Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


lundi 19 octobre 2009

Monsieur Boisgibault

Hier, dimanche, je suis allé rendre visite à mon pote Philippe. Une visite virtuelle, vu que mon pote Philippe il est perdu dans des montagnes qui sont tellement lointaines que j’ai besoin d’une carte pour savoir où ça se trouve.
Mais bon, ça m’a quand-même fait plaisir de le lire, d’autant que grâce à lui j’ai trouvé mon inspiration du jour…
Le Philippe revenait sur un sujet mainte fois évoqué lors des discussions de comptoir, ou de fin de soirée. Le genre de discussion où l’on sort ce qu’on a sur le cœur comme si l’alcool aidant, on pouvait enfin balancer le fond de sa pensée sans plus rien craindre du jugement des autres.

Le coup du permis de voter ça vous parle ? Combien de fois ne nous sommes pas dits que face à la connerie ambiante, à la vulnérabilité de l’opinion publique si facilement manipulable par des promesses foireuses, qu’à l’image du permis de conduire ou celui de chasser, il faudrait également un permis de voter ?
Tout le monde s’est un jour fait cette réflexion. Tout le monde sans exception qu’il soit de droite comme de gauche.

Ah, ça serait si simple… Imaginez un peu : On ferait passer un examen aux adolescents pour leur dix-huitième anniversaire, avec au programme quelques questions sur le fonctionnement de nos institutions… du genre « Est-ce que vous savez comment les lois sont votées ? », « Quel est le rôle du conseil constitutionnel dans la cinquième république ? » Vous voyez, ce genre de questions… Des trucs basiques quoi.

Ouais, mais le problème voyez-vous c’est que même si le gamin de dix-huit ans connait sur le bout des doigts le fonctionnement de notre belle république, il n’y a aucune garantie qu’il vote « bien » pour autant. C’est comme le permis de conduire d’ailleurs. Ce n’est pas parce qu’on a réussit à l’avoir qu’on sait forcément conduire.

D’ailleurs ça veut dire quoi « bien voter ». Ça veut dire voter comme soi-même ? C’est ça ?
Non, j’crois pas…

Selon Philippe il faudrait un truc « qui atteste d’un minimum de connaissances pratiques de l’imposture du discours politique de droite comme de gauche comme du centre. »

Là, je suis plutôt d’accord.

Moi, j’ai eu la chance d’avoir en classe de seconde un prof de français génial, Monsieur Boisgibault. C’était un de ses profs qui vous marquent à vie. Vous voyez probablement de quoi je veux parler, hein ? Un de ses profs qui par sa pédagogie (que ces collègues n’appréciaient pas forcément), par son imagination, par sa patience, a su vous apprendre deux trois chose utiles. Comme je vous l’ai dit, ces deux-trois choses, je m’en souviens encore. Elles ont changées ma vision du monde, ou du moins elles m’ont permis de comprendre, peut-être un peu mieux comment celui-ci tournait.

Vous voulez un exemple ? Et bien, je me souviens par exemple d’un jour où Monsieur Boisgibault nous a demandé de lire plusieurs articles de journaux, et de faire une analyse comparative entre les différentes façons dont une même nouvelle était traitée. Ca n’a l’air de rien maintenant, mais imaginez le gosse de quinze ans que j’étais. Imaginez ce que cela peut représenter d’apprendre à décoder la presse lorsqu’on a cet âge là… Vingt-sept ans plus tard, je m’en souviens encore.

Malheureusement, tout le monde n’a pas eut dans sa vie de Monsieur Boisgibault… De même, souvent, le Monsieur Boisgibault en question vous ne le côtoyez que pendant trop peu de temps pour arriver à profiter pleinement de tout ce qu’il a à vous offrir…

Mais bon, si je vous raconte tout ça, c’est qu’à mon avis le permis de voter il devrait s’acquérir à l’école. Une école avec des monsieur Boisgibault dedans.

Alors, c’est vrai que l’idée n’est pas neuve. Cela fait un bout de temps qu’on en parle de l’éducation politique à l’école. Mais le problème c’est que pour pas mal de gens le fait de mettre éducation et politique dans la même phrase, ça leur fout une trouille bleue. A juste titre d’ailleurs, si l’on pense à ce qui a pu se passer dans l’histoire de bien des pays situés à l’est du notre.
Et puis, j’imagine déjà des voix discordantes, dénoncer la mainmise d’une certaine classe de professeurs, taxée de gauchisme, sur les esprits malléables de nos chères têtes blondes !
Elles n’auraient pas tord dans un sens : Qui se chargerait de définir quelle est la « bonne » vision de la politique ? Cela serait par trop antidémocratique qu’elles nous diraient ces voix…

Alors, qu’est-ce qu’on fait ? On continu à laisser nos enfants ne rien apprendre sur la façon de « bien » voter ? On compte sur la famille pour transmettre les connaissances utiles et nécessaires à une appréhension pleine et entière du jeu politique ? Quitte à laisser se transmettre de génération en génération, préjugés et visions faussées ? Ou encore, on ne fait rien, et on laisse les médias nous expliquer ce qu’il se passe ? Comme si nous n’étions que des spectateurs d’un spectacle et non pas les acteurs ?

Franchement, je n’ai pas de réponses à tout ça. Par contre, il est une chose que je sais. Je sais que si l’on ne fait rien, le système éducatif actuel couplé avec l’action des médias va continuer à nous fabriquer des gamins sans cervelle qui n’apprendront pas à lire entre les lignes. Et ces gamins deviendront des adultes manipulables à souhait. Car, plus que toute autre chose, c’est de cela que la démocratie à besoin : D’un électorat manipulable.

Mon seul espoir est que chacun dans sa vie est l’occasion de rencontrer un Monsieur Boisgibault. Un professeur qui avait l’amour de son métier, et qui avait à cœur de transmettre certaines valeurs à ces élèves.
Des valeurs qui frappèrent mon esprit d’adolescent. Des valeurs que je n’avais pu trouver même au sein de ma famille. Des valeurs qui me servent encore vingt-sept ans plus tard…

Merci Monsieur Boisgibault.

24 commentaires:

Pseudo a dit…

Clair qu'on en a tous eu des prof super, ce genre de prof avec qui t'aurais bien passé les 2h ou 4h de cours cours que tu voulais pas passer avec l'autre… ^_^

Pour le permis, comme je l'ai répondu a philippe sur LTL, c'est une connerie, en revanche on devrait effectivement acquérir une conscience ou a défaut au moins une reel connaissance.

Quand a la manipulation de la vilaine extrême gauche, j'ai envie de dire; et la p**e de droite elle en fait pas elle de la manipulation peut etre?

Publicité, spot de propagande, écoles privé, programmes scolaire tout simplement d'ailleurs, TV tout simplement aussi…

On en revient encore au fait que, eux ont le droit, les autres non! Sous peine d'être traiter de stalinien mangeur d'enfants, le couteau entre les dents.

Bon sinon c'est drôle ca parce que hier soir je réfléchissait quelques seconde comme ca a l'éducation justement et je me suis vraiment aperçus (plus qu'avant quoi) que celle ci ne consistait absolument pas a faire apprendre des choses a la population dans son intérêt mais simplement certaines choses et pas d'autre pour etre le plus utile ensuite aux entreprises.
Et encore, pour le privé, ils n'ont pas besoin d'apprendre, ils ont l'argent et un nom, cela suffit.
Privé que l'ont nous oblige a financer!
En parlant de ca d'ailleurs, c'est avant hier je crois au journal de Fr2, je sais pas si tu/vous as/avez vu leur grand format sur l'ecole islamique qu'ils faisait passé pour la pauvre petite association bienfaisante qui accueil les gentilles fifilles voilé etc ayant du mal a subsister avec leurs faible moyens.

Bah jvous l'donne en mile emile, ils vont tout faire pour avoir un accord avec l'etat…

Mais putain de bordel de merde a la fin ca va aller jusqu'où ce niveau de connerie et de foutage de gueule sans que personne ne réagisse? (je développe pas plus on a tous a peu pret la même idée de l'école je pense et de la laïcité…)

Bref, c'etait mon coup de gueule du jours :p

Pseudo a dit…

BORDEL!

J'ai écris un mini pavé et vla qu'il disparait(et pour une fois ou je copie colle pas au cas ou ca arriverait justement…)

Alors on va faire simple.

Permis=>con

Formation a l'analyse politique=>bien

Vilaine gauche stalinienne qui mange nos enfant et fait de la propagande=> hahaha et la droite elle en fait pas elle a travers la TV, les journaux qui lui appartienne tous, les programme scolaire, les écoles privé etc etc
Donc qu'ils aillent se faire…

JT de Fr2 hier ou avant hier, grand format sur pauvre petite ecole islamique en france qui accueil les fifilles voilé et tout le tintoin, mais qu'elle a du mal financièrement et veut une aide de l'etat.(a vous de gueulez, moi j'ai deja donner 2 fois, une fois en directe et la 2eme dans le précédent message parti se perdre dans l'espace intersidéral)

Bref, voila a peu pret tout.

Pseudo a dit…

Bon a priori il a retrouver le chemins de ton blog mon message Gwen

Arf…

Gwendal a dit…

Héhé ! Voilà les commentaires qui jouent à cache-cache maintenant ?
Bon, on est d’accord sur le fond et sur la forme. Il y a plein de choses que j’ai vu dans les cahiers des gamins des autres qui ne servent qu’à une seule chose, les préparer à la vie en entreprise. C’est clair. Certain appelleront ça de la prévoyance, moi j’appelle ça du conditionnement.
Sinon, oui j’ai vu le reportage en question… J’ai été outré qu’une chaine publique se permette ce genre de chose.

Le coucou a dit…

Bon billet, Gwendal! Mais ça me fiche un peu la frousse, ce minimum de connaissances politiques requis…

Gwendal a dit…

Merci. Tu vois, c'est ce que je disais : Dès que tu veux mélanger politique et éducation, les gens ont peur. Pourtant, je suis persuadé que si c'est bien fait, c'est possible.

philippe a dit…

C'est vrai le coucou, je comprends que çà peut te foutre la frousse ce genre de proposition et puis c'est un peu con comme dit pseudo dans un sens...Mais j'ai pas vraiment la solution, mais çà me fait chier que des gens par exemple vont voter comme ils pissent quand d'autres se prennent la tête pendant des jours et puis ah...merde je vais quand m^me voter machin ou non parce qu'il parle bien ou machine parce qu'elle est gironde

Bourreau fais ton office a dit…

D' accord avec l' article, sauf avec la phrase : plus que toute autre chose, c’est de cela que la démocratie à besoin : D’un électorat manipulable.

Elles auraient plutôt à y perdre. C' est les états autoritaires, populistes, les dictatures, qui ont besoin d' un "électorat manipulable".

A moins de considérer les démocraties comme étant des dictatures.

Gwendal a dit…

Tu as mis le doigt dessus Bourreau.
La démocratie en faisant en sorte de se faire élire par des gens qui ni comprennent rien, n'en est plus une. C'est pourquoi je pense que l'éducation politique est nécessaire pour "former" au minimum le citoyen.

@Philippe; Merci pour l'inspiration !

O S E M a dit…

Excellent billet ! Merci à tous les messieurs ou les mesdames Boisgibault. Si tu permets, je reprends et rallonges sur mon blog !

cazo a dit…

boaaafff... vous z'avez eu des cours d'instruction civique non?? même si cet enseignement avait été sanctionné par un brevet d'aptitude d'électeur il n'empêcherait rien.

A moins que vous n'enseigniez les principes de la manipulation, du formatage, de la négociation, etc., bref, tous les petits trucs qu'utilisent les politiques pour tromper leur monde et bercer d'illusion leurs électeurs.

ALors là oui, je viens voir une élection où tous les votants seront instruits de la sorte.. et surtout, la campagne électorale, qui serait pour le coup gratinée...

Et pour le coup des derives de la démocratie... c'est exactement là dessus que les partis populistes (plus adapté que populaires) européens ont gagné les élections : contrôler les medias et nourrir l'esprit de la populace avec juste l'info qui leur faut, et comme il faux, avec les mots qu'il faux par des journalistes comme il faux !! Ce qu'arrive presque à faire Sharko...

cazo a dit…

"Alors là oui, je viens voir..."
il fallait bien sûr comprendre :
"alors là oui, je Voudrais Bien voir.."

Le coucou a dit…

Ceci dit, je me souviens d'avoir eu dans mon enfance des cours d'éducation civique, durant lesquels on nous décrivait, par exemple, diverses constitutions… Je dois avoir encore le manuel scolaire correspondant quelque part…

Cécile Delalandre a dit…

dans les écoles : juste développer leur esprit critique, leur apprendre à ne pas tout prendre pour argent comptant, ce serait déjà un grand pas! c'est aussi de cela qu'a besoin une démocratie! ...
et puis réécrire les livres d'histoires! *_*

Pseudo a dit…

Dictature VS Démocratie, faut encore aller voir du coté de chomsky pour bien comprendre la "différence".

Comme il dit, dans la 1ere l'idéologie dominante etc est imposer, dans la seconde, elle est sous entendu, elle est là un peu partout sous diverses forme pensant nous laisser un véritable choix sans être manipulé.


Ps: je rajoute ca par rapport a mon 1er commentaire, sur l'école, non seulement on nous conditionne (je te copie le mot Gwen, il y va comme un gant!) a l'après (entreprise capitalisme tout ca) mais bien sur et surtout, a la CON CU RREN CE!
Ah et au résultat aussi, bien évidemment, si t'as pas les bons résultat, t'es une merde ou mieux un sale con qui a juste pas envie, exprès pour faire chier le monde.
A aucun moment ce qui est sensé être dispensé ne compte, non, le plus important c'est le résultat…
Ah et sans parler bien évidemment de la duré imposé pour apprendre tel ou tel chose, des programme toujours plus chargé et de moins en moins fini en fin d'année.

On vit une époque formidable…

Gwendal a dit…

@OSEM : C’est drôle, j’étais assez content de mon billet, mais comme les commentaires élogieux tardaient, j’ai eu comme un doute… Et puis, les compliments ont commencés à arriver ! Merci OSEM ! Je vais de ce pas voir ce que cela t’a inspiré à toi…

@Cazo : Ca serait quand-même bien ce genre d’élection, hein ? Sans langue de bois, avec des vrais mots qui fâchent, et des procès en place publique pour cause de promesses non tenues…

@Le coucou : L’instruction civique, certes… Mais preuve en est que ce n’est pas suffisant.

@Cécile : L’esprit critique, voilà qui est fort bien résumé ma chère Cécile. Par contre, réécrire les livres d’histoire, il va falloir que tu développes un peu…

@Pseudo : Tu me fais penser aux commentaires qui fleurissaient souvent sur mes carnets de notes… Du genre « Peut mieux faire », ou encore « Gwendal avait bien d’autres choses en tête que le travail. Il a gâché son année alors qu’il était capable de réussir. » Le dernier est véridique bien sûr…

cazo a dit…

Dans l'état actuel des choses, les définitions de dictature et de démocratie les plus appropriées sont :
"La dictature, c'est ferme ta gueule, la démocratie c'est cause toujours".
Pas besoin d'être Noam Chomsky pour le constater chaque jour un peu plus.

Gwendal a dit…

Amen mon frère, amen...

Cécile Delalandre a dit…

oh, c'est juste qu'à mon sens les livres d'histoire que l'on utilise à l'école sont aussi bien aiguillés...orientés.. pas toujours très objectifs ... beaucoup de "faits" assénés comme des vérités

Gwendal a dit…

Mouais... Je crois savoir où tu veux en venir... Tu sais Cécile, il me tarde que nous discutions entre quatre zyeux tous les deux ! ;-)

Cécile Delalandre a dit…

bouhhhhh tu m'fais peur là ! qu'est-ce que tu vas m'faire? *_*

PS . relents nostalgiques? (photo du profil) bien mignon ce sage pitit garçon!

Gwendal a dit…

Meuh non t’inquiètes, je vais rien te faire ! J’suis un gentleman moi !

Sinon, et bien le mignon sage pitit garçon c’est moi… Comme quoi, avec l’âge on change.

Cécile Delalandre a dit…

euh.... je plaisantais là! si tu crois qu'tu m'fais peur!!!
et je t'avais bien reconnu sur la photo.. *_*

Gwendal a dit…

T'es bien physionomiste ! Moi, j'ai du mal à me reconnaitre...