Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


lundi 28 septembre 2009

On est mal barré…

Ouais, c’est ça… On est mal barré… Voilà ce qui me vient à l’esprit ce lundi matin lorsque je pense à tout ce qui c’est passé ces derniers jours. Vous allez me dire que commencer la semaine par un épisode dépressif ce n’est pas ce qu’il a de mieux… Mais bon, Je n’y peux rien si les événements de ces derniers jours ne sont pas vraiment fait pour remonter le moral.


Tout d’abord nous avons eu cette double pantalonnade internationale. A New-York pour commencer, les pays les plus pollueurs ont démontré que l’environnement et le capitalisme ne sont pas faits pour s’entendre. Bon, ça on le savait déjà mais apparemment eux ne le savent pas. Pour eux, sauver la planète c’est tout à fait possible, mais à condition que ça ne coute rien. Mieux, à condition que ça rapporte. D’où ce concept fumeux qui m’énerve au plus haut point de « croissance verte ». C’est comme « discrimination positive », ça n’a aucun sens de mettre deux mots opposés l’un à côté de l’autre… C’est antinomique comme dit le dictionnaire. Moi j’appellerais plutôt ça une foutaise. Mais bon, je n’ai pas autant de vocabulaire que le dictionnaire.

D’autant que cette assemblée générale des Nations Unies, sensément être orientée sur les mesures à prendre contre le changement climatique, a surtout servie de tribune à de sinistres connards pour distiller leur haine. Je pense que je n’ai pas besoin de citer le nom desdits connard vous voyez probablement de qui je veux parler.
Bon, je vous aide quand-même. Le nom du premier commence par Armaninedjad et le second fini par Kadhafi. Deux dangereuses crapules encore plus mégalos que Sarkozy et Obama réuni, c’est dire !

Ensuite, la pantalonnade s’est poursuivie à Pittsburgh autour des pays du G20. Là encore, nous avons eu droit à un pince-fesse totalement inutile. Les grands de ce monde se réunissaient pour faire un sort aux boucs-émissaires désignés de la crise : Les traders.
Non seulement ils ne sont même pas arrivés à se mettre d’accord pour sacrifier correctement la bête. Mais en plus ils n’ont fait que confirmer à la face du monde ce que celui-ci devinait déjà : Les choses resteront en l’état et le libéralisme reste la seule voie pour l’avenir. Fermez le ban, y’a plus rien à voir.

Après ça comment voulez-vous que je commence la semaine avec le sourire ? Hein ?
Surtout si vous y rajoutez la réélection d’Angela Merkel en Allemagne avec une confortable majorité ultralibérale. L’arrestation de Roman Polanski pour satisfaire les ambitions politiques d’un vague procureur californien. La censure médiatique totalement inadmissible qui a suivie les multiples agressions de la dernière Techno-parade. Le budget de l’année 2010 qui nous promet de bien tristes surprises…

Bref, comme je le disais en commençant ce billet, on est mal barré.

Bon, et bien moi je vais me remonter le moral en faisant un peu de provoc. L’histoire de Polanski, ça m’a fait penser à Tess. Et Tess, ça m’a fait penser à David Hamilton. Et David Hamilton me fait penser à ce qu’on reproche à Polanski.
Et bien moi j’adore Hamilton et j’emmerde les bienpensants et les culs-bénits.


24 commentaires:

O Sol é mio a dit…

Pas d'accord avec toi sur ce coup, ce qu'on reproche à Polanski n'a rien à voir avec les bienpensants et les culs-bénits, il s'agissait d'une gamine de 13ans on ne peut pas dire çà ! Maintenant cette histoire est connue depuis très longtemps (et Polanski ne sait pas cacher pendant tout ce temps), la victime (45ans aujourd'hui) souhaite que la justice américaine oublie cette affaire (et je ne crois pas qu'elle subisse de pression) et le procédé utilisé pour l'arrêter est tout bonnement "dégueulasse".

Didier Goux a dit…

J'ai toujours du mal à comprendre comment on peut accorder autant d'importance au cirque politico-médiatico-barnumesque, au point que cela influe sur son propre moral.

Quant au rapport entre Tess et Hamilton, je ne vois pas. Essayez plutôt Tess ---> Thomas Hardy.

Enfin, ne pas aimer Hamilton n'a rien à voir avec la bien-pensance mais avec un certain développement du goût esthétique, rien de plus.

Homer a dit…

Cette histoire ne m'interesse que peu: Polanski ne nie pas les faits, et je croyais même que l'affaire était réglé. Cet acharnement, que je peux comprendre face à ses actes, seble pourtant inutile et tout le chambard fait autour est disproportionné.

Cécile Delalandre a dit…

Rapport à "l'affaire" Polanski" ce que je trouve indécent c'est la condescendance et l'empathie de bon aloi avec un "grand artiste" des politiques français et en particulier celle de Frédéric Mitterand!
certes Polanski est un bon cinéaste mais il y a 30 ans il a violé, s'est enfui, n'a pas assumé!Pas beau tout ça! ... cela dit que les US réveillent cette affaire alors que la victime a retiré sa plainte, c'est en effet suspect et les raisons de cet arrestation 30 ans après les faits n'ont à mon avis rien à voir avec un respect strict de la justice.. bien évidemment que d'autres aspects, intérêts, sont en jeu...*_*

Gwendal a dit…

Allez… Je me doutais bien que ça allait hurler dans les chaumières…

@O Sol é moi, Homer, Cécile D : Je pense qu’il faut resituer les choses dans leur contextes. 1977, c’était une autre époque où les mœurs étaient plus libres que maintenant. Depuis lors c’est l’intégrisme moralisateur qui prend le dessus et met des mots sales sur ce qui ne l’était pas auparavant.

@Didier : Je faisais allusion à la lumière qui règne dans le film. Une lumière chaleureuse qui me fait penser aux photos de Hamilton…

cazo a dit…

Tut à fait d'accord avec toi, Gwen... pour être mal barrés, on l'est, et pas qu'un peu... Avant nous étions des pions, mais aux échecs, c'est pas négligeable, un pion. Maintenant, on est si peu de chose dans la tête de ceux qui défont le monde, qu'on se deamnde si dire qu'on est n'est pas déjà trop !!

Pour ce qui du roman de Polanski, j'avais ouï dire, mais étant trop peu informé de la chose, je me garderai de tout jugement. Toutefois, traitant de l'abus sexuel dans un cadre professionnel, c'est plutôt le vécu de cet enfant pendant et après qui me semble important à considérer.

O Sol é mio a dit…

Je ne pense pas qu'en 1977 le viol d'UNE ENFANT de 13 ans soit plus tolérable qu'en 2009 quelque soit les moeurs de l'époque et je crois que tu te trompes et je le dis sans hurler, il n'y a aucun intégrisme moralisateur là dessus ! Je suis autant effarée par les interventions de ministre d'état à ce sujet, on peut dire que Polanski est un GRAND cinéaste, on ne peut pas nier ou minimiser l'acte qu'il a commis sous ce prétexte et parce qu'il est connu. Cette notoriété n'a pas le droit de le servir comme de la desservir, c'est ça à mon sens une justice équitable pour tous.

Pseudo a dit…

Chui plutôt d'accord avec Didier Goux, comme si en plus c'était une surprise tout cela…

Le fais d'être dans la merde ou pas, moi maintenant jle juge aux réactions du peuples, pas a ses dirigeants.

Surtout qu'il semblerait pour le coup que la peur de la grippe ne marche pas ainsi que les belles promesses et baratin sur la moralisation (hahahaha) du capitalisme

Reste a espérer donc qu'on fasse mieux que les allemands, que le PS bayrou et europe mytho de mes 2 s'écrasent très vite et que le futur "front populaire/front de gauche/union de gauche/ ske vous voulez" devienne très pertinent chez les gens. (sinon même F.Lordon le dit que la seule solution est un soulèvement fâché tout Rouge :) )

Sinon il semblerait que Hulo évolue bien, enfin il a l'air de devenir logique, mais j'ai pas trop suivis.

Nicolas a dit…

Ce qu'il y a de bien avec cette affaire Polanski c'est qu'on n'arrive à comprendre la position des gens qu'une fois sur deux.

Par exemple : j'ai dit que sur le fond, je m'en fous... Compte tenu du reste de mon billet, les gens sont persuadés que je veux la condamnation de Polanski... alors que je m'en fous réellement.

Gwendal a dit…

@Cazo : Bien sût tu as raison, on a tendance à l’oublier, c’est la gamine qui compte. Mais d’après ce que je sais elle se porte plutôt bien et veut que les poursuites s’arrêtent.

@O sol é moi : Reste calme… Tu as raison, 100 fois raison, un viol est un viol. Mais (ben oui, y’a un mais), tu conviendras avec moi que la notion de viol est quelque-chose d’assez flou et d’élastique, surtout à ces époques 60-70’. Si vraiment il y a eu viol, il doit payer. S’il n’y a eu que relation avec un mineur, il faut laisser pisser…

@Pseudo : Je ne crois pas en Hulot… trop compromis pour être honnête. Sinon, ce qui c’est passé en Allemagne n’augure rien de bon pour 2010 chez nous.

@Nicolas : ben avec ça on est bien avancé… En tous cas, le Sarko doit fulminer parce que son G20, personne n’en parle !

Nicolas a dit…

Vu le fiasco, il devrait se réjouir !

Gwendal a dit…

Voui ! Mais sa com qui consiste à dire aux bœufs que ce n'est justement pas un fiasco, tombe à l'eau tout de même... Par conséquent... Donc...

O Sol é mio a dit…

"...pour avoir eu une relation sexuelle avec elle après lui avoir fait consommer du champagne et de la drogue, lors d'une séance de photos..." (source le point.fr) c'est sur il peut laisser pisser c'est pas vraiment un viol puisqu'il le dit !

Bon, sur le reste de ton billet qui n'est effectivement pas assez commenté (tu aurais peut être du en faire 2 (smiley)), j'ai eu un p'tit mouron aussi moi c'matin... surtout en entendant les micro-trottoirs allemands... mais quand on voit la popularité de NS et FF c'est vraiment à se demander !!

Gwendal a dit…

J’ai entendu Guy Carlier s’étonner ce matin que l’on cherche des poux dans la tête à Polanski, alors qu’un certain Michael Jackson a pu payer sans souci des parents pour qu’ils ne portent pas plainte contre lui.
Et lorsque j’ai traité Jackson de vague chanteur pédophile sur ce blog je me suis fait engueuler… Il y a quand même deux poids, deux mesures, non ?

fvarga a dit…

L'histoire de Polanski est beaucoup plus compliquee qu'il n'en parait, du fait du mode de pensee americain. Et les racourcis ne sont pas toujours les meilleurs moyen de comprendre les faits (je ne pense pas a vous mais aux commentaires a votre post).
Cela etant, ce n'est pas l'objet de mon propre (? - Bien sur qu'il est propre!) commentaire.
Plus encore, et cela rien a voir avec mon commentaire (je sais, une parenthese de plus), j'aime les photos d'hamilton et cela ne me fait pas un pedophile pour autant.
Donc... De quoi veux-je parler?
Simple.
Gwendal (puis-je vous appeler Gwendal?)si vous devez etre choque par ce que les "maitres du monde" annoncent sur les medias a longueur du temps, vous allez etre malheureux tous les jours...
Donc, relax! Denoncez mais restez relax!
Nous ne changerons rien (peut etre).
Notre devoir est de dire et denoncer.
Pas "d'etre depressif par une nouvelle" (j'exagere, je sais).
3ieme degre...
Je repete mon precedent commentaire (a while ago) j'aime votre blog.
Cheers!

aslan a dit…

Perso Hamilton ça me fait surtout penser à des pages collées de "Lui". Et à ce propos j'en connais un qui aurais mieux fais de se branler il y'a trente ans. 'Tain j'ai l'âme d'un poète aujourd'hui, nan?

Gwendal a dit…

@Franck Varga : Salut Franck ! Bien sûr que vous pouvez m’appeler par mon prénom ! Il n’y a pas de souci !
En fait je crois que la posture qui est la mienne, celle du suricate vigilant assis sur le rebord de son terrier, est fatigante. Oui, c’est ça : Parfois, je fatigue. Il y a un côté lassant à vouloir constamment se battre contre des ennemis bien plus grands et bien plus fort que soi… Donc parfois, je dis bien parfois, j’ai le moral qui baisse et la gnaque en berne.
Mais bon, cela ne dure pas car tôt ou tard je vais voir ou entendre un truc qui va me faire bondir ! C’est le jour où je ne bondirais plus qu’il faudra alors me mettre dans mon terrier et reboucher l’entrée.
Fait beau à Taïwan ?

@Aslan : La classe !

Pseudo a dit…

«Et lorsque j’ai traité Jackson de vague chanteur pédophile sur ce blog je me suis fait engueuler… Il y a quand même deux poids, deux mesures, non ?»

Oui et d'ailleurs un peu de logique pour le coup ne te ferais pas de mal Gwen ;)

Gwendal a dit…

@Pseudo : Bien vu… (Salopard va !) Bon, j’ai quand même le droit de cultiver le paradoxe, non ?

aslan a dit…

Et oui, je suis un homme de goût. Comme le prouve le lien en signature, qui répond à ta trés vraie proposition "On est mal barrés."

Anonyme a dit…

Et bien,pour un lundi dépressif, c'est pas mal autant de commentaires !!

je n'irais pas du mien : tout est dit sur les décisions des petites fripouilles qui gouvernent le monde ( sauf Obama désolée, Gwen, mais il avance, lui, même s'il n'est pas suivi)..

Roman ? oui, il a fait une connerie à une époque où tout le monde s'envoyait en l'air avec n'importe qui et ce n'était pas un péché moral quand tout le monde était consentant...là, qu'en sait-on ? et à quoi bon remuer la merde 30 ans après si la jeune femme a réussi à dépasser le trauma ?

Peut-être dans un souci de retour à un certain puritanisme, les juges américains vont-ils faire le procès de tous les militaires qui ont violé au Vietnam, ou des riches texans qui organisent des partouzes avec les gamins de
leurs serfs ?

Je n'ai pas trop suivi l'international ce week end, occupée que j'étais à manifester avec 3000 personnes contre la fermeture de mon hôpital de proximité...ça commence à s'énerver dans les campagnes... le tribunal administratif ( "au nom du peuple français") a donné injonction à Bachelot de rouvir les services...elle ne l'a pas fait. elle est hors la loi depuis dimanche.
Ce qui me déprime,moi ,c'est que ceux là, tu vois, la loi , ils s'assoient dessus avec leur gros culs...
Alors, avec un peu de chance, dans 30 ans , peut-être ...?

Mob'

cazo a dit…

Michaël Jackson n'est pas un malade mental soupçonné de pédophilie, c'est un immense artiste incontournable qui a eu l'honneur de toutes les télévisions du monde et d'un chagrin planétaire... surtout depuis qu'il est mort!!

Faudra t'il que Polanski meure pour retrouver son statut d'immense réalisateur à présent qu'il est un violeur d'enfant??

Gwen, ce n'est pas parce que l'adulte abusé dans son enfance ne veut pas qu'on poursuive Roman Polanski à l'heure actuelle qu'il n'a pas souffert de cet acte. On peut très bien comprendre qu'elle n'a pas envie de replonger dans cette histoire et de se retrouver bombarder sur le devant de la scène, quelques 32 ans après les faits, quel que soit les difficultés et les souffrances qu'ont pu engendrer cet abus sexuel. Je tiens à préciser qu'en France, on n'a que 20 ans après la majorité pour obtenir une répération de ces actes devant la justice. En général, bien que cela dépende de l'âge, de la forme de l'agression sexuelle et de sa fréquence, l'irruption de la sexualité de l'adulte dans l'enfance n'est pas sans conséquences... et celles-ci peuvent être de différents ordres, même quand l'enfant a refoulé cette agression au point de l'avoir "oubliée". Mais bon, je vais pas vous faire un cours...

Gwendal a dit…

@MoB’ : Je me doutais bien que je trouverais au moins une personne du même avis que moi concernant cette triste affaire… Bon, il m’aura fallut attendre cette heure indue (3H28 ! Tu fais fort !) pour sentir ton épaule contre la mienne, mais quand-même ça fait du bien !

@Cazo : Qu’est-ce que tu veux que je réponde à ça ? Tu as raison bien sûr. Mais je persiste à penser que la notion de viol est quelque-chose d’assez élastique… En tous cas elle l’était à cette époque.
Mais bon, cette histoire m’a fait penser à un débat que nous avions eu sur Daniel Cohn-Bendit il y a quelques temps… Il faudrait que je retrouve l’argumentaire que j’avais développé à l’époque…

Pseudo a dit…

La même que mob'.