Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


jeudi 3 septembre 2009

La pêche et le radis

Vous n’aurez pas de revue de presse ce jeudi.
Désolé, il est tard et j’ai pas la pêche question comprenette. Et en plus, j’ai plus un radis pour m’acheter le Canard Enchaîné (ça craint…) !
D’ailleurs, les deux sont probablement liés. La pêche et le radis je veux dire…

Mais bon, comme je ne suis pas un ingrat et que j’ai quand-même une conscience relative de mon devoir de blogueur, je vous ai dégoté cette petite merveille qui trône à la Une de L’Humanité.fr.
Le groupe toulousain Zebda reprend avec brio la chanson de Brel sur Jaures à l’occasion du 150ème anniversaire de sa naissance.



Il ne peut y avoir de révolution que là où il y a conscience. (Jean Jaures)

4 commentaires:

cazo a dit…

Oui... pourquoi les humanistes meurent bien souvent de la violence qu'ils dénoncent, quand les salauds, les dictateurs sanglants, finissent bien souvent terrassés par la vieillesse dans leur lit?...

Une belle chanson excellemment réinterprétée par Zebda...

Content qu'ils se reforment.

J'espère que ta situation financière va s'améliorer, mon ami, et merci pour tous ces moments talentueux que tu nous offres.

Gwendal a dit…

Ouais… Merci Cazo. C’est marrant quand-même que le fait de ne pas avoir de quoi finir le mois peut influer sur le moral et la pensée d’une personne… Moi, ça a un effet gélifiant sur mon cerveau. Mais cependant pas suffisamment pour m’empêcher de me demander ce que ça peut donner à l’échelle d’une population entière…
Je ne sais pas trop si je suis clair, là… ?

monique a dit…

ça fait chaud au coeur de retrouver les Zeb' toujours aussi convaincants!

Tu es très clair , Gwen..
Moi aussi , les jours de poche vide, je sens bien que j'ai beaucoup moins de cerveau disponible pour la réflexion...
Alors, oui, à grande échelle, quelle aubaine !

Gwendal a dit…

Ouf ! Ça-y-est ! Mes maigres subsides viennent d’arriver ! Je vais pouvoir respirer…