Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


lundi 25 août 2008

Ouf ! C’est fini…

Et bien ça-y-est ! C’est fini ! Les Jeux Olympiques de Pékin sont bel et bien terminés. Comme prévu, on a eut droit à une avalanche de promotion de ce qui ce fait de pire dans la nature humaine. La compétition, le marketing publicitaire, la promotion d’un nationalisme chinois exacerbé. Bref, que des motivations qui me font gerber. Donc, autant vous dire que je ne suis pas fâché que cela soit fini.

Par contre, il est un point qui me fâche particulièrement. Comme certains autres, j’avais espéré que les sportifs étaient des hommes et des femmes ayant en plus de leurs muscles, un cerveau. Ou, tout du moins, une conscience politique. Il m’apparait que ce n’est, hélas, pas le cas. Aucune manifestation de protestation. Rien, quedalle, peau d’zob… C’est à pleurer de la nature humaine. Il y a bien eut lieu quelques petites revendications en dehors des stades. Des manifestations aussi sporadiques que rapidement étouffées par une police omniprésente. Mais force est de constater que la dictature a gagné son vaste programme publicitaire. La chine a gagné cette manche et le monde le lui reconnait volontiers. Dans la presse, ce ne sont que félicitations dithyrambiques sur une organisation sans tâche, sur la beauté des cérémonies, la modernité des installations… Bref, on ne parle que de ce qui est visible. Le tape-à-l’œil. Et c’est finalement ce qui restera de ces jeux : De la poudre aux yeux, bien aveuglante.

Le président du CIO, Jacques Rogge, se déclarait hier content des effets positifs que les jeux ont eut sur la Chine… Des effets sur le long terme, précise t’il. Pour lui, la graine de la démocratie a été plantée en ce mois d’aout, mais elle devra sans doute attendre bien longtemps avant de germer. Je serais moins optimiste que ce monsieur…

Les chinois ont promis que les mesures écologiques prisent lors des jeux perdureraient. C'est-à-dire que les usines intra-muros fermées pour l’occasion, ne rouvriraient pas. Là, je n’y crois pas un seul instant. Car déjà la crise systémique globale frappe durement le pays, un temps épargné par un dumping gouvernemental uniquement axé sur la promotion des JO. L’inflation devient galopante (6,5% en aout) et après l’alimentaire se propage aux matières premières touchant l’industrie. Les 40 milliards de dollars qu’auront coutés ses jeux vont dangereusement manquer dans les mois à venir, et le gouvernement chinois envisage déjà d’injecter entre 40 à 50 milliards supplémentaires dans un plan de relance qui ne servira certainement à rien. Comme prévu par le think-tank Europe2020, la crise fera chuter l’empire chinois comme elle écrasera l’empire américain.

Les jeux olympiques étaient, dans l’esprit du baron de Coubertin, une façon de promouvoir un esprit de paix et de fraternité. C’était il y a longtemps, et maintenant les jeux ne promeuvent que le capitalisme outrancier et les marchands de sodas… Triste réalité.

Pourtant ce matin, je me dis que, peut-être, une fois que l’économie mondiale se sera autodétruite, des hommes reprendront le flambeau de l’olympisme pour revenir à des valeurs plus universelles. Peut-être…

14 commentaires:

cécile a dit…

Bonjour Gwen,
et oui, ne rêvons pas,c'est ainsi, il ne fallait pas en attendre davantage... la manipulation se poursuit et pire, s'intensifie...elle est grossière certes, mais elle parvient quand même à endormir le plus grand nombre! c'est pourquoi, comme toi, il nous faut rester éveillé à défaut de pouvoir agir!
Avant Pierre de Coubertin, en 884 avant J-C, après avoir consulté la Pythie de Delphes, Iphitos, roi d'Elis, soucieux de remédier aux guerres fratricides qui déchiraient la péninsule, décida d'instaurer les jeux dans la ville sacrée d' Olympie. En accord avec Lycurgue, roi de Sparte, il imposa une trève des armes entre les 2 cités pendant toute la durée des festivités, appelées les "Olympiques"...

Voilà, c'est pareil, c'était juste une trève... et encore pendant cette courte trève, il a certainement dû se passer des faits inacceptables mais nous ne le saurons pas ou alors bien plus tard.

Lucie a dit…

Faut pas être trop pressé, Gwendal, les meilleures victoires sont celles qui sont longuement mûries .
Quant aux victoires tape à l'oeil, il y a toujours le revers de la médaille (si j'ose dire ...) .
Ca peut prendre quelques minutes pour convaincre un seul individu mais quand ils sont des millions ...!

Fix a dit…

Tu pars d'un très mauvais postulat. La possession d'un cerveau est incompatible avec le sport de haut niveau. Regarde juste le rugby depuis qu'il sont devenus professionnels !
Quand à l'écologie, c'est aussi complètement incompatible avec l'économie de marché. Vu qu'il ne faudrait plus consommer pour ne pas dégager des gaz à effets de serre....
Tu manges des oignons, tu pètes .... CQFD

Monique a dit…

Oui Cécile, il n'y eut pas de trève puisque pendant ces Olympies là, la Géeorgie a attaqué l'Ossetie du Sud, puis les russes, venus à la rescousse , ont massacré, pillé, vandalisé et occupé la Géorgie..
Vive la trève Olympique!
C'est bien d'en rappeler l'origine, j'y pensais moi aussi en écoutant se congratuler nos marchands de soupe aux infos.

Je voudrais pas casser l'ambiance, mais pou rmoi , nous avons déjà franchi le point de non retour en matière d'écologie.
Pour éviter la disparition de l'espèce humaine, il faudrait stopper tout de suite les systèmes économiques actuels, comme dit Fix...
Donc , une prise de conscience et une révolution culturelle mondiale.
Wait and see !

Fix a dit…

Cher Monique, commence alors ton jeûne tout de suite. Désolé de te dire cela, mais plus de viande et de produits lactés car les vaches ça pètent, plus fruits et légumes qui poussent sous serre chauffés au fuel et plus de camion pour les transporter. Je passerai sur le fait qu'il faudra dormir à la belle étoile car les maisons sont de grosses consommatrices d'énergie, ne plus se laver car l'eau propre va devenir un bien de plus en plus rare. Tu ne pourras même pas me dire ce que tu en penses car il n'y aura plus internet non plus.
Et puis tu sais, je pense que la Terre se passera très bien des hommes en fin de compte !!!!!

Gwendal a dit…

Avec le temps il est toujours possible, et facile, de dire que nous aurions dû faire autrement… Surtout lorsque moult et moult personnes ont crié au loup en temps et en heure. Ce qu’il faut, c’est changer nos habitudes maintenant. Ou demain. Mais en tout cas, le faire ! Et non pas faire comme les amerloques, promettre de changer pour 2050 ! Je me rassure en me disant que lorsque tout aura pété, ceux qui reconstruiront ne pourrons faire autrement que de prendre l’écologie en compte.

cazo a dit…

C'est avec des grains de sable que l'on bâtit des monuments... alors soyons des grains de sable d'une nouvelle humanité, même si jamais l'édifice ne sera construit, même si les vices de construction ne peuvent être rattrapés. qu'est-ce qu'on a à perdre ?...
Gwendal, je te sens en colère... toi, t'as pas pas pris ta dose de narcolympique... c'est pas bien ça, de garder les yeux ouverts!!. Toutefois, le père lamorale que je suis parfois, te dira qu'il ya des états et des citoyens aux états-unis dont la volonté et la puissance écologique sont bien plus efficaces, bien plus en avance que nos gargarisations pseudo intellectuelles d'écologistes de salon - je ne parle pas de toi, ni de vous, ni de moi, mais des autres, bien entendu ;) - et à l'heure où nous parlons, des quartiers entiers de Los Angeles (ou san francisco) fonctionnent à l'énergie renouvable et aux toilettes sèches, des citoyens attaquent des lobbys industriels puissants et arrivent à gagner leurs procès: je ne crois pas qu'on en soit encore là en france, et les amendements concernant les recours des consommateurs ont été envoyées ad patres!! de toute façon, la seule façon d'infléchir la tendance, c'est d'agir ici et maintenant, dans nos propres comportements, autant qu'on peut.

cazo a dit…

Et puisqu'on en parle:
http://www.dailymotion.com:80/video/x66qcw_le-codex-alimentarius_news
Bon visionnage...

Monique a dit…

Le problème Cazo c'est que ce qu'on imite en Europe chez les américains,c'est plutot la fumeuse lutte anti terroriste, les shows bling bling,et le culte du pognon facile...
Mais je suis assez d'accord avec la politique "grain de sable" ou "fourmi"..en attendant la fin du monde.
Avez vous lu le bouquin d' Yves PACCALET : "lhumanité disparaitra . Bon débarras!" ( arthaud)
Tout est dit et bien dit!
(à déconseiller par dimanche pluvieux seul à la maison)

Gwendal a dit…

D’habitude je suis plutôt réticent à accueillir ce qui vient d’outre-Atlantique. Mais en ce qui concerne la possibilité d’un recours collectif pour s’attaquer aux grandes puissances financières, j’adhère tel la moule à son rocher.
Cependant, Cazo, je reconnais aisément que le silence assourdissant des athlètes m’a quelque peu énervé. J’avais le secret espoir que l’on pourrait assister à quelques manifestations de solidarité de leurs parts… C’est mon côté naïf d’encore jeune troubadour enamouré de l’humanité. J’assume.

cazo a dit…

Le pire, Monique, c'est qu'on importe même - et surtout - ce qui n'a pas marché là-bas, et alors même que les américains renoncent ou font marche arrière sur ces dispositions!! j'aime bien ce côté pragmatique de la culture américaine... De toute façon, en france, cela fait longtemps que les décisions politiques visent le bénéfice d'une petite minorité au détriment de la collectivité.
Pour info: le budget de la seule université d'Harvard équivaut au budget de la recherche et de l'enseignement supérieur français... on perçoit le décalage!

Allez Gwendal, il se peut que quelques athlètes aient eu le courage de manifester leur désapprobation, et que l'on en ait rien su, censure oblige. Peut-être certains sont même allés jusqu'à ne pas se qualifier exprès pour dire non aux "méchants chinois pas gentils"!!
Et que dire de tous ces athlètes français qui ont montré leur désaccord en refusant de gagner une médaille à ces JO!!!
En fait, en y réfléchissant bien, ces JO à Pékin ont permis aux nations, aux travers de leurs représentants sportifs, de dire aux chinois, massivement: "gardez vos médailles, on les veut pas!! on vient, mais on ne fait que participer, pour préserver ses lettres de noblesse à l'esprit olympique".
ces JO, quelle claque magistrale assénée à l'orgueil des dirigeants chinois!!
Bah... quand on passe sont temps à s'entraîner pour être le meilleur, faire le meilleur chrono, le meilleur score, le meilleur combat, même si on a une conscience politique, ça passe au second plan! c'est comme ça... parce que la plupart de nos athlètes ne sont pas aussi politisés comme ceux de 36 ou de 68, et bien plus assujettis à la puissance commerciale.

Gwendal a dit…

C'est bien ça le drame ! Plus de conscience politique. Pour ne pas dire plus de conscience du tout...Je suis extrêmement pas d’accord avec l’esprit de compétition en général. Je trouve que ça a un côté lobotomisant du plus mauvais effet lorsqu’il s’agit de vivre ensemble. La preuve. Le pire est que les sportifs sont maintenant des outils markétings au service d’une multinationale tentaculaire qui n’a que faire des idéaux de liberté. Le seul idéal qui prime est celui de l’argent. C’est pas beau…Na !

cazo a dit…

"le seul idéal qui prime est celui de l'argent."
tss, tss, gwendal ton ignorance en matière de breloques ostentatoires symboles affligeants de la performance olympiesque me sidère!!
l'argent, c'est deuxième!
l'idéal olympique, c'est l'or!
et si c'est pas du bronze, t'es de la merde!
cqfd.

Gwendal a dit…

Hi hi hi... Bien vu Cazo !