Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


lundi 30 mars 2009

Cent-unième !

Une question se pose à moi en ce lundi pluvieux. Une question qui peut paraitre politiquement peu correcte, mais qui me semble malgré tout essentielle.

Hier, l’ile de Mayotte a choisi par la voix du référendum de rejoindre la république en devenant le 101ème département français.
Bon, à priori quand on est poli, on dit bonjour et on souhaite la bienvenue aux nouveaux arrivants. Surtout quand lesdits arrivants ont souhaité devenir de « vrais » français avec un tel enthousiasme ! Pensez-donc : 95,2% des mahorais on souhaités que Mayotte devienne un département d’outre-mer ! 95,2% ! C’est énorme ! A ce niveau là, ce n’est plus un oui franc et massif, c’est un plébiscite. Même si la participation n’a pas été des plus fameuse (61,02%), on ne peut donc nier ce désir populaire, et donc comme on est poli, on dit bonjour donc à ce nouveau département ultramarin…
Sauf que, et c’est là que réside mon questionnement, je me demande si les mahorais ont bien conscience de ce qui les attend.

Pour parler vrai, je me demande si ces iliens ont bien pris la mesure de ce que cela impliquait que de faire réellement, complètement, partie de la république française.
Pour ma part, je suis persuadé qu’ils n’y ont vu que les avantages mais pas les inconvénients, ou si vous préférez, les droits et pas trop les devoirs.

Je m’explique : Après une période restant à définir les mahorais vont donc pouvoir prétendre aux mêmes minima sociaux que les autres français et donc pouvoir ainsi augmenter leur niveau de vie. Pour exemple, le SMIC qui est pour l’instant de 5 euros et des poussières s’alignera sur celui de la métropole. De même, le RMI, pardon le RSA, assurera la subsistance des familles les plus pauvres… Qui sont, ne nous cachons pas les yeux, pléthore sur cette petite île. Je soupçonne donc que la motivation première du oui à ce référendum est donc d’ordre économique…
Personnellement, je n’ai rien à redire à cela. C’est vrai quoi, franchement, je trouve tout à fait normal qu’une population est le désir de bénéficier des avantages sociaux qu’offre notre pas-si-moche pays.
Mais, là où il y a quand même un truc qui me dérange, c’est que l’île de Mayotte recèle des us et des coutumes qui, à mon sens, ne vont pas très bien avec la conception que je me fais de la république.
Et c’est là que je vais sans doute vous paraitre un brin politiquement incorrect : Je me demande comment une population à 98% musulmane, qui pratique la polygamie et l’excision, qui voit sa vie publique administrée par des cadis, des juges islamiques, qui comprend un tiers d’immigrants illégaux, dont les enfants vont dès leur plus jeune âge dans des écoles coraniques… Je me demande vraiment comment cette population va pouvoir envisager sereinement de se voir appliqué les règles de la république.

Entendons-nous bien. Je ne veux en aucun cas tenir un discours xénophobe et puant. Ce n’est vraiment pas mon genre, et il ne s’agit pas de cela. Je me pose simplement la question de la façon dont on va bien pouvoir instaurer les règles de laïcité et d’égalité qui sont les nôtres, à une population si profondément religieuse.

D’ailleurs, on pourrait également se poser la question de savoir si le gouvernement a bien l’intention d’appliquer la constitution à ce tout nouveau petit bout de France ? Peut-être que, et c’est sans doute ce qu’ont pensés les partisans du oui, peut-être-que la république a l’intention d’accorder un statut particulier aux mahorais ?
Auquel cas, je tiens à vous le dire franchement, je ne suis plus trop d’accord pour être poli et dire bonjour…

Pour moi, la France est une et indivisible. Point barre. Ca ne se discute pas, ça ne s’envisage même pas. Je verrais d’un assez mauvais œil que l’on accorde un statut religieux particulier à Mayotte sous des prétextes culturels aussi anciens soient-ils.

Alors bien sûr j’entends déjà certains me dire que la laïcité c’est le respecte des religions, de toutes les religions. Je ne suis pas d’accord, et je me suis déjà exprimé sur ce sujet pas mal de fois… (Peut-être pas encore sur ce blog, mais rassurez-vous ça viendra !). La vie dans notre république Française ne peut en aucun cas souffrir de se voir mêlée à une quelconque religion. Jamais. Si nos anciens ont eu la présence d’esprit d’instaurer la séparation de l’église et de l’état, ce n’est pas pour rien ! C’est parce que, dès que des croyances imbéciles se piquent de vouloir se mêler de la vie du citoyen, on coure à la catastrophe ! Non mais !

Donc, pour finir, je vais quand même être poli avec nos nouveaux amis et leur souhaiter la bienvenue… Mais, ils ont intérêt à changer radicalement leurs pratiques s’ils veulent que je continu à l’être… Poli, je veux dire. De même, j’espère vraiment que nos édiles ne vont pas renoncer à faire respecter les règles qui régissent notre vivre-ensemble sur ce petit bout de France… Vraiment, ça me ferait mal à ma République !

10 commentaires:

Cécile D. a dit…

Bonjour Gwen!
Au-delà de tes interrogations bien légitimes, penses-tu vraiment que les mahorais aient vraiment choisi? ... Le président Sambi avait lancé un appel aux mahorais (pas aux mercenaires blancs) leur demandant de ne pas aller voter ce qui explique le taux d’absentéisme. La commune de Dzaoudzi-Labattoir a suivi majoritairement l’appel du président Comorien. (le taux de participation : 49,40 %)
En excluant les blancs (qui n’ont rien de mahorais). Le taux de participation des vrais mahorais (des Comoriens Mahorais) ne dépasse pas les 50%.
En parlant des électeurs de Mayotte, la France (le nabo) a voulu tromper son monde.
Je crois surtout que les Mahorais n’ont pas vraiment choisi. .. les électeurs de Mayotte!

cazo a dit…

Je ne peux juger de façon objective leur choix, mais une spécialiste interviewée sur france inter expliquait que cette volonté d'indépendance de Mayotte vis à vis du reste des Comores (4 îles) et de rester française ne date pas d'hier (indépendance non reconnue par l'ONU et l'OUA, qui considèrent Mayotte que comme une île d'un seul état indépendant, la république Islamique des Comores). Mayotte fait donc partie depuis des collectivités territoriales d'outre-mer française. D'apèrs ce que j'ai compris, depuis la population, bien que musulmane, est de moins en moins polygame (pour des raisons économiques plus qu'autre chose), respectent davantage les lois "adaptées" de la république française, et le rôle des cadis de moins en moins pregnants, jouant de plus en plus le rôle de médiateurs sociaux. Pour les reste, il y a une dizaine d'année, la compagne d'un collègue de labo originaire de la Réunion y avait été y vivre quelques années pour des raisons professionnelles, et alors que nous imaginions nous, les métros, que c'était un petit paradis, notre collègue nous expliqua qu'en dehors des attraits d'une île tropicale, c'était plutôt triste, et on s'y emmerdait grave... Compte tenu de ce qui se passe sur les autres îles, et des tentatives répétées de leurs habitants pour émigrer à Mayotte (16000 reconductions rien que l'année dernière) ça ne m'étonne pas qu'ils cherchent à renforcer leur attachement à la France. C'est pas le Pérou, mais c'est pas la Dèche!!!

lucifer ! a dit…

juste pour te rappeler Gwen, que l'Alsace bénéficie d'un statut particulier quant à la religion entre autres .

Pour une fois, tu as la pluie et nous le soleil ... y a une justice quand même à la météo !

Gwendal a dit…

Il est vrai qu’il y a plusieurs aspects géopolitiques que j’ai négligés. Le désir d’unification de l’archipel islamique des Comores, soutenu par l’ONU et l’Union Africaine, en est un. De même, j’ai négligé le désir légitime de la population de Mayotte de se sortir de ce panier de crabes que sont les Comores et son instabilité politique chronique… Mais ce n’était pas le sens du billet. Je voulais vraiment mettre l’accent sur le respect de la laïcité au sein du territoire de la République et de la façon dont on allait pouvoir s’arranger avec les us mahorais…
Lucifer, tu sais bien ce que je pense du concordat ! Une verrue cléricale nauséabonde qui n’a rien à faire chez nous ! Na ! J’ai ma propre définition de la laïcité : Point de religion dans la vie publique et une tolérance vigilante dans la vie privée ! Tolérance pour des raisons médicales bien sûr…La connerie se doit d’être tolérer avec bienveillance, mais avec fermeté. :)

cazo a dit…

Gwendal, j'en suis sûr, tu joues avec les vérifications des mots... Juste au moment où je voulais te dire qu'effectivement pour ce qui est du rapport entre règles religieuse vs. lois de la république, va falloir qu'ils fassent des efforts, on me demande d'écrire "cathodi" ;-) !!... mais il faut bien constater qu'il y a un bon paquet d'ultra-religieux en France qui arrivent à vivre pleinement leur orthodoxie par delà les lois républicaines...
Bon, je vais écrire "cathodi"... faites vos prières!!
"cathodi"...
ne mettez pas des capotes, ça aggrave le risque d'attraper le Sida, puisque le p'tit virus passe à travers, alors que si on en met pas, le p'tit virus en passant par dehors peut attraper un rhume et mourir.. Si!Si!...

lucifer ! a dit…

Gwendal, tu sais aussi que je ne soutiens pas le concordat,et que la religion est une nécéssité périmée pour moi au moins, mais je voulais dire que la laïcité française et républicaine a déjà quelques échancrures ,et que probablement elle devra en tolérer quelques autres pour Mayotte.
A suivre ...

Cécile D. a dit…

et puis pour que tout soit vraiment réglé il faut attendre 2011... Cela dit tu as raison mais comme le dit Lucifer :"la laïcité française et républicaine a déjà quelques échancrures ,et que probablement elle devra en tolérer quelques autres pour Mayotte.."
Par ex: les vacances de NOEL... dans un état vraiment laic on dirait "les vacances de fin d'année"..;idem pour les vacances de pâques..etc...
Quant au concordat, d'accord aussi avec toi!!

Anonyme a dit…

Pour répondre à Cécile, comme prof laïque et fière de l'être, j'ai toujours parlé à mes élèves des vacances d'hiver ( mardi gras ) et de printemps ( Pâques) je n'ai pas pu échapper à l'appellation "Noël" en raison des bouts de choux, trop contents de prononcer le mot magique!

La question que je me pose pour revenir à Mayotte : quel intérêt à la gouvernance française à acquérir ce nouveau département?
Stratégie politique ? industrielle?
car enfin ,on imagine pas que c'est pour offrir aux habitants une vie meilleure ...

mob'

cazo a dit…

P'têt bien que c'est lié au fait qu'on est en train de perdre notre influence sur Djibouti au profit des américains qui viennent de s'y installer... qu'on y est plus en odeur de sainteté, depuis l'assassinat d'un certain magistrat... Je pense que notre intérêt est stratégique au point de vue militaire... c'est plutôt bien placé, non??
et là je dois écrire "comport"... "comme port"... étonnant non??

Anonyme a dit…

Cazo, est-il possible que la vérification des mots est programmée en fonction des mots du texte ?

Pour ce qui est de Mayotte..oui, stratégie militaire sans doute...

mob'