Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


jeudi 6 novembre 2008

Digression sentimentale

Ça va faire un an qu’il la connait. C’est long un an. On a le temps d’en faire des choses en un an. Le problème c’est qu’en un an, ils ne se sont vus et parlé que six fois. Alors, c’est sûr que comme ça les choses elles avancent moins vite.
Pourtant, il était content quand il la voyait… Ça lui faisait oublier pourquoi il était là. Les scintigraphies, c’est pas que ça fait mal, non, mais c’est long. Vous arrivez le matin vers 8H00, et si il n’y a pas trop de retard, ils vous lâchent pas avant midi, midi et demi. Et quand ils vous font la totale, celle avec vos globules blancs irradiés qui vous prennent et vous remettent dans les veines, là c’est bon, il n’était pas chez lui avant 18h00…
Mais ça va. C’est pas la mer à boire quand même. De toute façon, chaque fois qu’il a envie de se plaindre, il pense aux gens qu’il a vus dans la salle d’attente. Ça remet les pendules à l’heure directe. Eux ils sont là parce qu’un crabe est en train de les bouffer, et lui pour une malheureuse cheville douloureuse. Alors, c’est bon, tu la ramènes pas avec tes jérémiades !

Pour supporter ces longues attentes, il y a un truc qui est encore plus fort que la morale qu’il se fait à lui-même, c’est de savoir qu’il va la voir. Elle est toujours là, à son poste. Un sourire rayonnant en permanence sur les lèvres. A croire qu’elle est née avec ! Mais attention, c’est pas un de ces sourires aussi professionnels que faux. Non ! C’est un vrai sourire. Un truc qui ne vient pas du cerveau, mais du cœur. Enfin, c’est ce qu’il croit.
Et puis elle lui parle, et ça c’est vachement important pour lui. Oh, je sais bien moi, que la plupart du temps ce ne sont que des « Alors, ça va pas mieux ? », ou encore des « Vous connaissez le protocole maintenant… », des phrases de simple gentillesse…
Mais lui il a l’impression que cette fille, elle n’est pas que gentille avec tout le monde. Il commence à penser qu’elle est gentille avec lui. Que lui. Spécialement lui.
Alors bien sûr, lui, grand nigaud, dès qu’il lui répond c’est en bafouillant des phrases sans queue ni tête. Il essaye d’être drôle, mais la plupart du temps comme il en fait trop, il a l’impression que ça tombe à côté. Le pire c’est que quand il lui parle, il sent très bien que ses joues sont en feu ! Une telle chaleur, ça ne peut vouloir dire qu’une seule chose : Il est rouge comme… Y’a pas de comparaison. Un rouge comme ça, ça n’existe nulle part sur la palette des nuanciers.
Vous imaginez bien que l’ensemble ne doit pas être des plus… Comment dire… Crédible ? Sincère peut-être, mais crédible surement pas !

Et puis un jour, alors qu’il lui disait combien il était ravi de la voir, encore une fois, elle lui a répondue qu’elle aussi… Elle a ajoutée, en substance, qu’il était pas obligé d’avoir un rendez-vous pour passer donner des nouvelles…
Le pauvre… Je crois que son cœur a dû rater un battement ! Et puis soudain, le feu sur ses joues, il a bafouillé « qu’il en prenait bonne note ».
Mais quel crétin ! « Qu’il en prenait bonne note » ! Mais c’est pas possible de sortir des trucs pareils ! Surtout lorsque l’on trébuche sur quasiment tous les mots, on peut pas dire que ça fait très classe ! Lamentable ! Heureusement qu’un infirmier est venu interrompre ce fiasco, parce qu’il était plutôt mal barré…
Bref, lui il s’est rassis et a commencé à cogiter sérieux dans sa caboche de timide invétéré… Logiquement dans la vraie vie, un type dans sa position il ne lui reste plus qu’une chose à faire : Passer la surmultipliée et proposer à la demoiselle d’aller prendre un café quelque-part… Ouais ! C’est ça qu’il faut faire ! Allez mon gars ! Haut les cœurs !
Mouais… Facile à dire… C’est qu’il n’a pas trop l’habitude d’inviter des filles lui ! En fait, d’aussi loin qu’il se souvienne, il a dû en tout et pour tout oser inviter une nana… Deux fois ! Deux fois en vingt-cinq de vie sexuelle ! On ne peut pas appeler ça une expérience. Ben oui… D’habitude, c’est l’inverse qui se produit. Ou alors les choses se font comme ça, naturellement, dans le feu de l’action comme qui dirait… Mais respecter les conventions, le protocole de l’invitation à boire un café, ça il ne l’a fait que deux fois… Et il s’est pris un splendide râteau à chacune d'elles.
Alors que faire ? Est-ce qu’il va rester là à ne rien faire et se demander toute sa vie s’il n’est pas passé à côté de quelque chose de merveilleux. Ou alors va-t-il se prendre par la main et franchir le pas, quitte à être ridicule et à se prendre un troisième râteau ?
Ca gamberge, ca fourmille dans sa tête. Il se demande s’il a bien su décrypter ce qu’il croit être des signes. Côté cœur, il s’est tellement pris de baffes dans la gueule que ça ne l’enchante pas vraiment de tenter l’expérience… Mais en même temps, il est peut-être temps pour lui de prendre quelques risques. C’est qu’il ne rajeunit pas le bougre !
C’est complexe comme décision… Tellement complexe qu’il préfère ne plus y penser, et il se plonge alors dans la lecture de son roman. Voilà, c’est bien. On pense à autre chose et on verra bien.
C’est alors que le destin vint lui donner un petit coup de pouce. Oh, juste un petit de rien du tout. Juste de quoi faire accélérer les choses…
Alors qu’il s’allongeait sur la table du gigantesque appareil et qu’il parlait avec elle de tout et de rien, il apprit que c’était la dernière fois qu’il la voyait de la journée. Peut-être la dernière fois tout court, si cette satanée cheville prenait soudainement la décision de guérir subitement.
Stop ! Ne bougez plus pendant les cinq minutes qui suivent ! Cinq minutes ! Vite, prendre une décision ! Se remuer les méninges, trouver les mots… BIP ! Voilà, c’est fini !

Jamais cinq minutes ne lui furent aussi courtes.
Alors que le plateau de l’appareil reprenait sa position habituelle, il se redressa et dit…

9 commentaires:

Anonyme a dit…

...Et dit : "vous avez le temps de venir prendre un café ?"

"Oui, dans dix minutes,j'ai fini mon service, si vous n'êtes pas trop pressé.."
Sur qu'il n'était pas pressé ! Même si elle avait dit "deux heures", il aurait dit qu'il l'attendrait...

Il est maintenant devant la porte de l'institut, sous la pluie qui a effacé le rouge de ses joues, à se demander si le bistrot le plus près n'est pas trop loin...Satanée cheville !

monique

cécile a dit…

... et dit:" alors! Obama? vous avez suivi?"
-"qui ça?"
-"Obama, le nouveau président des USA!"
-"Ah oui!... euh, non.. pas eu l'temps!... levez le pied s'il vous plaît, bien!"..

alors il se tut, leva le pied sur ses rêves, baissa la tête et laissa couler deux larmes secrètes de rage sur cette conne de timidité....

Lucie a dit…

Dis-donc, Gwendal, ça ne te gêne pas trop d'être sadique avec les copains ?
Couper le texte en plein suspense !!!
Et pourtant, la charmante demoiselle n'est pas un tétra !

lucifer ! a dit…

et SE dit :" combien de temps encore vais-je continuer de choisir la peur au lieu de la joie de vivre ?"

lucifer ! a dit…

suis bien contente Lucie de te trouver sur ce fil !

Cricri a dit…

Moi aussi, Lucifer . Et désormais, plus de confusion entre les deux Luci... Tu peux brûler de ta belle flamme lumineuse et intacte !

Monique a dit…

Autre scénario :

..il dit :
" Vous vous appelez Lucie ?"

" Non, ici, on m'appelle "Cricri" ..pourquoi ?"

" Cette initiale "L" sur votre blouse ...?"

Elle rit.

" C'est une plaisanterie dans le service ..."L" signifie "Libre" ..d'autres ont un "M" pour "mariées" ou "maquées" si vous préférez...une manière d'annoncer la couleur aux nouveaux internes!"

Un temps.

Elle ajouta, en le regardant bien dans les yeux :..." ou aux patients aventureux !"

Il se sentit rougir jusqu'à la cheville.

cazo a dit…

- mademoiselle...
- oui?...
- vous savez, parfois, je me demande si j'ai vraiment envie de guérir...
- ah bon?... pourquoi vous dites ça?
- en fait, chaque fois que je viens ici, cela me fait tellement plaisir de vous voir que j'en viens à me demander si, inconsciemment, je ne laisserai pas traîner les choses... histoire de...
Un rire franc, sincère, claquant comme une bise, illumine son visage.
- mais dites-moi, c'est très ennuyeux ce que vous me dites là... je ne vois qu'une solution: laisser mes collègues s'occuper de vous dorénavant!!... et...
- gamxdshfo!!!... mais... non!!... enfin... je...
- ... et que nous nous voyions en dehors de ces murs! ça vous dirait un petit restau sympa ce soir?...
- je crois que la médecine vient de faire un pas décisif dans le traitement de ma satanée cheville!!!
De nouveau son rire envahit mon âme et réchauffe mon corps.
- je finis à 20h, on se retrouve au bar musical "le toubab" vers 20h30?
- j'y serai!!!

cazo a dit…

alors gwen, on joue au cadavre exquis! génial!
bien entendu, toute ressemblance avec des personnes réelles ne serait que pure coïncidence!!
Grobecs au farinet's club!!