Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


mardi 4 mai 2010

Charité bien ordonnée commence par soi-même

Seize milliards huit cent millions d'euros : c'est la somme que la France va prêter à la Grèce sur trois ans pour l'aider à sortir de la crise. Dominique Strauss-Kahn, directeur général du Fonds monétaire international (FMI), a souligné « l'incroyable effort de solidarité » des pays de la zone euro qui vont prêter 80 milliards d'euros(dont 20 milliards uniquement pour la France. ndla) à leur voisin européen, sous la menace d'une nouvelle attaque des marchés financiers.
« Un incroyable effort » ? Le prêt n'a pourtant rien d'un cadeau. La France est « en mesure d'emprunter sur les marchés entre 3 % et 3,3 %. Or elle devrait faire à la Grèce un prêt à 5 %, s'accordant au passage deux points de bénéfice », rappelle Eric Heyer, économiste et directeur adjoint de l'Observatoire français de la conjoncture économique (OFCE). « La France se rémunérera environ 200 millions d'euros par an », prévoit Xavier Timbeau, directeur du département analyse et prévision de l'OFCE.

Voilà, c’est ainsi que commence cet article du Monde. Quand j’ai lu ça, je me suis dit que ce n’était vraiment pas la peine que je me casse le ciboulot (ça se casse un ciboulot ?) pour vous dire ma pensée, tant cette entrée en matière était claire et limpide.

Et l’auteur d’enchaîner sur la question éthique que soulève cette pratique...

Éthique ? Quelle éthique ? Se demandent de concert Sieur Strauss-Kahn et Dame Lagarde. Le bonus de 200 millions d’euros par an, c’est juste pour « rémunérer le risque » ! Au cas où ces culs-terreux de bouffeurs de feta ne rembourseraient pas... Il n’y a là rien d’immoral ni d’abusif... Ce sont les règles du jeu qu’ils disent...

Et mon cul c’est du poulet ?

Bien sûr qu’il y a un foutu problème d’éthique (ou de morale, appelez-ça comme vous voulez), à faire son beurre sur le dos de ceux que l’on est sensé aider !
Bien sûr que ce genre de pratiques confine à l’usure et au racket !
Décidément ces gens-là (entendez ces libéraux de merde) salissent tout... Même la charité, cette qualité merveilleuse qu’ils aiment à cultiver dans leurs bréviaires, ne vaut que si elle rapporte des espèces sonnantes et trébuchantes.

C’est comme les microcrédits... Même cette belle idée inventée pour les paysans bangladeshis se retrouve reprise et dévoyée par l’ADIE (Association pour le Droit à l'Initiative Économique) qui transforme alors le chômeur en vache à lait.
A ce sujet, je vous conseille d’écouter l’émission d’hier de Là-bas si j’y suis. C’est édifiant.

Alors cette nuit, dans un hémicycle d’une vacuité désarmante face à l’enjeu, umpistes et socialistes ont voté l’aide à la Grèce...Seuls les communistes et Dupont-Aignan ont eu le courage de dire que certaines choses ne se font pas.

Et après on va me dire que l’UMP et le PS sont deux entités différentes et opposées ?
Certainement pas lorsqu’il s’agit de s’enrichir au dépend des plus pauvres.

27 commentaires:

captainhaka a dit…

Petit croisement sympathique de point de vues sur le même sujet ce matin.
Ça fout la gerbe ce truc alors que d'habitude j'aime bien la cuisine grecque.

Didier Goux a dit…

À quoi bon feindre de discutailler sur le taux d'intérêt (on ne peut plus raisonnable, soit dit en passant, puisque, selon toutes probabilités, il s'agit d'argent prêté à fonds perdus, presque aussi sûrement que celui que l'on engloutit régulièrement en Afrique ?

Et depuis quand trouvez-vous être une "qualité merveilleuse", cette charité qui est au premier chef une vertu chrétienne ? Vous devriez l'abominer au contraire !

Gwendal a dit…

@Captainhaka : Voui ! Ils n’ont même plus honte de leur cupidité...

@Didier Goux : Mais on s’en fout du taux d’intérêt raisonnable. C’est une question de principe, on ne fait pas de bénéfices lorsqu’on dit qu’on va aider quelqu’un, un point c’est tout.
Et oui effectivement je hais la notion de charité chrétienne. C’était là du deuxième degré.

Didier Goux a dit…

Ah, ouf !

Gwendal a dit…

:-)

cacahuette83 a dit…

Moi ça me fou les boules de dire que l'on aide quelqu'un lorsque nous Français sommes déjà dans la merde et que les pouvoirs publics s'en battent le coquillar! Voià, ça m'agace car celui qui va payer la facture en fin de chaine c'est le petit couillon comme toi et moi! Les caisses de l'Etat sont soi-disant vides et la France surendétée alors avec quoi allons nous prêté cet argent? Sur la paie à Sarko et messieurs et mesdames les ministres?!

Bisous Gwandal. Je me suis faite rare ces derniers temps mais je n'étais pas dispo

Didier Goux a dit…

@ Madame Cacahouette : Mais vous êtes inconsciente, de dire des choses pareilles ! Remplacez donc "Grèce" par "Togo" ou "Gabon" et vous vous retrouvez à proférer un discours de beauf-de-droite typique ! Et bien heureuse encore si on ne vous accuse pas de racisme et de colonialisme larvé...

Anonyme a dit…

cacahuette83 , tu comprend rien a rien.

Didier, TA GUEULE.

Gwendal a dit…

@Cacahuette83 : Tu ne peux pas dire ça chère Arachide Varoise... Car la Grèce fait partie de l’Europe et si nous voulons préserver notre monnaie, nous, les autres pays européens, avons le devoir de l’aider. Mais ce n’est pas tout de prêter de l’argent, encore faut-il ne pas assortir cette « aide » d’obligations de réforme politique hautement rétrogrades.
C’est un peu comme si ta famille, au hasard ton cousin, te prêtait du fric (avec intérêt) mais demandait en contrepartie un droit de regard sur toutes les dépenses de ta vie. L’école de tes enfants, les supermarchés où tu vas, le nombre de jours de vacance que tu t’octroies, pour qui tu vas voter désormais... A moins que tu ne sois un mineur arriéré mentale, c’est immoral.

Surtout qu’en plus ton cousin ne fait pas ça par pur amour pour toi, il le fait pour gagner de l’argent.

@Didier Goux : Mouais... L’analogie me semble correcte. Nous faisons effectivement la même chose depuis des années avec les pays pauvres qui nous sont utiles. Mais cela ne m’empêche pas de trouver ça moche.

@Anonyme : Signature bordel ! C’est la dernière fois que je le dis !

Pseudo a dit…

Pole public europeen bancaire avec le monopole du crédit.

Et le problème est réglé.

Gwendal a dit…

@Pseudo: Ite missa est, Amen !

Le Journal de Chrys a dit…

Voilà qui est bien dit!!!!
Il y a quand même un truc révoltant, c'est la façon dont ces têtes pensantes (mal faites) s'octroient l'idée de rigueur quand eux-mêmes brassent des millions et ne connaissent pas ce qu'est vivre avec des centaines d'euros!!! Révoltant.

cazo a dit…

Révoltant aussi, que l'on bassine avec la bourse et le marché frileux (comme s'il n'y avait que lui aujourd'hui, à avoir froid ;-) !

Bis-repetita : 1) Je vous la mets profond 2) Ouille! 3) Je vous la remets encore plus mais cette fois-ci en disant "Je sais bien que ça fait mal... mais j'ai pas le choix".

Ma solution : Demi-tour et on leur bouffe...

Vulgaire ?? Bien moins que ce à quoi on assiste ces derniers temps... Beaucoup beaucoup moins...

monique a dit…

Ce qui se passe avec la Grèce n'est effectivement que le comportement logique du système capitaliste libéral généralisé : on laisse bien s'enfoncer les pays pauvres, en encourageant la corruption ( valise diplomatique sous la table des chefaillons), l'endettement (juteux pour la finance) ,en échange de services genre agriculture contrôlée par les multinationales, exploitation de leurs ressources naturelles par compagnies étrangères... et dès qu'ils sont bien asphyxiés et qu'ils ne pourront jamais rembourser les emprunts, on en rajoute une louche afin qu'ils soient totalement colonisés sous la botte des puissances de l'argent...et qui c'est qui crève de faim, de misère culturelle, d'ignorance ?
On a siphonné l'Afrique, une partie de l'Asie, l' Amérique latine, quelques îles du pacifique, les DOM, les TOM, tous des peuples un peu éloignés de notre petite planète de riches..mais ça se rapproche : l'Europe maintenant, celle des traités inavouables refusés par les peuples...
Demain, à qui le tour ?
C'est bien parti chez nous déjà !
Alors quoi ?
Virage : développons une économie parallèle adaptée à nos besoins réels, solidaire et propre...et laissons les crever étouffés dans leur pognon de merde !!!!

Gwendal a dit…

@Chrys : Bienvenue Chrys ! Il est certain que comme toujours dans ces cas-là les conseilleurs ne sont jamais les payeurs.

@Cazo : D’après les « commentateurs » le risque insurrectionnel en Grèce est faible... Ils craignent plus une reprise en main par l’armée « soucieuse » de l’ordre et de la discipline publique.

@Monique : C’est sûr qu’une crise semblable serait du pain bénit pour nos libéraux locaux. Une aubaine pour faire passer (enfin !) notre pays dans le 21ème siècle... De là à laisser arriver une telle situation exprès... J’en frémis rien que d’y penser.

cazo a dit…

Les derniers "événements" semblent confirmer le contrôle... 1) quelques victimes dus à des "anarchistes" cagoulés (tout rapprochement avec d'autres événements d'un passé pas si lointain dans différents pays ne serait que pure coïncidence!). 2) osi ça se calme pas... on continue pour provoquer un climat insurrectionnel 3) On police 4) élection anticipée suite à des contre-manifestations 5) la droite dure revient au pouvoir...

Franchement, j'ai beau être pacifiste... là, je commence à avoir de sérieuses démangeaisons.

La Grèce est une expérience, un test...

Et on continue à nous bassiner avec la bourse... c'est pas un krach boursier qu'il faut craindre, mais espérer une explosion de la bourse !!

Pseudo a dit…

Oui, pareil for me, msieur cazo.

Pseudo a dit…

D'ailleurs j'ai entendu ces derniers jours plusieurs fois que la derniere fois qu'on avait mener une si grande austérité economique envers un pays c'etait dans les années 30 lors de la crise.

Alors j'ai pas entendu un seul pays comme exemple, mais je pense a l'Allemagne moi, qui a ete écraser et ou cela a mener ce pays ou nous savons grâce a un petit excité…

Gwendal a dit…

@Cazo : Hier, j’ai regardé (en diagonale) Ce soir ou Jamais... J’étais sur le cul de voir cette espèce de consensus mou autour de la bienpensance qui régnait par rapport à la Grèce. Faut dire qu’il y avait là un commentateur expérimenté et fin connaisseur de la chose politique, Nikos Aliagas ! Misère de misère...

@Pseudo : Le risque est selon moi, réel. Mais ce n’est pas tant la contagion financière qu’il faut craindre (comme le disent certains), mais plutôt la politique de répression à titre préventif. Voir les dernières déclarations de Fillon sur le sujet.

Pseudo a dit…

Je regarderais ca aujourd'hui moi.

Bizarre quand même, parce que j'ai vu qu'il y avait une personne de "contre temps" crée par Daniel Bensaid.
M'étonnerais que lui il soit aller dans le sens du vent…

J'ai préférer la 2 avec meluch a l'objet du scandale, et wahou, ils avaient mis le paquet en face de lui.

Gwendal a dit…

@Pseudo: Ouais, j'ai vu ça aussi, en diagonale. Mais je trouve qu'il s'en est plutôt bien sorti. Surtout face à cette morue de Sophie de Menthon.

Pseudo a dit…

Oui, mais pas facile par moment quand même.

A 6 contre 1…

C'est marrant, quand ce fut frederic mitterand, ya pas eu 6 anarchiste communiste et autres personnes de gauche en face de lui, mieux encore, on leur avait imposer les questions…

Youpi.

Mais bon, certains étaient des caricatures, et ca j'y pense, apres avoir vu le coup avec samuel etienne aussi, j'y pense et me demande si c'est pas pour flinguer melenchon comme ils l'ont fait avec besancenot mais d'une autre facon.

Parce que mettre en face d'un personne que des caricature et disons des trucs pas trop crédibles on va dire, c'est une très bonne facon vicieuse de tuer quelqu'un.


Et toujours dans la fabrique du consentement

http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/desintox-les-grecs-et-la-retraite-74461

Pseudo a dit…

Puis, ca, aussi.

http://www.politis.fr/A-Mon-Avis-C-Est-De-La-Telepathie%2C10435.html

Pseudo a dit…

Ainsi que

voila ce qu'on ne verra jamais dans les reportage des JT quand ils parlent de la grece et des 3 vitimes…

http://nantes.indymedia.org/article/20658

ca n'excuse évidemment pas les cretins qui ont jeter du molotov sur le batiment

Mais c'est deja plus pertinent et dit plus sur les raisons de ces victimes

vuparmwa a dit…

là, je ne peux qu'être d'accord

Gwendal a dit…

@Vuparmwa : Tant mieux !

cazo a dit…

Les amis, nous avons à la fois le plaisir de voir nos prévisions!

(pas prédictions, nous, c'est gratuit, et ça a des (mal)chances de se réaliser, les seconds, c'est payant, et la seule chose prévisible, c'est la crédulité du client !!)

...et la déplaisir d'avoir vu juste!!

Nous devrions être "mûrs", avec tout ce qui se passe, pour accepter ce qu'avant ils n'auraient pu obtenir.

Rappelez quand nous disions que les crises provoquées par les marchés financiers, avec l'aggravation du chômage qui en découle (directement ou par effet d'aubaine pour dégraisser)était voulue et contrôlée par les mêmes.

Les adpetes du capitalisme effréné puisse augmenter leurs bénefs en faisant régresser les avantages sociaux, voire même en demandant aux salariés d'accepter l'inacceptable par solidarité ouvrière pour sauver tous les emplois... avec le résultat que l'on sait.

Juste en agitant le spectre de la précarité, par compassion médiatique ou pour mieux la diviser, rmiste fainénats fraudeurs VS smicards exploités pernautisés... Même si dans le faits la fraude au rmi et à la carte vitale représentait en 2007 ou 8 en tout et pour tout 4 milliards d'euros, et que la fraude fiscale en représentait 40, ce sont bien les premiers que les medias ont livré par matraquage à la vindicte populiste.

La crise des subprimes, la crise grecque, sont les conséquences de l'application des principes de cette droite décomplexée, cynique, ultra-libérale, sarkozyste, quoi, inculte, superficielle, populiste et affairiste.

A la fois la tête et la queue d'un même système corrompu, pervers, ces dirigeants politiques gouvernent au en communiquant des volontés vertueuses de pompiers pyromanes prétendant éteindre l'incendie tout en l'arrosant d'euros les flambeurs bancaires... nationalisation des pertes, privatisation des bénéfices.

Et sans vouloir paraphraser Dutronc :

Krach?? BOUM !! Huuuuu...