Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


lundi 15 juin 2009

Ce matin en lisant le Figaro…

Bon… D’accord. Hier je n’étais pas vraiment de bonne humeur et je me suis laissé aller à un petit écart de langage… Cela ne me ressemble guère. Ou alors il faut vraiment que je sois furax pour m’autoriser de telles libertés. Mais que voulez-vous : J’en ai vraiment marre d’avoir raison.

Oh attention ! Je devine que vous vous dites que je verse un peu trop dans la forfanterie et l’autosatisfaction. Bon d’accord, il y bien évidemment une part de narcissisme dans ce que j’écris. Comme tous ceux que l’envie d’écriture titille, ajouterais-je. Mais ce qui m’énerve vraiment n’est pas tant d’avoir raison, c’est plutôt de voir se dérouler les choses malgré le fait qu’on les ait analysées et dénoncées. En fait c’est l’impuissance qui m’énerve. J’ai parfois l’impression de pisser dans un violon et ça m’agace au plus haut point…

Et ce lundi, mon énervement, ainsi que cette fichue impression urinaire, c’est trouvé amplifié à la lecture du Figaro…Vous me direz que je n’ai qu’à ne pas lire cet organe de propagande umpiste. C’est vrai, ce serait une bonne chose pour ma tension, je le reconnais, mais en ces temps de combat, je trouve nécessaire de se tenir au courant des mouvements de l’ennemi. Simple récurrence du temps où je servais sous les drapeaux.

Donc, ce matin je tombe sur deux articles qui confirment en quelque sorte mon impression d’hier. C'est-à-dire que la machine gouvernementale est en marche.

En premier lieux, nous avons le ministre Hortefeux.
Ce sinistre personnage, qui n’a pas tout à fait réussi à se débarrasser de sa défroque nauséabonde de déporteur en série, officie maintenant au ministère du travail, et c’est en temps que tel qu’il répondait à quelques questions sur France Inter dans l’émission Dimanche soir politique.

Et qu’apprend-on de la bouche de ce Môssieur Hortefeux ? Hein ? Que face au déficit annoncé de notre Sécurité Sociale (20 milliards d’Euros), il conviendrait de réfléchir à une augmentation de la durée des cotisations… En clair, la vieille lubie du MEDEF qui consiste à vouloir nous faire bosser plus longtemps est toujours à l’ordre du jour. Quand je vous disais qu’une offensive était proche ! Il n’aura pas fallut une semaine pour que la lente, mais sûre, sape de nos institutions commence…
Oh, bien évidemment ce n’est pas pour tout de suite. On va attendre 2010 pour réformer le régime général de retraite, mais bon… En attendant nous sommes prévenus.

Ensuite, toujours dans le même organe de propagande élyséen, on apprend qu’un sondage Opinion Way vient conforter la « victoire écrasante » du parti du président. En effet, d’après ce sondeur partisan « Une majorité de Français soutient la poursuite des réformes ».
En fait en lisant l’article, on apprend que cette majorité est somme toute relativement restreinte : 57%. Mais bon, cela suffit quand même au journaliste pour affirmer avec aplomb qu’il s’agit là d’un « feu vert » donné au gouvernement par les français.

Ainsi, on peu constater que le gouvernement continue à désinformer tous azimuts en affirmant avoir gagné les élections européennes. Mieux, avec l’appui d’une dialectique bien rodée et d’une mauvaise foi évidente, il arrive à transformer une petite majorité en un satisfécit.
Bref, il surf sur la vague qu’il a lui-même inventée. C’est pathétique.

C’est pathétique, mais ça marche ! C’est bien là le problème !

Et c’est ça qui m’énerve. Que ces tours de passe-passe, ces scénarii cousus de fils blancs fonctionnent aussi bien… Et ce malgré le fait que je m’époumone…

Mais bon, rassurez-vous gentils lecteurs, je ne vais pas baisser les bras. Je vais continuer à démonter ces mécanos improbables et à gueuler autant que je le pourrais ! Et cela même si parfois j’ai cette fichue impression de pisser dans un violon…

10 commentaires:

Leptitbenji a dit…

Juste une remarque sur Opinionway:
ils ne travaillent pas qu'avec LeFig, mais aussi avec le Nouvel Obs et d'autres journaux non-UMPistes ; ils refusent qu'on les accuse de soutien à Sarkozy et montrent que leur cote de popularité du Président est inférieure à celle des autres instituts...

Bref, ils se défendent d'être un institut suppôt du gouvernement. Et je crois qu'ils ont raison : si on doit accuser quelqu'un, ce sont les journaux tels le Figaro qui font les titres, des titres qui dénaturent les résultats des sondages publiés.

Pour plus d'info, la dernière émission d'ArrêtSurImage traite de ce sujet, avec notamment le directeur d'Opinionway. Très intéressant.

Gwendal a dit…

Salut Benji !
Oui, tu n’as pas tord. Les chiffres sont une chose et l’interprétation qu’on en fait une autre. Cependant, j’ai quand même noté qu’Opinion Way était assez spécialiste des questions fermées ou induites…

Pseudo a dit…

Mais tu ne t'arrete plus gwendal! :D

Bon, ouai alors les sondages hein, ce que j'en pense moi…
On leur fait dire ce qu'on veut quand on veut, c'est tout et qui que ce soit.

C'est clair que là ils se lâche, alors d'un coté les manif etc sont soutenue a 80% en gros et de l'autre les actions du gouvernement aussi, cherchez la logique…

monique a dit…

Gwen, laisse donc ce pauvre violon tranquille !

Et si tu veux te défouler un peu, va donc pisser par la fenêtre le jour où passera le défilé des actionnaires du Figaro !!

monique a dit…

T'as vu, j'ai réussi à modifier mon profil !!

je progresse !

Gwendal a dit…

@Pseudo : Effectivement je suis plutôt en verve ces temps-ci… Pour moi c’est évidant, il s’agit là d’une conséquence directe des élections européennes. Les 60% d’abstenus ont peut-être voulus envoyer un message anti-européen fort, mais en fait ils n’ont fait que signer un blanc-seing au gouvernement qui se croit maintenant tout permis.
@Monique : Mouais… J’suis pas sûr que mes voisins apprécieront ! En tous cas, bravo pour le profil ! Je savais bien qu’on n’était pas si bête !

Pseudo a dit…

Ouai, tant que le vote blanc ne sera pas pris en compte…

monique a dit…

A propos des abstentionistes :
je vous livre ce message reçu de Bernard BRUYAT qui s'explique :

"Mon analyse aprés la mascarade "Démocratique" que nous venons de subir.

Il serait temps de faire une analyse de cette majorité (60%) qui n'a pas obéi aux ordres et a refusé d'être conditionnée par des médias , des partis poltiques...etc pour cautionner et encourager par un bulletin de vote (quelle que soit son expression ) une Europe déja refusée par l'ensemble de ses habitants. Les médias, bien conditionnés par notre systeme dit " démocratique", nous parlent de gagnants et de perdants dans ces élections et ne font aucune analyse de cette véritable majorité des 60% nommée ABSENTENTIONNISTES (irresponsables).

Nous pourrions les classer en trois catégories :

L'ABSENTIONNISTE : avec tous ses sous groupes, celui qui ne sait pas levé du bon pied, celui qui est allé à la péche , celui qui n'a pas envie de se prendre la tête ...etc...etc... et aussi plein de bonnes raisons pour ne pas se faire agresser par cette mascarade.

LE BULLETIN BLANC : c'est celles et ceux qui entretiennent les traditions en mémoire de celles est ceux qui peut-être par le passé n'avaient que ce moyen d'expression .Il y a aussi les "Agnostiques" qui vont voter car " si c'était vrai comme ce serait beau et comme on y croirait... ".

LES SECESSIONNISTES : qui pensent qu'il faut "replacer l'émancipation dans une perspective sécessionniste " et qui disent comme (Deleuze, Guattardi, Mille Plateaux) :
"Il n'y a pas de systéme social qui ne fuie par tous les bouts, même si ses segments ne cessent de se durcir pour colmater les lignes de fuite"

Je suis de ces derniers car je pense comme Simon :
" Qu'il est parfois nécessaire de fuir, ce sera pour rester en vie, refuser de se voir figer dans un rôle, enfermer dans des rapports et des normes, et préférer déterminer par nous-même notre manière d'être aux autres et à soi-même. Le défi est à la fois éthique et collectif. Nos émancipations s'élaborent grâce à notre capacité à nouer des liens et des complicités, à faire émerger du commun par des solidarités concrètes et des projets collectifs rupturistes"

IL est plus que temps de bâtir les mondes où d'autres types de relations sont possibles.

Des pistes de débats Rupturistes !
Rendre visible le réel.
Médecine sociale et écologique préventive contre le virus de la croissance : Désaccoutumance à la croissance des Pays riches
Revenu de vie : voir www.appelpourlerevenudevie.org

Localement et Mondialement Votre
Bernard Bruyat
Chercheur indépendant benevole et secessionniste"

l'OPDL ( je suis en contact avec eux depuis un an environ)

OPDL (observatoire des pratiques de developpement local)
Administrateur : www.ecovoiturons.org
Voir"DU LOCAL AU MONDIAL" www.comitescc-aubenas-vals.info

De quoi entretenir le débat !!!

Pseudo a dit…

Mouai, même si on peut etre d'accord sur certains point évidemment, le fait est que là pour le coup c'est bien trop théorique pour que ca ait la moindre porté réel je trouve.

Deja entendu la logique anarchiste la dessus et bon…

De ce coté là, le système des médias étant ce qu'il est, je ne vois pas comment outre une grève général le peuple peut se faire réelement entendre au lieu de laissez libre court a la parole de ceux qui l'ont.

Jerry OX a dit…

Tu as amplement raison de t'indigner Gwendal ! d'autant que ce soit-disant "feu vert" (jeu de mot sans doute en rapport avec la forte poussée des Verts ) n'est qu'une chimère puisque 65 % des électeurs se sont abstenus ce qui est un record historique ! à la place des membres du gouvernement (qui nous gouverne ment !) je ne serais pas fier !