Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


mardi 1 septembre 2009

La supercherie de La Rochelle

Well ! Tout à la joie d’avoir atteint mon but d’allègement pondéral (ça ce dit ça ?), j’en ai oublié de vous parler de l’université d’été des socialistes et des sentiments contradictoires qu’elle m’inspire.
Partout dans la presse, on a pu lire que l’impression globale était que Martine Aubry sortait renforcée par cette session, et qu’elle avait su enfin prendre les rênes de son parti de la façon adéquate.

Pour ma part, je ne serais pas aussi catégorique… En effet, si Aubry a su être bonne à quelque-chose au cours de cette université, c’est surtout dans l’art de cacher les problèmes sous le tapis… Un peu comme le faisait en son temps son prédécesseur, François Hollande.
Regardons les choses en face : La crise idéologique que traverse le PS depuis un sacré bout de temps n’a en rien été résolue et l’unité affichée pendant ces trois jours ne fut que de façade.

Plusieurs indices me font penser de la sorte.

Tout d’abord, il y a eut cette fameuse polémique au sujet des primaires et des alliances soulevée une semaine avant par les plus libéraux des socialistes… Plus qu’une simple polémique, il s’agissait avant tout d’une bombe téléguidée par Ségolène Royal dans le but de rappeler aux militants son attirance immodérée pour le centre-droit. Malheureusement pour la Madone du Poitou, certains au PS ne voient pas les choses du même œil, préférant loucher sur les voix de la vraie gauche ; D’où polémique.
Sur ce coup là, Martine Aubry a su effectivement bien gérer les choses en bottant en touche de la plus belle manière, quelques heures avant que ne commencent les débats.
Coup de pied gagnant, puisque en reportant la question au bon vouloir d’un vote des militants pour le mois d’octobre, la pomme de discorde libérale s’est retrouvée hors la table et n’a pu empoisonner les convives.
Mais bon, ça me rappelle les repas de familles où l’on ne parle jamais des choses qui fâchent… Vu de l’extérieur, tout le monde sourit, mais en fait les invités n’ont qu’une seule envie : Se foutre sur la gueule !

Donc, exit le sujet des primaires et des alliances. Du coup les affidés ségolènistes vexés de ne plus voir sur la table leur fameuse pomme libérale, se sont cassés au plus vite, faute d’avoir à jouer leur rôle de supporter. Les Valls et Peillon ne sont restés à la Rochelle que vingt-quatre heures, imitant ainsi leur commanditaire, qui elle n’est restée que quelques heures.

Commanditaire qui, comme à son habitude a préférée jouer sur la forme plutôt que sur le fond. C’est en véritable star de cinéma que Ségolène Royal a fait son apparition à la Rochelle pour inaugurer la session. Vêtue d’une petite robe noire que Coco Chanel n’aurait pas reniée, l’ex-candidate aux présidentielles a souhaitée la bienvenue à tout le monde, et s’est cassée aussi sec ! Mais cela a suffit pour imprimer la rétine des militants et transmettre le message suivant. A côté de Ségolène, Martine Aubry ressemble à un pot à tabac vêtu d’un sac en toile de jute.

Pressée de toute part de s’exprimer sur les contingences de son parti, la Madone s’est contentée de jouer son rôle habituel, parfaitement raccord avec la robe d’ailleurs, c'est-à-dire à faire comme si les problèmes du parti ne la concernaient pas. Le port altier, le regard fier, l’icône des désireux d’un avenir qui chante attend son heure, persuadée qu’elle est que c’est vers elle et seulement elle que les socialistes se tournerons lorsque le temps sera venu de choisir un candidat. Tel le vautour moyen, elle attend perchée sur son rocher. Prête à fondre sur sa proie lorsqu’enfin elle aura cessée de bouger…

Cette morgue attitude n’a cependant pas empêchée Madame Royal de lâcher une perle en clamant haut et fort son complet désaccord avec la taxe carbone que le gouvernement veut mettre en place avec le soutien des écolos.
En fait, à mon sens, la Royal n’a fait que révéler au grand jour les limites d’une future alliance PS-Verts, qui pour le coup ne se présente plus de façon si évidente. En effet, obnubilés qu’ils sont par leur mission sacrée de sauvetage planétaire, les écolos en oublient parfois la plus élémentaire des justices sociales. Jusqu’à présent on évitait d’en parler, mais la déclaration de Ségo a eut pour but d’obliger le PS à se positionner sur le sujet et ainsi faire grimper Cohn-Bendit et Duflot aux rideaux. S’il s’agissait de torpiller une future alliance entre l’aile gauche du parti et les verts, c’est maintenant chose faite.

Du coup, puisque la gangrène libérale s’en était allée, ce qui restait d’un tant soit peu socialiste à la Rochelle s’est retrouvé suffisamment à l’aise pour jouer une partition sans véritables fausses notes. Le discours de clôture de Martine a même reçu un A+ de la part de la presse, et l’impression finale est que le Parti Socialiste reprend du poil de la bête, débarrassé des tiques et des poux qui l’habite depuis des lustres !

Inutile de vous dire que je n’y crois pas un instant, et vous l’avez fort bien compris en me lisant.
L’unité affichée n’est en rien la réalité, et elle ne sert qu’à donner du grain à moudre aux médias et à rassurer le pauvre militant qui ne sait plus où il en est.
Vous me direz que c’est déjà ça. Peut-être. Mais en attendant, le PS n’est en aucun cas en mesure de proposé une réelle alternative à la politique de Nicolas Sarkozy, tant il reste empêtré dans son dilemme idéologique. Être ou ne pas être libéral. Là est la question qu’il lui reste à résoudre.

Le Parti Socialiste n’est pas encore (tout à fait) mort disait Valls au début de l’été, mais force est de constater qu’il n’en fini pas de crever. Et l’apparente rémission est souvent le symptôme qui précède la fin…

21 commentaires:

Nicolas a dit…

Message de service à effacer après usage. Elle n'a pas pris les rennes de son parti qui a pris son élan mais les rênes.

Gwendal a dit…

Oups ! Merci Nicolas ! Correction effectuée.
Je vais quand-même garder le message...

Baba a dit…

Sur les primaires et le MODEM je ne suis pas tout à fait d'accord, Martine Aubry à rappelé qu'il s'agissait de primaires de la GAUCHE (jusqu'à preuve du contraire le MODEM n'est pas à gauche) et elle a rappelé dans son discours que c'était bien au MODE de se positionner sur la base de propositions de gauche et non l'inverse...
Je suis d'accord sur le fait que ce n'est pas une unité qui retrouvée en un week end mais bon, les régionales et la peur de perdre un mandat va faire taire beaucoup d'égos !
Sur le plan des libéraux/non libéraux le discours de Martine était sans ambiguïté je crois, il ne lui reste plus qu'a ce que ce discours soit réellement majoritaire au sein PS...

Gwendal a dit…

Bonjour Baba !
Je l’ai dit je crois, le discours de Martine était plutôt pas mal, et sensiblement plus à gauche que ce qu’on a l’habitude d’entendre de la part des Valls, Peillon et autres.
Mais, le problème c’est que vous n’êtes peut-être plus une majorité au PS. En tous cas, certains travaillent d’arrache pied pour que ce soit le cas…

Baba a dit…

Ok, bah je suis d'accord avec toi, maintenant l'objectif est de rendre cette ligne majoritaire !

Gwendal a dit…

Bon courage alors... Et c'est sincère !

Olivier P a dit…

@ Nicolas,
Gwendal pensait au congrés de Rennes.
@Gwendal,
Je te trouves un peu sévère, mais tu as raison, soyons vigilant

Gwendal a dit…

Sévère ? Peut-être... De parti pris, de mauvaise foi et subjectif, sans doute aussi un peu !

romain blachier a dit…

toi qui critique fort, j'espère que tu milites au moins un peu...la critique est facile mais l'art etc...

Gwendal a dit…

Romain,
J’ai la faiblesse de croire qu’avec mon blog, je fais ma part du boulot. Militer au sein d’une structure, c’est bien et c’est certainement très utile, mais ça m’empêcherait justement de critiquer.
Et puis mes bafouilles, ainsi que celles des autres blogueurs sont aussi une forme de militantisme…

Cécile a dit…

En tout cas je sais un truc c'est que je ne voterai pas ps avant un bon bout de temps… On n'a pas les mêmes préoccupations… ;o((((

Cécile a dit…

Ah oui ! Un truc si tu as encore la télé regarde sur france 2 le 24 septembre Voile sur la république, on y voit Martine aubry et tous les élus confondus mais beaucoup de gauche flirter avec les institutions du pouvoir islamique en France et le recteur de la grande mosquée qui est très influent dans le Nord, et qui prône le voile et toutes ces conneries, je ferai un truc là-dessus je pense… Mmmmm Je suis en rogne tout ça pour être élus, y a que ça qui compte et nous on crève…

Gwendal a dit…

Salut Cécile !
C’est clair que ça va leur prendre longtemps avant de récupérer cette confiance perdue.
Je note le rdv télé, le 24 sur France 2… Houuuu, je sens que ça va bien m’énerver cette émission !

lucifer ! a dit…

oui! à ce sujet gardons l'oeil bien ouvert. J'ai de mon côté des échos pas joyeux du tout .

Bourreau fais ton office a dit…

Après le tour de France, les jeux olympiques, voici enfin l' université d' été du PS, pour conclure avec brio ces merveilleuses vacances estivales.

Et maintenant la bourse, en direct du palais Brongniard.

cazo a dit…

Excellent texte, Monsieur Gwen... C'est donc pas la perte de neurones qui est la cause de ta perte de poids ;-) !!

J'ai beaucoup aimé la comparaison entre la Martine et la Ségo, même si c'est un peu vache, c'est joliment imagé!!

Après, les tribulations au sein du PS, je t'avouerai que ça me laisse froid.

Par contre, si la presse fait passer le message que Martine a repris les rênes de l'arène
à la reine, je me demande si c'est pas pour souffler sur les braises à peine refroidies...

Je ne crois pas à la sincérité de l'analyse politique des medias, et le peu que j'ai entendu à ce sujet, est assez révélateur au plan sémantique de qui pilote les rédactions.

monique a dit…

Oui, chouette, ton article !

Mais pour revenir à la taxe carbone,et bien qu'étant plus verte que rose en ce qui me concerne, là je suis plutôt d'accord avec Ségo.

Telle qu'elle est annoncée, cette taxe est injuste car :
- en province, on n'a pas de transport en commun et sans bagnole,tu ne peux pas vivre
( sauf étant ermite ou en communauté avec chevaux, ânes etc..)
- la voiture électrique et les hybrides ne sont pas abordables pour les budgets moyens et trop peu développées par les constructeurs.
- les gens qui se chauffent au fuel n'ont généralement pas le choix : ils sont locataires pour la plupart..
- cette taxe doit être payable par les vrais pollueurs, les plus gros et sans doute relativisée pour les "petits"..exemple : taxer davantage les emballages industriels inutiles...etc...

Car une fois encore, pour les plus modestes, ce sera une très lourde charge...chassez l'impôt d'un côté, il revient de l'autre !!!
Donc : taxe , oui, mais pas pour tous !
De plus, j'ai de gros doutes sur l'utilisation "écologique" de cet impôt...qui va plutôt venir renflouer les caisses vidées par la cabegie des dépenses d'Etat..

Autre question que je me pose : payerons nous, via nos impôts directs, la taxe carbone pour les déplacements plus que dispendieux de notre Président : jets, voitures etc...? Merde alors !!!

Gwendal a dit…

@Monsieur Bourreau : Tu ne crois si bien dire, voici l’université d’été du Medef qui ouvre elle aussi ces portes !

@Monsieur Cazo : J’ai ouïe dire que le Copé avait sonné le rappel de ses troupes pour exhorter celles-ci à reprendre la main sur le terrain médiatique ! Pour lui, la bête semble se réorganiser ! http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/09/01/01011-20090901FILWWW00563-cope-l-ump-doit-faire-attention-au-ps.php

@Madame Monique : Dans cette histoire de taxe carbone, j’ai décelé une fracture idéologique certaine… Pour les écologistes, il s’agit de créer une prise de conscience et un changement de comportement individuel. Comme si le sauvetage de la planète dépendait de la volonté de chacun… Voilà une idée bien libérale de la société qui ne tient aucun compte des mécanismes sociétaux ! Bon, je vais peaufiner un peu mon raisonnement et on en reparlera…

cazo a dit…

Complètement archi d'accord avec Monique (comme souvent, d'ailleurs!).

D'autant plus que (peut-être que je me trompe), cette taxe ne sera pas basée sur la consommation réelle mais sur l'équipement... donc, si vous avez une vieille voiture très polluante et que vous ne l'utilisez presque pas, vous serez taxé plus que celui qui en une assez polluante et qui fait 50000 bornes par an... A moins que je n'ai pas tout compris!!

De toute façon, une fois de plus, ce sont les plus modestes qui proportionnellement paieront le plus.

Entendu sur la nouvelle radio pro-gouvernementale (durant les infos aux heures de grande écoute) France-Inter (faut bien compenser Guillon et Porte) : Les dispositions du gouvernement pour d'allègement des impôts sur le revenu bénéficieront à 5 millions de foyers pour une baisse moyenne de 186 €.

Comme en termes bien choisis tout cela est bien dit!! Mis à part que pour 100 foyers le remboursement s'élèvera à quelques 330000€... "186€ en moyenne!!" Ah, ah, ah...

En moyenne, ce gouvernement nous prend pour des cons et leurs valets médiatiques aussi... Y aura t'il un seul journaliste courageux pour corriger ça???

monique a dit…

J'ai entendu ça aussi et j'ai fait le calcul comme toi, Cazo...

Pour revenir à cette taxe carbone qui me titille...je me dis aussi que "faire payer les industriels..." OK... mais je ne trouve pas pédagogique de faire payer le citoyen lambda sauf à utiliser des engins roulants hyperpolluants...car nos concitoyens étant ce qu'ils sont ( et nous aussi, parfois)..le fait de payer te transforme aussitôt le con-citoyen en con-sommateur et de là à se mettre à penser : "m'en fou, je paye..donc, je peux polluer tranquille..." y pas loin !!
Comme le font les industriels qui s'acquittent d'une taxe écolo plutôt que de chercher à moins polluer...

J'ai constaté ça avec le tri sélectif...j'ai entendu " on paye pour le tri, merde, manquerait plus qu'on fasse leur boulot"...

La prise de conscience écologique ne passe pas par le pognon, mais par l'éducation, l'information,l'exemple, la volonté collective réelle...

Plus j'y réfléchis et plus je me dis que les écolos verts sont en train de se faire récupérer à l'insu ( ou pas) de leur plein gré...

ET SI on reparlait AUSSI de la taxe Tobin...? voir les derniers communiqués d'ATTAC...

Gwendal a dit…

Pour avoir vécu un temps en Franche-Comté, où le tri sélectif est entré dans les mœurs depuis plus de 10 ans, et avoir un peu réfléchi à la question, je me dis que certes l’acte individuel est important, mais il n’a de sens que s’il s’inscrit dans une démarche globale. Ce qui n’est absolument pas le cas en France.
Bien au contraire, le tri et le recyclage sont devenus des actes qui freinent la gestion des déchets. C’est paradoxal, mais c’est ainsi.
Alors, le citoyen responsable et sa démarche écologique individuelle, cela équivaut à pisser dans un violon !
Non, la solution c’est de casser la chaîne de l’offre et de la demande. Les entreprises produisent des millions de tonnes d’emballages inutiles sous prétexte de répondre à une « demande » aussi hypothétique que justificatrice… Et ça, les instances refusent de le remettre en cause sous prétexte de ne pas remettre en cause la liberté de commerce.
Le jour on l’on taxera à 100% les entreprises productrices de déchets, quels qu’ils soient, croyez moi que cette fameuse demande s’envolera aussi vite !
(Bon j’arrête là, parce que sinon je vous fais un article entier…)