur LTL sur mes propos directe envers les cinglé du complot, pur perte de temps que de tenter de dialoguer avec ces gens…

Je me demande si au final, le fait que nous nous utilisions certains mots ne les renvoient pas eux leur propres idée dégueulasse dans les dents, et cela, ils ne le supporte pas.
Car pour eux évidemment comme ils persistent a le beugler, noir=nègre=esclave=sous homme de même que homo=pédé=déviant sexuel.

Ca serait drole de les mettre devant des homo qui n'hésitent pas une seconde a s'appeler pédé et a ne pas etre choquer une seul seconde qu'on les appellent comme cela.

Il en va d'ailleurs je pense de même pour les personnes handicapé par exemple qui, comme disait guillon, apprécient grandement que l'ont se moque d'eux comme les autres, car cela montre justement qu'ils sont comme les autres.

Mais bref, laissons donc nicolas et didier (entre autre et entre eux), se prélasser dans leur certitude d'homme supérieur n'usant pour se donner raison que l'amalgame et la bêtise la plus crasse.

Ps: c'est rigolo quand j'y pense, ca me rappelle l'épisode de south park d'hier qui n'était pas étranger a ce débat.

monique a dit…

Merci Didier, j'avais bien compris !!!

Si je vous décline toutes les "lectures" possibles d'un même mot, c'est seulement pour vous faire comprendre que chacun y met une connotation différente.
Et que ce qui vous paraît ignoble est pour d'autres très anodin.
Je suis sérieuse quand il s'agit des mots que je n'emploie pas à la légère.

Quant à "pédé" qui est devenu dans le langage courant une insulte, il n'est évidemment pas affectueux ( l'ai je écrit ?)
mais ce n'est en fait que l'abréviation de pédéraste, mot qui a qualifié, dans la littérature, durant 4 siècles, un homosexuel pratiquant la sodomie.

Vous qui employez le mot "con" dans votre texte, j'imagine que vous en connaissez le sens premier et devrais - je me sentir insultée, en tant que femme, de constater que notre organe sexuel est aussi devenue une insulte ?

Pseudo a dit…

Tiens, d'ailleurs…

http://www.youtube.com/watch?v=gznDOMKeWkA

monique a dit…

Oui, Pseudo, je suis patiente : c'est sans doute une déformation professionnelle.

Et puis, je suis sensible à l'impact des mots.
Je suis capable d'insulter, si je n'ai plus d'arguments, en "direct" , mais rarement par écrit, et ça surprend toujours ceux qui m'ont rencontrée par l'écriture...

monique a dit…

Merci de nous rappeler la poésie de Brassens...

Bourreau fais ton office a dit…

Je suis d' accord avec LCFR.

monique a dit…

Je suis d'accord avec Bourreau.

Gwendal a dit…

Ben dis-donc ! Si je m’étais douté…
Bon, je ne vais pas reprendre un à un tous les commentaires, ni répondre à chacun des participants. Ce serait trop long et n’apporterait rien de plus au débat.
D’ailleurs, à la lecture de tout ça je constate qu’il n’y a pas de débat, mais plutôt confrontation.
Au lendemain de cette confrontation donc, et avec le recul qu’apporte une courte nuit de sommeil, j’ajouterais deux trois choses, histoire de clore une fois pour toute cette discussion qui ne mènera nulle part.

Si j’ai écrit ce billet, c’est d’abord pour une raison que certains pourront qualifier de puérile et d’égocentrique, mais que j’assume entièrement. Il s’agit de la colère face à ce que je considère être une injustice envers une personne qui m’est chère, en l’occurrence moi. Je tenais également à rechercher par ce moyen le soutien de mes amis, et je constate que ça a plutôt fonctionné…

Enfin, sur le fond du problème et pour répondre aux soupçons de dérive que mon langage serait susceptible de créer, je crois qu’il convient de faire la différence entre une attaque personnelle et une attaque collective. L’une se justifie, la seconde en aucun cas.
Autant attaquer Sarko sur sa petite taille est une boutade personnelle à lire au second degré (car ce n’est « réellement » pas un nain, vous l’aurez certainement remarqué), autant il ne s’agit en aucun cas de m’en prendre aux personnes atteintes de nanisme. Ni d’ailleurs de m’en prendre à toutes autres catégories de personnes, homosexuels, juifs etc…
Accordez-moi le bénéfice du doute sur ce coup-là, et faites moi confiance pour savoir toujours faire la différence entre les deux.
L’amalgame est le propre des faibles d’esprit, et j’ai la prétention/faiblesse de croire que je n’en suis pas un…

Sur ce, je propose que nous en restions là et que nous passions à autre chose.
Allez ! Bonne journée à tous !

Nicolas a dit…

Amen.

2Casa a dit…

Ita missa est !

(P.S. Et si on renvoyait nos censeurs à de plus prestigieux exemples : Victor Hugo, Napoléon le petit. Faudra faire une explication de texte en plus pour "les pères la morale" du politiquement correct ?!)

(P.P.S. Désolé de remettre le couvert Gwendal mais là je crois que j'aurais préféré ne pas recouvrer la vue : cachez ce sein que je ne saurais voir... Mwarf ! Tartufferie moralisatrice et bien pensance !)

Cécile Delalandre a dit…

Bon, et si je dis que Raoult a l'esprit d'une hyène baveuse en rut , ça passe?
Ok ok je sors!!!*_*
la mouche tsé tsé

Ps. LCFR a raison : suffit de se remémorer ne serait-ce que les caricatures : http://www.caricaturesetcaricature.com/article-15673487.html

Gwendal a dit…

@2casa : Un sein ? Où ça un sein !!!!! (Bruit du chien qui tire la langue…)
@Cécile : T’as pensé aux hyènes ?

Nicolas a dit…

Entre l'autre qui ne sait pas écrire balai et 2casa qui imagine les écrits de Victor Hugo du vivant de Napoléon, la culture est en marche...

Didier Goux a dit…

Nicolas : votre dernier commentaire, on dirait qu'il est de moi ! (D'ailleurs, un peu plus haut, Monique vous a répondu en vous appelant Didier : je serais vous, je m'inquiéterais...

Monique : je ne crois pas une seconde que auriez appelé "le nain", un président d'1,90 m...

D'autre part, je vous approuve totalement pour ce qui est de nommer les choses et les êtres par leur nom, sans se cacher derrière son ombre. Et je n'ai rien contre les plaisanteries sur les nains, les aveugles, les infirmes (pardon : les personnes en situation de handicap...), etc.

Nicolas a dit…

Didier,

La terminologie officielle est "Personnes à Mobilité Réduite". Y compris pour les aveugles d'ailleurs. Je le sais, dans le cadre du boulot, on a plein de dossiers à traiter.

J'étais plié de rire à la défense, l'autre jour. Il y avait des travaux qui invitaient les braves passants à faire une détour. Une affichette indiquait : "Mise en conformité PMR".

Les passants savaient probablement que PMR désignait les unijambistes en l'occurrence !

Nicolas a dit…

UN détour, bordel.

Didier Goux a dit…

Bon, je viens de lire tous les commentaires (bonne excuse pour ne pas bosser !). En effet, il en devient pathétique, le petit Pseudo...

(Cela dit, Nicolas, Napoléon le Petit désigne Napoléon III. Et la formule est en effet de Hugo...)

Nicolas a dit…

(Je m'en fous, vous avez dit que mon commentaire pouvait être de vous.)

Pseudo a dit…

(monologue)

Nicolas a dit…

(branlette ?)

Cela dit, effectivement, sur le coup du Naboléon, j'aurais mieux fait de fermer ma gueule...

Rimbus a dit…

Quand quelqu'un se met sur la pointe des pieds dans les photos officielles, ça dénote d'un complexe qui influe sur le comportement.
Ce complexe mal géré est donc une des explications du profil psychologique de Nicolas Sarkozy. Sa taille a donc une importance dans l'analyse qu'on est amené à faire. Si pour les esprits éclairés que nous sommes, l'aspect physique ne rentre pas en ligne de compte, pour lui il en est autrement, son comportement le montre bien (tabourets, talonnettes etc.).

2Casa a dit…

A votre décharge Nicolas il semblerait que Napoléon le petit (III, donc) ait été de "taille moyenne".

Ce qui n'ôte rien à l'argument stylistique.

Match nul. (De toute façon)

cazo a dit…

Eh ben, en voilà bein des commentaires pour un si petit "sujet"...

Bien sûr, que ce n'est pas très "correct" de s'en prendre au physique des gens... Pas davantage d'ailleurs que de traiter de "pauv'con" un citoyen.

La différence entre Notre Grandeur et les autres hommes politiques de petites tailles, comme Jobert par exemple, c'est que sa Suffisance s'ingénie depuis des lustres à cacher sa taille, à tricher en se faisant passer pour plus grand qu'il n'est... Ce qui forcément a pour effet d'attiser les références injurieuses à sa taille chez tout citoyen qui se sent en permanence bafoué, insulté, révolté, blessé par ses idscours, sa politique...

Il voulait un poste à la hauteur de ses ambitions, il a réduit la fonction présidentielle à sa taille !
Voilà ce que j'en dis !!

Quand on s'expose publiquement, on doit pouvoir supporter des sobriquets liés à ses caractéristiques physiques... La droite ne s'est-elle pas gaussée ouvertement des canines de Mitou et de leur rabotage une fois élu ? Et la tête d'oeuf de Valéry ou sa calvitie (un petit peu con sur les bords)? Et les sourcils de Pompidou ? La proéminence nasale de De Gaulle ? Les oreilles de Raymond Aron, le strabisme de Dalida ou Joe Dassin, les doubles air-bag de lolo ferrari, etc.

Alors, c'est peut-être pas élégant d'interpeller une personne "publique" de façon péjorative en faisant référence à ses caractéristiques physiques, mais la censure grandit encore moins le censeur que l'auteur ses propos.

Quant à l'appropriation du mot pédé par les homos, ce fut une stratégie pour enlever toute connotation péjorative et insultante à son usage par les homophobes. Reste tarlouze, taffiole, tapette, heureusement, on peut encore les insulter !!...

monique a dit…

Didier,

Pardon pour le "Nicolas" qui n'est pas une insulte (ENCORE...)
Si j'ai fait l'amalgame, ce n'est pas fortuit...vous l'avez remarqué.

Simplement, et pour en finir aussi avec ces échanges, vous dire que je suis capable d'appeler "nain" une personne d'1,90m car j'aime à pratiquer le 2° voire le 3° degré...

En revanche, je n'apprécie ni la censure, ni l'injustice, encore moins l'hypocrisie, même verbale.

Et j'adhère totalement au commentaire de Rimbus.

BiBi a dit…

Goux qui m'a traité de "p'tit con" sans jamais avoir lu une ligne de mes articles et s'en vantant
Nicolas qui traita en son temps une internaute en titre : " Une connasse blogosphérique"

Deux bloggeurs qui se refont une virginité en donnant des leçons de politesse. :-)

BiBi en avait déjà parlé dans son article de la Politesse en Politique.

http://www.pensezbibi.com/pensees-politiques/politesse-et-politique-1007

Pseudo a dit…

HAHAHA

Excellent BiBi, ptain (une fois de plus) jme dis que j'ai vraiment du flaire et que les cons je les reconnais en une fraction de seconde.

Bref, ca doit faire la 3eme fois cette semaine que j'atomise du con facile et qu'en plus on vient me confirmer que j'ai bien eu raison.

Haha, je dois dire que je ne cache pas mon plaisir là quand même >:D

jeffanne a dit…

On patauge pas mal par ici...
grrrrr...