Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


jeudi 4 juin 2009

Je pétitionne, tu pétitionnes, il pétitionne…


Salut !

Ce n’est pas souvent que je mets en avant une pétition. La dernière fois, si mes souvenirs sont bons, je crois que c’était pour le boycott des JO de Pékin à la télé…
Autant dire que ça remonte aux calendes grecques, ou tout du moins à l’été dernier.

Entre parenthèse, s’il ne fallait retenir qu’une seule avancée sociétale majeure apportée par le net, ce serait peut-être bien celle-ci : La circulation des idées.
Bon, il y a aussi le porno, mais c’est un autre sujet…

Donc, aujourd’hui on est bien obligé de reconnaitre que signer une pétition est bien plus aisé qu’avant. Je me souviens de longues heures passées à poireauter dans la froidure ou sous un cagnard d’enfer à tenter de faire circuler quelques revendications aussi locales que marginales… Ah ! C’était le bon temps !
Oui, c’était le bon temps… En tous cas, même si c’était sympa, il faut bien s’avouer que ça ne marchait pas souvent. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai apposé mon parafe sur une feuille pour ensuite ne plus entendre parler…

Donc, gardons la nostalgie dans un petit coin de notre cœur, et convenons que pour faire passer une idée, une résolution, un engagement, le net ; Il n’y a pas mieux !

Aussi, aujourd’hui, je voudrais vous parler d’une pétition que notre ami Cazo a eu la bonne idée de porter à mon intention.
Il s’agit de faire en sorte d’inscrire la notion même de Service Public au cœur même de notre Constitution. En voici le libellé :


La Charte des services publics

Proposition pour inscrire les services publics dans la Constitution

Le peuple français,
Considérant,
Que la conception et la mise en œuvre des services publics constituent une réalisation essentielle de la République française ;
Que la contribution des services publics aux principes des Droits de l’homme et de la souveraineté nationale est constitutive des valeurs de la République ;
Que les services publics sont le moyen de la réalisation de la devise républicaine de liberté, d’égalité et de fraternité ;
Que parmi les intérêts fondamentaux de la Nation figure la notion de solidarité nationale, garantie notamment par l’existence des services publics ;
Que le fonctionnement efficace des services publics doit donc être assuré fidèlement selon les principes de continuité du service, d’égalité d’accès pour tous les citoyens, de neutralité et de distribution équitable sur l’ensemble du territoire national ;
Que les services publics dans leur contenu doivent garantir les conditions de l’égalité républicaine dans les domaines vitaux pour tous les individus, en ce qui concerne l’accès à l’éducation, à la formation et à l’enseignement supérieur, à un système de santé de haute qualité sans discrimination de revenu ou de patrimoine, à un emploi et à un système de solidarité nationale assurant un niveau de vie compatible avec la dignité humaine, à un développement dynamique et solidaire de l’économie nationale, à la sécurité et à la justice indépendante dans la proximité, à l’information libre et aux moyens de communication physiques et numériques, à la capacité de déplacement sur l’ensemble du territoire national par des transports fiables et accessibles, à l’accès à l’eau et à l’énergie, à un aménagement responsable et durable des territoires et de l’environnement, à des collectivités territoriales assurant une démocratie de proximité et pleinement responsables et autonomes, à une culture libre dans sa création et accessible à tous dans sa diffusion, à l’accès aux pratiques sportives ;

Proclame :

Art. 1er – Les services publics participent pleinement des principes et valeurs que le peuple reconnaît dans la République.

Art. 2 – Toute personne a le droit d’avoir accès aux services publics.

Art. 3 – Il revient à l’Etat d’assurer la mise à disposition pour tous les citoyens de services publics de qualité, et dans l’hypothèse de services publics transférés aux collectivités locales, d’assurer à ces dernières les ressources correspondant à l’exercice effectif de ces services et à leurs évolutions.

Art. 4 – Les principes essentiels des services publics reposent sur l’égal accès de tous les citoyens, l’égal accès sur l’ensemble du territoire, la continuité et la neutralité du service.

Art. 5 – La République française reconnaît et garantit les services publics de l’éducation nationale, de la formation, et de l’enseignement supérieur et de la recherche, de la santé et de l’hôpital, de la sécurité sociale, de l’emploi, de l’accompagnement économique et industriel, de la police, de la justice, de l’information et de l’accès aux moyens de communication physiques et numériques, de l’aménagement des territoires, de l’eau et de l’énergie, de la protection de l’environnement, des transports, de la démocratie de proximité assurée par les collectivités territoriales, de la création et la diffusion artistiques et culturelles, de la pratique des activités sportives..

Art. 6 – Le Gouvernement met en œuvre les politiques de son choix, dans le respect de la souveraineté nationale et de la charge des missions de service public qui lui sont confiées.

Art. 7 – La France s’inspire de son modèle républicain de services publics dans son action à vocation internationale et européenne.


Alors, chers amis, je ne sais pas ce que cette déclaration provoque chez vous, mais je peux dire que chez moi, ça sonne plutôt bien. Tout cela me semble frappé au coin du bon sens comme on dit, et ce n’est pas parce que c’est un socialiste qui la propose que je vais fermer les yeux et les esgourdes.

Aussi, si comme moi vous trouvez que cette idée mérite d’être portée, diffusée, encouragée, n’hésiter pas à m’emboiter le pas et signez cette pétition.

L’objectif avoué est d’atteindre les 4 millions de signataires… Avec mes petits clics je viens d’être le 235563ème signataire. Et vous, vous serez le combientième ?

Pour inscrire les services publics dans la Constitution :

6 commentaires:

Fix a dit…

Signe, signons, signez !!
Sauvons ce qu'il reste à sauver. Tous les pays qui ont privatisé leurs services publics s'en mordu les doigts et ont du renationaliser par la suite !! (http://droit-dans-le-mur.over-blog.com/pages/_AUX_OBSEDES_DE_LA_PRIVATISATION-729249.html)

Et tu as raison, la couverture de Charlie est excellente !! Tout à fait dans l'esprit de "Bal tragique à Colombey" !!!

cazo a dit…

c'est exactement la réflexion que je me suis faite en voyant la couv'. Ceci dit, il y avait des brésiliens, et d'autres personnes non européennes dans le zinc, qui n'auraient donc pas voter pour les européennes...

Puisque je transmets des pétitions (même émanant d'un socialiste, pour vous dire ma largesse d'esprit ;-) !!), en voici une autre:
http://copenhague-2009.com/
pour la bonne cause, également.

Gwendal a dit…

En fait, si l’on veut être « pragmatique » à l’image de l’autre tache, tu comptes le nombre de familles en deuil qui auront autre chose à penser ce dimanche et les 228 sont largement dépassés. Et puis pendant qu’on y est, on rajoute la finale de Roland-Garros, la fête des mères, l’arrivée des beaux jours sur Perros-Guirec… Et on se dirige tout doucement vers les 60% d’abstention !
Ça me fait penser à l’émission d’hier de Ce soir ou jamais, ou Paul Virilio disait quelque-chose à propos d’une civilisation qui s’intéressait plus à l’accident qu’à l’événement. Le pathos tout ça… La Promotion/Propagande du progrès, la communauté d’émotion… http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/index-fr.php?page=emission&id_rubrique=710

cazo a dit…

Hummm... très bon calcul Gwen, je n'y avais pas pensé!

Et puisqu'on parle de ce crash... j'ai quelques nouvelles directes du Brésil où là bas on ne leur dit pas exactement la même chose qu'ici. Une passagère d'un vol aurait vu l'avion se crasher en 6 morceaux dans l'océan. Mon pote qui vit au Brésil et qui vient régulièrement en France (il est ici en ce moment) m'a dit qu'effectivement dans cette zone ça chahuter systématiquement... mais il est étonné qu'il y ait aussi peu de témoignage car la zone est truffée de vols, et qu'en dessous il y a toujours un max de bateaux marchands dans cette zone. Peut-être à cause de l'heure... mais lui trouve ça étonnant. Par ailleurs, au Brésil on dit que l'avion volait très bas, ce qui est complètement anormal.
comme disait Jacques D.
"on nous cache tout, on nous dit rien..."

Fix a dit…

ça se trouve, se sont les américains qui s'entrainaient à tirer des missiles et y en a un qui s'est trompé de cible !!! Et puis un Airbus de moins, ça fait toujours plaisir à Boeing !!

monique a dit…

J'ai signé depuis longtemps la pétition de Vauzelle ..si au moins on peut se compter parmi ceux qui défendent encore quelque chose..!!!

La couv. de Charly, oui..ça m'amuse moyen, mais j'ai pas vraiment envie de rigoler aujourd'hui...demain peut-être...

Il semblerait pourtant que le duo Bayrou / Dany aient fait le spectacle sur la télé publique sans publicité...
J'ai entendu ça sur Canal mais je n'ai pas regardé l'émission..je te dis qu'ils ne me font plus rire !!!