Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


mercredi 22 octobre 2008

J’deviens dingue

Je sais que parmi mes lecteurs, il y en a qui n’ont pas la télé… Bon, OK, moi je trouve ça bizarre, mais je suis d’un naturel tolérant et je comprends que l’on puisse être écœuré par cette étrange petite lucarne. Mais bon, moi j’aime ma télé, et je me targue de la regardé avec discernement.
Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais depuis quelques jours une publicité inonde nos écrans TV. Plus précisément une publicité pour le groupe Orange. Et cette publicité, comment dire… Elle m’énerve. Elle me gonfle, elle m’horripile, elle m’insupporte.
Je vous la soumets :





Il n’y a rien qui vous choque dans cette grandiose description du monde qui attend le narrateur? Rien ? Vraiment rien ? Allez ! Cherchez bien…
Moi je vous dis qu’il y a dans cette pub un truc vraiment énorme !
Vous allez peut-être me trouver parano… Quoique, à chaque fois que j’ai dis ça, vous m’avez très gentiment démenti… Mais bon… Alors, toujours pas ?


Bon OK, je vous aide. En voici le texte exact :

Je suis ma mère qui m’encourage,
Et ma sœur qui ne le fait pas…
Je suis mon ami Thomas qui va toujours vers les autres.
Je suis toutes les filles que j’ai embrassées,
Et celle que j’embrasserais…
Je suis le prof qui m’a fait redoubler…
Et celui qui m’a soutenu.
Je suis le patron qui parfois me critiquera mais…
M’aidera à avancer.
Je suis tous les gens que je connais,
Et tous ceux que je ne connais pas encore.
Je suis tous les concerts où j’irais avec mes potes,
Et les blagues qu’on échangera ensemble.
Je ne suis rien sans eux,
Et avec eux je peux tout faire.
Fondu enchainé : Orange. Plus loin ensemble.


Toujours rien ? Alors vous êtes bons pour une explication de texte !
Dans les cinq premières phrases, le narrateur décrit les personnages qui l’entourent, sa famille ses amis, les femmes… Hormis le fait que sa sœur et lui c’est pas le grand amour, ce que je comprends aisément, la voix nous décrit un monde d’entraide généreuse, d’amis remarquables, de conquêtes féminines et de projets de conquêtes féminines. Jusque là on est dans l’optimisme le plus complet. Un peu macho l'optimisme, diront certaines...
Puis arrive « le prof qui m’a fait redoubler », la mine sévère, limite tortionnaire et « celui qui m’a soutenu » nunuche à souhait.
Là, je trouve que ça commence à déraper… Comment, un prof à l’air sadique à osé le faire redoubler ! Et ce, malgré le soutien de cette si gentille dame au chignon strict mais au sourire si tendre… Cela veut donc dire que le narrateur a quand même redoublé et que la cause en est cet homme à la mine si rébarbative. Belle conception de l’enseignant que celle qui consiste à le décrire comme un homme qui empêche de progresser…
Jusqu’à présent le texte se présente sous la forme d’une description d’arguments qui s’opposent en apparence. La mère et la sœur. Les filles du passé et les filles du futur. Le méchant prof (qui m’a fait redoubler) et la gentille prof qui m’a soutenu malgré tout. La seule phrase qui dénote est celle qui parle du meilleur ami généreux. Celui-là, on ne l’oppose à rien car, somme toute, sa générosité le rend inopposable.
Arrive enfin, la phrase qui tue : « Je suis le patron qui parfois me critiquera mais… M’aidera à avancer. ».
Le personnage illustrant le propos est bien mis. La trogne paternaliste se veut rassurante. La phrase composée de deux partie se veut d’abord négative pour ensuite se révéler positive… En clair le message délivré est le suivant : Tu vas morfler, mais c’est pour ton bien !
Ensuite, les derniers « vers » sont de joyeuses banalités… Pour enfin arriver au précepte suprême : Je ne suis rien sans eux, et avec eux je peux tout faire. Là, c’est le mantra absolu, la règle d’or. En même temps, ça veut rien dire tellement c’est creux, mais ça sonne bien à l’oreille…

Alors ? Maintenant que vous avez vu cette pub avec mes yeux et mes oreilles à moi, qu’est-ce que vous en pensez ? Vous trouvez toujours que je débloque !
Ce que nous avons sous les yeux, c’est une description idyllique du Monde selon Sarko. Un monde où les méchants profs de gauches te feront redoubler, t’offrant ainsi le premier échec de ta vie et ou les gentils patrons, eux, te feront avancer dan la vie avec des conseils et des critiques constructives… C’est Sarkoland !
Nous avons là une opposition enseignement / monde de l’entreprise du plus bel effet. L’école, c’est l’échec. L’entreprise, c’est la progression sociale et financière. Plus libéral, tu meures.
Sauf qu’à mon sens de tels préceptes vont nous fabriquer une génération de crétins incultes, bien dociles et bons travailleurs.
Lorsque l’on sait qu’Orange a comme actionnaire principal l’Etat Français (26,7%)… On peut maintenant commencer à décrypter les messages que celui-ci nous envoie.
Dans le même genre vous avez la pub pour le recrutement de gardiens de prison. Le slogan en est : Surveillant pénitentiaire, qu’elle société peut se passer de vous ?
C’est-y pas cynique ça ? Mais bon, celle là a le mérite d’avancer à visage découvert… Contrairement à celle dont je viens de vous parler qui demande une vigilance un peu plus pointue…
Allez ! Je vous laisse ! Et surtout, gardez les yeux et les oreilles bien ouvertes ! Des fois, y’a des trucs à la télé qu’il faudrait interdire aux enfants !

16 commentaires:

Pseudo a dit…

J'avais pas spécialement analyser cette pub mais je savais qu'elle me gonflet et qu'elle etait faux cul au possible, en général je coupe le son pendant les pub et je met de la musique par exemple :D

Je sais pas si tu as totalement raison, mais c'est clair que ya de la manipulation comme dans pas mal de pub.
Et il y a bien cette forme d'opposition, lui le gentil, lui le vilain etc.

En revanche la pub sur les gardiens de prison, m'a un peu plus fait halluciné, comme quelque autre pub, pour l'armée ou des truc du genre, plus faux cul là tu meurt!

Pseudo a dit…

Ah et pour la marge "Les députés UMP se lâchent"

C'est bien possible, puisque de toute facon il n'a a mon avis pas grand chose a perdre de jouer a ce petit jeux...

Cécile a dit…

Ah ça tombe à point nommé, car après 4 jours de bugs de ma connexion, plus de téléphone, internet… J'ai passé en tout 5 communications (8 mn pour rien, puis 5 mn pour m'entendre dire d'appeler de chez moi… pour tester…, genre : mais oui mais puisque je n'ai PLUS de téléphone ; puis 23 mn pour revenir à la case départ, orange bonjour ! Heureusement qu'on paye pas l'attente sinon ce serait du raket !!) Bonne analyse en tout cas, parce que moi maintenant j'ai envie de les TUER chez Orange (comme NS…)
Cette pub ne m'étonne pas. Regarde, presque toutes sont devenues comme ça, il fait beau, les gens sont beaux, heureux… L'ami Ricoré tu connais ? ;o)

Lucie a dit…

Quelle analyse, Gwendal !
En fait, je ne connaissais même pas la pub . J'étais bienheureuse et tu m'as déprimée là ...
Je mérite un bisou sur les deux joues !
(déjà que je n'ai plus accès à la crique, et toi ?) .

Gwendal a dit…

‘Tain ! C’est pas vrai ! Moi non plus je n’y arrive plus ! La patience de la télé libre serait-elle arrivée à son terme ?
C’est moi qui aura laissé le dernier message, nananère !
Tu as eu les photos ?

Gwendal a dit…

Bien sûr, tu les as tes bisous... Deux même ! Sur chaque joue !

Monique a dit…

L'analyse de la pub devrait être au programme de l'éducation nationale !
je ne l'avais pas vu non plus, celle là , elle est gratinée...

Et ton analyse me parait pertinente, mon cher!

Cécile, si tu vas exécuter quelques patrons d'Orange, je te suis!
Je suis restée cet été 1 mois sans internet et encore un de plus sans téléphone...( en raison d'un changement de contrat) et avec mon portable ( télé 2) coupé because ils avaient pas retrouvé mon règlement dans leurs foutus dossiers!!!
Et orange qui me demandait d'appeler avec le portable de mon voisin ( dixit!) car il fallait que je sois devant mon ordi. pour faire des manips..!

Kafkaïen !!!

Bonjour le monde du bonheur parfait !!!

Tiens, j'écrirais bien un sketch là dessus ..!

Lucie a dit…

Ben moi, je vous bats : c'est 4 mois que je suis restée sans internet et sans téléphone !
Non Gwendal, je n'arrive à obtenir aucune photo, ni les tiennes ni celles de Mob .
Et j'ai raté ton dernier message sur la crique !
C'est la déchéance totale !
Je me résigne ...
(heureusement, il nous reste ton blog !) .

Cécile a dit…

Au début du siècle dernier aux USA est née une forme de "communication propagande" pour convaincre le peuple de voter pour tel ou tel candidat qui n'avait que le train pour parcourir le pays et se faire connaître. A chaque étape, les hommes politiques haranguaient les foules par le biais d'un flot de "messages" savamment rédigé par de simples journalistes à l'époque.. Peu à peu ces dits journalistes se sont spécialisés, redirigés, et ont crée des agences de relations publiques, puis ensuite sont nées des agences de pubs... sur le même principe car vendre un produit ou vendre des idées résultent des mêmes techniques ou stratégies.
Ton analyse est pertinente, Gwendal... mais ce n'est hélas pas la seule pub qui nous manipule sans que nous n'y voyons que du feu..
Dans les agences de pub, les interminables "brain storming" n'ont pas d'autres raison d'être que de trouver "le chemin", "la voie", "le moyen", habilement dissimulé qui permettra au récepteur d'être convaincu, qu'il s'agisse d'un produit ou d'une idée
et comme aujourd'hui c'est la finance qui mène le monde l'idée (idéologie)n'est qu'un produit...et ns sommes "sommés" de con... sommer pour alimenter la machine ... mais la bête humaine ,bientôt va leur exploser en pleine face parce que justement de plus en plus de petites gens qui pédalent ds le vide pour toujours engraisser la bête, sont en train de s'éveiller

fer (luci) a dit…

Bien vu! bien dit! je ne regarde pas la pub, mais toutes les pub n'ont qu'un seul message : par ici tes sous .!

Lucie a dit…

N'en fais pas trop tout de même, Gwendal !
Le mal alimente le mal .
Il faut savoir se débrancher ...

Gwendal a dit…

T'inquiète Lucie! Je ne vais pas me pourrir la vie pour autant... Tu sais quoi ? J’écoute ton CD en ce moment même ! Il y a de ces coïncidences…

zevengeur a dit…

Bien vu !

Cette pub est à double détente : achetez notre camelote (normal) et pensez "normalement", nous on se charge de définir ce qu'est une pensée normale !

La TV est une merde infâme qui conditionne la population à la pensée et au comportement unique et le pire c'est que ça marche, mais tous les départements communication des grands groupe sont dans ce même focus ...

Helene H a dit…

Ton analyse m'a bien fait rire Gwendal. Y a du vrai. Mais au fond c'est surtout une pub ratée.

Rappelle-toi la pub d'avant ; c'était le monde entier qui se liguait pour faire une blague débile à des astronautes. Là c'est simplement une déclinaison de l'idée que l'Homme n'est rien tout seul - logique pour une boite qui fait dans la communication.

(Ps : Tu devrais ptêt débrancher ta télé lol)

Gwendal a dit…

Pas ma faute M'Dame ! Je souffre de Sarkose obsessionnelle ! Mais, crois moi. J'ai plutôt le nez creux en matière de manipulation... hélas.

Helene H a dit…

Je te comprends, moi je soigne ma Sarkose avec l'abstinence radio-tv, c'est mieux pour mon coeur :o)