Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


lundi 9 août 2010

Pétition Médiapart

Monique me transmet une pétition qui, via Médiapart, m’a frappé par sa simplicité et la justesse de son argument.
Je vous invite donc à y apporter votre seing, après en avoir lu le préambule suivant.


Nous sommes tous français quelle que soit notre origine. Et la plupart des Français ont, d'une façon ou d'une autre, une origine étrangère.

Nous sommes membres d'une nation qui, selon l'article 1er de sa Constitution, «assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion». Nous sommes citoyens d'une république qui refuse de discriminer les Français selon leur origine, quelle qu'elle soit. Nous appartenons à un peuple qui, en proclamant solennellement son attachement aux droits de l'homme, se souvient que cette sélection entre Français selon l'origine fut celle du régime raciste de Vichy.

Le premier des pouvoirs et des devoirs du président de la République française est de veiller au respect de la Constitution, et donc de ces principes. Or Nicolas Sarkozy a déclaré publiquement, à Grenoble, le 30 juillet, que «la nationalité doit pouvoir être retirée à toute personne d'origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d'un fonctionnaire de police, d'un militaire de la gendarmerie ou de toute autre personne dépositaire de l'autorité publique».

Si cette intention devenait réalité, elle instaurerait deux catégories de Français, ruinant le principe d'égalité devant la loi et créant une nationalité conditionnelle pour les Français d'origine étrangère. Rien ne saurait justifier que l'on commette de telles atteintes à l'unité de notre communauté nationale et à la tradition républicaine, telles qu'elles sont définies par notre Constitution.

Nous ne savons pas si et jusqu'où ces atteintes pourraient s'étendre dans l'avenir. Nous serions entièrement solidaires de tout «Français d'origine étrangère» qui serait victime d'une telle discrimination. D'ores et déjà, nous appelons le Président de la République à apprendre les leçons du passé et à renoncer sans attendre à la mise en œuvre d'une régression aussi contraire aux principes fondamentaux de la République.

Pour signer cette pétition, cliquez ICI.

12 commentaires:

cazo a dit…

N'empêche que, sans blaguer, maintenant les français d'origine étrangère, ils vont réfléchir à deux fois avant de dégommer un représentant de l'ordre ou de l'Etat !!

Pitain, 20 ou 30 ans de réclusion criminelle, passe encore, mais être déchu de la nationalité française et être expulsé vers son pays d'origine une fois la peine purgée, ça va en faire flipper plus d'un !!...

:-D !!

Gwendal a dit…

@Cazo : Pas pire que si on faisait l’inverse... Tu te fais déchoir et tu passes les 20 ou 30 ans dans une prison de ton pays d’origine...

aslan a dit…

Pétition moustachue ! C'est du niveau des sondages prémachés que distille le pouvoir.

Que ce passerait-il s'il y avait un nombre énorme de signataires, disons 3 millions? L'espèce de machine à postillonner de la merde qui nous sert d'exécutif l'aurait toujours belle à dire que s'est mobilisée toute la frange agitatrice de ce média caniveau qu'est Internet, et que, bien sûr, le vrai peuple est avec nous, d'ailleurs Le Général ne disait-il pas, ne faisait-il pas? Se croient-ils plus patriotes que Mon Général? Non, c'est apatride, beatniks et pousse aux crimes ce tas de fainéant derrière son écran, et ça se torche avec le drapeau en plus !

Bref, tu l'auras compris, la moustache ne passera pas par moi, et sus à la moustachie. Qu'est-ce que c'est que ce faux-nez de l'impuissance socialiste? Ils jouent Alcazar contre Tapioca, utilisons les mais la dernière chose à faire je crois est de se rallier à leur panache blanc.

monique a dit…

Aslan est trop anar pour se mélanger avec n'importe qui, même s'il est d'accord sur le fond ????
Bah!!!
Si tu trouves un meilleur moyen de le faire savoir ...avertis nous !

Gwendal a dit…

@Aslan : On l’aura compris, tu n’aimes pas les moustaches...

@Monique : Pour une fois que je relaie dans la mesure une initiative mesurée... Car d’habitude, tu en conviendras, je suis plutôt adepte des mesures plus radicales.

aslan a dit…

Monique, j'ai bien quelques idées mais l'essentiel n'est pas là car tout le monde à conscience que cette mesure ulcère l'écrasante majorité des républicains un rien conscients. Je ne m'associe pas aux petits moustachus parce que leur initiative sera retournée contre ses signataires et qu'ils n'en tireront pas moins une petite gloire d'opposant en tweed. Un silence noir et pesant qui dit "Tu ne perds rien pour attendre", une haine fondamentale et recuite par chacun d'entre nous me parait bien plus communicative et plus efficace. Sauf pour les moustachus.

monique a dit…

Ok ! capisco ! Mais je ne suis pas certaine que le tumulte noir et pesant de notre haine les impressionne davantage.
Quant aux petits moustachus..oui, je sais, mais faudra bien qu'ils choisissent leur camp, eux aussi et assumer le torrent noir qui les pousse au cul !

aslan a dit…

Je viens de lire, via un post d'el tonto sur LTL, l'analyse de Thomas Legrand sur Slate qui plaide aussi pour une apathie stratégique face à ces manoeuvres de droite.

Le Sarkozysme sent bien quelque part, même s'il se sait bien assis, ce qu'il a à craindre d'un peuple silencieux et désespéré. Son intérêt pour les groupes autonomes n'était pas que politicien je crois.

Quant aux moustachus je ne veux rien avoir à faire avec eux, ils sont plus bêtes que Lefebvre ou sont heureux de nous savoir dans la seringue électorale et ils en poussent le piston.

Allez, stop, je passe en mode optimiste et constructif. Hmmfff...Grrrr. Je vais faire une quiche plutôt, ça va me détendre.

monique a dit…

Optons pour l'apathie, si elle est stratégique,au risque qu'elle soit prise pour de l'indifférence,ou pire, de l'approbation !

Je vais lire Legrand..demain !
A cette heure ta quiche doit être déjà digérée !

'Tsuki a dit…

Mmmmh... Je comprends le principe, mais je ne signe pas.

Déjà, parce que j'évite de m'implique politiquement, ça me permet de garder le droit exprimer les opinions contradictoires qui me composent.

Et puis précisément comme ce droit est inscrit dans notre constitution, je ne me fais aucun souci : ce n'est qu'un effet d'annonce. Sarko se la pète, comme d'habitude lorsqu'il est en perte d'intention de votes, sécuritaire à fond. C'est pas grave. Ça lui passera avant que ça ne me prenne d'aller prendre une carte d'électeur.

Le Conseil constitutionnel opposera un véto, sans compter la quantité de juges qui pourront faire jurisprudence sur la réglementation d'une telle loi si elle venait à passer.

'Faut faire confiance à nos institutions. Enfin, pour le moment. Quand on ne pourra plus leur faire confiance, et bien... Aux armes, Citoyens !

Gwendal a dit…

@Tsuki : Bien sûr que c’est inconstitutionnel, un étudiant en première année de droit te le dirait... Même un collégien te le dirait !
Mais ça, Sarko s’en fout car changer la constitution pour rendre ses projets applicables ne le dérange pas plus que ça.

'Tsuki a dit…

Certes.

Mais en même temps, nous en avons l'expérience, d'un changement de constitution, avec Chirac. On a vu combien ça avait été la lutte quand il s'était attelé à la tâche.

Il ne suffit pas de claquer des doigts pour changer une constitution.