Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


mercredi 8 octobre 2008

J'suis sec !

Je sais… Cela va faire une semaine que je n’ai rien publié et franchement, ça me culpabilise un peu. Je sais bien qu’il ne faut pas, que ce qui compte c’est que, d’abords et avant tout, je me fasse plaisir. Je sais… Mais bon, depuis une semaine il ne se passe rien qui m’interpelle plus que ça. J’y suis pour rien !

La crise est là. Les bourses bondissent et rebondissent de lundis noirs en lundis noirs, l’immobilier s’effondre, les français ont peur de devenir SDF…
Bref, la bête meurt, mais elle prend son temps la salope ! Mais va-t-elle vraiment mourir ? Des fois je me demande… La connerie universelle qui régit notre monde fera peut-être que les hommes resteront dans ce système à bout de souffle… Pourquoi ? Ben, parce que c’est plus simple. C’est pas parfait, la preuve, mais au moins ça n’est rien en comparaison de la terreur qu’inspire la création d’un système entièrement nouveau, plus juste, plus responsable… L’inconnu fait toujours peur.
Ailleurs on continu à se faire la guerre, à foutre des gens en prison pour délit de cerveau… Par exemple en Algérie, quatre ans de prison ferme pour avoir mangé pendant le ramadan ! Vlan ! En plein dans les libertés !
Aïe !
C’est drôle, avec le temps j’ai l’impression d’avoir moins mal… Comme quoi, on s’habitue à tout.
Sinon, le Prix Nobel de médecine vient d’être décerné conjointement à deux français ; Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier, pour leur découverte du virus de sida ! Eh les mecs, c’était il y a 25 ans ! Faudrait voir à être sur le coup là ! On aurait préféré qu’ils récompensent la découverte d’un vaccin ou d’un traitement efficace… Mais non, c’est pas pour tout de suite. Trop cher qu’ils disent. Ou plutôt, qui ne rapporte pas assez. Vous voyez la nuance ? Encore une conséquence de la loi du marché et du libéralisme économique… Comme quoi, tout est lié finalement.

Moi, en se moment, j’aimerais bien me retrouver sur un voilier au mouillage dans une Crique bien protégée. Une provision de pate, un harpon, quelques hameçons et de l’huile d’olive. Du tabac pour ma pipe aussi… Ben oui, ça serait bien… Mais pour avoir tout ça, il me faut encore participer au système et payer en euros sonnants et trébuchants la base même de mon rêve. Et quand j’aurais plus de tabac ? Je fais comment ? On n’en sortira pas…
Au moins, les couchés de soleil, eux seront gratuits !

Allez ! Bonne journée quand même !

10 commentaires:

Hélène H a dit…

Ah oui je suis d'accord avec toi, Gwendal ! Tout de même ça manque un peu de crudité ton régime solitaire lol

Gwendal a dit…

Salut Hélène! Ça faisait longtemps!
Les fruits et les légumes, c'est tout le problème sur un bateau... A moins, bien sûr, que ladite crique soit celle d'une ile généreusement pourvue de poireaux sauvages, de melon d'eau, de cocotiers et autres manguiers ! Auquel cas, une petite ballade hebdomadaire, et hop!

Hélène h a dit…

Ah bon d'accord ! ;o)

Pseudo a dit…

Et pourtant...

N'importe qui de "normalement constitué" et un minimum lucide se rend bien compte a present que ce systeme fait parti des pire systeme qui puissent exister...

Un systeme qui se fiche de tuer ou de laisser mourir des personne juste pour de l'argent, un syteme qui vie même directement sur le malheur et la pauvreté de la population.

Alors oui, l'inconnu peut faire peur, mais cela depend comment on est et comment on le prend, moi chui plutot curieux et j'en veux, encore et toujours, j'aime réfléchir, crée, inventer de nouvelle choses etc etc

Et je pense que beaucoup de monde aimerait aussi si ils prenait le temps d'y goutter au moins une fois.

Alors, quoi de mieux comme occasion que celle ou le syteme actuel se casse la gueule lui même pour réfléchir et commencer d'en crée un autre?

Même si c'est souvent dans des cas extrême qu'il faut attendre et que l'ont peut avoir le meilleur(comme le pire) j'ai quand même envie d'anticiper un petit peu la chose :)

Je peux me tromper, mais j'ai quand même l'impression que les gens commencent vraiment a changer, a ouvrir les yeux et peut etre, a aller dans le bon sens.

Pour finir voici 2 petit liens


http://www.dailymotion.com/video/x6zbwx_olivier-besancenot_news


http://www.dailymotion.com/video/x6z9v4_besancenot-discours-de-pessac-04102_news

Gwendal a dit…

C’est clair que s’il y a bien une occasion à ne pas rater pour changer les choses, c’est bien celle-ci ! Mais parfois quand j’entends les gens s’exprimer, l’esprit dans lequel les mesures de sauvetage sont prises, je me dis que ces gens sont aveugles et sourds. Ils veulent sauver le capitalisme mais refusent de remettre en question le fondement même de ce capitalisme

Monique a dit…

On n' irradique pas la peur comme ça, surtout quand elle est savamment entretenue par ceux qui en font commerce!

Il doit y avoir un lien entre le culte de l'argent et la peur de la mort. Faudrait demander à un psy.

Car dans nos sociétés occidentales où l'on cultive la longévité à tout prix, où la vieillesse parait être une maladie honteuse...

Cette obsession de l'accumulation de biens matériels, au détriment de la justice sociale, de la santé de la planète..a quelque chose de malsain et de morbide !

L'Humain aujourd'hui n'accepte plus sa condition.
Il voudrait être dieu, immortel, tout puissant...
Et voilà où ça nous mène!

edou a dit…

@monique, pseudo et gwendal.

Une conversation banale que j'ai eu hier matin avec ma boulangère en allant chercher mon pain :

Moi :"- Une grosse boule, svp
Elle : - voilà. Je ne peux pas vous la trancher car elle est encore chaude."
- Ce n'est pas grave, je ne demande jamais tranché car j'ai un couteau et je sais m'en servir, je n'ai pas besoin qu'on me tranche mon pain.
- Oh ! Vous savez, c'est rare les gens comme vous ! Presque tout le monde veut qu'on lui tranche son pain. J'ai même vu des gens refuser d'acheter leur pain lorsque la machine est tombée en panne ! Certains m'ont dit, alors que je leur disais qu'ils pouvaient utiliser leur couteau, qu'ils ne savaient pas s'en servir !
- vous rajouterez une baguette, svp... bien cuite. Mais pour les baguettes, les gens ne vous demandent tout de même pas de leur trancher ?
- pareil ! Comme ça, ils préparent tant de tranches pour le matin, tant de tranches pour le midi, etc.
Pour la cuisson, c'est pareil ! Les clients préfèrent le pain pas trop cuit : "sinon la croute abime les gencives de mes enfants"
Moi, désabusé : - Pauvre monde !

C'est à désespérer de se battre pour améliorer les conditions de vie de ce monde égoïste !

En guise de conclusion et au sujet de la crise, voici un proverbe chinois :
"Ne te bats pas contre ton ennemi. Assieds-toi au bord de la rivière et un jour ou l'autre, tu verras son cadavre passer."

cazo a dit…

tout ça c'est bien joli, mais où est donc passé tetrao urogalus??...

Gwendal a dit…

Tretrao Urogalus... Mouais... Là aussi je suis sec... Mais ça va viendre ! Une amie, il y a peu, me faisait remarquer le peu d'intérêt que je pouvais avoir pour les choses obligatoires... Mais ne vous inquiétez pas, ça viendra bien un jour !

Lucie a dit…

Incroyable, le discours de la boulangère, Cazo ! Nous sommes devenus des handicapés de l'autonomie et de la sagesse !
Mob, je crois que tu as raison : accumulation, peur de perdre, peur de se perdre, peur de mourir ...
Mon p'tit Gwendy, lâche un peu tes légumes et respire un bon coup l'air marin ! Il nourrit autant que l'amitié qui nous unit .
On s'aime . On t'aime .