Je voulais vous dire…


Un blog qui parle de politique, de social, d'environnement... De la vie quoi!


mardi 8 avril 2008

Merci Paris !

Autant hier, jour de mes 41 ans, j’étais plutôt dépressif au regard de l’actualité nationale et internationale, autant aujourd’hui j’ai la pêche.
La raison en est qu’hier après-midi j’ai assisté à la télé au parcours de la flamme Olympique dans les rues de Paris. Ce fut plutôt un parcours du combattant qu’autre chose, une lutte pas à pas pour progresser contre la vindicte populaire. Au final un véritable fiasco.
Pourquoi donc, suis-je si content de voir un tel événement qui est sensé représenter l’union des peuples au-delà des conflits et des dissensions, partir en couille ? Tout simplement parce que je pensais faire partie d’une infime minorité à vouloir protester contre l’attribution des J.O à la Chine. Les événements d’hier m’on rassuré sur ce point, je ne suis pas seul, le peuple de Paris à parlé.
Malgré une « bulle de sécurité » impressionnante constituée de 3000 policiers, sensée empêcher toute intrusion dans un rayon de 200 mètres, de nombreuses interruptions, manifestations, interventions on émaillées le parcours. Et est arrivé ce qui devait arriver, le monde retiendra surtout les interpellations musclées, les coups de matraques, la flamme éteinte à cinq reprises, les huées…


On peut regretter que les valeurs le l’Olympisme soient foulées aux pieds, oui c’est vrai. Mais en même temps cela fait longtemps que ces valeurs n’ont plus vraiment de sens face aux intérêts financiers que représentent les Jeux Olympiques. Depuis Berlin en 1936, les J.O. sont une vitrine politique de premier plan. Autant pour ceux qui organisent les Jeux que pour ceux qui décident de les boycotter. A l’aspect politique s’ajoute le fait que depuis Atlanta en 1996, les J.O. sont une manne financière inimaginable pour les sponsors, les grandes entreprises capitalistes, les Etats… Alors cessons de pleurer sur l’Olympisme, ça fait longtemps qu’il est mort et enterrés, tués par la cupidité humaine.
A noter que le Comité International Olympique se réunira cetta semaine, pour envisager de supprimer carrément le parcours de la flamme dans le monde… Au lieu de réfléchir aux raisons qui ont provoquées ces problèmes, le CIO préfère supprimer le problème. Eliminer les symptômes plutôt que les causes de la maladie. Cela en dit long sur l’intelligence de cette organisation.
(Pour voir la chronologie des faits dans l’après-midi d’hier, voir l’article sur le site Le Point.fr)

1 commentaire:

Lucie a dit…

Sans vouloir être cruelle, une petite bourrasque météo bien ciblée sur le stade olympique de Pékin ne serait pas mal venue .
Non, ce serait juste une mesure sanitaire . Finies les tergiversations : flamme, pas flamme, cérémonie, pas cérémonie, produits chinois, pas produits chinois ...
PAS DE JO . Point !