Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


jeudi 22 janvier 2009

Noam Chomsky : Regard critique sur l'Amérique

Vous et moi connaissons Noam Chomsky, et apprécions la clarté de son analyse et le regard critique qu’il porte sur son pays. Et bien, Le Monde.fr a eu l’audace de publier une interview complète du grand homme, une interview que je vous soumets à mon tour…

Chomsky y aborde plusieurs thèmes d’actualité : L’élection d’Obama, qui reste un moindre mal selon lui. Le « racisme occidental » qui empêche l’accession des minorités aux postes à responsabilité. L’illégalité dans laquelle son pays agit depuis des années. Les relations futures entre l’Europe et les Etats-Unis. Et enfin, il analyse les dernières conséquences de la crise financière…

Personnellement, je ne suis pas déçu de constater que mes craintes soient partagées par un autre ! Ça me rassure ! Devant l’engouement obamaniaque, je commençais à douter de mon jugement !

Quelques liens utiles :
Le site du film « Chomsky & Cie ».
Le site de Chomsky.info.



Noam Chomsky, regard critique sur l'Amérique
envoyé par lemondefr

5 commentaires:

cazo a dit…

Merci beaucoup pour cette intervention de Chomsky... Je me rappelle avoir travaillé il y a des années sur ses travaux, et il y avait à boir et à manger... Comme dans ce qu'il dit. C'est son avis, et il est très bien placé pour le développer. Par rapport à Morales et Lula , c'est marrant, j'ai fait le même rapprochement dans un post sur LTL, mais j'ai parlé de Bachelet au Chili au lieu de Morales!! Et sans avoir vu son interview... Là où je ne suis pas d'accord avec lui c'est quand il dit qu'ils n'ont rien vu venir... Ils ont joué avec le feu, sachant très bien qu'ils pouvaient se brûler les doigts, et que la menace était de plus en plus proche!! Mais bon, pour Obama, on verra... Quant à ses conseillers, ça peut-être aussi un choix du style: "vous avez su nous foutre dans la merde, vous en connaissez les raisons, à vous de jouer pour rattraper les erreurs...". Faut voir!! Merci en tout cas pour tes articles qui continuent à nous éclairer!!

azuldelmar a dit…

J'avoue avoir été aussi déboussolée moi aussi. Les médias des fois aident à cette confusion. Il fallait en tout cas, revenir à la source, comme à la sagesse de cet économiste, qui rarement se trompe. Les idéaux et la réalité vont-ils un jour se rassembler quelque part? Alors, je continue à rêver en écoutant la Chica chocolate :) (belle et originale chanson dont je te remercie)

Gwendal a dit…

Chomsky soutient que les financiers ignoraient le risque de crash, pas qu’ils ne l’avaient pas vu venir…
Cela ressemble bien à l’idée que je me fais du libéralisme, de savoir qu’une chose est possible et de l’ignorer superbement par idéologie… Non ? L'effondrement des marchés fait partie des péripéties du libéralisme, et est perçu comme une chose normale, et même dans une certaine mesure, saine.

cazo a dit…

Pendant la crise, les affaires continuent... On spécule à la hausse, mais on achète à la baisse!! comme disait ce businessman américain "j'ai l'impression d'être dans une confiserie où tous les bonbons sont gratuits"... Et le gros de la crise serait à venir!! je ne crois qu'ils l'ignoraient, qu'ils la sous-estimaient éventuellement, mais même ça, je doute. Je crois au contraire que les plus habiles ont pris la mesure de ce qui allait se passer, ont anticipé en tablant sur l'obligation des états à les renflouer... sinon, comment expliquer le comportement des banques après avoir été renflouées: elles continuent comme si rien ne s'était passé! je ne parle pas des escrocs, comme Mardoff, mais des traders, des actifs planqués dans les paradis fiscaux... les seules vraies victimes sont les pauvres et les moyens, les riches n'ont pas tant perdu que ça!!
Au fait Chomsky est il me semble un psycholinguiste de formation. Tiens, Gwendal, je vais t'envoyer un truc expliquant les subprimes de façon très prosaïque et triviale... même moi j'ai compris!!

Anonyme a dit…

Coluche disait, en son temps : "la crise, elle a dix ans, elle peut encore grandir !"
Et évidemment que les économistes savaient ce qui arrivait !
Seulement, comme le dit Cazo, ils savent que les états vont renflouer pour éviter ce qui s'est passé en Argentine...émeutes, révoltes populaires etc...
C'est comme ça qu'ils tiennent les dirigeants par les c...et nous avec!

Ta remarque, Cazo, sur Bachelet et Lula m'avait paru très significative et je vois que Chomsky s'en est inspiré !!!!

Quand je suis un peu parano, un peu pessimiste, je me demande si l'accession des femmes ou des minorités aux pouvoirs ne fait pas seulement que cautionner une sorte de bonne conscience, "l'évènement" servant d' alibi à perpétrer les mêmes politiques, sous le masque du changement et de l'évolution des mentalités.

Pour Obama,le choix de tels conseillers peut être aussi une stratégie pour rassurer ( ou tromper) les tenants du pouvoir économique...et ces ont certainement les mieux placés pour savoir ce qu'il ne faut plus faire!

merci qui ? merci Gwen !

mob'