Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


samedi 17 janvier 2009

Des vœux pieux

Allez go ! Aujourd’hui on va essayer de commenter les vœux aux corps diplomatique. Haut les cœurs !

Donc, voici notre nano-président derrière son pupitre qui commence son discours avec les salutations d’usage aux ministres et aux ambassadeurs présents. On remarquera une salutation un peu plus appuyée que les autres… Envers le Nonce apostolique en France (Si-si ! Sans déconner !), qui venait sans-doute, d’après ce que j’ai compris, d’ouvrir la cérémonie.

Notre petit président de notre petit pays à nous, veut s’occuper cette année de plein de choses. Jugez plutôt :
« Cette année 2009, je l’aborde avec la volonté, la détermination de tout faire, de tout mettre en œuvre pour que notre monde en sorte en ayant retrouvé le chemin de la croissance économique ; en ayant adopté des règles claires et universelles pour réguler la sphère financière ; en ayant approuvé des objectifs ambitieux et indispensables pour limiter les conséquences du réchauffement climatique ; en ayant progressé de façon décisive vers des institutions internationales enfin adaptées au XXIème siècle ; en ayant conclu un accord de paix au Proche-Orient ; en ayant défini les termes d’un règlement durable des crises du Soudan et de la région des Grands Lacs en Afrique. »

Une fois que vous avez lu ça, et bien… Vous savez tout ! Vous savez tout, parce que tout le reste du discours fut consacré à expliquer comment il comptait faire pour arriver à s’occuper de tout ça. En même temps. Avec ses petits bras.

La première partie de ce vaste programme concerne l’aspect « crise financière » du monde… Sarkozy, en fait, nous ressort exactement le discours de Toulon et réaffirme sa volonté de réformer (encore…) la finance mondiale à grand coup de régulations. Pour cela, bien évidemment, il compte sur le soutien du futur/nouveau président élu Barack Obama… Sauf, à mon avis, qu’il risque d’y avoir un petit problème :
En effet, il faut bien se l’avouer, son discours est fortement connoté à gauche, voir antilibéral… Alors j’imagine bien que de l’autre côté de l’Atlantique, ces propositions risquent d’être prises pour les délires d’un dangereux socialiste, ou pire encore, pour les élucubrations d’un communiste échappé de l’asile (forcément).

Ensuite, comme il semblerait que nous soyons au XXIème siècle, les vœux du président seraient que « le nouvel ordre mondial » se munisse des outils appropriés. C'est-à-dire qu’il préconise pour cela l’ouverture du conseil de sécurité de l’ONU à de nouveaux membres permanents issus des pays émergeants. Il y verrait bien des pays africains, sud-américains et arabes… Là encore, même si sa volonté est louable, je doute que nos amis anglo-saxons acceptent de partager leur table ronde avec des révolutionnaires et des mecs qui portent des serviettes sur la tête… Mais bon, on peut toujours rêver ! Là encore, selon Sarko Premier, tout dépendra d’Obama.

Ça, c’était ce que notre PGE souhaiterait que le monde devienne dans l’année qui vient. En ce qui concerne l’attitude de la France : Et bien, on va continuer à discuter avec tout le monde ! Les palestiniens, Israël, la Syrie, l’Iran, l’Iraq, le Pakistan, le Soudan, la Chine, le Rwanda, le Congo, les Iles Kerguelen, et la principauté d’Andorre, et cætera… La France est l’amie de tous et soutient tout le monde ! Et accessoirement, elle est même prête à faire du commerce avec tout le monde !
Bon, d’accord, cette dernière phrase, c’est moi qui l’ai rajoutée… Mais c’est ce que je pense, en fait. Je ne suis pas un va-t-en guerre, mais je suis persuadé que vouloir être gentil avec tout le monde n’est pas une bonne façon de procéder… Au mieux on passe pour un opportuniste, au pire pour un lâche. Il est des moments ou il faut bien dire à un pays : Stop ! Ce que vous faites est inqualifiable ! Je ne vous parle plus et je ne vous achète plus rien ! Na !
C’est peut-être puérilement dit, mais c’est ainsi.

Mais revenons à nos moutons, qui ont presque finis de brouter leur pâturage.
Or donc, le Président Sarkozy décide de finir en beauté et de parler de l’Europe.
Pour lui, 2009 est l’année où l’Europe doit enfin sortir de la crise institutionnelle dans laquelle elle se trouve. Là, bien sûr, vous aurez compris qu’il fait allusion à l’adoption du mini-traité sur la constitution, et au NON irlandais. Un NON, qui devrait selon lui, assez vite se transformer en OUI d’ici le deuxième semestre. Enfin, c’est ce qu’il croit. Car le président est un croyant, il faut le savoir.
Il a aussi parlé de la guerre du gaz qui oppose la Russie à l’Ukraine. Dans cette histoire, pour lui, chacun doit se comporter correctement dans les limites des contrats commerciaux qui sont passés entre l’Europe et les deux pays concernés… Ce qui veut dire en clair : Arrêtez vos conneries, et pensez aux clients ! Sauf, qu’en l’occurrence les clients, c’est nous, n’ont pas la possibilité de s’approvisionner ailleurs. Donc, on s’en tape des clients. N’importe commet ils seront toujours là.

Voilà donc, en gros et en vachement résumé ce qu’a dit notre zébulon court sur patte.

L’impression que me donne cette allocution est assez nuancée, je me dois de l’admettre. D’un côté j’aime assez cette volonté affirmée de réformer les institutions financières mondiales. Il faut bien dire que tout ce qui peut brider un tant soit peu les excès d’un libéralisme échevelé, n’est pas forcément pour me déplaire… Mais d’un autre côté, je doute fortement que les vœux de Sarkozy en ce sens, soient réalistes. Vouloir instiller de la morale dans un système qui par essence fonctionne sur l’absence de morale… revient à vouloir apprendre à un âne à voler. C’est pas possible. (Sauf à Gonfaron dans le Var… Mais bon, c’est pas le sujet).

De même, je trouve l’attitude opportuniste, lui dirait pragmatique, de notre Président Glorieusement Elu, des plus détestable. Autant j’ai toujours considéré que le France avait le devoir de prôner de par le monde les valeurs d’humanisme qui sont sensées être les siennes, autant je n’arrive pas à imaginer Sarko le faire pour autre chose que gagner des parts de marché. C’est sans doute un parti pris, mais je n’ai pas confiance en lui, c’est tout.

Enfin, j’ai noté un concept totalement absent de ce discours. Celui des droits de l’homme. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir tendu l’oreille, ni même d’avoir lu l’équivalent pdf du discours, mais nulle part il n’est question des droits de l’homme. Nulle part.
J’en déduis donc, que cet aspect de notre politique étrangère est dorénavant exclu…

Bon, je vous laisse. Faut que j’aille pleurer sur mes illusions perdues.

20 commentaires:

Leptitbenji a dit…

"Il est des moments où il faut bien dire à un pays : Stop ! Ce que vous faites est inqualifiable ! Je ne vous parle plus et je ne vous achète plus rien !"
Parce que l'Etat chinois conduit son pays comme une dictature, nous ne devrions ni parler ni échanger avec la Chine?
Les Chinois gagnent leur vie (des salaires de misère, dans de sales conditions, mais ils gagnent tout de même un peu d'argent) grâce aux exportations de l'industrie du pays. Si nous nous mettons à boycotter tous les produits chinois (même au nom de justes causes tels que les droits de l'homme ou les droits sociaux), nul doute que la misère se développera encore plus là-bas, ce qui n'a que peu de chance d'aboutir à une démocratisation du régime.
Je ne crois pas que dans cette affaire les Etats étrangers aient une quelconque influence (et je ne crois pas non plus que Sarkozy doive aller signer en personne des contrats purement commerciaux). La réponse vient à mon avis plutôt d'institutions internationales impartiales telles l'ONU et l'OMC qui pourraient imposer des nouvelles règles et conditions (salaire décent, droit de se syndiquer, droit de grêve, etc.) aux pays voulant tirer profit du commerce mondial.

Cécile D. a dit…

A ce propos avez-vs vu sur FR3 jeudi soir ds l'émission de Taddéi les 4 philosophes dont Michel Honfray qui s'exprimaient sur l'avenir de L'occident?
Passionnant!
Quand la chine s'éveillera " disait Alain Peyrefitte..

ah! au fait, Gwen, les québécois n'aiment pas non plus le fromage qui pue! :)s

cazo a dit…

Benito Sarko fait du Chichi!! De beaux discours, et des actes à l'opposé... rien ne change. Il suffit de voir quels pays et quels chefs d'état il a reçu en grandes pompes (à talonnettes) une fois élu pour juger de ce que valent ces voeux pieux... Et puis les voeux, c'est comme ceux que l'on fait quand on voit passer une étoile filante, avec les résultats que chacun connaît!!
Cécile, chaque fois que je suis allé au Québec, j'ai eu droit à un accueil avec vins et fromages (de chez eux!!)... et j'en connais qui ne détestent pas les fromages qui puent, au point de ramener chez eux des Cabécous (petits fromages de chèvre du lot) planqués dans leurs valises, avec les désagréments que l'on peut imaginer une fois arrivés à bon port au niveau du parfum des vêtements... Quand on est capable de manger de la poutine, on est capable de beaucoup de chose!!! ;)

cazo a dit…

Ah, et puis quand le nain gaulois de hongrie compte sur le soutien de Barack Hussein Obama pour réaliser le changement du monde qu'il dit vouloir, il incarne bien le coq gaulois persuadé les pattes dans le fumier que quand il chante il fait lever le soleil!! Obama n'a pas besoin de sarko, lui, pour influer sur le monde... J'espère que Sarko se verra décerner le golden globe de la modestie, l'Oscar de l'humilité, car franchement, dans l'univers, personne d'autre que lui ne le mérite!!

Pseudo a dit…

mmmmmmmmm…

Je ne sais trop quoi dire, si ce n'est que le pays avec lequel il faut dire stop est a mon avis israel et non la chine(meme si).
C'est vrai que cette question est délicate.
Comment faire changer les choses avec le moins de malheur.

La force armée, bof, boycot, bah bof aussi, quoi que, a partir du moment ou il est pas total…
Il suffit simplement de revenir a un équilibre la france produit ce qu'elle sait faire la chine aussi et on échange, basta.
Apres ya pas photo, faut trouver un moyen de permettre au chinois de se défendre, intellectuellement jveux dire, qu'il aient acces a l'info, l'histoire etc sans se taper soit la censure soit la propagande.

Bon mais sinon là encore, on en revient toujours au fait de balayer devant sa porte avant histoire d'etre crédible…
Non seulement ya du taff, mais en plus résident là il nous en rajoute encore.

Bref, sinon, tu lui fais pas confiance?
Tiens donc, je me demande bien pourquoi ^_^
Fais attention quand meme Gwen, tu commencerais presque a le pensé sincère rien qu'a te voir te poser la question…

azuldelmar a dit…

Bonjour Gwendal: je t'ai taggé sur azuldelmar pour parler sur l'optimisme. Bon week-end!!!

Gwendal a dit…

@Le Ptibenji : Lorsque je parlais de pays, je parlais bien sûr des gouvernements. Les peuples, hélas, n’y sont pour rien… Je crois en la primauté des principes sur les contingences commerciales. Et quand tu dis que l’ONU ou l’OMC, pourraient imposer des nouvelles règles et conditions… Comment le feraient elles sinon à grand coup de boycott, de chantage et autres pressions commerciales ?
@Cécile D : Non, je ne l’ai pas vu, mais je l’ai trouvé sur le net http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/index-fr.php?page=emission&date=2009-01-14
Je vais donc m’y mettre. Sinon on peut toujours organiser un trafic de Roquefort à partir de la Martinique, via Cuba et Miami… Ou bien à partir de Cayenne, par la route jusqu’à Los Angeles ? Le temps qu’ils arrivent à destination, ils seront fait à cœur !
@Cazo : C’est clair que dans sa conception des choses, c’est à Obama de rejoindre les positions de Sarkozy, et non l’inverse… Peut-être qu’un jour sa tête va éclater, à force de se prendre pour le nombril du monde ?
@Pseudo : Je prône d’abord et avant tout une autosuffisance des pays. Si l’on avait pas pris l’habitude de délocaliser nos production, on ne serait pas obligé de s’assoir sur notre honneur et de faire des courbettes aux dictatures. Mais rassures toi, je ne vais pas virer Sarkosiste ! Je me pose la question de sa crédibilité par pur réflex cartésien…

Leptitbenji a dit…

@Gwendal,
Même si ça pouvait être utile pour faire changer les choses en Chine, il est matériellement impossible aujourd'hui de se passer des produits chinois à moins de relancer en France la production de vieilles filières industrielles qui produiraient des biens très chers par rapport aux biens chinois, ce qui serait assez peu favorable à notre porte-monnaie et donc à l'économie en général.
Et puis, j'insiste, quel serait pour un chinois moyen l'aspect positif d'un boycott français des produits chinois? Hormis la perte de son job, je ne vois pas.
L'OMC, qui a pour but de favoriser les échanges mondiaux en faisant reculer les barrières au commerce, et qui a un véritable pouvoir judiciaire sur les Etats à travers l'ORD, pourrait par exemple prendre en compte les conditions de travail dans ses jugements : l'OMC refuse que des pays subventionnent leur industrie (exemple type : la PAC en Europe) et condamne les pays qui le font; elles pourraient donc aussi s'intéresser au fait que les travailleurs chinois sont sous-payés et n'ont aucun droit. Cela pourrait obliger la Chine a changé certaines de ses habitudes, sans pour autant utiliser la menace du boycott qui est irréalisable et n'est souhaitable ni pour les uns (les Chinois) ni pour les autres (les Européens notamment).
Désolé de faire si long pour un commentaire mais ce sujet m'inspire.

cazo a dit…

Je crois que c'est à chacun de favoriser certains achats de proximité. De plus, le rôle de l'OMC est tout ce qu'il y a de plus relatif!! Les USA s'appuient sur les règles édictées par l'OMC pour obliger un pays à ouvrir ses frontières pour ses produits, mais s'assoient allègrement dessus quand un pays veut pénétrer le marché intérieur américain. D'ailleurs, selon l'OMC, la taxation de 300% d'un produit comme le Roquefort est interdite!! Pour ce qui est de la Chine, n'oublions pas que ce sont les usines occidentales qui installées en Chine nous revendent au prix fort des produits fabriqués à bas coût là-bas. Les produits chinois de Chine sont régulièrement stoppés par nos douanes pour non conformité! Et lorsque toutes nos usines seront là bas, les français n'auront même plus assez de pognon pour acheter les produits qu'elles y fabriqueront, et on sera devenu un pays tellement pauvre, qu'au final les entreprises du monde entier viendront fabriquer en france des produits à bas coûts. Ceci dit, il y a de plus en plus de boîtes qui commencent à se dire que délocaliser, c'est pas forcément un bon plan... parce qu'en Chine, d'ici peu, ça risque de bouger!!

Gwendal a dit…

Rassures-toi Benji, tu peux être aussi long que tu veux chez moi. Y’a pas de souci. C’est à ça que sert ce blog, à échanger.
J’entends bien ce que tu nous dis, et il est compliqué de ne pas pénaliser le peuple d’un gouvernement félon
Mais tu l’as dis toi-même, l’OMC est là pour favoriser les échanges mondiaux en faisant reculer les barrières au commerce… En clair, son boulot c’est de défendre les règles, ou l’absence de règles, du libéralisme. Introduire des considérations humaines, ou bien des critères de bonne gouvernance, serait en opposition avec son but premier. Non ?
Mais Cazo a raison. Ce sont nos usines qui sont là-bas. Ce sont nos chefs d’entreprise occidentaux qui portent la responsabilité de tout ça. Peut-être que si on arrêtait de profiter d’une main-d’œuvre bon marché dans un autre pays, on relancerait l’emploi en France, et on apprendrait à payer un produit à sa juste valeur… Et par là même, apprendre à s’en passer.

Leptitbenji a dit…

@Cazo et Gwen,
Tous les emplois français ne sont pas délocalisables, loin de là, puisque notre économie est de plus en plus tertiarisée (même dans certains pans de l'industrie, nous pouvons rester compétitifs malgré les différences de salaires). Et puis, le montant des IDE vers la France nous montre bien que la France a de vrais atouts, en terme de productivité et d'infrastructures notamment, ce dont ne disposent pas les pays émergeants.
Et puis, avant que la France soit un pays pauvre et la Chine, l'Inde, et tous les autres pays du Sud des pays riches, on a le temps de voir les choses venir! Il n'y a qu'à voir les PIB/habitant : la France est à 35000 dollars par habitant quand la Chine est à moins de 9000 dollars. L'avenir n'est pas tout noir, et la Chine n'est pas qu'une menace!
J'ajoute enfin que l'OMC défend le libre-échange plus que le libéralisme, ce qui ne me semble pas particulièrement condamnable : on encourage chaque pays à produire ce pour quoi il est le meilleur et à importer ce pour quoi il n'a aucun avantage comparatif. Bref, la France vend des avions, du luxe et des services à la Chine ; la Chine nous vend du high-tech et des vêtements...

cazo a dit…

Le High tech chinois c'est du toc... en particulier les composants électroniques. Rien à voir avec ce que produit la Corée, Taïwan (qui n'est pas vraiment la Chine, malgré tout), et le Japon - même si eux-mêmes on parfois tendance à se laisser attirer par les sirènes de la production à bas coût - Mais c'est sûr que jamais les Chinois ne produiront du Brebis de la vallée d'Ossau, le Laruns, le meilleur fromage au monde!!

Cécile D. a dit…

@ Cazo
vi vi je sais bien que les habitants québécois l'aime le fromage qui pue , sauf que la loi fédérale n'en veut pas ... et même si maintenant on en trouve ds les boulangeries tenues par des français il est très très cher!!!
Bon mais on n'va pas en faire un fromage non plus! :)s
@Gwendal
je ne sais plus si c'était merc ou jeudi l'émission...

cazo a dit…

Tiens, justement, savez-vous qu'aux USA on produit du fromage au lait cru?... Qu'il n'a jamais été question dans les lois européennes d'interdire les fromages au lait cru, que c'est uniquement de la propagande des industries laitières pour niquer les fromages artisanaux pour s'octroyer l'ensemble de la production des fromages. Et qu'en plus, la production industrielle de fromages au lait pasteurisé génère plus de risques pour la santé publique que la fabrication artisanale?... Sûrement si vous avez vu l'excellent doc diffusé naguère sur l'industrie laitière dont malheureusement je ne me rappelle plus le nom. Au fait, en ce moment, sur canal, un autre doc excellent "alerte dans nos assiettes", rediffusé à 3h du mat sur la 13 et que je vais enregistrer pour que mes mouflets comprennent le monde dans lequel on vit!!

Gwendal a dit…

J’ai vu ! C’est un excellent reportage avec Périco Légasse. Voici un lien qui décrit la chose : http://programmes.france3.fr/documentaires/index-fr.php?id_article=82&page=documentaires-archives-articles-detailles3
Et voici un excellent article qui décrit bien la polémique que suscita le film et la sencure qui suivit. http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/2008/01/08/7490072.html

cazo a dit…

Merci Gwen... Si t'étais pas là, faudrait t'inventer!!!

Pseudo a dit…

Pareil, vu ce reportage, tres bon!

Quand aux délocalisations, il va bien falloir de toute facon se remettre a de al production local, sans ca paye ta pollution…

cazo a dit…

A propos d'Obama:
Gwen, je suis d'accord avec toi pour la com'. Ceci dit, as-tu vu le reportage consacré à Obama dans envoyé spécial? Il est beaucoup plus crédible que je ne pensais, et les états-Unis n'ont pas eu de type de cette envergure à leur tête depuis très, très longtemps...
depuis Roosevelt, en fait!!

Gwendal a dit…

Salut Cazo !
Non, je n’ai pas vu le reportage… Mais bon, ce qui a suscité ma réflexion ci-contre sur l’Obaverdose, c’est que j’ai vu comment son investiture est orchestrée autour de symboles et de valeurs qui, à mon avis, ne sont pas les siennes. Pas encore en tous cas. Pour mériter d’être comparé à Lincoln ou King, il faut avoir agi en ce sens. De la promo sur un « peut-être » me laisse perplexe… De plus son attitude me laisse à penser qu’il n’est pas à la hauteur des espérances que les peuples ont mis en lui. Le laisser-faire à Gaza, la nomination de néocons notoires dans son cabinet… Tout cela ne présage rien de bon.

cazo a dit…

Gwen, ça me rappelle le virage opéré naguère par Tonton quant il a vu la tournure que prenait les événements suite au premier gouvernement socialo-coco de 81. Les tenants économiques étaienten train de torpiller allègrement l'état et de nous plonger dans une merdre noire... il fallait les rassurer par des nominations moins conflictuelles, moins flippantes. Obama, selon ce que j'ai retenu de son parcours, est d'une intelligence supérieure à tous ses prédécesseurs, et bien plus intègre. Il est obligé de procéder ainsi pour ne pas se faire flinguer (au propre et au figuré)dès son investiture. On verra après ce qu'il (en) fait. La com américaine est toujours grandiloquente, mais ça ne signifie pas grand chose. Wait and see!!